LinkedIn Twitter Facebook
Ecotaxe
Rayée de la loi

Le gouvernement va déposer un amendement au projet de loi des finances pour 2017 demandant l'abrogation de la disposition législative concernant l'écotaxe. En effet, cette taxe est encore officiellement présente dans le Code des Douanes. C'est qui a permis à France Nature Environnement de saisir le Conseil d'Etat et qui a motivé l'avis du rapporteur public (voir la NLF n° 6). Cette annonce a été accueillie par une salve d'applaudissements. L'annonce a été faite hier matin par Alain Vidalies en clôture du Congrès de la Fntr (voir le « spécial » ci-dessous). SLG
 

Ecotaxe bientôt
rayée de la loi

DKV
met le turbo
sur le télépéage

 
Dumping social :
la loi ne freine
pas la fraude


Scania Opticruise
s’adapte au gaz


Total étoffe
son offre
conducteurs PL


 
Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat aux transports.
©A.-Bouissou-Medde

 
 
 
 


Galileo :
quatre
nouveaux satellites
en orbite


Spécial
Congrès FNTR

Télépéage
DKV au cœur d'une alliance innovante

Comme nous l'annoncions mercredi dans la NLF n° 6, DKV a choisi de s'allier à deux géants, chacun dans son secteur d'activité, pour proposer une offre de rupture pouvant booster réellement l'interopérabilité des télépéages européens. « Daimler apporte son expertise dans le véhicule professionnel via, notamment, le système d'informatique embarquée Fleeetboard sur lequel il sera possible d'intégrer un système de comptage », explique Guillaume Cunty, Directeur général de DKV France. Quant aux opérateurs de télécoms, il permet de bénéficier d'un mix de technologies telles que le DSRC (radiocommunication entre véhicules routiers) et le satellitaire. Le boîtier issu de cette alliance sera utilisable dans toute l'Europe et pourra être commercialisé par d'autres fournisseurs de boîtiers que DKV. SLG
 
 


Dumping social
Les garde-fous contournés

Le constat est dur à avaler. Mais Alex Ugurlu, chargé d'études internationales au CNR, est formel : les entreprises qui pratiquent le dumping social ont trouvé le moyen de contourner les lois nationales sur l'application du salaire minimum national. Comment ? En jouant sur les frais de déplacement. A partir du moment où la Cour de Justice européenne a reconnu les frais de déplacement comme partie intégrante du salaire, les employeurs font varier leur montant selon le pays où le chauffeur travaille. En clair, ils augmentent les frais en France ou en Allemagne pour atteindre le niveau du Smic mais ils retoquent à la baisse là où la loi ne prévoit pas de salaire plancher. Résultat : le salaire global mensuel des chauffeurs « low-cost », ne varie pas. Ils restent donc moins chers et aussi moins protégés que les conducteurs français. Le CNR a publié hier une étude comparative des conditions d'emploi et de rémunération des conducteurs routiers dans quinze pays. Nous y reviendrons plus en détail dans une prochaine édition de la NLF. SLG
 
   
  L'inégalité des salaires est toujours là.  
 
 
 


«Rien ne pourra
se faire sans nous
ni contre nous »,

Jean-Christophe
Pic, président
de la FNTR,
en clôture
du congrès,
le 17 novembre
à Montrouge.
Véhicules au gaz
Scania propose désormais
sa transmission Opticruise

Désormais les camions au GNC ou GNL de la marque suédoise (moteurs 9 litres et 5 cylindres) bénéficient du système de transmission automatisé Scania Opticruise. « Auparavant, les clients n'avaient le choix qu'entre des boites de vitesses manuelles ou entièrement automatiques », souligne Magnus Höglund, Directeur des solutions durables du constructeur. Pour la version 340ch, un couple de 1.600 Nm est atteint dès 1.050 tr/mn ; il peut donc entrainer un PTR (poids total roulant) allant jusqu'à 40 tonnes avec le système Opticruise. Avec une réduction de 90% des émissions de CO2 potentielle si on utilise du biométhane. Face à la demande croissante de véhicules aux gaz dans les pays régis par les normes Euro 6 et dans ceux où l'approvisionnement en gaz naturel est abondant, « nous sommes en pourparlers étroits avec les décideurs municipaux et régionaux ainsi qu'avec les représentants des grandes chaînes de distribution sur la façon dont ils peuvent réduire leur empreinte écologique », ajoute-t-il. NB
 
 


+2,1%.
C'est la hausse de
la valeur ajoutée
(différence entre
le CA et les frais
généraux et les
matières première
des entreprises
du TRM sondées
dans une étude
financière
présentée par
la Banque
de France du Nord
Pas de Calais
lors du Congrès
de la FNTR.
Total
Une offre étoffée
pour les conducteurs routiers

Dès ce mois de novembre, Total propose deux nouveautés, entièrement dédiées aux chauffeurs et à leurs camions dans son réseau de 1.300 stations-service en France. L'offre « Total Trucks » met à disposition des professionnels dans des espaces qui leur sont réservés, des prestations telles que douches, wifi gratuit, restauration mais également des pompes dédiées avec pistolets haut débit, des carburants de qualité supérieure, de l'AdBlue en bidon et à la pompe et des brosses de lavage. Des espaces « Truck store » sont également proposés. La seconde offre (« Total GR »), porte sur un pack carte+ télépéage permettant notamment une remise aux péages pouvant aller jusqu'à 13%. Cette carte unique donne accès aux stations du réseau Total Truck français et européen et facilite le travail du gestionnaire de flotte par des factures uniques, un paramétrage et un contrôle des cartes. Le télébadge simplifie le passage aux péages, et Total GR propose une assistance dépannage 24/24, 7/7, avec l'option gratuite Eurotrafic. NB
Photo : camion en station ©Total
 
   
 


Galileo
Quatre nouveaux satellites dans l'espace

Hier après-midi, quatre nouveaux satellites du programme Galileo ont été mis en orbite par la fusée Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais. Les 15e, 16e, 17e et 18e des 26 satellites que le programme prévoit au total tournoient désormais à 22.900 km d'altitude. Les satellites Galileo participent au programme européen de navigation satellitaire concurrent du (et néanmoins interopérable) GPS américain. Ce système est censé atteindre une précision au mètre près voire encore plus fine à l'avenir. C'est justement la validation du niveau de précision par la Commission Européenne qui vaudra feu vert pour la mise en service du système. Ce qui pourrait intervenir idéalement avant Noël. En mai dernier, deux satellites avaient déjà été lancés par la station Soyouz. Les huit satellites restant à mettre en orbite seront déployés grâce à deux nouveaux lancements d'Ariane 5 prévus en 2017 et en 2018. SLG
 
 
SPÉCIAL CONGRÈS FNTR  
 
Le Congrès de la FNTR s'est tenu au Beffroi de Montrouge  
Moral du TRM
Retour à un optimisme modéré

Les adhérents à la FNTR ont de quoi se réjouir. Même si la conjoncture n'est pas aussi favorable qu'avant la crise de 2007, les voyants sont plutôt au vert, selon l'illustration qu'en a faite Stéphane Latouche, Directeur régional de la Banque de France du Pas-de-Calais. Certes, à peine 17% des 32.000 entreprises que compte le TRM, produisent 2/3 du CA du secteur. Il faut néanmoins souligner que, de manière générale, les entreprises du transport ont gagné en profitabilité (ratio de la valeur ajoutée par rapport au CA). Trois facteurs expliquent ce phénomène qui devrait se confirmer pour 2017 : la baisse du prix du gazole, le CICE et la maîtrise des frais de gestion par les entreprises, analyse Stéphane Latouche. A ce sujet, c'est notamment le renouvellement du parc (de plus en plus financé en crédit-bail) et la maîtrise de la masse salariale (31% de la valeur ajoutée) qui ont profité aux entreprises. Le TRM est particulièrement vertueux dans son taux d'endettement qui est beaucoup plus bas que dans l'ensemble des autres secteurs. Ce qui est dû à une structure financière renforcée. De plus, 78% des sociétés de transport ont un résultat courant avant impôt positif. La plupart des profits sont réinjectée dans l'entreprise. Cependant, l'expert note que le rendement de l'outil de travail (le camion) est en baisse. Il faut donc en augmenter l'utilisation. Ce qui pose un défi pour les marges. SLG
 
 
Cabotage
Alain Vidalies prêt à réduire la durée des opérations

Alain Vidalies va soutenir au niveau européen la demande de la FNTR de réduire à trois jours la durée des opérations de cabotage, au lieu de sept actuellement, et d'instaurer un délai de carence entre deux opérations. C'est ce que le secrétaire d'Etat aux transports a annoncé hier matin, en clôture du 71e congrès de la FNTR. Et Alain Vidalies a satisfait également d'autres demandes émises par Jean-Christophe Pic, président de la fédération. Il appuie l'initiative des transporteurs de procéder à des expérimentations transfrontalières de la e-CMR (document de transport dématérialisé). En effet, cette initiative fait suite à la signature en octobre dernier par la France du protocole additionnel à la convention relative au Contrat de transport international de Marchandises par Route (CMR) concernant la lettre de voiture électronique, signé le 20 février 2008 à Genève. L'accord entrera en vigueur au 1er janvier 2017. SLG
 
 
CFA
Ses exonérations préservées

C'est un sujet très sensible pour la profession que le Congé de Fin d'Activité autant pour la question de sa pérennité que pour celle - douloureuse - des redressements Urssaf sur certaines entreprises. Jean-Christophe Pic, tout comme Aline Mesples, la présidente de l'Otre, il y a un mois à Tours, a soulevé le problème et le coût qu'il représente pour les sociétés concernées : 40.000 € par salarié bénéficiaire du dispositif. D'où l'amendement adopté au Sénat, mardi 15 novembre, à la demande de la FNTR et TLF, qui visait à sortir le CFA du champ de la taxation à 50 % prévue par le Code de la Sécurité Sociale sur les régimes de pré-retraite. Alain Vidalies a annoncé, de son côté, le prochain dépôt par le Gouvernement d'un amendement au PLFSS 2017 (projet de loi de financement de la Sécurité sociale) visant à prémunir les entreprises de transport de contrôles URSSAF, pour permettre l'engagement de négociations visant à faire évoluer le dispositif. SLG
 
 
Gaz
Le nouveau carburant fait le consensus

Aujourd'hui, le GNV est considéré comme l'alternative la plus crédible au diesel. Le témoignage de Virginie Prevost, dirigeante de l'entreprise Prevost va dans ce sens : en plus des 9 véhicules au GNC et au GNL déjà existants, la société en a commandé 21 nouveaux qui seront livrés entre janvier et juin. Le transport national et international et les grandes distances parcourues posent le problème de l'impact sur l'environnement, a-t-elle rappelé. Cependant, des réserves subsistent quant à la consommation de ces véhicules face aux camions diesel, à leur surcoût et à la disponibilité de stations de ravitaillement. « Nous sommes dans le Nord et dans l'Est de Paris et nous devons nous ravitailler à Rungis », déplore-t-elle. Mais alors pourquoi avoir investi autant dans le gaz ? L'explication est simple : « Les quatre premiers camions au gaz, on les a achetés à la demande de Leroy Merlin pour livrer son magasin de Paris Daumesnil », précise-t-elle. La pression des chargeurs est encore une fois moteur de l'investissement. Mais pas seulement. La profession s'y intéresse sérieusement, surtout si le prix du gazole était amené à connaître une nouvelle hausse. D'où la demande généralisée d'aides à l'achat et à une fiscalité plus avantageuse. Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et auteur d'un rapport remis récemment au président de l'Assemblée Nationale au titre « Ecologie automobile, une alliance française », est favorable à des mesures en ce sens dans le cadre du Projet de loi des finances rectificatif pour 2016. De plus, il faut reconnaître le bioGNV au même titre que d'autres carburants vertueux pour qu'il bénéficie d'une fiscalité avantageuse. Enfin, concernant les infrastructures, Total a annoncé mercredi, lors de la première journée de congrès, l'ouverture de 8 stations AS 24 d'ici 2017 pour le ravitaillement au GNC. La première devrait ouvrir à Nantes en décembre. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire, modifier vos coordonnées :
http://websun.supplychainmagazine.fr/NL-Fret/INS.php
Pour vous désabonner, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°8
18 novembre 2016
NOVEMBRE
Journée d'information
« La Douane vous aide à exporter »

Mardi 22
Ministère
de l'Economie,
Paris

Value Chain Parts
Salon de
la Supply Chain de
la pièce détachée
Mardi 22
Cité Internationale
de Lyon


Supply Chain Event Mardi 22 et
mercredi 23

Salon des innovations
en logistique animé par Supply Chain Magazine, Paris, Porte de Versailles


Healthcare
Coldays

Mardi 22 et
mercredi 23
Logistique
des produits thermosensibles, Espace Double Mixte, Lyon


Madrid Logistics
& Distribution

Mercredi 23 et
jeudi 24
,
Feria de Madrid


MOST Motorways
of the Sea Training
Du samedi 26 au mardi 29

Formation au transport multimodal et autoroutes de la mer sur un bateau de Barcelone à Rome-Civitavecchia


POLLUTEC
Du mardi 29 au vendredi 2
décembre,

27e édition
du salon consacré aux technologies innovantes pour l'environnement
avec un focus sur
la ville durable et
la restauration
de sites naturels
en emprise routière
Lyon Eurexpo


Transport
Security Expo

Mercredi 30 et
jeudi 1er décembre
Salon consacré
à la sécurité
dans les transports, Londres

DÉCEMBRE
La Nuit
du Shortsea

Mercredi 7
Cité de
la céramique,
Paris



World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense