LinkedIn Twitter Facebook
INFO6TM et SUPPLY CHAIN MAGAZINE
créent ensemble SC MEDIA

Info6TM et Supply Chain Magazine SAS viennent de créer la société SC Média regroupant des publications leaders sur leur marché dont L'Officiel des transporteurs, France Routes, Supply Chain Magazine, Logistiques Magazine, ainsi que les Newsletters, les sites Internet et les événements associés à ces marques. L'objectif de cet accord est de donner naissance à un groupe d'information multimédia de nouvelle génération s'adressant aux professionnels du transport et de la logistique. Sa vocation est d'apporter une information de qualité, mais aussi des éléments factuels pour l'analyse et la compréhension des évolutions du secteur. Son équipe de direction est composée de Jean-Philippe GUILLAUME, Président, Cathy POLGE, Directrice Générale, Benoît BARBEDETTE, Directeur des Rédactions, Sandrine PAPIN, Directrice Commerciale et Pierre DUBOIS, Directeur du pôle événementiel. A terme, SC Média regroupera une cinquantaine de collaborateurs pour un chiffre d'affaires d'environ 10 M€
 

Social :
une étude
édifiante du CNR


Détachement :
Vidalies devant
les instances
européennes


Astrata verrouille
les itinéraires
chauffeur


 
Berges sur Seine :
la bataille
des chiffres


L’UE rappelle
les Etats à l’ordre


Point S
poursuit son
développement


Interview
exclusive
de Jérôme Bour,
Join2Ship
 
 
 
 
  Social
Divergences criantes en Europe

Entre les différents pays européens, les charges patronales annuelles varient de 700 € à 1.600 €, les éléments non soumis à cotisation vont de 10% à 76% de la rémunération globale. Ce cadre qui rend compte de disparités criantes dans le TRM européen a été dressé par le CNR dans sa dernière étude comparative des conditions d'emploi et de rémunération dans 15 pays européens. L'étude, réalisée suite à de nombreux entretiens sur le terrain, pointe le recours majoritaire à la rémunération non soumise à cotisation : frais de déplacements surtout mais aussi bonus éco-conduite en Hongrie, primes TIR et indemnités de fin de semaine au Portugal ou encore primes de fin de contrat en Italie. Tous ces éléments ne sont versés que pour les mois d'activité. Ce qui a comme conséquence une division par 4 des revenus des chauffeurs pendant les périodes de congés ou de maladie. Certains sont donc tentés de conduire pour un autre employeur pendant leurs congés. Parallèlement, l'impact sur les caisses des organismes sociaux est aussi lourd. Enfin, la rémunération kilométrique est répandue et se situe autour de 9 centimes d'euros par km. Cette pratique se repose sur les divergences d'interprétation de la norme européenne sur le sujet (art. 10 du règlement UE 561/2006). « Dans cet inventaire à la Prévert de l'Europe du TRM, tout est réel, tout est légal (selon le pays). On croyait pourtant avoir harmonisé avant d'ouvrir le marché. Le résultat est cinglant, la même heure de conduite, dans le même camion, sur la même route, avec la même marchandise coûte 8 ou 33 €/h selon que le chauffeur est employé par une société bulgare ou belge. Naturellement, ce différentiel de compétitivité qui s'étend sur un facteur 4 est insoutenable sur un marché unique », commente Alexis Giret, Directeur du CNR. L'étude souligne aussi la spécificité française de caler le bulletin de paie sur les données du chronotachygraphe. Pratique inexistante ailleurs. SLG
 
   
 


Social (suite)
Vidalies et El-Khomri face à l'Europe

Aujourd'hui et demain, le secrétaire d'Etat en charge des transports et la ministre du travail se rendent au Parlement européen de Strasbourg pour défendre la position française en matière de droit social, eu égard notamment au secteur des transports. La délégation française doit rencontrer les commissaires aux affaires sociales et aux transport, Marianne Thyssen et Violeta Bulc sur le sujet du détachement des travailleurs et sur les règles sociales. Alain Vidalies a eu plusieurs fois l'occasion de souligner devant la profession la position qu'il entend défendre, en binôme avec l'Allemagne : un retour à l'esprit initial de la directive et toute opposition à une ultérieure libéralisation tant que le volet social ne sera pas réglé au niveau européen. C'est d'ailleurs la ligne que les deux pays vont défendre lors du prochain Conseil des ministres européens du transport, le 1er décembre prochain. Alain Vidalies a notamment demandé d'insérer dans l'ordre du jour un point sur la fraude au chronotachygraphe. SLG
 
   
  Le Parlement européen à Strasbourg.  
 
 
 


« Le transport
maritime
du vrac sec a
touché le fonds »,

Rahul Sharan,

analyste
chez Drewry,
dans
une interview
aux Echos
du 16 novembre
dernier.
Gestion de flotte
Astrata verrouille les itinéraires

Astrata, fournisseur de solutions d'informatique embarquée, étoffe son offre DriverLinc, tablette intuitive mobile, en l'enrichissant d'une fonctionnalité d'aide à la navigation guidée et à la navigation conducteur, ainsi que de contrôle des itinéraires. Depuis un portail web, le gestionnaire détermine un itinéraire optimisé, et l'adresse au conducteur sur son terminal DriverLinc. Le parcours est établi avec un corridor virtuel d'environ 1 km, afin de permettre au chauffeur de dévier légèrement de sa route dans cette limite. S'il sort de cette zone, une alerte est transmise à l'exploitant. Ce dernier est également informé lorsque l'horaire estimé d'arrivée est modifié, et peut ainsi en aviser le client. Il est possible de suivre la progression du trajet et l'heure d'arrivée, et de comparer en temps réel les trajets élaborés en amont avec la réalité du terrain. Ce service de navigation guidée est disponible sur les solutions Astrata DriverLinc et DriverLinc +. NB
 
   
 

Circulation à Paris
Bataille de chiffres entre la Ville
et la Région
La bataille des chiffres était prévisible et se déroule ces jours-ci entre la Mairie de Paris et la présidence de la région Ile-de-France autour des effets de la fermeture des voies sur berge Rive droite. En cause, le rapport publié par Valérie Pécresse (LR) sur les retombées de la mesure et notamment les effets de report et de congestion sur des axes plus éloignés, y compris en banlieue proche. Le 17 novembre, Christophe Najdovski, adjoint d'Anne Hidalgo en charge des transports et de l'espace public, accuse la région de faire de la désinformation. Le match de tennis est dès lors engagé sur les temps de parcours mais aussi des effets sur la petite et grande couronne. Concernant les ralentissements sur les axes en dehors de Paris, l'adjoint à la maire de Paris les impute plutôt à des travaux engagés par d'autres collectivités. De plus, la ville de Paris rappelle qu'un seul comité de suivi, celui de la Préfecture de Police est habilité à évaluer l'impact de la mesure. SLG

 
 


1.000 Md$
c’est le montant
des
investissements
prévus sur dix ans
dans les
infrastructures,
annoncé par
Donald Trump.

Union Européenne
Quatre pays épinglés par la Commission

En matière de transports, les procédures devant la Cour européenne de justice ne manquent pas. La preuve : une longue liste a été rendue publique jeudi dernier. La Commission a décidé d'intenter un recours contre la Pologne devant la Cour de justice de l'Union européenne pour transposition incorrecte de la directive 96/53/CE du Conseil sur les dimensions et poids maximaux autorisés pour certains véhicules routiers. En effet, la Pologne limite, pour certains poids lourds, la liberté d'utiliser son réseau routier, alors qu'ils satisfont aux normes de l'UE. La réglementation nationale prévoit que lorsque le poids par essieu dépasse huit ou dix tonnes, le transporteur doit obtenir une licence spéciale auprès des gestionnaires de la voirie compétents -et ils sont nombreux – pour emprunter des routes secondaires. L'Espagne a fait aussi l'objet d'un recours à cause du non-respect des conditions que doivent remplir les entreprises pour fournir des services sur le marché du transport routier. Madrid impose la présence de trois camions immatriculés dans le pays d'établissement, ce qui est plus restrictif que la norme européenne (« un ou plusieurs camions »). Concernant l'aérien, la Croatie n'a pas ratifié ni déposé le protocole d'adhésion de la Communauté européenne à la convention internationale Eurocontrol, signée en 2002. Eurocontrol est une organisation intergouvernementale regroupant plus de 40 États qui est en charge entre autres, de la mise en place du ciel unique européen. L'Allemagne fait l'objet d'un avis motivé dans le domaine ferroviaire pour que sa réglementation soit mise en conformité avec la directive 2004/49/CE concernant la sécurité des chemins de fer européens. SLG
 
 
  Pneus
Point S à la conquête de l'Inde

Comme nous l'annoncions dans la NLF n° 3, après la Malaisie, Point S arrive en Inde en ouvrant des Master franchises avec 3 partenaires régionaux, pour couvrir les 5 Etats les plus dynamiques de la République (les districts de Dehli et Punjab, les Etats de Maharashtra et Goa ainsi que Kerala). En 2017, plus de 25 centres passeront aux couleurs de Point S et à moyen terme, ils seront une centaine à couvrir ces 5 Etats. L'enseigne souhaite se développer vers d'autres régions indiennes et Christophe Rollet, Directeur Général de Point S, confirme que « l'objectif est de devenir l'acteur numéro 1 de l'après-vente automobile en Inde ». Malgré un taux d'équipement extrêmement faible (20 véhicules pour 1.000 habitants), les 10% de croissance annuelle du pays dans les 5 prochaines années représentent de grandes opportunités de développement pour le spécialiste du pneu et de l'entretien auto. NB
 
 
I N T E R V I E W   E X C L U S I V E  
Join2Ship
« La prise de RDV livraison est gratuite »

Join2Ship est une nouvelle plate-forme d'économie collaborative dédiée au transport de marchandises qui sera lancée début 2017 par DDS Logistics, un éditeur français de solutions de TMS (Transport Management Systems). Interview exclusive de son Président, Jérôme Bour.

La Newsletter du Fret :
Quelle est la proposition de Join2Ship ?

Jérôme Bour : L'enjeu principal est d'accompagner la relation entre un fournisseur et ses clients sur le maillon de la livraison BtoB, avec des notions de qualité de service et de traçabilité qui aujourd'hui n'existent que dans le monde BtoC de l'e-commerce. Et ces mêmes clients BtoB pourront utiliser Join2Ship pour avoir une visibilité unifiée sur les livraisons de leurs autres fournisseurs, c'est le principe d'une plate-forme ouverte. La première étape, c'est la promesse de livraison. Ce sera le point d'entrée de la plate-forme, avec des fonctions gratuites de prise de rendez-vous de livraison en ligne. Le suivi de livraison fera partie des services premium payants pour l'expéditeur, facturé à l'ordre de transport.

NLF : Et les transporteurs dans tout ça ?
J.B. : Ils constituent le maillon essentiel entre le chargeur et ses clients. Nous ne cherchons pas à nous immiscer dans la relation donneur d'ordre/ transporteur, mais nous allons l'enrichir en donnant au transporteur, qu'il soit grand ou petit, la possibilité d'apporter sans effort supplémentaire davantage de qualité de service. Chez les grands transporteurs, qui ont généralement un TMS (quel qu'il soit), de l'informatique embarquée et souvent une plate-forme EDI, nous mettons facilement en place un lien informatique pour la remontée d'informations vers Join2Ship. Et pour ceux qui ne sont pas équipés de ce genre d'outils, nous mettons à disposition gratuitement une appli mobile Join2Ship. A partir du moment où le conducteur a accepté d'activer la fonction GPS, la remontée d'information peut même se faire automatiquement lorsque le camion arrive à proximité du point de livraison, ou alerter le client en cas de retard par rapport au rendez-vous, c'est la fonction geofencing. J'ajoute que l'outil aussi a été développé pour prendre en compte le transport multimodal et international.

NLF : quels avantages peuvent-ils retirer de la gratuité
de la prise de rendez-vous ?

J.B. : Aujourd'hui, c'est la grande distribution qui impose la livraison sur rendez-vous et souvent c'est au transporteur de payer pour se connecter aux différentes plates-formes du marché. Ce système n'existe quasiment pas dans l'industrie, où l'on utilise encore l'e-mail et le téléphone, alors que le besoin est réel. Résultat, pour la réception des marchandises achetées rendues auprès des fournisseurs, c'est souvent la grosse pagaille, les flux se chevauchent et ceux qui en pâtissent le plus sont les transporteurs, qui souffrent de longs temps d'attente devant les entrepôts. Cette fonction de prise de rendez-vous de Join2Ship peut leur permettre de beaucoup mieux planifier leur activité.
Propos recueillis par Jean-Luc Rognon
Photo ci dessus : Jérôme Bour, DDS Logistics
 
 
L'équipe de développement de Join2Ship  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire, modifier vos coordonnées :
http://websun.supplychainmagazine.fr/NL-Fret/INS.php
Pour vous désabonner, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°9
21 novembre 2016
NOVEMBRE
Journée d'information
« La Douane vous aide à exporter »

Mardi 22
Ministère
de l'Economie,
Paris

Value Chain Parts
Salon de
la Supply Chain de
la pièce détachée
Mardi 22
Cité Internationale
de Lyon


Supply Chain Event Mardi 22 et
mercredi 23

Salon des innovations
en logistique animé par Supply Chain Magazine, Paris, Porte de Versailles


Healthcare
Coldays

Mardi 22 et
mercredi 23
Logistique
des produits thermosensibles, Espace Double Mixte, Lyon


Madrid Logistics
& Distribution

Mercredi 23 et
jeudi 24
,
Feria de Madrid


MOST Motorways
of the Sea Training
Du samedi 26 au mardi 29

Formation au transport multimodal et autoroutes de la mer sur un bateau de Barcelone à Rome-Civitavecchia


POLLUTEC
Du mardi 29 au vendredi 2
décembre,

27e édition
du salon consacré aux technologies innovantes pour l'environnement
avec un focus sur
la ville durable et
la restauration
de sites naturels
en emprise routière
Lyon Eurexpo


Transport
Security Expo

Mercredi 30 et
jeudi 1er décembre
Salon consacré
à la sécurité
dans les transports, Londres

DÉCEMBRE
Conseil
des ministres
européens
du transport

Jeudi 1er


La Nuit
du Shortsea

Mercredi 7
Cité de
la céramique,
Paris



World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense