LinkedIn Twitter Facebook
Upela
Des e-boutiques connectées
à un comparateur de prix de transport

Upela, comparateur de prix de transport express spécialisé dans le e-shipping en France et à l'international (commande de prestations transport entièrement réalisée sur internet), lance un nouveau connecteur e-commerce plug&play pour les marketplace utilisant sa solution Mirakl. Les e-commerçants peuvent ainsi, en quelques clics, relier leur boutique à leur compte Upela. La liste des commandes en cours apparait et, dès que leur payement est effectué, le comparateur de prix sélectionne la meilleure offre et lance la prestation transport. Le bordereau est généré et la prise en charge démarre.
La commande est alors indiquée comme expédiée. Le pli, le colis ou la palette peuvent être suivis en temps réel et, une fois la livraison effectuée, la preuve de réception est également visible et disponible sur le compte du e-commerçant. NB
 
Upela :
le comparateur
développe
son offre
e-commerce


CMA-CGM :
un 3e trimestre
sauvé par NOL


Objectif OFP :
optimisme
de mise
 
Douane :
journée
« aide à l'export »


Espagne :
les transporteurs
ne veulent pas
l'Eurovignette


Optilogistic
lance Axiodis 6


Un bon accord
pour le combiné
à Dunkerque


L'info décalée
 
 
 
 


CMA CGM
3
e trimestre sauvé par NOL
Les résultats de la compagnie maritime au troisième trimestre sont de signe positif grâce à l'acquisition de NOL (Neptune Orient Lines, Singapour). Le CA est de 4,47 Md $ contre 3,98 Md $ au troisième trimestre 2015. Les volumes transportés sont passés de 3,3 M EVP à 4,5 M EVP. Ceci est dû aussi aux nouvelles coopérations maritimes avec APL, la branche conteneurs de NOL, aux synergies et aux actions de rationalisation entre les deux compagnies. Celles-ci comportent notamment une réorganisation des lignes qui sera complétée dans le cadre de l'Ocean Alliance, signée le 3 novembre dernier (voir NLF n°5). Mais si l'on regarde l'évolution à périmètre constant, les chiffres changent de signe : l'évolution est de -2,7%. Le groupe explique cette contraction par le choix stratégique de privilégier les volumes les plus rentables. Parallèlement, une adaptation de la capacité aux volumes a été réalisée. La marge opérationnelle du groupe marque un repli de 1,9%, toutefois inférieur à celui du trimestre précédent. Par ailleurs, le revenu moyen par EVP à périmètre comparable s'est contracté de 13,9% par rapport à la même période de 2015 mais il est en hausse par rapport au 2ème trimestre 2016. SLG
 
   
 


13,5 Md€.
C'est le chiffre
d'affaires
estimé
des ventes
e-commerce
pour la période
de Noël,
selon la Fevad.
6e Journée OFP
Trois raisons de croire
à la relance du fret ferroviaire

2016 n'a pas été une année faste pour le fret ferroviaire : grèves de juin, baisse des prix, hausse des charges dont les péages, concurrence de la route, dopée par le faible coût des carburants. Cependant, la 6ème Journée Fret ferroviaire et OFP, organisée par l'association Objectif OFP le 15 novembre dernier à Levallois, a attiré plusieurs centaines de participants (360 inscrits) : entreprises ferroviaires, bien sûr, mais aussi chargeurs, commissionnaires de transport, collectivités territoriales, ou gestionnaires d'infrastructure. Les opérateurs de proximité (OFP) auront traité 7,9 M de tonnes de fret en 2016, soit 8,3% du total en France (contre 5,6% en 2015) et environ 5% de tonnes.km. La quinzaine d'OFP actuels dans l'Hexagone emploie 280 personnes et représente un parc de 64 locomotives. « Cette croissance régulière du nombre et de l'activité des OFP, et le développement d'actions territoriales pour promouvoir le fret ferroviaire est l'une des raisons d'espérer » nous a confié André Thinières, le Délégué général d'Objectif OFP. Deux autres raisons ont par ailleurs émergé des 16 exposés présentés lors de cette journée. Il y a d'une part le développement de l'intermodalité classique avec le transport combiné (qui représenterait actuellement 30% du trafic de fret ferroviaire), ou plus novatrice avec des dessertes mixtes combiné-conventionnel, ainsi que la prise de conscience du potentiel de plateforme multimodale des ports maritimes et de l'intérieur. L'autre facteur positif, selon André Thinières, réside dans les progrès dans la reprise en mains des infrastructures territoriales avec le concours financier des Régions et la mise en place progressive d'un cadre technique et règlementaire adapté. Reste que les comparaisons avec les réseaux voisins (UK, Allemagne, Belgique) montrent l'énorme retard accumulé par la France.
« Nous voulons placer cette journée sous le signe de l'action »
avait lancé Jacques Chauvineau, le Président d'Objectif OFP, dans son discours d'introduction, en rappelant par ailleurs qu'à ce jour, les OFP n'avaient reçu aucune aide, financière ou non, « alors que leur apport peut avoir un effet de levier important, contribuant à rentabiliser la remise en état du réseau ». A l'issue des débats, les participants se sont quittés sur la conviction que le fret ferroviaire pouvait rendre de bien meilleurs services à ses clients, à des prix compétitifs… pour peu qu'un cadre au niveau Européen lui soit enfin donné. JLR
Photo : André Thinières, Délégué Général d'Objectif OFP
(source : DGITM/Medde)
 
   
 
 
 
  Douane
Une journée pour l'export

Ce matin, la Douane organisait à Bercy la journée « La Douane vous aide à exporter » devant un parterre de près de 500 entrepreneurs et professionnels du commerce international. Des « speed conférences » ont été consacrées à la présentation des fondamentaux du commerce international et des procédures douanières : Incoterms, dispositions du nouveau Code des Douanes de l'Union européenne (CDU) entré en application le 1er mai 2016, dédouanement national centralisé, avantages liés au statut d'OEA (opérateur économique agréé) ou refonte du système de transit informatisé, puis des tables rondes ont été organisées avec les témoignages de sociétés présentant leur success story sur les filières agroalimentaire et industrielle à l'exportation. SLG
 
 


« Nous n'allons
pas fermer
la porte
au monde
extérieur,
mais l'ouvrir
encore plus
largement »,

le Président
chinois
Xi
Jinping
au sommet
de l'APEC
(Coopération
économique pour
l'Asie-Pacifique),
le 19 novembre.
Espagne
La CETM ne veut pas de l'Eurovignette

Afin de maintenir son déficit budgétaire dans les limites imposées par Bruxelles, le Ministre de l'Economie espagnol Luis de Guindos propose une nouvelle taxe sur le transport routier pour les véhicules de plus de 3,5t. Mais la Confédération Espagnole du Transport de Marchandise ne veut pas de cette « Eurovignette ». Elle a adressé au gouvernement un communiqué détaillant les raisons de son refus. Sans grande surprise, les transporteurs espagnols ont les mêmes arguments que leurs confrères français : le secteur est déjà le plus taxé du pays alors qu'il crée de la richesse et de l'emploi, taxer les plus de 3,5t seulement est discriminatoire et, qui plus est, cela ne suffira pas à encourager le report modal. De plus, cette mesure aura un effet néfaste sur la compétitivité de l'économie espagnole et sur l'export mais aussi en termes d'inflation et de réduction du pouvoir d'achat des espagnols. Enfin, la CETM préférerait voir le gouvernement réduire ses dépenses sur des projets « fantasques » tels que des « aéroports inutiles » et lignes de train à grande vitesse « que personne n'utilise ». La confédération fait savoir qu'elle continuera de réclamer au gouvernement des mesures justes et équitables qui permettront au transport routier de continuer de fournir un service de qualité, ponctuel et durable pour 85% des marchandises consommées chaque jour. PM
 
 

 

Informatique embarquée
Nouvelle suite logicielle
chez Optilogistic

Spécialiste des solutions d'optimisation et de suivi des tournées, l'éditeur Optilogistic vient de sortir Axiodis 6, suite logicielle complète qui réunit dans un seul et même outil les modules Axiodis, Axiotrans et Affectation Stratégique. Cette fusion permet de regrouper toutes les informations et toutes les données dans un seul « back-office » capable de communiquer avec la majorité des applications mobiles dédiées à l'informatique embarquée. Une unique interface regroupe l'ensemble des modules, la plate-forme logicielle par laquelle transitent les informations devenant un serveur web très accessible. La nouvelle suite comporte un module optimisation du transport, que l'on peut connecter aux TMS tiers, un module de planification, un de suivi d'exécution, un module de gestion économique et un de reporting, proposant divers tableaux de bord. Axiodis 6 intègre l'appli mobile Axiomobil développée pour le système Android, en vue de lui permettre, à terme, d'être embarquée sur tous smartphones ou toutes tablettes Android professionnelles ou grand public. Le chauffeur pourra alors avoir accès aux différentes informations en temps réel et rendre compte immédiatement de l'état de sa tournée et de son évolution. Y compris à l'extérieur du véhicule. NB
 
   
 
  Dunkerque
Accord sur les coûts de manutention

Un accord entre les acteurs du port de Dunkerque a été salué en fin de matinée par Alain Vidalies. En effet, l'entente supprime le surcoût de manutention du transport fluvial permettant de redynamiser l'hinterland portuaire. Ce surcoût était à la charge des opérateurs fluviaux alors que, pour les autres modes, ce sont les armateurs maritimes qui l'assument. Dunkerque avait été précurseur par une expérimentation de mutualisation des THC (Terminal Handling Charges) sur une période de 11 mois. L'accord rend le dispositif pérenne. SLG
 
 
 
Samedi 19 novembre, journée faste ?
Jour de repos pour beaucoup, ce samedi 19 novembre fut aussi jour de production législative intense ! La loi de la modernisation de la Justice du XXIe siècle a été adoptée. Celle-là même qui contient une mesure tant décriée par les fédérations des transporteurs routiers et qui consiste à signaler les salariés qui ont commis des infractions au Code de la route (voir NLF n° 3). Parallèlement, les décrets d'application de la Loi Travail, promulguée en août dernier, concernant la durée du temps de travail, étaient aussi publiés. Conséquence moins médiatisée mais loin d'être anodine pour la profession, le décret n° 2016-1549 du 17 novembre 2016 relatif à certaines dispositions de la partie réglementaire du code des transports, abrogeait le décret n° 83-40 du 26 janvier 1983 relatif aux modalités d'application des dispositions du code du travail concernant la durée du travail dans les entreprises de transport routier de marchandises. Le fameux « 83-40 » ne sera plus... à partir du 1er janvier. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire, modifier vos coordonnées :
http://websun.supplychainmagazine.fr/NL-Fret/INS.php
Pour vous désabonner, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°10
22 novembre 2016
NOVEMBRE
Journée d'information
« La Douane vous aide à exporter »

Mardi 22
Ministère
de l'Economie,
Paris

Value Chain Parts
Salon de
la Supply Chain de
la pièce détachée
Mardi 22
Cité Internationale
de Lyon


Supply Chain Event Mardi 22 et
mercredi 23

Salon des innovations
en logistique animé par Supply Chain Magazine, Paris, Porte de Versailles


Healthcare
Coldays

Mardi 22 et
mercredi 23
Logistique
des produits thermosensibles, Espace Double Mixte, Lyon


Madrid Logistics
& Distribution

Mercredi 23 et
jeudi 24
,
Feria de Madrid


MOST Motorways
of the Sea Training
Du samedi 26 au mardi 29

Formation au transport multimodal et autoroutes de la mer sur un bateau de Barcelone à Rome-Civitavecchia


POLLUTEC
Du mardi 29 au vendredi 2
décembre,

27e édition
du salon consacré aux technologies innovantes pour l'environnement
avec un focus sur
la ville durable et
la restauration
de sites naturels
en emprise routière
Lyon Eurexpo


Transport
Security Expo

Mercredi 30 et
jeudi 1er décembre
Salon consacré
à la sécurité
dans les transports, Londres

DÉCEMBRE
Conseil
des ministres
européens
du transport

Jeudi 1er


La Nuit
du Shortsea

Mercredi 7
Cité de
la céramique,
Paris



World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense