LinkedIn Twitter Facebook
Afitf
443 M€ pour Lyon-Turin
et Canal Seine Nord

Pour 2017, les autorisations d'engagement (AE), à savoir les sommes globales que l'Agence de financement des infrastructures (Afitf) décide d'engager pour financer un projet, montent à 3,2 Md€, a révélé l'Afitf à la suite de son conseil d'administration, qui a eu lieu mardi. Sur cette enveloppe, 293 M€ d'AE et 86M€ de crédits de paiement sont réservés au projet Lyon Turin. Par ailleurs, 150 M€ iront au Canal Seine Nord, dont le financement par les régions a été finalisé tout récemment (voir NLF N° 17). Il faut rappeler que le projet avait vu la réduction de l'AE ouverte en 2016 pour permettre le financement des projets TET (train d'équilibre du territoire). Pour l'exercice 2017, l'Agence a aussi voté le réaménagement de la voie ferrée Serqueux-Gisors pour le transport de fret (110 M€). L'exercice 2016 a été jugé « responsable » par le niveau des dépenses opérationnelles qui, contenues au niveau de 2,2 Md€, permettront en particulier de poursuivre la réduction de la dette de l'AFITF envers SNCF Réseau. A noter, un fonds de 32 M€ a été adopté pour la route Centre Europe Atlantique. La RCEA fait partie des tout derniers engagements pris par le secrétaire d'Etat Alain Vidalies qui s'y est rendu fin octobre. L'Etat va y investir, au total, plus de 100 M€. Cette route qui traverse notamment l'Allier est très dangereuse et nécessite le développement des tronçons à 2x2 voies. SLG
 
Afitf :
Le financement
des grands
projets acté


Gaz :
demande
en hausse
à horizon
2030


Air France Cargo
a une nouvelle
DGA


L'export français
chahuté
en octobre
 
 
 
 

Volkswagen
Truck&Bus
investit
au Brési
l

L'info décalée
Au SIFER,
l'odyssée
de l'espace
Gaz
Une demande
exponentielle à horizon 2030

En France, la majorité de la demande de GNV sera tirée par le secteur du transport routier de marchandises, et à moyen terme par le secteur du transport de voyageurs, les usages diffus (messagerie, colisage, flottes d'entreprises, artisans) et les flottes des collectivités. C'est l'Association française du gaz qui le dit dans son premier rapport prévisionnel sur la demande de gaz à horizon 2030, publié le 5 décembre. Aujourd'hui le GNV concerne environ 14.000 véhicules en France soit moins de 1 TWh. Environ 63 stations ouvertes au public permettent l'avitaillement des véhicules. En 2030, la demande de GNC devrait s'établir à 9 TWh pour les véhicules lourds et à 7 TWh pour les véhicules légers. Le GNL se développera uniquement pour le transport routier avec des volumes de consommation prévus, pour le seul transport de marchandises, de 9,5 TWh en 2030. En ce qui concerne les transports maritime et fluvial, l'AFG prévoit un volume de 10,5 TWh en 2030, en lien avec la conversion du trafic mondial. En effet, sous l'effet des nouvelles contraintes réglementaires internationales, on devrait assister à un déploiement progressif du GNL carburant dans les ports français, sur les trois façades maritimes ainsi que sur les cinq couloirs fluviaux. Selon l'association, la progression rapide du GNL maritime sera tirée par la demande des navires étrangers qui viendront se ravitailler dans les ports français si les infrastructures de soutage sont disponibles. SLG
 
   
 


-5,2 Md€ :

déficit du
commerce
extérieur
de la France
en octobre
(La Douane)
Nomination
Elisabeth Hérelier,
DGA Air France Cargo

Elisabeth Hérelier vient d'être nommée directrice générale adjointe de l'activité Cargo de la compagnie aérienne Air France, le 2 décembre dernier. Elle succède à Alain Malka qui occupait ce poste depuis 2013. Celui-ci remplace à son tour Lionel Guérin, directeur de HOP! Air France. Ces nominations sont consécutives à la mise en place d'une nouvelle équipe dirigeante devant répondre au plan « Trust together » souhaité par la nouvelle Direction mise en place en novembre dernier, et pilotée par Jean-Marc Janaillac (PDG d'Air France-KLM) et Franck Terner (Directeur Général d'Air France). Ce plan vise à « définir une vision stratégique, et déterminer les objectifs à atteindre pour devenir ce que le groupe veut être dans les 10 ans qui viennent », selon M. Janaillac. NB
 
 
 
 



Le dispositif
« n'a eu
quasiment
pas d'impact
sur la pollution,
ou en tout cas
un impact
très faible »,


a déclaré à l'AFP
Karine Léger,
porte-parole
d’AIRPARIF,
parlant des
2 derniers jours
de circulation
alternée à Paris
.


Commerce extérieur
Le déficit reste
élevé en octobre

En octobre, les importations demeuraient stables tandis que les exportations ont fléchi, de sorte que le déficit passe la barre des -5 Mds€ (après -4,8 Mds en septembre), selon la dernière synthèse de la douane française. Les exportations enregistrent une performance ponctuellement défavorable pour les livraisons aéronautiques, mais sont mieux orientées pour les autres produits de l'industrie manufacturière. Le maintien à un niveau élevé des importations tient encore à des approvisionnements soutenus en produits de l'industrie aéronautique et en hydrocarbures naturels. La construction aéronautique a été marquée par le faible niveau de livraisons définitives d'Airbus, comparé à septembre. Les déficits se détériorent également légèrement pour les métaux et l'habillement, avec une hausse des importations plus forte que celle des exportations. Les achats rebondissent depuis la Chine et le Maghreb tandis que les ventes sont fermes vers l'UE. Les produits agricoles connaissent aussi un net repli des exportations, les ventes de céréales étant au plus bas vers tous les continents, l'Amérique ne faisant plus exception. On note un rebond de livraisons de viandes en Allemagne, Asie, Afrique sub-saharienne et Arabie Saoudite ainsi qu'une poussée des ventes de boissons alcoolisées à la Chine. Les exportations se tassent pour les fruits. Du côté importations, une poussée des achats de céréales à la Bulgarie et la diminution globale des approvisionnements en graines oléagineuses sont à relever. En revanche, l'amélioration principale de la balance du commerce extérieur concerne le secteur automobile, où les ventes se raffermissent vers les marchés de l'UE, et les produits pharmaceutiques avec de fortes livraisons de médicaments vers l'Afrique, l'Asie et dans une moindre mesure, vers la Suisse. Enfin, le solde commercial se détériore surtout vis-à-vis de l'Amérique, se creuse avec l'Asie mais le déficit se réduit nettement pour l'UE. Le solde s'améliore légèrement avec l'Afrique, notamment grâce à une poussée de ventes pharmaceutiques et chimiques. NB
Photo : l'export de fruits se tasse
 
 
  Brésil
Volkswagen Truk&Bus
investit 420 M€

Le groupe allemand, dont les constructeurs de poids lourds Scania et MA N font partie, va investir une somme de 420M€ d'ici 2021 au Brésil. La décision vise à renouveler le portefeuille des deux filiales brésiliennes Volkswagen Caminhoes e Onibus et à moderniser l'usine de Resende.
Le Brésil a connu une crise économique importante qui a fortement affecté le marché des véhicules industriels. Le seul segment camions a connu une baisse de 31% sur les dix premiers mois de 2016, deuxième grosse baisse après celle, encore plus importante, connue en 2015.
Les dirigeants du groupe allemand font le pari de la reprise et gardent la confiance dans ce marché considéré comme très important. SLG
 
 

 
L'odyssée de l'espace au salon du fer
C'est le CNES, Centre national d'études spatiales – le même qui annonçait tout récemment le lancement des satellites du système de géolocalisation Galileo – – qui s'empare du SIFER, le grand rendez-vous ferroviaire de mars prochain. Invité surprise ? Pas vraiment. Selon le CNES, la coopération entre les secteurs ferroviaire, aéronautique, aérospatiale et de défense sont une évidence depuis deux ans.
La présence du Centre en tant que partenaire du salon s'explique par l'accord qu'il a signé avec la SNCF et qui ouvre la porte à une collaboration dans les domaines du système contrôle-commande, de la connectivité à haut débit, de l'optimisation de la sécurité du réseau ou encore de l'imagerie radar. Les 278 entreprises attendues du 21 à 23 mars à Lille n'ont qu'à dresser leurs antennes... SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire, modifier vos coordonnées :
http://websun.supplychainmagazine.fr/NL-Fret/INS.php
Pour vous désabonner, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°22
8  décembre 2016
DÉCEMBRE
World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense


JANVIER 2017

Trucks &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel
du transport
routier, Bruxelles



Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles