LinkedIn Twitter Facebook
Données IATA
Le ciel s'éclaircit en fin d'année
pour le fret aérien

Enfin une bonne nouvelle pour le fret aérien : les chiffres d'octobre 2016, publiés hier par l'IATA (International Air Transport Association) font état d'une progression du trafic mondial de 8,2% en tonnes/kilomètres par rapport à l'an dernier. Le secteur n'avait pas connu une hausse aussi forte depuis 18 mois. Autre signe encourageant, les capacités ont également augmenté, par rapport à l'an dernier, de +3,6%. Et la hausse la plus forte de la demande en fret aérien est en Europe : +13,4% entre octobre 2015 et octobre 2016, avec une capacité qui a augmenté de +5,9%. Au niveau mondial, ces très bonnes performances du fret aérien en octobre peuvent s'expliquer par plusieurs facteurs conjoncturels, comme un report modal potentiel du maritime vers l'aérien après l'effondrement de la compagnie Hanjin oule recours à de l'affrètement de dernière minute de certainschargeurs qui ont revu leurs commandes à la hausse parrapports aux conditions du marché en début d'année. Selonl'IATA, il y a aussi des facteurs structurels, au rang desquelsla solide croissance de l'e-commerce transfrontalier et du secteur pharmaceutique. La préparation des événements commerciaux tels que le Black Friday et le Cyber Mondaypeuvent aussi avoir eu un effet positif. « Les moteurs d'uneplus forte croissance envoient un signal fort en faveur du changement de l'industrie du fret aérien. Qu'il s'agisse de l'e-commerce ou du commerce des produits pharmaceutiques, la demande des chargeurs n'est plus en phase avec les processus papier actuels. Le changement vers les processus e-freight est plus crucial que jamais », a déclaré Alexandre de Juniac, le Directeur général de l'IATA. JLR
Photo de gauche : Alexandre de Juniac IATA
 
IATA :
le ciel se dégage
pour le
fret aérien


GNV :
10 stations
d'ici 5 ans


L'avion se verdit
aussi


Mutualisation
en Vendée


Camion
autonome
et pénurie
de chauffeurs


La déchèterie
éphémère
inaugurée
à Lyon


Les lauréats de la
Nuit du Shortsea


L'info décalée
Le sapin malin
de l'Elysée





 
 
 
 

GNV & BioGNV
Dix stations en Ile-de-France
d'ici 3 à 5 ans

La Société d'Economie Mixte Sigeif Mobilités vient de voir le jour, avec pour but le développement d'un réseau de dix stations d'avitaillement en gaz carburant, ouvertes à tous, dans les 3 à 5 prochaines années en Ile-de-France. La première a été inaugurée, fin novembre, à Bonneuil-sur-Marne (94) (NLF n°13).
Dès 2018, les prochaines stations permettront aux transporteurs de faire le plein de GNV. Créée par le Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l'Electricité en Ile-de-France, la Caisse des Dépôts, GRTGaz, le Syctom (agence métropolitaine des déchets ménagers), le Siiap (service public de l'assainissement francilien) et le Siredom (agence sud-francilienne de valorisation des déchets), cette nouvelle entité est dotée d'un capital de 5 M€. NB
 
   
  De g. à droite : Christophe Provost (Sigeif),
Claude Kerjean (Caisse des Dépôts),
Jean-François Legaret (Syctom), Patrice Furé (Syctom), Pierre Chevalier (Sigeif), Vincent Rousseau (GRTGaz)
 
 

Pollution
De nouveaux moteurs
moins bruyants et moins polluants

Une réduction de 15% de la consommation de carburant et des émissions de CO2, et de 50% pour celles de NOx ! Tel est le résultat du moteur LEAP-X, construit par Mecafi, filiale du Groupe Atmec. 10.000 de ces nouveaux moteurs moins bruyants et moins polluants ont déjà été commandés. Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, a inauguré hier le nouveau site de fabrication de Châtellerault. De nombreux programmes de recherche industrielle sont en cours et se dérouleront jusqu'à la fin de la décennie, leur objectif étant de diviser par deux le bruit des avions et leur consommation de carburant, et de réduire de 80% les émissions d'oxyde d'azote. L'usine de Châtellerault a bénéficié du soutien financier de l'ensemble des pouvoirs publics, État et collectivités. NB
Photo : Ségolène Royal
 
 
 
 




Mutualisation
Un nouveau site vendéen
FM Logistic pour Europe Snacks

C'est pour optimiser les flux de la société vendéenne Europe Snacks, spécialiste dans la production de gâteaux apéritifs, que son nouveau partenaire FM Logistic a choisi d'ouvrir en Vendée une nouvelle plate-forme de 20.000 m² qui, à terme, atteindra les 46.000 m² et pourra accueillir quatre clients au total. Les travaux ont démarré en septembre dernier pour une ouverture prévue en septembre 2017 à L'Hébergement (85). La nouvelle installation, conçue pour des opérations de stockage, co-packing et transport, aux normes HQE, permettra d'optimiser le chargement des camions qui vont distribuer la production issue des 4 sites Europe Snacks situés à 50 km les uns des autres. En effet, l'industriel prévoit une forte augmentation de ses volumes suite à la fusion avec le britannique Kolak. SLG
 
 


8,2%.
C'est le taux
de croissance
en t/km
du fret aérien
mondial entre
octobre 2015
et octobre 2016,
selon les chiffres
IATA.
GT Location
La pénurie de chauffeurs
et les véhicules autonomes

Même (ou peut-être surtout) une entreprise reconnue pour son management très humaniste comme GT Location ne peut pas faire l'économie d'une réflexion sur les camions autonomes. « Lorsqu'on en parle à nos conducteurs, la première réaction est : « qu'est-ce qu'on va devenir ? » ; la peur donc », confiait hier Pascal Guillot, Directeur général de la société, à l'occasion de la présentation à la presse du livre édité à l'occasion des 70 ans de l'entreprise. Et pourtant, ces véhicules, en plus de poser question, pourraient apporter aussi une solution à un problème très concret, celui de la pénibilité du travail de conducteur. Problème qui est à l'origine d'une vraie difficulté de recrutement pour GT Location, en région parisienne et en région lyonnaise, notamment dans des métiers spécifiques comme la grue et plus généralement dès lors qu'il y a de la manutention. Mais pas seulement. Livrer dans Paris ces derniers temps est vraiment compliqué. L'instauration de la circulation alternée a eu un impact immédiat sur le chiffre lié à la livraison de pneus Michelin, indique la société. Sans compter la recrudescence des accidents, parfois graves, avec des piétons et deux-roues. Autant de facteur qui font que les chauffeurs ne se bousculent pas pour être embauchés. « Pour l'instant, nous avons décidé d'augmenter les effectifs formés par notre institut de formation », note Michel Sarrat, Pdg. En parallèle, la société n'hésite pas à sensibiliser ses clients peu regardants sur les conditions de travail des conducteurs. Mais d'autres verrous doivent sauter, selon les dirigeants de GT Location. D'une part, la législation française qui cumule les heures de conduite d'un double équipage même lorsque l'un des deux conducteurs se repose et les suramortissements pour les véhicules au gaz, qui ne seraient pas reconduits après avril 2017, « au moment où, précisément, nous prévoyons un important renouvellement du parc », indique Pascal Guillot. SLG
Photo : le fourgon autonome Mercedes,
présenté à l'IAA d'Hanovre
 
 
  Lyon
Le tri des déchets au bord de l'eau

La déchetterie fluviale éphémère expérimentée à Lyon le long des quais de Saône (NLF n°17) a été inaugurée samedi dernier en présence de nombreux officiels. L'idée de ce projet testé pendant 2 ans et appelé River'Tri, est d'offrir aux résidents du centre-ville, en utilisant le fluvial, un service de gestion des déchets de proximité, tout en répondant à l'objectif de 25% de report modal fixé par la loi de Transition Energétique. Cinq bennes et des containeurs spéciaux sont installés sur une barge de 400 tonnes (l'équivalent de 16 camions) chaque samedi matin, puis repartent le soir sur un quai spécifiquement aménagé, avant que les déchets rejoignent les filières de traitement habituelles. River'Tri est soutenu par Suez Recyclage&Valorisation, Compagnie Fluviale de Transport (CFT), Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et Voies Navigables de France (VNF), cette dernière en assurant la gestion. Le budget total de cette expérimentation est de 2,4 M€ HT sur deux ans, en partie financé par la région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon, l'ADEME et enfin VNF. NB
 
   
 


« Le
changement
vers les
processus
e-freight est
plus crucial
que jamais »,


a déclaré
Alexandre
de Juniac
,
le Directeur
général
de l'IATA.
6e Nuit du Shortsea
Et les lauréats sont…

Mercredi, La Nuit du Shortsea a récompensé 8 nouvelles initiatives en faveur du transport maritime de courte distance, de l'intermodalité, de l'innovation et de la transition énergétique. Les lauréats de cette 6ème édition, organisée par BP2S et Cluster Maritime Français sont les suivants : trophée « Armateur » au Transport Maritime Côtier pour la commande d'un nouveau navire roulier sous pavillon français. Trophée « du port » décerné au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire pour le développement de ses trafics shortsea et ses investissements dans le terminal roulier. La société Adisseo s'est vu remettre le trophée « Chargeur » pour l'augmentation constante de ses expéditions par voie maritime et son projet d'expédition sur le Rhône et le Rhin en 2017. Le trophée « Opérateur multimodal » est revenu à Viia et Ekol pour leur nouveau service ferroviaire entre le port de Sète et Noisy-le-Sec. Le Port de Zeebrugge s'est vu récompensé par le trophée « Réseau européen » en raison du développement de ses connexions intermodales européennes ainsi que pour la mise en circulation d'un produit ferroviaire au gabarit P400 innovant pour la France. Le trophée « Innovation » est revenu au Grand Port maritime de Bordeaux pour son projet PEEPOS (Port à Energie et Economie Positives). D2m Engineering a été distingué pour son projet LNG Logistic qui doit définir une chaine globale d'approvisionnement en GNL, en recevant le trophée « Transition énergétique », distinction également remise à l'Association Française du Gaz pour son rapport sur le rôle du GNL carburant marin et fluvial. Enfin, le dernier trophée, « Charte Bleue », remis par Armateurs de France, a été attribué à Ponant, en raison de son engagement social et environnemental. NB
 
   
  Les lauréats des trophées de la nuit du Shortsea 2016  
 

 
Cinq jours pour acheminer le sapin de l'Elysée
Le sapin de Noël élyséen devrait arriver à destination samedi prochain. Pour la troisième année consécutive, il a commencé son doux voyage sur l'eau douce à bord d'une péniche depuis le port d'Auxerre. Mais le bel arbre ne voyage pas tout seul. Mutualisation oblige, il est accompagné d'un joli tas de granulats. Une fois arrivé au port des Champs-Elysées, il sera fatalement acheminé par camion jusqu'à la cour du palais présidentiel. Ici, 12 personnes l'attendent pour le dresser et le décorer dignement. Sapin malin par temps de circulation alternée… SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire, modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°23
9  décembre 2016
DÉCEMBRE
World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense


JANVIER 2017

Trucks &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel
du transport
routier, Bruxelles



Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles