LinkedIn Twitter Facebook
Transport combiné
Nouvelle ligne Lille-Marseille

GreenModal Transport (filiale de CMA CGM, spécialiste mondial du transport maritime) et T3M (Groupe Open Modal réunissant T3M et TAB sous la présidence de Jean-Claude Brunier) ont lancé hier une nouvelle liaison ferroviaire entre les terminaux de Ports de Lille et Marseille le Canet. Cette nouvelle ligne propose un train quotidien partant de Lille du lundi au vendredi, assurant une livraison du fret à Marseille en J+1. Elle sera prolongée jusqu'au terminal maritime MedEurope à Marseille, et reliera également la cité phocéenne aux Ports de Lille via un départ quotidien dans l'après-midi. NB
 
Inauguration
nouvelle ligne
Lille-Marseille


Stef livre Lille
en vélovans


 
Le Tunnel du
Saint-Gothard
enfin
opérationnel


Vol de
marchandises :
forte hausse
au troisième
trimestre
 
 
 
 

Nouveau hub
pour Pall-Ex


Corruption :
un arsenal
juridique renforcé


L'interview
Anne Le Rolland,
Pdg d'Acte
International

Livraison urbaine
Lille, son beffroi et ses vélovans

Stef vient de confier à Citeliv la livraison 100% écoresponsable de produits frais et ultra-frais dans le centre-ville de Lille. C'est en « vélovans » à assistance électrique équipés d'une caisse isotherme, que les commerçants et restaurateurs sont livrés le matin en semaine, plage horaire qui va être étendue dès les fêtes de fin d'année. Fondée en septembre, Citeliv dispose d'un entrepôt de 200 m² au port fluvial (soit à moins de 4 km du centre-ville), qui abrite une chambre froide de 25 m². Stef utilise déjà des services de livraison écoresponsables dans le centre de Rennes depuis 2015, et dans celui de Bordeaux depuis ce début décembre. NB
Photo : un vélovan Citeliv dans le centre de Lille.
 
 


« Revenir à la
défiscalisation
des heures
supplé-
mentaires » :

c'est la volonté
du candidat à
la présidentielle
Manuel Valls,
exprimée dans
une interview
au Parisien.
Saint-Gothard
Le nouveau tunnel ouvert dimanche

Après 15 ans de travaux, le tunnel ferroviaire du Saint-Gothard a enfin ouvert dimanche 11 décembre. Le tunnel de 57 km de long, actuellement le plus long au monde (le tunnel international du Lyon-Turin aura, s'il voit le jour, les mêmes dimensions) relie la Suisse à l'Italie. Il permet de réaliser la traversée alpine en 20 minutes (20 à 45 minutes de moins qu'auparavant) à une vitesse de 200 km/h. Situé sur le corridor européen n. 1, reliant Rotterdam à Gênes, le tunnel accueillera tous les jours plus de 200 trains de marchandises circulant à une vitesse moyenne de 100 km/h. Avec des trains pouvant être rallongés jusqu'à 750 mètres, le trafic marchandises de CFF Cargo gagnera encore en rentabilité, assure la compagnie suisse. Cinq trains de marchandises peuvent désormais circuler par heure et par sens de circulation, soit pratiquement deux fois plus qu'avant.. Une montée en puissance ultérieure est prévue après l'ouverture du tunnel de base du Ceneri en 2020. A cet horizon, les trains de marchandises pourront transporter jusqu'à 2.000 tonnes. L'ouvrage a coûté 11 Md€. Lors de l'inauguration de la ligne, malheureusement, un incident a émaillé les festivités. Manque de chance, un train marchandises est resté bloqué dans le tunnel l'après-midi, en direction nord, à cause d'une panne de locomotive, selon le journal suisse Le Matin. Les trains voyageurs ont pu circuler dans les deux sens, mais ont pris du retard. Un train a dû toutefois emprunter l'ancien tunnel. Le dérangement a duré environ deux heures, ont précisé nos confrères. SLG
 
   
 
 
 


75%

des cas
de corruption
ont impliqué
des paiements
par des
intermédiaires,
d'après
le rapport de
décembre 2014
de l'OCDE.
Chiffres TAPA
Vols de marchandises
en hausse de 105,4% sur un an

Les derniers chiffres communiqués par la TAPA (association internationale des assureurs du transport) pour le troisième trimestre 2016 sont alarmants : sur un an, dans la zone EMEA (Europe, Moyen Orient et Afrique), le phénomène a plus que doublé. Sur le trimestre en question, 489 vols ont été enregistrés pour une valeur totale d'environ 19,9 M€. Parmi les pertes remontées à la TAPA, 28 représentent une valeur moyenne de 100.000 €. Le « record » revient à un véhicule transportant des bijoux sur une route de Toscane, le 11 juillet dernier : 4 M€ sont partis en fumée. Les produits alimentaires et les boissons restent la catégorie la plus exposée aux vols, suivis par les produits pharmaceutiques et l'habillement. Par ailleurs, c'est le vol pendant le transport qui représente le délit le plus fréquent : 89,5% de ceux relevés pendant le trimestre avec plus de la moitié de vols de la marchandise dans le camion. A noter, cependant, que ces données sont partielles. Le président de la TAPA, Thorsten Neumann, estime que la plupart des vols réalisés en entrepôt ou dans les camions dans des pays comme l'Allemagne, l'Italie, la France ou l'Afrique du Sud ne sont pas répertoriés. Toujours est-il que l'association a prévu de revoir les critères de sécurité à respecter en transport et logistique pour 2017 et de lancer un nouveau programme pour le développement des parkings sécurisés. SLG
 
 
  Fret palettisé
Un nouveau hub Pall-Ex pour 2018

Pall-Ex France, premier réseau indépendant de distribution de fret palettisé, va ouvrir en 2018 son nouvel hub central, d'une superficie de 8.000 m² d'entrepôt. Situé aux environs de Bourges, à St Florent-du-Cher, il viendra remplacer celui existant, lui permettant de doubler sa surface. Cet agrandissement est rendu nécessaire par la très forte progression des volumes de palettes traitées (+83,5% entre 2014 et 2016). Aujourd'hui, le réseau compte déjà 63 membres en France (ils seront 65 d'ici la fin d'année) et 410 en Europe. Des transporteurs qui viennent chaque nuit de toute la France avec leurs palettes et les échangent via un système de cross-docking, avant de repartir avec la marchandise de leurs collègues pour la distribuer dans leur secteur. Ce système baptisé « hub & spoke » permet une livraison entre 24 et 48 heures en France tout en diminuant les coûts engendrés grâce à un taux de remplissage de 90% en moyenne. Deux autres hubs d'échange sont en place dans l'Hexagone, un à Montsoult, à côté de l'aéroport de Roissy CDG, qui a ouvert en janvier dernier, et l'autre à Nîmes, opérationnel depuis ce mois d'octobre. NB
Carte : implantation hubs Pall-Ex France
 
 
  Corruption
Arsenal
juridique renforcé

C'est vendredi 9 décembre qu'a été promulguée la loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique », dite Loi Sapin II. Le 9 décembre était aussi la journée internationale contre la corruption. Le texte français crée une Agence française anti-corruption et concerne les entreprises de plus de 500 salariés réalisant un CA de 100 M€. Celles-ci doivent désormais mettre en place un plan de prévention obligatoire. Ce qui, à terme, n'exclut pas, en cascade, les sous-traitants et, par conséquent, les entreprises plus modestes. D'autant plus que selon le cabinet Acte international (voir l'interview ci-dessous), la moitié de la dizaine d'entreprises françaises condamnées pour des actes de corruption à l'international sont des PME. Par ailleurs, la loi crée un statut de lanceur d'alerte pour défendre les personnes qui signalent des faits ou des risques de corruption. Enfin, un nouveau standard international est aussi en vigueur depuis octobre. C'est la norme ISO 37001 qui est mondialement reconnue et permet d'être en phase avec les standards anglo-saxons qui sont très stricts et qui s'appliquent par défaut à tous les traités de commerce international. Cela revient à avoir une certification anti-corruption. SLG
 
 
I N T E R V I E W
 
Anne Le Rolland, présidente d'Acte International
Les effets de la loi Sapin II pour la Supply Chain

La lutte contre la corruption est un réel enjeu pour les acteurs de la supply chain. La gestion des flux, les opérations douanières et le transport sont sujets à des situations critiques de ce point de vue. Explications avec Anne Le Rolland, Pdg d'Acte International, cabinet de supply chain management.

La Newsletter du Fret : Quels sont les changements qu'apporte cette loi pour les opérateurs de la supply chain ?

Anne Le Rolland : Par cette loi, la France rattrape son retard et se met en conformité avec ses engagements pris au sein de l'OCDE. Auparavant, seuls les faits commis dans le cadre de l'activité sur le territoire français étaient jugés. Désormais, c'est le monde entier qui est le scope pris en compte par les juges. De plus, la loi sanctionne la non-prévention par les entreprises qui se doivent de mettre en place un dispositif cohérent et faire preuve de bonne foi.

NLF : Quels risques avez-vous identifiés pour le flux de marchandises ?
ALR : Dès lors qu'il y a des flux internationaux, avec de l'import/export, on est dans une situation potentiellement à risque. Dans chaque situation où il y a des contrôles, typiquement les opérations douanières, ou lorsque de nombreuses autorisations sont nécessaires. Par ailleurs, tous les audits qualité, sociaux, environnementaux préalables à la circulation de la marchandise sont aussi terrain propice à la corruption. Les auditeurs peuvent être «sollicités » pour être plus bienveillants...

NLF : Où se situent les risques majeurs pour les opérateurs ?
ALR : Dans tous les pays dont la réglementation n'est pas très claire et où les procédures ne sont pas dématérialisées. Dans ce cas, avoir un officier public qui doit mettre son cachet pour libérer la marchandise est source de corruption possible. C'est aux opérateurs de ne pas céder à la pression, par exemple, pour accélérer une livraison qui prend du retard. En ce qui concerne les zones géographiques, des pays comme l'Inde ou l'Afrique sont « sensibles », de ce point de vue. Mais il n'y a pas de pays à risque zéro. Il suffit qu'une marchandise fasse l'objet de mesures protectionnistes pour que l'on multiplie les contrôles et les autorisations...

NLF : Hormis cet aspect, quels sont les produits les plus concernés ?
ALR : Tous les produits à forte valeur ajoutée, comme par exemple, ceux liés à la défense. Mais tout ce qui fait l'objet de marchés publics-privé constitue aussi un contexte à risque. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°25
13  décembre 2016
DÉCEMBRE
World Class
Logistics

Mardi 13
Salon de
la logistique internationale,
Paris
Cœur Défense


JANVIER 2017

Trucks &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel
du transport
routier, Bruxelles


Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles