LinkedIn Twitter Facebook
Détachement
L'appel de l'Europe de l'Ouest

Par un courrier commun, les ministres français, allemand, belge, suédois, autrichien, néerlandais et luxembourgeois, en charge de l'emploi, ont plaidé, dans les colonnes du Monde daté d'hier, pour un renforcement de la protection des travailleurs détachés. Dans le débat qui oppose la plupart des pays de l'Europe de l'Ouest au bloc mené par la Pologne (entre autres pourvoyeurs de main d'œuvre à bas coûts), pour la révision de la directive européenne de 96, les signataires estiment devoir « lutter tout particulièrement contre les sociétés boîtes aux lettres qui se créent avec pour seule « raison sociale » de profiter des écarts de coûts salariaux… ». Et les mêmes de poursuivre sur la nécessité de parvenir à une révision du texte qui ne protège plus suffisamment les travailleurs détachés. Pour les huit ministres (deux représentent la Belgique), « les travailleurs détachés doivent pouvoir bénéficier de conditions de travail et de vie décentes et d'une rémunération équivalente à celles des travailleurs du pays d'accueil dès le premier jour de leur détachement ». Myriam El Khomri et ses homologues veulent aussi que la directive défende une concurrence loyale et que son champ d'application ne soit ni réinterprété ni restreint. « Il nous faut travailler de concert, à 28 », concluent les auteurs de l'appel. Y parviendront-ils ?. La question est cruciale notamment pour le transport routier très concerné par le travail détaché et par des écarts de rémunération de conducteurs considérables d'un pays à l'autre. SLG
 
Directive
détachement :
l'appel de huit
ministres
européens


Le Roy Logistique
se développe
à l'Ouest comme
à l'Est


Hyundai Merchant
Marine à l'essai
chez 2M


DHL double
sa surface
à Rennes
 
 
 
 

L'OTRE déchue ?

Combiné :
une troisième
liaison Le Havre
Vierzon


Love your waste :
de la cuisine
au réservoir


Info décalée
Et un petit tour
de « Mannequin
Challenge » !
Réseau de transport
Le Roy Logistique se développe
à l'Ouest, mais aussi à l'Est

Dans le Finistère, sur la commune de Melgven, près de Concarneau, Le Roy Logistique a ouvert en octobre une nouvelle agence, qui pour le moment est dédiée à son partenaire Chep, le spécialiste mondial de la location de palettes et conteneurs. C'est le quatrième site en France que le prestataire utilise pour la prise en charge du ramassage de palettes vides, la livraison, le tri, le stockage et la réparation des palettes Chep. Au total, sur le territoire français, cela représente un flux annuel de 4,5 M de palettes. Le site prévoit d'embaucher dans les mois à venir six personnes, dont des affréteurs et des commerciaux, pour étendre son champ d'activité au transport. A l'autre bout de la France, dans l'Est, Le Roy Logistique renforce actuellement ses équipes du côté de Champigneulles, près de Nancy. Jusqu'à présent, l'agence ne comptait que deux collaborateurs dédiés à la logistique pour le compte d'un client. Un nouveau contrat en affrètement a démarré depuis un peu plus d'un mois. Du coup, le site est désormais pressenti pour prendre la relève de l'agence de Saint-Dié, qui devrait fermer prochainement. JLR
 
 


Alliances
HMM en période d'essai chez 2M

L'accord signé dimanche dernier entre la compagnie coréenne Hyundai Merchant Marine et l'alliance M2, formée par Maersk Line (voir NLF n° 19) et MSC, fait penser à une coopération avec période d'essai. Après de délicates négociations, compte tenu de la fragilité financière de la compagnie coréenne, le compromis trouvé exclut l'adhésion d'HMM en tant que membre de 2M. En effet, ses partenaires considèrent que le coréen n'est pas en capacité d'investir dans des maxi navires et de jouer à armes égales. Résultat : les trois partenaires sont tombés d'accord sur un échange et sur l'achat de slots (emplacements pour les conteneurs à bord des navires). La coopération démarrera en avril 2017 pour une durée de trois ans sur les flux principaux Est-Ouest. Dans son communiqué, HMM essaie de positiver et évoque les avantages liés à la mise à disposition du réseau des deux leaders européens du transport de conteneurs au profit de l'armateur asiatique. Celui-ci salue notamment l'ouverture de nouveaux débouchés dans le trafic transpacifique. Les autorités de la concurrence concernées doivent, néanmoins, donneur leur accord. A terme, 2M n'exclut pas d'intégrer HMM dans son alliance. Cependant, l'affaire Hanjin a échaudé toute la profession…(voir NLF n° 21). SLG
 
   
 
 
 


-5,5%.

C'est le nombre
de défaillances
d'entreprises
à fin septembre
2016
par rapport
aux 12 mois
précédents,
selon la Banque
de France.
Express
DHL double sa capacité à Rennes

DHL Express a inauguré hier un nouveau site à Laillé, au sud de Rennes, en remplacement de celui existant précédemment à Cesson-Sévigné. La surface disponible passe de 635 m2 à 1.540 m2. L'expressiste a investi 800.000 € dans la nouvelle plate-forme, opérationnelle juste à temps pour traiter le pic de fin d'année (+30% en volume). Avec le développement du e-commerce, les livraisons aux particuliers représentent désormais 35% des activités de DHL à Rennes. Au total, c'est une hausse de 40% des volumes qu'a connue le site en 5 ans. Avec près 3.000 colis traités par jour, le site rennais est déjà loin devant les trois autres spots de DHL dans la région. La Bretagne représente 16% des volumes exportés par DHL Express depuis la France et 6% de ses importations. La nouvelle plate-forme de Laillé emploie 18 salariés et travaille avec 12 prestataires transport à raison de 19 routes pour jour. En ce qui concerne les équipements, l'agence est dotée d'une chaîne de tri de 210 m² qui pourra traiter jusqu'à 4.000 colis/heure. Il sera possible de procéder au chargement/ déchargement direct des camions. Les gains de temps ainsi obtenus vont permettre aux navettes de partir plus tôt pour les livraisons et de proposer un enlèvement plus tardif aux clients. NB
 
   
 
  Négociations sociales
L'OTRE doit quitter la table

C'est un sale coup pour la fédération aux 3.000 adhérents, essentiellement des PME. Dans un arrêt daté de lundi, la Cour administrative d'appel de Paris a annulé la décision du Ministère du travail de 2012, attestant la représentativité de l'OTRE. La Cour estime que la fédération ne réunit pas deux des critères – transparence financière et équilibre territorial des effectifs – nécessaires pour en reconnaître la représentativité en tant que partenaire social des négociations collectives (la loi en prévoit d'autres cependant). Cette décision que la fédération critique vertement, est le résultat de la saisine par les autres fédérations de transporteurs, il y a quatre ans, malgré l'avis favorable du ministère du travail. L'affaire est de taille car, en 2017, les syndicats professionnels doivent respecter des critères précis de représentativité pour jouer dans les négociations sociales. Ce qui est fâcheux alors que les NAO ont démarré et que la profession est engagée dans la réforme de son système de protection sociale. Au vu de cette décision, l'OTRE doit quitter les tables de négociation. Cependant, la fédération présidée par Aline Mesples se veut rassurante et est sûre de voir sa représentativité reconnue l'année prochaine. D'une part, elle a l'appui du Conseil d'Etat qui a reconnu sa représentativité en juillet dernier. Par ailleurs, la présence d'Alain Vidalies au congrès d'octobre dernier à Tours et la teneur des relations qu'il entretient avec l'OTRE depuis son arrivée au ministère ne font pas penser qu'il doute de sa légitimité. C'est le point sur lequel Jean-Marc Rivera, son secrétaire général adjoint, s'appuie pour rassurer les adhérents. SLG
 
 


« Il nous faut
renforcer
nettement la
dimension
sociale de
ce marché
intérieur et plus
généralement de
la construction
européenne »,


extrait du courrier
signé par les
huit ministres
européens

en charge de
l'emploi,
dans Le Monde
daté du
13 décembre.
Combiné
Renforcement de la liaison
Le Havre-Vierzon

Un 3e service hebdomadaire entre la plate-forme logistique rail-route de Vierzon (18) et Haropa-Port du Havre, opéré par le groupe Combronde/Ferovergne a été à lancé depuis lundi, à l'occasion du 1er anniversaire de la ligne ferroviaire Le Havre/Vierzon. Ce service, très attendu par les chargeurs et les logisticiens du Centre Val de Loire, permet d'acheminer des conteneurs de toutes catégories (20', 40', Flat, Open Top, Reefer non branché, conteneurs pour matières dangereuses), du Havre vers Clermont-Ferrand notamment, dans un délai très compétitif (J+1). La plate-forme de Vierzon offre 30 jours de franchise de stationnement, bénéficie du statut douanier MADT et propose de nombreux services, dont gardiennage, réparation et autre pose de kit ISO. Ce hub ferroviaire qui permet de desservir l'axe Bordeaux-Cognac-Limoges (par la route), optimise le flux de conteneurs vides et contribue à renforcer la multimodalité vers et au départ des ports Haropa. « Depuis la mise en place du service qui a permis de traiter 9.000 EVP, la taux de remplissage avoisine 85% », se réjouit François de Beauregard, Directeur Général de la filiale Combiné du Groupe Combronde/Ferovergne, qui ajoute « travailler à connecter la plate-forme à de nouvelles régions dès 2017 ». NB
 
 
 
  Transition énergétique
Une plate-forme numérique
pour optimiser le flux des déchets

Des cantines au réservoir, le flux des déchets représente un double enjeu. Love Your Waste l'a rendu particulièrement vertueux en luttant à la fois contre le gaspillage alimentaire (40% des aliments consommés dans cantines et restaurants, essentiellement) et à la production de biocarburants. Tout en optimisant le transport et la traçabilité des déchets via la plate-forme numérique « Régal RC ». C'est son développement qui bénéficiera du prix que Ségolène Royal a récemment décerné à la société dans le cadre du deuxième appel à projet Jeunes Pousses-Green Tech. La société obtient, en plus du prix, la dotation et la mise à disposition de l'ensemble des ressources scientifiques et techniques du ministère de l'Environnement pour développer son activité, démarrée en 2015. NB
Photo : Ségolène Royal aux cotés de Juliette Franquet,
DG de Love Your Waste
 
 

 
Le « Mannequin Challenge »
contamine le monde du transport

Le « Mannequin Challenge », vous connaissez ? Sans aucun doute, surtout si vous avez des enfants dans le bel âge de l'adolescence puisque le phénomène, qui est parti voilà quelques mois d'un groupe de lycéens de Floride, a fait tache d'huile dans le monde entier par l'intermédiaire des réseaux sociaux. Cristiano Ronaldo, le PSG, la rédaction d'i-Tele en grève, même Hillary Clinton , se sont successivement prêtés au jeu de se faire filmer dans une posture figée, si possible improbable,comme si le temps avait soudainement suspendu son vol. Jusqu'à présent, le monde du transport avait été curieusement épargné par cet engouement. Et bien ce n'est plus le cas puisque toute l'équipe de développeurs de Join2Ship (voir NLF n°9) s'est octroyé la semaine dernière une petite pause « Mannequin Challenge » dans leur course effrénée pour que leur future plate-forme d'économie collaborative dédiée au transport de marchandises soit prête au lancement dès début 2017. Qui sera le prochain ? SLG
Pour voir
les images
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°26
14  décembre 2016
JANVIER 2017
Trucks &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel
du transport
routier, Bruxelles




Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles

FEVRIER

Salon des entrepreneurs
Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès, Paris