LinkedIn Twitter Facebook
Commerce international
CMA CGM pousse le bouchon
jusqu'à la production d'eau

CMA CGM et le groupe Ogeu, 4e embouteilleur d'eau de France, viennent de créer une joint-venture commerciale qui va au-delà de la distribution des eaux minérales. En effet, l'armateur prend une participation dans l'usine de production de l'eau Beaupré, située à Signes, dans le Var. Le minéralier s'appuiera sur la présence mondiale de l'armateur marseillais dans plus de 160 pays pour promouvoir l'eau française. Le marché prioritaire est l'Asie, plus particulièrement, la Chine, où CMA CGM est présent depuis 1992. NB
 

Accord
CMA CGM-OGEU


Convention
contre le travail
illégal dans le
déménagement
 
 
 
 


Le portail du marin
prend du service

Mercitalia veut
redynamiser le fret
ferroviaire


Une formation
pour véhicules
électriques
et hybrides


L'interview
Matthieu Lahaye,
Rennes Terminal
Travail illégal
Les déménageurs du Centre
Val-de-Loire s'engagent dans la lutte

La Chambre Syndicale du déménagement du Centre Val-de-Loire vient de signer une convention régionale pour lutter contre le travail illégal dans ce secteur. Après l'Ile-de-France, signataire en juin, et les Pays-de-la-Loire en septembre, elle est la troisième organisation professionnelle locale à s'inscrire dans ce combat, dans le cadre de la convention nationale signée en 2015. Son objectif est d'informer et mettre en garde le grand public et les donneurs d'ordres sur les risques de recours au travail illégal, mais également de mieux coordonner et cibler les contrôles sur le terrain. Anne-Michèle Chabuel, Présidente du groupement régional Bourgogne Franche-Comté-Centre de la CSD se veut confiante : « Le travail illégal et la concurrence déloyale sont les premiers fléaux que subit notre profession…Aujourd'hui, grâce à une volonté politique, au dynamisme remarquable de la part des représentants de la DREAL, de la DIRECCTE et de l'URSSAF, nous avons espoir de gagner de plus en plus de batailles ! » NB
 
   
 


« Ce que
je propose,
c'est donc
de transférer
les cotisations
patronales
assises sur
le travail vers
une taxe
sur la valeur
ajoutée
ou le chiffre
d'affaires »
,

Benoît Hamon,
candidat à
la primaire
socialiste, dans
une interview
aux Echos datés
du 19 décembre.
Portail
Mise en service du portail du marin

Alain Vidalies a annoncé hier la récente mise en service du portail du marin, destiné aux marins professionnels qui étaient jusqu'à maintenant dépendants des services déconcentrés des Affaires maritimes. Le portail leur permet d'accéder aux informations sur leur carrière professionnelle et leur situation administrative. Les marins peuvent désormais consulter les lignes de services, c'est-à-dire les services déclarés par leurs employeurs, les qualifications et dérogations (alerte sur les échéances de renouvellements de qualifications) ainsi que les aptitudes médicales (alerte sur les échéances de renouvellement des visites d'aptitudes).
Les périodes d'embarquement, droits à congés, fonction à bord ou encore le classement catégoriel font partie des informations accessibles via le portail. Les services locaux, (DIRM, DML), sont chargés d'accompagner les marins dans la prise en main du système. NB
 
 
 
 
 


4,5%.
C'est la part
des véhicules
industriels français
et étrangers dans
la circulation
routière en 2015.
Sources SOeS,
CCFA et CPDP

Italie
Une nouvelle entité pour
multiplier par 6 la part du fret

Elle s'appelle Mercitalia, contraction de merci (marchandises) et Italia. C'est la nouvelle entité lancée officiellement vendredi dernier par la société publique des chemibs de fer italiens, Ferrovie dello Stato, pour centraliser toutes les activités liées au fret et à la logistique. Elle se compose de Mercitalia Rail, Mercitalia Logistics et Mercitalia Terminal. Elle compte 4.000 collaborateurs et sera dotée d'un fonds de 1,5 Md€. Cette somme sera ventilée entre le matériel roulant (1,1 Md€), les terminaux (300 M€) et les SI (100 M€). L'opération est pour le moins ambitieuse car il s'agit de passer de 5% de part modale à 30% à horizon 2025. A cette échéance, le groupe italien vise un CA de 2,1 Mds€ contre 1 Md€ aujourd'hui. La réorganisation de l'activité de fret ferroviaire s'inscrit dans le plan pour la logistique lancé par l'ancien premier ministre Matteo Renzi et portée par le ministre des transports Graziano Delrio, visant à faire réaliser des économies de l'ordre de 40 Md€ ! De plus, l'Italie vient d'octroyer des aides aux opérateurs ferroviaires pour relancer l'activité fret (voir NLF n° 30). SLG
 
   
 
  Formation
Tirer le meilleur parti
des véhicules hybrides et électriques

Une formation d'une demi-journée ou d'une journée entière, réalisée sur le site du client, dans un camion de 38 tonnes tout équipé, pour former les conducteurs de tout véhicule hybride ou utilitaire à l'éco-conduite : voici ce que propose M&A Prévention, crée en 1985 par l'Automobile Club de l'Ouest. Chaque entreprise possédant une flotte est légalement tenue de proposer une fois par an à tous ses conducteurs une journée de formation (obligatoire mais assez peu connue), les assurances pouvant « malusser » l'employeur lors d'un accident si cette disposition n'a pas été respectée. Ouverte à tout secteur d'activité, cette formation s'adresse également aux expressistes spécialisés dans le dernier kilomètre, qui effectuent leur tournée dans ces véhicules propres. On le sait bien : toute innovation technologique, aussi vertueuse qu'elle soit, ne remplace pas l'expérience de l'homme. NB
 
   
 
L'I N T E RV I E W
 
Matthieu Lahaye
« Nous assurerons une chaîne très verte »

Rennes Terminal, filiale du groupe Lahaye, a démarré son activité de transport combiné entre Rennes-Lyon et Marseille le 17 octobre dernier. Pour l'instant, le service s'avère une réussite et devrait se développer en 2017. Le bilan avec Matthieu Lahaye, directeur du pôle rail du groupe Lahaye (Rennes Terminal et Trans-Fer).

La Newsletter du Fret : Que bilan peut-on faire deux mois après le lancement de Rennes Terminal ?
Matthieu Lahaye : Le démarrage s'est bien passé et le service est satisfaisant tant pour sa fiabilité que pour son taux de remplissage. Nous avons une demi rame qui part, du lundi au vendredi, de Rennes et de Lyon. C'est un convoi de 400 mètres pouvant transporter 1.000 tonnes soit 20 à 23 caisses de 45'. Depuis le début, il affiche complet. En plus des clients de Trans-Fer, nous avons récupéré le trafic de Combiwest [qui gérait le service avant sa mise en liquidation en avril dernier, NDLR]. D'autres transporteurs se sont joints à nous : Rouxel, Denoual, MGE. Ponctuellement, Bréger et Malherbe utilisent également la ligne. Pour sa part, Naviland Cargo, l'opérateur, a apporté son portefeuille de transitaires maritimes.

NLF : Quels sont les marchandises et les flux concernés ?

M.L. : On traite tout type de marchandise. Depuis la Bretagne, c'est essentiellement de l'agroalimentaire comme, par exemple, les meules de fromage du groupe Sodial, des légumes surgelés, des salades ou des semences de pommes de terre qui sont exportées vers le Maghreb. Dans l'autre sens, on transporte des produits Leroy Merlin et de l'eau de montagne depuis Rhône-Alpes jusqu'en Bretagne. Danone Waters fait partie des chargeurs qui utilisent le service.

NLF : Que prévoyez-vous pour 2017 ?
M.L. : Nous voudrions passer à un train complet (750 mètres, 1.500 tonnes et 40 conteneurs), courant 1er trimestre 2017. Nous pensons disposer des volumes suffisants (au moins 30 caisses) mais nous devons être sûrs d'avoir un taux de remplissage maximal, en associant d'autres transporteurs et d'autres chargeurs, et négocier les sillons. Le train complet sera direct. Actuellement, le demi-train nécessite une manœuvre près de Paris pour accrocher un autre convoi Naviland Cargo à destination de Lyon. Je pense que le nouveau service pourra être lancé en mars car des travaux sur la ligne sont prévus en février. Quand le service sera stabilisé, nous pourrons envisager d'autres destinations internationales grâces aux connections avec les lignes assurées par Naviland Cargo.

NLF : Vous êtes donc persuadé de la viabilité du combiné...
M.L. : Absolument. Nous arrivons, sur certains axes, à être plus compétitifs que la route. Nous traitons aussi des flux qui peuvent être détendus. Normalement, nos trains partent en fin d'après-midi pour arriver en fin de matinée le lendemain. Mais pour respecter les heures de livraison, nous proposons un service à +48h de manière à livrer le matin, notamment à nos clients GMS. Ce qui nous laisse aussi une marge de manœuvre en cas de retard du train. Le service est très pertinent en plus d'être une bonne alternative économique et environnementale à la route. Et les chargeurs sont demandeurs.

NLF : Que faites-vous pour le pré et le post-acheminement ?
M.L. : Le trajet en camion concerne un rayon maximum de 200 à 250 km. C'est pour cela que nous avons commandé 5 véhicules GNC, dans un premier temps, sur notre flotte de 25 camions. Même si nous attendons une station de ravitaillement en Bretagne, cela bouge dans la région. Et en Rhône-Alpes, nous avons le nécessaire. Avec le biogaz, nous assurerons une chaîne très verte. SLG
Photo : Patrick Lahaye (à gauche), Pdg de Lahaye Global Logistics et
Matthieu Lahaye, Directeur de Lahaye du pôle rail.
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°31
21  décembre 2016
JANVIER 2017
Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles

FEVRIER

Salon des entrepreneurs
Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès, Paris


International Railway
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie ferroviaire
Du 15 au 17
Siège de l'UIC,
Paris 15e