LinkedIn Twitter Facebook
Edito
Très belle année 2017 !

Une nouvelle année riche d'événements politiques pour la France vient de démarrer avec son cortège d'incertitudes. Dans un environnement attentiste par définition, on doit pourtant signaler des rendez-vous réglementaires importants : les modifications des règles ADR 2017, l'instauration des vignettes Crit'Air obligatoires (dans certaines villes), une année à double vitesse pour les exonérations fiscales concernant l'achat des véhicules propres, pour ne citer que ceux-là. Sans oublier le feuilleton de la directive détachement, actuellement sur les bancs du Parlement européen. Quoi qu'il en soit, nous vous souhaitons une année très riche et porteuse de belles nouveautés. SLG
 

Pas
de prorogation
pour le
suramortissement


Dachser
et la remorque
à énergie solaire
 
 
 

Trouillet Rent
loue aussi
des camions


Délais
de paiement


Le nouveau
Crit'Air
de circulation


ADR 2017 :
ce qui change


Uber Freight :
on attend de voir


L'info décalée
Ballet de drones
Renouvellement du parc
Le suramortissement de 40%
s'arrêtera bien au 14 avril

Pendant un moment, les transporteurs ont pu espérer que le ballon d'oxygène du suramortissement (exonération fiscale) de 40% consenti pour l'achat des véhicules propres (au gaz, notamment) serait prolongé jusqu'à fin 2017. Un amendement à la loi rectificative des finances de 2016 avait été adopté au Sénat le 20 décembre dernier. Finalement, le texte promulgué le 30 décembre n'en fait pas mention. A l'origine, la mesure, qui avait été mise en place en avril 2015 et déjà reconduite une fois, concerne toutes les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés pour les achats d'équipements et matériels en crédit-bail ou en location avec option d'achat. C'est justement la formule privilégiée par les transporteurs pour le renouvellement du parc. Plusieurs PME de transport en ont d'ailleurs bénéficié pour verdir leur flotte et s'équiper de camions au gaz, plus coûteux à l'achat. En effet, le suramortissement s'entend sur 140% de la valeur des investissements et est réparti sur la durée normale d'utilisation des biens acquis. SLG
 
 
  Daniel Groszek, Responsable produit Scania devant
le châssis GNC présenté au dernier Pollutec
 
 


Solaire
Dachser teste
une remorque photovoltaïque

En collaboration avec l'Institut Allemand de l'Energie Solaire Fraunhofer, Dascher va tenter de déterminer la quantité d'électricité que peut générer en un an une remorque dotée de panneaux solaires. Ce prototype, en circulation depuis plus d'une année autour de Ulm (Allemagne), fait l'objet d'un nouveau pilote et a été modifié avec notamment un systèmede chauffage et un capteur de température afin de tester sonefficacité dans le transport de marchandises sensibles au gel. « Notre but est de collecter des données fiables en hiver » explique Maxie Beutler, co-Responsable du projet, « Selon le niveau d'ensoleillement, les panneaux peuvent générer jusqu'à 1.700 watts. Avec l'énergie produite par les panneaux photovoltaïques et l'unité de stockage, la température duchargement sera maintenue au-dessus de 2°C ». Les résultats de ce test donneront un aperçu de la quantité d'énergie que peut générer un camion en mouvement, ce qui ouvre potentiellement la porte à d'autres applications. « Tout cela reste bien sûr spéculatif, mais si nous pouvions utiliser l'énergie solaire à un stade de développement plus avancé, disons sur des unités réfrigérées ou systèmes de propulsions alternatifs, cela pourrait alors apporter une contribution substantielle au développement durable » reprend-il. « Tenter de combiner les technologies des industries du transport et de l'énergie est toujours un challenge » commente pour sa part Matthieu Ebert, Chef de Projet chez Fraunhofer, « mais sur ce projet, nous collaborons de manière constructive sur des solutions innovantes ». PM
 
 
 
 


« Toutes
les charges
inutiles
qui pèsent
sur les PME, sur
les agriculteurs
et les
collectivités
doivent être
supprimées »

a déclaré
Manuel Valls
au sujet de l'Union
Européenne,
dans
son programme
électoral
présenté hier.
Location
Les ambitions du groupe Trouillet
pour les 5 ans à venir

Le plan stratégique 2017-2021 du groupe Trouillet prévoit de passer d'un CA de 60 M€ aujourd'hui (et un effectif de 400 collaborateurs) à 120 M€ en 2021, avec 300 collaborateurs supplémentaires. Et l'activité location devient un des fers de lance du développement futur du carrossier constructeur dans les années qui viennent. Créée en 1997, l'entité de location en court et longue durée de semi-remorques (non motorisées) connue désormais sous le nom de Trouillet Rent (parc de 1.400 véhicules) a étoffé son offre depuis quelques mois en l'étendant à la location de véhicules moteurs, des VUL fourgons, aux porteurs frigorifiques en passant par les bennes. « Le choix d'étendre l'activité aux véhicules moteurs s'explique par une nouvelle configuration du marché et notre volonté de présenter à nos clients et prospects des solutions techniques très abouties en termes de définition de carrossage et ce, tout en conservant un positionnement tarifaire optimum » a déclaré Damien Herman, Directeur Général du Groupe Trouillet. Côté différenciation, Trouillet Rent met en avant sa casquette de constructeur pour répondre aux demandes d'aménagements des véhicules loués en fonction des besoins de ses clients et souligne le fait que tous les véhicules moteurs dont il s'équipe progressivement sont neufs et répondent aux normes Euro 6 et aux derniers standards en termes de carrosserie. En 2017, le groupe va ouvrir deux nouvelles agences (en plus de 10 actuelles), à Nantes et à Dijon. Il prévoit de doubler son réseau de plaques de distribution d'ici à 2021. JLR
 
   
 
  Délais de paiement
La Loi Sapin 2
renforce les sanctions

Les sanctions à l'encontre des entreprises ne respectant pas les délais de règlement de leurs fournisseurs, viennent à nouveau d'être renforcées. La loi Sapin 2, publiée au Journal Officiel le 10 décembre dernier, fait ainsi passer le plafond de l'amende pour non-respect des délais de paiement, de 375.000 € à 2 M€. Rappelons qu'un délai de 30 jours s'applique au transport routier de marchandises, à la location de véhicules, à la commission de transport, au transit et au fret aérien contrairement à la règle générale, établie par la loi Macron, de 45 jours à 60 jours. Les PME du transport routier sont particulièrement touchées par le problème des retards de paiement. Jusqu'à la publication de la loi Sapin 2, le client était passible d'une amende administrative ne pouvant excéder 75.000 € pour une personne physique, et 375.000 € pour une personne morale. Le nouveau texte précise également que la condamnation sera toujours publiée sur le site du Ministère de l'Economie. Une étude de la société de gestion de créances suédoise, Intrum Justitia, sur les délais de règlements des fournisseurs dans les pays européens, montre une France mauvaise élève, notamment pour ses entreprises de transport qui enregistrent un dépassement de la date d'échéance de 15 jours en moyenne, contre 5 généralement constatés dans le reste de l'Europe. NB
 
 


0,20%
C'est le nouveau
taux de cotisation
pour l'AGS,
le régime
de garantie
des salaires,
en vigueur depuis
le 1er janvier.
Le taux était
de 0,25%
auparavant.
Sa réduction
intervient compte
tenu de la baisse
des défaillances
d'entreprises et
des perspectives
économiques
pour 2017.
Pollution
Le macaron Crit'Air
obligatoire dans certaines villes

Déjà demandée par plus d'un million de conducteurs, la vignette Crit'Air – de six couleurs différentes désignant les véhicules par niveau de pollution – sera obligatoire à Paris à partir du 15 janvier, date à laquelle Paris deviendra la première Zone à circulation restreinte (ZCR) en France. Si au début, une certaine tolérance est de mise, les conducteurs n'arborant pas de vignette s'exposeront à une amende de 68 euros. En effet, la vignette permettra d'identifier les véhicules les plus polluants auxquels la circulation pourra être interdite ainsi que ceux, plus vertueux, pouvant circuler même en présence de pics de pollution. Le système étant censé remplacer l'instauration de la circulation à plaques alternées, plus aléatoire. Outre Paris, Grenoble a franchi le pas de la vignette obligatoire dès le début de l'année. D'autres villes comme Lyon et Bordeaux pourraient suivre prochainement. Au total, une trentaine d'agglomérations seront concernées et désignées par une circulaire ministérielle. La Vallée de l'Arve, régulièrement frappée par des pics de pollution, figure aussi parmi les territoires susceptibles d'imposer « le port » de la vignette. A noter par ailleurs que jeudi 5 janvier, sera remis le millionième certificat Crit'Air par Ségolène Royal en même temps que les premières primes de conversion aux deux roues et véhicules utilitaires électriques. Celles-ci sont prévues par le décret du 30 décembre (elles remplacent l'aide complémentaire) qui a fait passer le plafond du bonus écologique de 6.300 € à 6.000 € et la prime à la conversion, de 3.700 € à 4.000 €. Les véhicules de type camionnette neufs sont désormais éligibles à celle-ci. Pour les scooters à 2, 3 ou 4 roues, la prime est plafonnée à 1.000 €. SLG
 
 
 
ADR 2017

Les nouvelles règles
en vigueur depuis le 1
er janvier
La nouvelle version des normes ADR, sur le transport de matières dangereuses, est entrée en vigueur au 1er janvier. Une période transitoire est pourtant prévue jusqu'à fin juin. Parmi les principales modifications, il faut signaler que les véhicules GNC ou GNL sont désormais autorisés à transporter des matières dangereuses. Par ailleurs, les véhicules au gaz ou roulant avec une pile à combustible ont la nouvelle classification UN 3166. De plus, concernant le transport de piles lithium-ion, une nouvelle étiquette 9A doit être apposée sur les colis où se trouvent ces piles ou lorsqu'elles sont dans un équipement ou lorsqu'elles sont emballées avec celui-ci. L'étiquette 9 préexistante pourra encore être utilisée jusqu'au 31 décembre 2018. Les annexes du règlement ADR précisent aussi la définition de marques et étiquettes qui doivent figurer sur les emballages. Les consignes écrites qui doivent être à bord des véhicules doivent être également modifiées à partir du 1er juillet prochain. Par ailleurs, la notion de wagon complet laisse la place à celle de chargement complet. Les conteneurs pour vracs souples BK3 sont désormais admis pour le transport de certaines matières dangereuses. SLG
 
 
  Plates-formes de co-camionnage
Uber se lance dans
le transport de fret aux USA

Uber a lancé d'une façon très discrète le 26 décembre « Uber Freight », une plate-forme (encore très sommaire à ce jour), de mise en relation transporteurs/clients sur le territoire des Etats-Unis. L'entreprise californienne souhaite appliquer ainsi au transport de marchandises ce qui a fait son succès dans le transport de personnes. Qu'en serait-il si le géant américain décidait de s'implanter en Europe, et dans l'Hexagone en particulier ? Cette concurrence éventuelle pourrait-elle déstabiliser, voire plus, les plates-formes françaises ?
Interrogé sur cette annonce, Maxime Legardez, fondateur de Convargo, se réjouit de l'intérêt croissant pour le TRM et se montre très confiant dans l'avenir de sociétés spécialisées uniquement dans le transport de fret, en mettant en avant l'énorme différence entre transport de personnes et transport de marchandise, avec toutes ses difficultés, contraintes et spécificités bien particulières. Le dirigeant ne voit pas le « plus » que pourrait proposer Uber sur le marché européen, ni l'intérêt pour ses clients français ou européens de traiter avec ce partenaire. Pour Maxime Legardez, on est plutôt face à un effet d'annonce qu'à une menace réelle. Affaire à suivre toutefois, car Uber prévoit de développer sa plate-forme et son offre cette année. NB
 
 

 
Ballet de drones
Alors que plusieurs titres de la presse française et étrangère se sont enflammés pour les entrepôts volants d'Amazon, Alain Vidalies a convié la presse à la présentation, ce jeudi, du Pôle Drones de SNCF Réseau. A en croire que le camp de ceux qui voient les drones comme un épiphénomène dans le transport et la logistique seront de plus en plus minoritaires... Reprenons : l'idée des entrepôts volants d'Amazon, appelés plus précisément AFC (Airborne Fullfillement Centers), est de concevoir une sorte de dirigeables susceptibles d'évoluer à 13.000 m d'altitude, en tutoyant les avions gros porteurs. Ils sont supposés envoyer des escadrilles de drones pour livrer les clients, au plus près. Or, cette information, qu'Amazon ne souhaite pas commenter, n'est pas toute fraîche. En effet, le dépôt du brevet aux autorités américaines date de décembre 2014 et l'accord est intervenu en avril dernier.
Ce qui est étonnant est le silence de l'entreprise américaine pourtant généreuse de communication sur ses exploits. Quant au Pôle Drones de SNCF Réseau, il n'est pas tout jeune non plus. Il a été créé en 2012 avec, pour mission, la production de drones pour de multiples fonctions dont, en priorité, la surveillance et la sécurité du réseau. On est impatient d'apprendre ce que les autorités dévoileront sur son activité, très discrète, le 5 janvier prochain. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°33
4 janvier 2017
JANVIER 2017
Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème



Sirha

Du samedi 21
au mercredi 25

Salon de
la restauration,
de l'hôtellerie
et de
l'agroalimentaire
Eurexpo, Lyon


Congrès
ATEC ITS France

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles




FEVRIER

Salon des entrepreneurs
Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès, Paris


International Railway
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie ferroviaire
Du 15 au 17
Siège de l'UIC,
Paris 15e