LinkedIn Twitter Facebook
Immatriculations
Embellie supérieure
aux attentes en 2016

Décidément, les transporteurs n'auront pas fini de nous étonner. Après avoir créé la surprise sur le front de l'emploi (voir NLF n°34), on a appris hier qu'ils ont investi beaucoup plus que prévu dans le renouvellement du parc. Et ce malgré une baisse avérée et continue des volumes de fret transportés. C'est l'OVI (Observatoire des véhicules industriels) qui a livré ses chiffres et ses prévisions contredisant ses prévisions de l'année dernière. Plus étonnant : à plusieurs reprises, lors de son exposé, Jean-Michel Mercier, Directeur de l'OVI, a évoqué un retour aux niveaux d'avant-crise ou à celui de 2011, la meilleure année qui a suivi le crash de l'économie mondiale ! Concrètement, l'immatriculation des véhicules de plus de 3,5 t en Europe a progressé de 9,3% sur les dix premiers mois de 2016 et de 11,4% sur 12 mois glissants pour atteindre un total de 381.000 unités (361.000 pour les +16t). L'Allemagne confirme sa place de leader européen dans le domaine. En France, on a immatriculé presque 47.441 véhicules sur 12 mois (+12,7%) en retrouvant les bons niveaux de 2011 avec une reprise des porteurs. La progression de 42,6% des pays de l'Europe de l'Est est particulièrement spectaculaire. Le +39% enregistré en Italie est tout aussi significatif d'une nette reprise de l'activité. En France, les véhicules carrossés renouent avec des chiffres d'avant crise (+22,5%) et marquent une hausse dans tous les métiers mais plus nette pour le BTP et la température dirigée. Les porteurs affichent une progression de 22,6% et les VUL carrossés participent également à ce nouvel élan du marché. Autre donnée supérieure aux prévisions de l'année dernière, 400 véhicules non diesel ont été immatriculés. Pour 2017, ils devraient représenter 1% du parc. L'explication de ces chiffres, ne pouvant pas être l'augmentation des volumes, réside essentiellement dans le renouvellement du parc et, notamment en France, par une meilleure santé financière des entreprises (voir NLF n°8). Ce qui est particulièrement vrai pour les tracteurs dont 67% sont âgés de 5 ans maximum. Si l'on tient compte d'un bon TCO (coût total de détention) dû aux performances des Euro 6, au niveau peu élevé du prix du carburant et des taux d'intérêt avantageux, « c'est le moment d'investir », estime Jean-Michel Mercier. C'est donc tout naturellement que l'OVI a renoué avec un optimisme modéré qui lui fait prévoir un marché tout à fait honnête pour 2017 (46.000 nouvelles immatriculations contre 47.400 estimées fin 2016) bien que marqué par une baisse de 8% pour les tracteurs. SLG
Photo : Jean-Michel Mercier, Directeur de l'OVI

Véhicules
industriels :
une bonne année
2016 et
un marché
en équilibre
en 2017


VI : les contrats
de maintenance
en augmentation

TRM : volumes
en hausse au
3e trimestre
2016


Première liaison
ferroviaire entre
Yiwu et Londres

P&O
se porte bien
à Zeebruges


SNCF Réseau
se lance dans
les drones


Elections dans
les TPE : plus que
9 jours !

L'info décalée :
Les emballages
sont-ils
surdimensionnés ?
 
 
 


Immatriculations (2)
Les contrats full service en hausse

La vente de contrats de service a aussi augmenté, révèle l'OVI : 1/3 des véhicules est désormais vendu avec des prestations complémentaires, les distributeurs et les constructeurs misant sur la valeur ajoutée. Ce qui reflète une culture de la rentabilité plus affirmée chez les transporteurs. Ceux-ci, par exemple, préfèrent consacrer les ressources financières auparavant investies dans un atelier intégré à des opérations de croissance externe, y compris face à la difficulté de trouver des mécaniciens compétents pour gérer un parc « haute technologie » et multimarques, a souligné Philippe Canetti, Directeur général de DAF, présent à la présentation de l'OVI, hier à Paris. L'Observatoire a pour sa part mis en exergue une seule ombre au tableau : le marché de l'occasion reste à surveiller avec des incertitudes sur les prix et une tension sur l'offre de porteurs. Enfin, le panorama du marché VI 2016 montre une hausse du compte propre. C'est le cas pour les porteurs dont le « parc en service » est exploité par 2/3 par des entreprises en compte propre. A la différence de celui des tracteurs, le parc des porteurs (236.400 véhicules) est plus ancien avec 1/3 âgé de plus de 10 ans. Ce qui s'explique par le poids des activités agricoles, et des circuits courts tels que ceux propres à des chantiers. SLG
 
 


Entre 5.000
et 6.000 €.

C'est le plafond
à partir duquel
les heures
supplémentaires
ne sont plus
défiscalisées,
prévoit
le programme
du candidat à
la présidentielle,
Manuel Valls,
interviewé
par RTL
le 4 janvier.
Etude
Un rebond de l'activité du TRM
au 3
e trimestre 2016
L'activité du transport routier de marchandises des poids-lourds a augmenté de 3,3% au 3e trimestre 2016, après une baisse de 2,4% au 2e trimestre de la même année, rapporte le Ministère des Transports qui publiait hier ses dernières statistiques sur le TRM. Cette hausse semble s'inscrire dans une tendance de stabilisation qui fait suite à plusieurs années de recul. Voici quelques comparaisons entre les deux périodes. Le transport national progresse de 3,9%. Celui pour compte d'autrui s'accroit de 4,3% et celui pour compte propre se stabilise. Le kilomètre à vide au 3e trimestre augmente moins que l'ensemble des kilomètres parcourus (+2,5% contre +3,6%). L'activité sur longue distance (à 150 km ou plus) mesurée en tonnes-kilomètres augmente de 3,5% au 3e trimestre 2016, après un recul de 1,7% le trimestre précédent. L'activité sur des distances plus courtes croît de 2,7%. Concernant la nature des marchandises transportées, les produits manufacturés progressent de 8,1% après plusieurs trimestres de fluctuations parfois importantes. Le transport de produits agricoles et agroalimentaires augmente de 0.2%, et celui de matériaux de construction de 6,3%. Les biens intermédiaires (sidérurgie, fonderie, chimie de base) se redressent nettement avec une augmentation de 10,7%. Enfin, les poids-lourds immatriculés en France métropolitaine ont parcouru 4,2 milliards de kilomètres sur la totalité des trajets nationaux et internationaux, soit une progression de 3,6% pour pratiquement atteindre son niveau du 3e trimestre 2014. Cette reprise est due en grande partie à l'augmentation du kilométrage pour compte d'autrui (+4,8%), le kilométrage pour compte propre affichant une progression de +1,3%. NB
 
 
 
 

Route de la soie
Premier train de marchandises
entre Yiwu et Londres

Dimanche 1er janvier 2017 a été marqué par le départ du premier train chinois à destination de la Grande-Bretagne, selon nos confrères de The Telegraph. Opéré par l'entreprise publique China Railway Construction Corporation, il reliera la gare de Yiwu, à près de 300 km au sud de Shanghai, à Londres en 18 jours. Après avoir parcouru quelque 11.800 km et traversé 15 villes situées au Kazakhstan, en Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne, Belgique et France. Ce nouveau lancement s'inscrit dans l'initiative One Belt One Road lancée en 2013 afin de relier l'Europe et la Chine par voie ferrée le long de la route de la soie. A fin juin 2016, 1.881 trains avaient quitté la Chine pour rejoindre le Vieux Continent et 502 avaient fait le chemin inverse. Ceux-ci contenaient des produits alimentaires à base de viande allemande, du bois russe et du vin français ; 39 lignes permettent actuellement de rejoindre les deux extrémités de ce long parcours et elles connectent un total de 16 villes chinoises et 12 villes européennes. PM
 
   
 

Transmanche
Un volume fret record pour
P&O Ferries en Belgique en 2016

Malgré le Brexit, les exportations depuis et vers la Grande-Bretagne ont permis l'an dernier à P&O Ferries d'enregistrer plus de fret dans son hub continental de Zeebruges, qu'au cours de n'importe quelle année depuis 1966, début de son activité sur le port belge. Au total, 420.000 unités ont été traitées par la compagnie maritime en 2016, soit 5% de plus que son précédent record de 398.650, datant de 2015. Le terminal a bénéficié d'une extension de 14 hectares fin 2016, lui permettant de disposer d'une infrastructure ferroviaire considérablement améliorée qui doublera presque sa capacité annuelle à 700.000 unités de fret. Depuis ce hub de Zeebruges, P&O Ferries exploite des services en Mer du Nord jusqu'à Tilbury, Hull et Teesport, et également des services ferroviaires en provenance d'Europe centrale et de l'Ouest vers le port belge. NB
 
   
 


« Je veux
rétablir
cette mesure
car il y a eu
un sentiment
de frustration,
un sentiment
qu'on ne prenait
pas en compte
ceux qui
travaillaient
davantage »,


a déclaré
Manuel Valls
au sujet
des heures
supplémentaires
défiscalisées
mercredi sur RTL.

Drones
SNCF Réseau crée la filiale Altamétris

SNCF Réseau a présenté hier matin sa nouvelle filiale Altamétris, en présence du secrétaire d'Etat aux transports, Alain Vidalies. La société sera en charge de l'exploitation de drones pour la surveillance des infrastructures. Le recours aux drones fait partie des différentes mesures que la SNCF réseau a dû mettre en place pour renforcer la sécurité du réseau, surtout depuis l'accident de Brétigny-sur-Orge en juillet 2013.La surveillance du réseau s'est alors imposée comme une priorité absolue. A ce titre, 46 Md€ ont été prévus pour les 10 prochaines années pour investir dans les infrastructures. Mais le lien entre SNCF Réseau et les drones de surveillance n'est pas tout récent. La société du groupe SNCF a créé, en 2012, un Pôle Drones, entité dédiée aux solutions drones pour les entreprises. Sa mission : la conception des aéronefs et le pilotage total de missions de surveillance mais pas seulement : la détection et la classification de la végétation, la surveillance de la voie et de ses abords, les relevés topographiques, l'inspection de gares, bâtiments, sites industriels, ouvrages en terre/parois rocheuses, ouvrages d'art, matériel ou encore d'installations électriques, sans oublier la réalisation de photos et de vidéos, font partie des missions confiées aux drones. Les engins conçus par le pôle ont un poids variant de 2 à 20 kilos et sont de différentes sortes : le drone avion est celui qui peut couvrir les distances les plus longues. SNCF Réseau fait d'ailleurs partie du Conseil pour les drones civils qui prépare le lancement, pour 2018, d'un drone démonstrateur capable de réaliser des missions sur des centaines de km. SLG
 
   
 
  Elections professionnelles
Plus que quelques jours
pour voter dans les TPE

Les plus de 4 millions d'employés d'entreprises de moins de 11 salariés ont jusqu'au 13 janvier pour désigner leurs représentants syndicaux. Ce scrutin régional organisé tous les 4 ans, servira à élire le syndicat qui les représentera au niveau des branches professionnelles et au niveau national interprofessionnel. Il permettra également la désignation des conseillers prud'homaux. Le vote se fait directement sur le site election-tpe.travail.gouv.fr. Ont droit de vote les salariés – quelle que soit leur nationalité – en CDI, CDD ou contrat d'apprentissage en poste au mois de décembre 2015, âgés de 16 ans révolus au 30 décembre 2016, et bien inscrits sur les listes électorales du scrutin. Les résultats seront proclamés le 3 février prochain. NB
 
 

 
La bonne dimension d'un emballage
Les emballages d'Amazon seraient-ils surdimensionnés par rapport au produit qu'ils contiennent ? C'est l'interrogation qu'a partagée hier, sur le réseau LinkedIn, Rohan Mathur, fondateur et CEO de la société britannique ParcelKiosk, fournisseur de solutions d'envois de colis basé au Royaume Uni et en Corée. « Je suis un grand fan d'Amazon, mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ils continuent de transporter des petits colis dans des cartons de taille standard », note-t-il. Et le même d'avouer avoir hésité avant de poster sur le réseau cette réflexion. Il a finalement changé d'avis et, image à l'appui, il souligne que 40% du matériel d'emballage aurait pu être économisé. D'où la vraie question sur le pourquoi persister dans ce qui ressemble à du gaspillage et sur le recyclage de ces emballages « oversized ». SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°35
6 janvier 2017
JANVIER 2017

Conférence-
débat

Le lundi 9
Enjeux de
la politique de
fret ferroviaire à
l’échelle nationale
Débat public
autour de la ligne
Centre Europe
Atlantique
Hôtel de l’Industrie
4, Place Saint
Germain-des-Prés
Paris



Truck &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel du
transport routier
Brussels Expo,
Bruxelles


Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème


Sirha
Du samedi 21
au mercredi 25

Salon de
la restauration,
de l'hôtellerie
et de
l'agroalimentaire
Eurexpo, Lyon



Congrès
ATEC ITS Frnce

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Cool Chain
Du lundi 30 janvierau jeudi 2 février
Temperature
Controlled
Logistics Meeting
Excel London,
Londres



Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles


FEVRIER

Salon des
entrepreneurs

Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès,
Paris



International
Railway

Du 15 au 17
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie
ferroviaire
Siège de l'UIC,
Paris 15e