LinkedIn Twitter Facebook
Impression 3D
Renault Trucks s'y met

Le constructeur a réalisé son premier moteur prototype en utilisant la fabrication additive métal, autre nom de l'impression 3D, d'après son communiqué diffusé le 11 janvier. Il s'agit d'un moteur DTI 5, 4 cylindres, Euro 6 step C. L'ensemble du moteur a été conçu de manière virtuelle tandis que les culbuteurs et leurs supports ont été produits avec ce nouveau procédé. Les gains sont multiples : un allègement de 25% du poids du moteur et des composants dont la durabilité a été confirmée par les tests, selon Damien Lemasson, chef de projet. La possibilité qu'offre l'impression 3D de produire des pièces complexes et de les dimensionner tout en réduisant les opérations d'assemblage constituent de considérables atouts dans la fabrication des moteurs. Le nombre de composants a d'ailleurs aussi été réduit de 25% (200 pièces en moins). Et les clients transporteurs ont également à y gagner, selon Renault Trucks car les moteurs ainsi fabriqués ont un volume moindre et permettent de dégager plus de place pour la charge utile. Le constructeur a fait le tout premier pas dans ce volet de l'industrie du futur. La fabrication additive métal étant une solution envisageable à long terme. A un horizon plus rapproché, on peut néanmoins l'envisager pour des pièces spécifiques, particulièrement sollicitées et en petite série. SLG
Photo : en haut, culbuteur moteur Renault Trucks Euro 6
DTI5 ; en bas, culbuteur fabriqué par impression 3D métal
en test au cœur d'un moteur Euro 6, sur banc).


L'impression 3D
s'invite chez
Renault Trucks


Axxès prêt
à étoffer son offre
de télépéage

Pooling Partners
rachète
El Palet Verde


Les véhicules
au gaz donneront
bien droit
à des réductions
fiscales


Allopneus
s'installe
confortablement
à Valence


L'info décalée :
Etude sur pollution
voitures
 
 
 


« Sans carbone
ni nucléaire,
100%
d'énergies
renouvelables
en 2050
et zéro
déchets finaux
en 2030 »
:

c'est comme
cela que
Yannick Jadot,
candidat
écologiste à
la présidentielle
voit la France.
Et le même
de prôner
l'instauration
d'une taxe
poids lourds.
Télépéage
Axxès se prépare pour
l'Allemagne et l'Italie

Après avoir collaboré pour l'intégration de la taxe poids lourds belge Viapass sur son boîtier, Axxès et Kaspch TrafficCom s'unissent à nouveau pour apporter de nouvelles solutions d'interopérabilité pour les péages en Europe. A ce jour, Axxès a déjà équipé 200.000 camions. L'Allemagne et l'Italie sont les prochaines étapes. Outre-Rhin, Axxès vise une offre pour permettre le règlement de la LKW Maut prélevée sur les autoroutes alors que ses boîtiers sont déjà opérationnels sous le Herrentunnel (tunnel à péage).
En Italie, l'objectif conjoint d'Axxès et Kaspch TrafficCom est le télépéage autoroutier prévu pour la fin d'année. Les deux opérateurs seront donc en mesure de proposer à court terme un boitier pour les péages en France, au Portugal, Espagne, Autriche, Norvège, Italie, Allemagne, Belgique, ainsi que sur les ouvrages à péage danois et suédois, avant d'étendre leur réseau à la totalité des autres pays concernés par le SET (Service européen de télépéage). NB
 
 
 
  Palettes
Pooling Partners rachète
l'espagnol El Palet Verde

Pooling Partners a annoncé ce mercredi l'acquisition de la société espagnole El Palet Verde, présente sur le marché du pooling au Portugal et en Espagne, où elle dispose de 32 dépôts pour desservir les chaines d'approvisionnement dans le secteur de la grande distribution. La société, qui réalise en moyenne un chiffre d'affaire annuel de 5 M€, sera pleinement intégrée au pool IPP Logipal de Partners Pooling, pool qui est un des principaux prestataires dans la location de palettes et de conteneurs dans la distribution et l'industrie en Europe. NB
Photo : « El Palet Verde », ©El Palet Verde
 
 
 
 


6 MT

C'est la quantité
de pétrole
déversée
chaque année
en mer,
selon le CLS
(collecte
localisation
satellites)
filiale du CNES
(Centre national
d'études
spatiales).
Mesures fiscales
Véhicules au GNC/GNV

Contrairement à ce que nous indiquions dans la NLF n° 33 du 4 janvier dernier, les véhicules de +3,5t roulant exclusivement au GNC ou au GNL ouvrent le droit à une déduction fiscale de 40% jusqu'au 31 décembre 2017. Cela a été prévu par la Loi de finances de 2017, à l'article 13 qui modifie l'article 39 decies A du Code général des impôts. Dans sa nouvelle version, celui-ci établit que « les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés ou à l'impôt sur le revenu... peuvent déduire de leur résultat imposable une somme égale à 40% de la valeur d'origine des biens, hors frais financiers, affectés à leur activité et qu'elles acquièrent à compter du 1er janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2017, lorsqu'ils relèvent des catégories de véhicules dont le poids total autorisé en charge est supérieur ou égal à 3,5 tonnes qui utilisent exclusivement comme énergie le gaz naturel et le biométhane carburant, ou le carburant ED95 composé d'un minimum de 90,0% d'alcool éthylique d'origine agricole. La déduction est répartie linéairement sur la durée normale d'utilisation des biens. En cas de cession du bien avant le terme de cette période, elle n'est acquise à l'entreprise qu'à hauteur des montants déjà déduits du résultat à la date de la cession, qui sont calculés pro rata temporis ». La mesure s'applique également aux véhicules achetés en crédit-bail ou loués. La valeur d'origine est appréciée en fonction de la date du contrat. La déduction est répartie sur douze mois à compter de la mise en service du bien. SLG
 
 
  Allopneus
Un site logistique de 16ha
en 2019 dans le Var

Le distributeur on line Allopneus s'offre une nouvelle base logistique d'ampleur sur la plate-forme de la Motte, près de Valence. L'installation se fera en trois étapes : dès ce mois-ci, la construction de 24.000 m² va démarrer avant une première extension de 18.000 m² en 2018 puis une dernière de 40.000 m² en 2019. L'ensemble sera dédié à son activité e-commerce et devrait permettre la création de 250 emplois. Par la suite, Allopneus sera bien entouré puisque, sur le même site, équipé d'une plate-forme fluviale sur le Rhône et proche de l'A7 et de l'A49, il est prévu qu'une entreprise logistique locale et un transporteur s'installent en 2018. Ce qui entraînera de nouvelles créations d'emplois : entre 20 à 30 créations nettes dans le cadre d'un transfert d'activité et pas moins de 100 postes supplémentaires pour la 2ème entreprise, soit près de 400 emplois créés au total d'ici fin 2019. SLG
 
   
 

 
Vous imagineriez-vous ? …
Vous imagineriez-vous, au volant de votre camion, dire à un automobiliste installé dans une rutilante berline diesel : « moi, Monsieur, je pollue beaucoup moins que vous » ? ... Eh bien si, vous pouvez l'affirmer haut et fort, car c'est la réalité, à en croire l'ICCT (International Council on Clean Transport) ! A la suite de l'affaire Volkswagen et des tests réalisés par différents centres de recherche, l'institut a comparé les émissions de 24 camions Euro 6 avec celles de véhicules légers, Euro 6 également, et le résultat est aussi stupéfiant que sans appel : les voitures récentes produisent 2 fois plus de NOx par litre de carburant que les poids-lourds ! Ces derniers ont été testés en conditions réelles de conduite, avec des cycles d'essais plus complets et plus longs (ils peuvent aller jusqu'à 7 ans ou 700.000 km). Mais, et c'est une différence notable, la mesure des NOx sur les VL ne se fera que sur des voitures de pré-production. Il pourrait être alors très tentant pour les constructeurs de préparer des véhicules pour passer les tests et de les modifier ensuite pour la fabrication en série. Et il y a bien plus de voitures en circulation que de camions... Alors non, messieurs les routiers, vous n'êtes pas les pollueurs à chasser des villes, avec ou sans vignette colorée. Le Conseil international pour un transport propre le dit et, d'ailleurs, la FNTR n'a pas manqué de le reprendre ! NB
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°40
13 janvier 2017
JANVIER 2017

Truck &
Transport 2017

Du vendredi 13
au lundi 16

Le salon
professionnel du
transport routier
Brussels Expo,
Bruxelles



Forum des Rois
de la Supply Chain

Jeudi 19
Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
Paris 12ème


Sirha
Du samedi 21
au mercredi 25

Salon de
la restauration,
de l'hôtellerie
et de
l'agroalimentaire
Eurexpo, Lyon



Congrès
ATEC ITS Frnce

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Cool Chain
Du lundi 30 janvierau jeudi 2 février
Temperature
Controlled
Logistics Meeting
Excel London,
Londres



Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles



FEVRIER

Salon des
entrepreneurs

Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès,
Paris


International
Railway

Du 15 au 17
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie
ferroviaire
Siège de l'UIC,
Paris 15e


Passé et futur
du Comité UNECE
du transport
fluvial

Le mardi 21
au Palais
des Nations,
Genève