LinkedIn Twitter Facebook
Transport frigo
Petit Forestier renonce
au rachat de Fraikin

Le rachat de Fraikin par Petit Forestier, annoncé l'été dernier, aurait présenté un risque d'augmentation de prix pour les clients, selon l'Autorité de la concurrence. D'après l'analyse de celle-ci, l'opération aurait conduit à un quasi-monopole avec 90% des parts de marché de la location de véhicules frigorifiques et plus de 50% sur certains territoires. En effet, Petit Forestier (numéro 1 du marché français), actif dans 14 pays, représente un parc de 42.787 véhicules, 27.306 meubles et 1.381 conteneurs frigo. La société emploie plus de 3.000 personnes à travers l'Europe. Pour sa part, Fraikin (numéro 2), comptabilise 56.000 véhicules dont 51.000 en propriété directe et 5.000 en gestion de flotte. Il est également présent en Europe et au-delà, et affiche, en 2016, un chiffre d'affaires de 663 millions d'euros, en progression de 3.1% par rapport à 2015. Face à ces chiffres, l'autorité de la concurrence avait demandé aux deux sociétés de rechercher des solutions telles que des cessions d'agences locales, véhicules ou de contrats pour que l'ensemble pèse moins lourd sur le marché. Petit Forestier a fourni des engagements structurels que le groupe juge significatifs mais qui n'ont pas convaincu l'autorité. Cette fin de non-recevoir l'a contraint à renoncer à l'opération qui pourtant avait reçu l'aval des instances représentatives du personnel et des autorités de la concurrence en Pologne et en Espagne, en août et octobre derniers. « Le groupe a toujours considéré comme prépondérante et stratégique la préservation de l'intégrité de ses implantations et de ses marchés dans le respect des salariés et des clients », a souligné Petit Forestier dans un communiqué du 19 janvier. Pour tout commentaire, Fraikin a fait savoir qu'il se sent confiant pour l'avenir au vu de ses bons résultats. SLG


Petit Forestier
renonce au rachat
de Fraikin

Scania inaugure
le platooning
à Singapour


Viapost Transport
Management
est ISO 9001
version 2015


Les solutions
des grossistes
pour la livraison
urbaine

Upela lance
un service palettes


L'info décalée :
Antonio Tajani,
nouveau président
du Parlement
Européen
   
 
 
 


40,8 Mds€.
Ce sont
les recettes
spécifiques des
administrations
provenant
de la route
en 2015,
selon les calculs
et estimations
de l'URF
(Union Routière
de France).
Platooning
Scania se lance
dans trains de camion à... Singapour

Le constructeur suédois se jette dans l'aventure de véhicules autonomes circulant en peloton (platooning). Scania participe, en effet, au projet initié par le ministère des transports Singapourien et l'administration portuaire de Singapour, portant sur plusieurs années. Le constructeur va donc concevoir une opération de platooning basée sur sa propre technologie, avec un peloton qui traversera des routes publiques tout en transportant des conteneurs, entre les quatre terminaux portuaires du pays. L'objectif de cette action est d'organiser des convois de quatre camions (un de tête avec conducteurs et trois suiveurs sans) et d'automatiser complètement les processus d'accostage et de déchargement précis des cargaisons. Si la République de Singapour est précurseur en Asie de ce transport autonome groupé et a donné son accord dès fin 2016 pour initier la recherche dans ce domaine, l'Europe a déjà plusieurs expérimentations à son actif. Les Pays-Bas ont organisé en avril dernier un concours, l'European Truck Platooning Challenge, auquel participaient les six principaux constructeurs de poids-lourds européens (DAF, Mercedes-Benz, Iveco, Man, Scania et Volvo). Six convois de deux camions sont partis de différentes villes européennes avec le port de Rotterdam comme lieu d'arrivée final. Chacun de ces tests a mis en évidence la réalisation d'importantes économies de consommation potentielles ainsi qu'une amélioration de la sécurité routière. NB
 
   
 
  ISO 9001
Viapost Transport Management
accède à la certification version 2015

Viapost vient d'obtenir le renouvellement de la certification ISO 9001, version 2015, pour sa qualité de service. Ellle est supérieure à 99% sur l'ensemble de l'année, déclare la B.U. de Viapost (groupe La Poste) dans un communiqué diffusé ce matin. La reconnaissance va notamment au contrôle qualité appliqué à ses 600 transporteurs partenaires, à la conformité du matériel et au respect des délais de livraison. Viapost Transport Management a été créée en mars dernier pour des prestations d'organisation de transport et e logistique liés au e-commerce (voir aussi NLF n° 4 et n° 11). SLG
 
 
 
 


« Je maintiens
le cap
en faveur
de la sortie
du diesel
en 2025 »,

a déclaré
Benoit Hamon
hier soir,
à l'issue
des résultats
du premier tour
de la primaire
de Gauche.
Livraisons urbaines
La CGI force de proposition

Utiliser des poids lourds pour diminuer la congestion et la pollution (1 camion de 12t équivalant à 20 véhicules légers), favoriser la tournée en livraison permettant de massifier et d'optimiser le chargement et, enfin, créer des points d'accueil véhicules (aires de stationnement) dans les hypercentres, d'où les chauffeurs-livreurs pourront rayonner pour livrer ou récupérer les marchandises soit à pied soir via des plus petits véhicules ou des tricycles. Ce sont les propositions pour améliorer la logistique urbaine faites par la CGI (confédération française du commerce de gros et international) suite à l'étude « Le grossiste, acteur majeur de la distribution urbaine », menée en partenariat avec le Centre de Recherche sur le Transport et la Logistique (Cret-Log) de l'Université d'Aix-Marseille. L'étude repose sur les témoignages de près de 350 entreprises de commerce de gros. Elle souhaite répondre aux volontés politiques, notamment de la maire de Paris, qui, d'après la CGI, ne prend pas assez en compte les contraintes et impératifs de circulation des professionnels.
L'activité des grossistes (120.000 entreprises) représente 5 millions de mouvements par semaine dont 15% se déroulent dans les centres-villes. NB
 
   
  Pour la CGI, les camions réduisent la congestion
et la pollution.
 
 
  Palettes
Upela lance un service B2B

Le comparateur on line de tarifs pour l'envoi de colis en France et à l'international, Upela, étoffe son offre en proposant de sélectionner et inclure dans les critères de comparaisons les prestataires qui fournissent un service palettes de transport. Ceci afin de répondre aux besoins de ses clients TPE et PME (120.000 à ce jour) qui gèrent des envois de plus en plus lourds et volumineux, sans avoir toujours les ressources nécessaires et sans prendre forcément en compte les couts indirects, dont les palettes. Upela propose un service B2B, dans un délai moyen de 24/48h, jusqu'à 800kg par palette. Le ramassage est assuré à J+1. NB
 
 
 
Antonio Tajani, nouveau président du Parlement européen
Le nouveau président du Parlement européen, élu mardi dernier, se définit beaucoup par ses anciennes fonctions : ex journaliste de la télévision italienne (RAI), ex officier de l'Armée italienne, ex porte-parole de Silvio Berlusconi et, last but not least, ex commissaire européen en charge des transports entre 2008 et 2010. Député du parti conservateur PPE, cet homme de 63 ans ne fait pas l'unanimité. Son passé de fidèle soutien du « Cavaliere » ne lui attire pas spécialement la sympathie des autres députés et les écologistes le considèrent comme un « pollueur » pour l'inertie dont il aurait fait preuve vis-à-vis des constructeurs automobiles dans l'affaire « dieselgate ». D'où son élection seulement au bout de quatre tours de scrutin, face à son opposant socialiste, l'italien Gianni Pittella, qui avait décidé de mettre fin aux grandes coalitions de l'ère Martin Schultz, son prédécesseur à la tête du Parlement. En tant que commissaire européen aux transports, Antonio Tajani avait notamment communiqué avec fierté sur le projet Galielo qui n'a vu le jour que six ans après son passage à la Commission. Aujourd'hui, d'autres défis l'attendent. A la tête d'une institution chahutée par les tentations de repli nationaliste, tant au sein de l'Europe qu'à l'extérieur, il sera intéressant de voir quelle impulsion il donnera au débat sur la directive détachement, l'une des plus sensibles eu égard à la libre circulation des personnes et à l'harmonisation sociale au sein de l'Union. SLG
Photo : le nouveau et l'ancien président du Parlement UE,
Antonio Tajani
et Martin Shultz
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°46
23 janvier 2017
JANVIER 2017
Sirha
Du samedi 21
au mercredi 25

Salon de
la restauration,
de l'hôtellerie
et de
l'agroalimentaire
Eurexpo, Lyon

Congrès
ATEC ITS Frnce

Mardi 24 et
mercredi 25

Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2017
Montrouge


Cool Chain
Du lundi 30 janvierau jeudi 2 février
Temperature
Controlled
Logistics Meeting
Excel London,
Londres



Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles



FEVRIER

Salon des
entrepreneurs

Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès,
Paris


International
Railway

Du 15 au 17
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie
ferroviaire
Siège de l'UIC,
Paris 15e


Passé et futur
du Comité UNECE
du transport
fluvial

Le mardi 21
au Palais
des Nations,
Genève