LinkedIn Twitter Facebook
Alliance du routier
Neuf ministres européens soudés
contre le dumping social

A l'invitation d'Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège et la Suède se réuniront demain à Paris pour le lancement d'une « Alliance du routier ». De quoi s'agit-il ? Les neuf pays souhaitent par cette signature faire converger certaines mesures nationales d'application de la réglementation européenne pour faciliter leur application par les opérateurs et améliorer la vie des travailleurs. Il s'agit aussi de perfectionner les pratiques de contrôle sur la base des expériences mutuelles et de renforcer la coopération pour rendre plus efficace la lutte contre la fraude.
C'est une étape supplémentaire par rapport à des initiatives prises depuis un plus d'un an par certains pays d'Europe occidentale pour mettre fin aux pratiques de concurrence déloyale. Un autre signal dans la lignée de l'appel lancé par huit ministres européens en décembre dernier (NLF n° 36) pour que l'Europe à 28 ne soit pas à l'enseigne du moins disant social. SLG

Alliance
du routier :
les ministres
européens contre
le dumping
social


SITL 2017
résolument
multimodale


Equilibre : tests
en avant-première
du nouveau
Iveco GNC
400 ch
 
 
 

Neopost
Shipping :
Daneil Malouf
nouveau
Directeur


ACS :
Tracy D'Cruz
Directrice
Générale


L'interview
Guillaume
Ageneau,
codirigeant
Groupe Ageneau
« Nous recrutons
et formons
des personnes
sans diplôme
mais motivées »

Salon
La SITL,
plus multimodale
                                   que jamais

Vous vous demandez quels sont les idées des futurs candidats aux élections présidentielles en matière de transport ? Reed Exhibitions, l'organisateur du 14 au 16 mars de la SITL 2017 (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique) à Paris-Porte de Versailles, est en train de chercher la réponse pour vous. La société a mandaté une agence de communication pour identifier les conseillers des candidats qui pourront apporter des réponses sur ce sujet précis et venir les faire partager lors de la première conférence plénière de cet événement qui aura lieu pour la première fois dans le prestigieux Pavillon 1, tout près du Palais des Sports. Cette SITL 2017 sera plus que jamais placée sous le signe du multimodal. Le transport routier sera très largement représenté, notamment sur l'espace TNG (Transport Next Generation), qui accueillera, sur le village partenaires de l'AFGNV (Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules) des constructeurs tel qu'Iveco, Renault Trucks, Scania, ou encore Fiat. Sur l'espace rendez-vous d'affaires, huit spécialités seront présentes : le froid, le fluvial, l'import-export, la logistique urbaine, le ferroviaire, le maritime, la logistique des marchandises dangereuses et le fret aérien. Tous ces thèmes (sauf l'aérien pour lequel il faudra attendre la prochaine SITL 2018) feront également l'objet de cycles de conférences. A noter en particulier la journée européenne du fret ferroviaire le 15, qui abordera en particulier le sujet des nouvelles routes ferroviaires comme alternative au maritime et à l'aérien, ainsi que la problématique de mutualisation et la massification des flux. Lors du « Maritime Day », le 16, il sera notamment question de ce que proposent les ports maritimes et fluviaux quant à l'optimisation des flux logistiques terrestres. A noter également pour la première fois une zone d'animation dynamique baptisée « Méga Démonstrateur », dans laquelle les participants seront guidés le long d'un parcours thématique et scénarisé, dans un décor « immersif ». JLR
 
   
  L'espace Méga Démonstrateur  
 


« L'OTRE
s'oppose
énergiquement
à la mise
en œuvre
d'un salaire
minimum
européen
proposé par
la Commissaire
européenne
aux transports
Violeta Bulc »,


a déclaré
la fédération dans
un communiqué
diffusé ce matin
réagissant
à l'annonce de
l'Alliance pour
le routier.
Projet Equilibre
Tests en avant-première de l'Iveco
GNC 400 ch pour Sotradel et Mégevand

Commandés en décembre dernier, les premiers Iveco Stralis GNC 400 chevaux livrés en démonstration en France ont été réceptionnés pour des essais par les sociétés Sotradel (01) et Mégevand (74) ; toutes deux participant au projet Equilibre. Les transports Mégevand avaient eu la primeur début janvier pendant deux jours où plusieurs trajets ont été effectués, notamment en pleine charge (44 tonnes) via le col d'Evires. Sotradel est en train de le tester depuis la semaine dernière. Les deux transporteurs ont pu apprécier les qualités du véhicule, équipé d'une boîte 12 vitesses robotisée, tant par rapport à la puissance pour une exploitation à 44 tonnes (la même que pour un 400 ch diesel avec une cylindrée de 9 litres) que sous l'aspect des économies d'émissions polluantes. Les deux sociétés font partie des quatre qui avaient passé commande pour ce modèle. Les premières livraisons de ce modèle seront pour le groupe Jacky Perrenot, puis viendra le tour des transports Magnin, courant mars. Mégevand Frères sera livré mi-avril, et Sotradel au mois de mai. Les véhicules de ces 2 entreprises seront alors intégrés à l'expérimentation du Projet Equilibre, afin de permettre la prise en compte de l'intégralité des technologies et puissances disponibles, apprend-on sur le site du projet. SLG
 
 
 
 
  Nomination
Daniel Malouf quitte Auchan pour
devenir directeur de Neopost Shipping

Daniel Malouf, jusque-là Directeur général de la division e-commerce et des activités Drive de l'enseigne Auchan, a pris la direction de Neopost Shipping le 1er décembre dernier, a annoncé la société, le 26 janvier, la société. A 48 ans, il remplace Alain Férard, qui part part à la retraite après dix années chez Neopost, au comité exécutif. Daniel Malouf a travaillé pendant 25 ans chez Auchan où il a été notamment en charge de la transformation digitale. Il devra superviser désormais les activités de la société qui développe et édite des solutions de gestion et de traçabilité des flux logistiques pour tous les acteurs de la supply chain avec notamment une expertise dans la logistique et le colis. SLG
 
 


266.000.

C'est le nombre
de salariés
détachés
par la Pologne,
premier pays
européen
pourvoyeur de
main d'œuvre
détachée.
Tracy D'Cruz
Nouvelle DG Europe continentale d'ACS

Tracy D'Cruz, 33 ans, vient d'être nommée Directrice Régionale Europe continentale du spécialiste britannique de l'affrètement aérien ACS. A partir du 1er février 2017, elle sera responsable des bureaux de Paris, Genève, Madrid et Francfort. Sa mission principale sera de poursuivre la dynamique de croissance du nombre de vols affrétés (+80% au cours de ces cinq dernières années). Tracy D'Cruz a rejoint la société il y a dix ans et a réalisé un brillant parcours international. Elle a débuté dans le marketing avant de travailler comme broker dans les bureaux des Emirats Arabes Unis et du Royaume Uni. En 2012, elle a pris la direction du bureau de Mumbai qu'elle a rendu l'un des plus rentables du groupe en quatre ans. SLG
Photo : Tracy D'Cruz
 
 
L'I N T E R V I E W  
Guillaume Ageneau, Codirigeant d'Ageneau group
« Nous recrutons et formons des personnes
sans diplôme mais motivées »


Le transporteur ligérien est confronté à des difficultés de recrutement car, fait peu anodin, il est installé dans une région où le taux de chômage est très faible et les jeunes générations sont peu attirées par la conduite en zone longue. Pour pallier ce manque, Ageneau se retrouve au cœur d'un dispositif créateur d'emploi. Entretien avec Guillaume Ageneau, codirigeant du groupe familial.


La Newsletter du fret : Vous avez convié la presse le 19 janvier
pour signaler vos difficultés de recrutement.
Quels sont les profils concernés ?

Guillaume Aageneau : Il s'agit de conducteurs longue distance (avec découcher). Nous avons des difficultés à recruter notamment dans les jeunes générations. Les jeunes conducteurs préfèrent rentrer chez eux le soir. Mais il n'y a pas que cela. Le territoire du choletais/Vendée est un bassin fort pour l'emploi avec un taux de chômage très bas. Il y a une pépinière de transporteurs qui recrutent beaucoup (Rautureau, Antoine, DB Schenker, entre autres).

NLF : Quelles solutions avez-vous trouvées pour trouver
les ressources dont vous avez besoin ?

G.A. : Nous nous sommes appuyés sur le GEIQ, une association indépendante de transporteurs qui nous permet de recruter et de former les conducteurs. Nous recherchons des personnes sans diplôme ou avec des difficultés d'insertion qui n'ont pas les moyens de se former mais qui ont la motivation. Sur les 20 conducteurs dont nous avons besoin pour remplacer des départs à la retraite, des congés ou faire face à des pics saisonniers, nous allons faire entrer 18 contrats de professionnalisation au 1er semestre. Il faut anticiper au maximum car le préavis est court alors qu'il faut six mois pour former un conducteur.

NLF : Justement, comment faites-vous
pour avoir les personnes qualifiées ?
G.A. : Nous avons un centre de formation groupe, créé en janvier 2016, qui délivre la FIMO et le CACES (pour les chariots embarqués). Au début, nous initions les futurs conducteurs à la zone courte, nous leur donnons les bases avant qu'ils ne passent progressivement à la zone longue. Mais nous proposons la formation également à des confrères ou à des clients qui ont des chariots embarqués. Les formateurs sont des anciens conducteurs et nous dispensons également des formations à la conduite économique. Ce qui est important pour nous c'est la motivation des personnes recrutées. Parmi les 18 contrats pros, nous avons un ancien boucher, un ancien boulanger, un informaticien.

NLF : Comment communiquez-vous sur vos besoins en conducteurs ?
G.A. : Nous sommes allés sur des forums localement mais le dernier, le « Carrefour de l'orientation » du 19 janvier à Cholet, où nous étions présents avec d'autres transporteurs, a connu une baisse d'affluence. Il faut redorer le blason, faire savoir que ce métier est intéressant, le « vendre » dans toute sa variété. Pour ce faire, nous utilisons aussi notre page Facebook. Quand nous rencontrons des jeunes, ils sont étonnés par la richesse des métiers du transport et par les possibilités d'évolution. Le GEIQ est une solution mais il faut rester proche des Anpe, des agences d'intérim aussi.

NLF : Ageneau est aussi actif sur le plan environnemental.
Vous avez fait le pari des camions au gaz.

G.A. : Oui. Dès la fin de cette semaine, nos nouveaux Iveco GNL 400 ch entreront en exploitation sur une ligne entre les Pays-de-la-Loire et Région Parisienne, où se trouvent les stations de ravitaillement. Il s'agit de transports divers, boissons, matériaux, produits alimentaires. Le gaz, on y croit, c'est un pari que nous faisons. Cela nous permet d'avoir un prix de carburant régulier sur l'année même si les véhicules sont plus chers à l'achat. Pour l'instant, nous avons deux tracteurs sur un parc total de 200 véhicules. Nous nous donnons le temps nécessaire pour les évaluer et, à terme, nous pourrions en commander d'autres.
Propos recueillis par Silvia Le Goff

Photo de gauche à droite : Philippe Ageneau, Ludovic Brin, Guillaume Ageneau, cogerants du groupe et Thierry Marot, DRH et responsable formation
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°51
30 janvier 2017
JANVIER 2017

Cool Chain
Du lundi 30 janvierau jeudi 2 février
Temperature
Controlled
Logistics Meeting
Excel London,
Londres



Euromaritime/
Eurowaterways

Du mardi 31
janvier au
jeudi 2 février

Salon des
secteurs maritime
et fluvial Paris,
Porte de Versailles


FEVRIER

Salon des
entrepreneurs

Mercredi 1er
et Jeudi 2

Palais des Congrès,
Paris


Journée Portes Ouvertes AFPA Jeudi 2
Dans tous
les centres AFPA


Jeudi 2
COMPLET
Conférence DESCARTES
« Livraison
à domicile :
Le client assigné
à résidence ? »
Intervenants Butagaz, Cogepart et Houra
Partenaire : SCMagazine
De 15h30 à 19h Paris Salons
de l'hôtel des
Arts et Métiers


International
Railway

Du 15 au 17
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie
ferroviaire
Siège de l'UIC,
Paris 15e


Passé et futur
du Comité UNECE
du transport
fluvial

Le mardi 21
au Palais
des Nations,
Genève