LinkedIn Twitter Facebook

Medlink

L'alliance des ports fluviaux
de l'axe Rhône-Méditerranée mise sur le fer

Associer l'offre ferroviaire à l'offre fluviale et maritime sur le corridor qui relie le Rhône à Marseille Fos : telle est l'ambition de Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMM et élue présidente de Medlink Ports pour 2017, lors de l'assemblée générale de l'association, le 31 janvier dernier (NLF n° 48). L'offre ferroviaire devrait être le pendant d'une logistique massifiée sur l'axe Rhône-Saône-Méditerranée et comme telle devrait être proposée par les membres de Medlink Ports aux chargeurs pour gagner en efficacité et visibilité tant sur le plan national qu'international. Pour la présidente de Medlink Ports, relancer l'offre logistique comme un corridor à part entière qui relie le range sud à un hinterland plus vaste, passe aussi par la création d'une instance de concertation stratégique à laquelle sont conviés l'Etat et les collectivités. SLG
Photo : Christine Cabau


Medlink Ports
mise sur
le ferroviaire


AP+ bientôt
disponible pour
les membres
de Norlink Ports


Record
de production
pour l'usine belge
de Volvo Trucks


L'Espagne revoit
sa loi sur le travail
dans les ports
 
 
 


Des fonds UE
pour les
investissements
stratégiques
vont aux
transports


L'info décalée :
La commissaire
à la concurrence
de l'UE s'attaque
au e-commerce
Ports
AP+ bientôt accessible
aux transitaires des Hauts-de-France

L'élargissement et l'ouverture du CCS du port de Dunkerque aux différents acteurs de la chaîne de transport des Hauts-de-France est l'une des priorités de l'association Norlink Ports, comme nous vous l'annoncions hier (voir NLF n°57). Géré par Gecom (Gestion Commune des Organisations Maritimes), ce Cargo Community System, en l'occurrence AP+ (la version de l'éditeur marseillais MGI), est utilisé depuis 2013 par l'ensemble des professionnels de la place portuaire (compagnies maritimes, transitaires, société de manutention et agents). Il permet notamment de donner une visibilité complète sur les marchandises, depuis leur arrivée au port jusqu'à l'entrepôt, en passant par les phases de stationnement sur les terminaux, et d'accélérer le processus de dédouanement. « Gecom va ouvrir l'accès de AP+ d'ici la fin du premier semestre 2017 à l'ensemble des transitaires de la région Hauts de France. Avec la mise en place du CDU (Code des Douanes de l'Union) et du dédouanement centralisé, des transitaires basés à Lesquin, Amiens, ou n'importe où dans la région pourront traiter via AP+ l'ensemble de leurs flux sans avoir besoin d'une présence physique sur le Port de Dunkerque, aux mêmes conditions économiques. En termes d'attractivité, c'est très important car c'est déjà ce qui se passe sur les ports belges et néerlandais » nous a confié Daniel Deschodt, Directeur commercial et membre du Directoire de Dunkerque-Port. JLR
Photo : Daniel Deschodt, Directeur commercial
de Dunkerque-Port ©Dunkerque-Port
 
 


« Le socle
social est très
important »,


a déclaré
Bernard
Cazeneuve

en citant
notamment le
salaire minimum
européen et
la lutte contre
le travail détaché,
lors de
la conférence
de presse
conjointe avec
Jean-Claude
Junker
,
Président de
la Commission
européenne,
le 6 février
à Bruxelles.
Production de PL
L'usine d'assemblage Volvo Trucks
à Gand bat des records

Avec 44.758 poids lourds assemblés, l'usine Volvo Trucks de Gand (Belgique) a atteint un niveau record de production. Cette hausse est à l'image de la bonne dynamique du marché européen. En Belgique, Volvo Trucks occupe 22,1% de parts de marché sur le segment au-dessus de 6 tonnes et 23,8%, sur les plus de 16 tonnes. Le site produit essentiellement pour la zone UE (89%) mais pas seulement. Aujourd'hui, la production est ainsi répartie : Allemagne (13,8%), France (12,2%), UK (10,6%), Pologne (9,3%), et, hors de l'Europe, Asie (4%), Afrique (0,6%), et autres pays (4,1%). SLG
 
 
Usine de Gand  
   
  Volvo à Gand  
 

Manutention portuaire
L'Espagne contrainte
de revoir ses règles

Pour éviter les sanctions européennes qui pourraient se déclencher en avril prochain, le gouvernement espagnol a préparé un projet de loi qui modifie la législation sur les ports et notamment le volet emploi des exploitants des terminaux. Jusqu'à présent, ces derniers étaient obligés d'adhérer à des sociétés anonymes de gestion des manutentionnaires portuaires pour recruter du personnel. Or l'UE a estimé que cette contrainte faisait entrave au droit d'établissement au sein de l'Union. Le nouveau texte prévoit l'abolition de cette obligation et la dissolution à terme de ces sociétés ou leur reconversion en agences pour l'emploi. Parallèlement, le registre des travailleurs des ports, où sont inscrites 6.156 personnes, est également amené à disparaître. SLG
 
 


+ 4%.
C'est la hausse
des exportations
françaises en
décembre 2016
selon les chiffres
communiqués par
le Ministère
de l'économie et
des finances hier
La balance
commerciale
reste déficitaire
à -3,4 Mds€.
Fonds européens
13,44 Mds€
aux transports

Le Plan d'Investissement pour l'Europe, voté la semaine dernière par la Commission européenne, prévoit une enveloppe globale de 168 Mds€. La répartition du Fonds européen pour les investissements stratégiques, établi dans ce cadre, prévoit notamment 8% du budget aux transports (6% l'année dernière),30% aux PME et 23% au secteur de l'énergie. Une enveloppe de 116 Mds€ a déjà été mobilisée en 2016 (sur 315 Mds€ au total). A titre d'exemple, du matériel roulant pour la société publique italienne Trenitalia ou des infrastructures portuaires espagnoles ont été financés par ce biais. Dans les intentions du président de la Commission européenne Jean-Claude Junker, la durée du Fonds devrait être rallongée et les fonds monter à 500 Mds€ à horizon 2020 avec un objectif de 630 Mds€ d'ici à 2022. SLG
Photo : Jean-Claude Junker
 
 
 
Le e-commerce dans le collimateur
de la commissaire européenne à la concurrence

Margrethe Vestager, redoutable commissaire européenne à la concurrence, s'est fait une réputation dans le monde du transport notamment grâce au « cartel des constructeurs » de PL auxquels elle a infligé une très lourde amende, à sa procédure contre la France pour la loi sur le Smic appliqué aux conducteurs routiers étrangers et à son intérêt pour les exonérations de l'impôt sur les sociétés dont bénéficient les ports français et belges. Dernièrement, la « killeuse » des ententes sur les prix et autres pratiques anti-concurrentielles a décidé de regarder de plus près ce qui se passe du côté du commerce électronique. Trois secteurs sont actuellement dans son collimateur : les jeux-vidéos, l'électronique grand public et l'offre hôtelière. Des enquêtes ont été diligentée pour vérifier notamment des entorses en termes de libre fixation des prix et de discrimination d'accès au marché liée à la localisation géographique. A ce jour, les premières conclusions de l'enquête montrent que le recours à de telles restrictions est une pratique répandue dans l'ensemble de l'UE. Ce qui a comme effet direct pour les consommateurs de compliquer les achats transfrontières ou en ligne en général et de les empêcher de bénéficier d'un plus grand choix et de prix plus bas dans le secteur du commerce électronique. SLG
Photo : Margrethe Vestager
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°58
8 février 2017
FÉVRIER

International
Railway

Du 15 au 17
Espace de
rencontres avec
les leaders
de l'industrie
ferroviaire
Siège de l'UIC,
Paris 15e



Passé et futur
du Comité UNECE
du transport
fluvial

Le mardi 21
au Palais
des Nations,
Genève


Transpotec
Du mercredi 22
au samedi 25

Salon international
des technologies
du transport,
des services
intermodaux
et de la logistique
Verona Exhibition
Center,
Vérone, Italie