LinkedIn Twitter Facebook
Produits de santé
Le Cemafroid lance le label
Certicold Pharma Engins de transport

Le comité de labellisation Certicold a validé le nouveau cahier des charges pour l'extension du label Certicold Pharma aux moyens de transport de produits de santé. Ce label est notamment destiné à aider les pharmaciens dans le choix des engins adaptés, conformes aux BPD (bonnes pratiques de distribution).
En effet, la réglementation pharmaceutique en vigueur depuis 2013 prévoit que les véhicules soient qualifiés et disposent d'enregistreurs de température étalonnés et vérifiés à intervalles réguliers. Les véhicules concernés sont soit des VUL soit des porteurs de 5 à 26 t ou des semi.
Dans tous les cas, il s'agit d'engins contenant 1 ou plusieurs compartiments correspondant aux différentes plages de température. Les plus courantes étant 22°C +24°C, +2°C +6°C et inférieur à -20°C.
Ces nouvelles obligations ont conduit le Cemafroid à étendre le label Certicold Pharma aux engins de transport de produits de santé soient-ils neufs ou déjà en exploitation chez des loueurs ou des transporteurs. Pour obtenir ce label, les véhicules passent une batterie de tests lorsqu'ils sont neufs puis tous les trois ans.
Au début, les tests portent sur la cartographie en température des caisses frigorifiques dans les conditions extérieures d'utilisation et aux différentes températures de conservation des produits afin de vérifier l'homogénéité des températures. Les enregistreurs de température sont également étalonnés et les dispositifs de surveillance vérifiés. Enfin, les performances thermiques des groupes frigorifiques sont aussi validées. Un expert indépendant procède une fois par an à un audit qualité pour s'assurer de l'homogénéité de la production.
Dans le cas de demandes émanant de transporteurs ou de loueurs pour l'un de leurs véhicules, celui-ci est examiné et soumis à un test d'homogénéité des températures dans l'un des centres Certicold. Si l'engin est conforme, le label peut être délivré pour une durée de trois ans.
Rappelons que pour les transporteurs et logisticiens, il existe déjà le label Certipharm qui s'applique également au process logistique des produits de santé. SLG

Un nouveau label
pour le transport
des produits
de santé


AntsRoute :
optimisation des
tournées et
réduction des coûts


Sécurité : Eco-
Buzzer, l'assistant
de la conduite
économique


Un Français admis
au cercle d'honneur
des chauffeurs-
livreurs UPS


D'Aucy et LPR
renforcent
leur partenariat


Nouveau site DHL
Express à Créteil


Thierry Allègre
à la tête
du Club Demeter


L'info décalée :
Et le drone s'envola
du toit du camion…
 
 
 
  Optimisation des tournées
Une nouvelle solution pour
réduire aussi les coûts de la flotte

Afin de lancer la commercialisation de son logiciel AntsRoute, Antsway vient de réaliser une levée de fonds de 500.000€ auprès d'IT-Translation Investissement et de Finovam Gestion. La jeune start-up issue de l'INRIA (Institut national de recherche dédié au numérique) Grand-Est a mis au point, après 4 ans de R&D, cette solution en mode SaaS dédiée aux professionnels de l'intervention cherchant à optimiser leurs tournées, et maitriser l'usage de leurs flottes de véhicules (en y intégrant, le cas échéant, des véhicules propres). Elle tire son originalité d'une approche qualifiée de «Lean Routing». « Notre différence par rapport aux autres outils du marché, c'est qu'AnsRoute construit les tournées non seulement pour réduire les km et les temps d'intervention, mais aussi, et c'est nouveau, pour optimiser les coûts de la flotte de véhicules, en tenant compte de leurs différences en termes de consommation, de leur coût d'usage, de leur objectif de roulage à ne pas dépasser, en cas de fin de contrat de location longue durée par exemple » explique Marc Grojean, le CEO d'Antsway. A l'origine, le logiciel prenait en compte les contraintes spécifiques des véhicules électriques, puis il a étendu ses possibilités à tout véhicule de transport de marchandises, diesel ou gaz. Les tests réalisés sur différents pilotes ont permis, d'après l'éditeur, de réduire de 20% le kilométrage des tournées, mais aussi de 35% les coûts d'usage des véhicules utilisés. La solution aurait également servi à mieux rentabiliser les véhicules « zéro émission ». AntsRoute se compose de quatre modules : prise de rendez-vous, construction de tournées, suivi en temps réel, et reporting. Antsway est actuellement en négociations avec un loueur de camions pour que cette suite soit intégrée à son parc. NB
Photo ci-dessus : Marc Grojean, CEO d'Antsway
 
   
 
  Sécurité
Tag Logistik s'équipe pour le suivi
de la conduite économique

L'expressiste Tag Logistik a adopté l'Eco-buzzer, proposé depuis lundi par la société Fleetmatics aux clients de la solution de gestion de flotte Fleetmatics Reveals (NLF n° 21). Il s'agit d'un dispositif d'alerte sonore, situé derrière le tableau de bord, qui se déclenche en cas d'écarts de conduite tels que dépassement de vitesse autorisée, démarrage ou freinage brutal ou encore virage serré. L'objectif est de sensibiliser les conducteurs à l'éco-conduite et de réduite la consommation et les émissions tout en améliorant la sécurité. Ce qui a aussi l'avantage d'éviter la perte de points ou de permis liés aux infractions aux limites de vitesse, souligne-t-on chez la société rhônalpine Tag Logistik. SLG
 
 


« Supprimer
la totalité
des charges
au niveau
du Smic ».

C'est ce
que propose
Emmanuel
Macron

dans son
programme
présidentiel
déjà anticipé
dans son livre
« Révolution ».
Sécurité (suite)
Un chauffeur français
dans le « Cercle d'honneur » UPS

Vingt-cinq années de conduite sans un seul accroc. C'est ce qu'a réalisé Patrick David, conducteur-livreur UPS affecté à des tournées dans le Sud de l'Ile-de-France. Avec une telle performance, il vient d'être admis, avec 1.575 nouveaux membres, dans le prestigieux Cercle d'Honneur distinguant les chauffeurs de l'expressiste américain qui se sont distingués par une conduite sans reproches. Patrick David est le premier livreur français à intégrer ce prestigieux cercle, qui compte 9.349 membres qui ont effectué au total plus de 22 milliards de kilomètres soit 553.000 fois le tour de la planète, sans aucun accident. NB
Photo : Patrick David
 
 
 

Palettes
Le groupe d'Aucy
renforce son partenariat avec LPR

Le groupe d'Aucy étend son partenariat avec LPR, en lui confiant également la location-gestion de palettes sur la partie conserves de légumes et plats cuisinés. Cette nouvelle prestation porte à 450.000 tonnes le poids de marchandises gérées par La Palette Rouge, ce qui représente 400.000 mouvements de palettes par an (soit un volume huit fois supérieur au précédent contrat), répartis sur les 5 centres d'expédition du numéro 1 français en légumes appertisés. La collaboration entamée en 2010, porte sur trois tailles de palettes : 600x800, 1.000x1.200 et, depuis 2016, les palettes 800x1.200. NB
 
   
 


35e.
C'est la position
de Paris dans
le top 10
des villes les plus
embouteillées
dans le monde
d'après
les données
collectées
par le navigateur
GPS Tom Tom.
Express
DHL inaugure
un nouveau site à Créteil

DHL Express vient d'étoffer son dispositif francilien avec l'ouverture d'un nouveau site de 6.200 m² à Créteil (94). Grâce à un investissement de 2 M€, le nouveau centre, équipé d'une chaîne de tri automatique, vient « soulager » le site de Vitry-sur-Seine qui a connu une hausse des volumes de 8% entre 2015 et 2016. Avant la fin de l'année, l'équipe montera à 84 effectifs avec l'embauche de 10 nouveaux collaborateurs. D'ici fin 2017, 5,5 M€ supplémentaires seront investis en Ile-de-France pour faire face aux flux transfrontaliers et aux livraisons de particuliers. Dans la région, DHL Express dispose de 9 agences, de la plate-forme d'Aubervilliers et de trois boutiques dans Paris intra-muros. Au total, l'expressiste y traite 46.000 colis par jour. Les travaux futurs concernent notamment l'agence de Virty-sur-Seine (7.300 colis par jour) où une nouvelle chaîne de tri automatisée sera installée et dont l'organisation sera entièrement revue. Ensuite, ce site traitera les flux du sud de Paris, du sud des Hauts de Seine et du Val de Marne, Créteil étant plutôt dédié aux flux de l'Essonne. Par ailleurs, d'ici 2020, le hub de Roissy Charles de Gaulle est appelé à se transformer dans un méga-hub de 20.000 m². L'investissement prévu est de 65 M€. SLG
 
   
 
  Nomination
Thierry Allègre, nouveau
Président du Club Déméter

Thierry Allègre vient de prendre la présidence du Club Déméter Environnement Logistique, en remplacement de Michel Corso, parti à la retraite. Directeur Support Opérations chez Martin Brower France (prestataire logistique de Mc Donald's), qu'il a intégré en 2002 après être passé chez DHL Supply Chain, STEF au Danemark ou encore UPS en Allemagne, Thierry Allègre est membre du Club Déméter depuis dix ans, dont cinq passés au Conseil d'Administration. Le Club Déméter regroupe les acteurs de la chaine logistique afin de développer des pratiques de logistique durable. Son champ d'action s'étend à l'ensemble des opérations logistiques et de transport en France, et porte sur tous les aspects induits de la maitrise des impacts environnementaux. NB
 
 
 
Et le drone s'envola du toit du camion…
Cela s'est passé à Tampa, en Floride, lundi 20 février. Un drone a décollé depuis le toit d'un véhicule de livraison UPS pour livrer un particulier. Le véhicule a poursuivi sa route et le drone s'y est posé après la livraison. Le test a été mené avec Workhorse Group, un fabricant de drones et de camions à batterie électrique basé dans l'Ohio. Le drone est fixé au toit du camion de livraison. Une cage suspendue sous le drone se prolonge jusqu'à l'intérieur du camion par le biais d'une trappe. Le conducteur place le colis dans la cage et appuie sur un bouton de l'écran tactile pour envoyer le drone à une adresse donnée en suivant un itinéraire prédéfini. La batterie du drone HorseFly se recharge lorsque ce dernier est fixé au toit du camion. Son autonomie en vol est de 30 minutes et il peut porter un colis pesant jusqu'à 4,5 kilos. Dans l'esprit d'UPS, il y aurait là une solution pour les livraisons en zone rurale -où le véhicule doit parcourir plusieurs km pour une seule livraison- liées notamment au e-commerce. Envoyer un drone pourrait supprimer l'une des étapes de l'itinéraire. Traduit en monnaie sonnante et trébuchante, la firme américaine a calculé que, grâce à son logiciel ORION (On-Road Integrated Optimization Navigation), une diminution de seulement un mile (1,60 km) parcouru par conducteur par jour pendant un an peut permettre à UPS d'économiser jusqu'à 50 M$. « Nos conducteurs sont les visages de notre entreprise et cela ne changera pas, » a rassuré Mark Wallace, vice-Président et Directeur de l'ingénierie mondiale et du développement durable d'UPS. Qui sait, peut-être que l'étape ultérieure sera le choix laissé au client entre « livré par un humain » et « livré par un drone ». Cochez la case. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°68
22 février 2017
FÉVRIER
Transpotec
Du mercredi 22
au samedi 25

Salon international
des technologies
du transport,
des services
intermodaux
et de la logistique
Verona Exhibition
Center,
Vérone, Italie



MARS

SITL
Semaine Internationale
du Transport et
de la Logistique

Du mardi 14
au jeudi 16

Paris
Porte de Versailles
Pavillon 1


AVRIL

Salon EVER
MONACO 2017

Du mardi 11
au jeudi 13

Exposition
et conférences
Internationales
sur les énergies
renouvelables
et les véhicules
écologiques
Grimaldi Forum,
Monaco