LinkedIn Twitter Facebook
Sondage
Participez à la 3
e enquête sur
le Track and Trace dans le transport

Pour la 3e année consécutive, Talan Consulting (ex-Cereza Conseil) en partenariat avec Supply Chain Magazine et avec la collaboration inédite de L'Institut du Commerce lance son enquête annuelle sur le Track & Trace dans le Transport ! Décrypter les tendances, identifier les innovations ou encore partager des retours d'expériences seront au menu de la conférence de restitution des résultats qui se tiendra le 20 juin dans ses locaux à Paris. Un focus spécifique sur les expérimentations IoT (nternet des objets) sera notamment partagé. En attendant de connaître les résultats, nous vous invitons à donner votre avis en répondant au questionnaire.
Accès au questionnaire
en ligne.


GMS :
U Log devient
de plus en plus
prestataire
de transports
 
 
 


UE : mercredi,
grand oral sur le
« pilier social »


P&O étoffe
le service entre
Zeebruges
et Hull


Démarrage
officiel
de la Société du
Canal Seine Nord


Transport
de conteneurs :
2017, la fin
du cauchemar ?


Vol de fret :
un réseau criminel
international
démantelé


Un camion STG
aux couleurs
de l'Orchestre
symphonique
de Bretagne
Grande distribution
U Log devient de plus en plus
prestataire de transports

Avec un effectif de 4.200 collaborateurs, U Log est l'entité créée en avril 2016 qui orchestre l'ensemble des 30 sites logistiques du groupe de grande distribution Système U en France. Mais aussi les flux routiers associés, à l'aide d'uneflotte d'un millier de camions sur les routes tous les jours.
« En transport, en dehors de Système U, nous réalisons aujourd'hui plus de 40 M € de prestations pour le compte d'industriels, qu'ils soient nous fournisseurs ou pas », nous a confié très récemment Ronan Le Corre, le Directeur Général de U Log. Et d'ajouter : « C'est l'un de nos axes stratégiques, nous envisageons de multiplier par trois ce chiffre dans les trois ans qui viennent. Aujourd'hui sur nos 1000 camions, 30 à 40% ne reviennent pas à vide, alors pourquoi ne pas avoisiner les 80-90% ? Nous avons beaucoup de trajets retour qui peuvent intéresser les industriels ». Tout en précisant que l'objectif n'était pas de « casser le marché du transport » mais bien de travailler « en bonne intelligence » dans un intérêt partagé. JLR
 
 
  Ronan Le Corre, le Directeur Général
de U Log ©Aurélien Mahot
 
 



UE
Mercredi, grand oral
sur le « pilier social »

Ce mercredi, la commissaire aux affaires sociales Marianne Thyssen présentera ses propositions sur le « pilier social » au Parlement européen visant à améliorer la protection sociale des travailleurs, la dignité et un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. La commissaire est attendue de pied ferme par les syndicats européens du transport routier qui vont manifester à Bruxelles le même jour. Pour eux, les intentions prêtées à la Commission dans le cadre de la révision du Paquet routier ne vont pas dans le sens du renforcement de la protection sociale, mais, au contraire, de la légalisation des pratiques illégales et notamment le repos hebdomadaire pris dans la cabine des camions (NLF n° 106). D'ores et déjà les syndicats demandent l'abandon du projet. En France, la CGT a déjà mobilisé les siens en guise d'avertissement mardi dernier. Pendant plus d'une heure, une cinquantaine de routiers ont bloqué le Port de Gennevilliers et quelque 30.000 tracts ont été distribués partout en France. Pour Jérôme Vérité, le secrétaire général de la fédération des transports CGT, les chauffeurs arrivés sur les points de blocage ont été réceptifs au message. « Ils sont en colère contre l'Europe qui est incapable de lutter contre le dumping social », estime-t-il. Ce qui a dû sensibiliser sa Commission puisque la représentation permanente à Paris a sollicité la CGT pour fixer un prochain rendez-vous. Le syndicat, de son côté, prévoit d'autres actions si la manifestation du 26 avril ne produit pas les effets escomptés. SLG
Photo : Marianne Thyssen
 
 
 
 


4 M€.
C'est le montant
du préjudice lié
aux vols de fret
commis par
une bande
internationale
démantelée
par Europol
début avril.
Transmanche
P&O étoffe le service
entre Zeebruges et Hull

A partir du 3 mai prochain, le porte-conteneurs Elisabeth (118 mètres de long et 5.000 tonnes de capacité) effectuera trois rotations par semaine entre Zeebrugge et Hull. Il vient en renfort sur cette ligne où deux navires mixtes, récemment modernisés (NLF n° 100) sont déjà opérationnels. « Le nouveau service offrira des délais de traitement rapides et efficaces dans les deux ports grâce à l'extension récente de notre terminal de Zeebrugge avec la gestion optimisée du fret, permettant ainsi à nos clients de respecter leurs engagements en termes de délais de livraison. Sur le nouveau service, nous transporterons tous types de conteneurs, y compris des châssis-remorques et caisses mobiles », indique Janette Bell, Managing Director de P&O Ferries. La compagnie a connu une forte croissance des volumes sur le transmanche au premier trimestre, en comptant également le +11% enregistré sur la ligne Calais-Douvres par rapport au 1er trimestre 2016. Elle est très confiante dans une croissance constante dans les années à venir que le Brexit ne semble pas menacer. « Nous nous attendons à ce que la demande de transport maritime vers et depuis la Grande-Bretagne augmente dans les années à venir, en raison de l'accroissement de la population et de la solide croissance continue de l'économie britannique » a ajouté Janette Bell. Pour les connexions avec le reste de l'Europe, les accès ferroviaires à Zeebruges, principal hub continental de la compagnie ont été améliorés pour permettre de gérer la proportion la croissance de ses chargements en provenance d'Europe centrale et d'Europe de l'Est. De plus, P&O exploite, avec sa division logistique P&O Ferrymasters, des liaisons routières et ferroviaires intégrées avec des pays Européens dont l'Italie, la Pologne et la Roumanie (où la compagnie détient un terminal ferroviaire dans la ville d'Oradea). Par ailleurs, les exportateurs de Grande-Bretagne bénéficient d'une connectivité vers le nord de l'Espagne et Göteborg via des services exploités par des lignes en partenariat avec P & O Ferries. SLG
 
   
   
 
  Canal Seine Nord
Démarrage officiel de la société
en charge du projet

Jeudi dernier s'est tenue la première réunion du Conseil de surveillance de la société du Canal Seine Nord-Europe. C'était le coup d'envoi pour ses instances de gouvernance telles que précisées par le décret du 29 mars dernier (NLF n°95). Rémi Pauvros a été élu président du conseil de surveillance (NLF n° 39) et Gérald Darmanin, Vice-président du Conseil régional des Hauts-de-France, son Vice-président. SLG
Photo : Rémi Pauvros
 
 


« Les
chauffeurs
sont en colère
contre l'Europe
qui est
incapable
de lutter contre
le dumping
social »,


a déclaré
Jérôme Vérité,
Secrétaire
Générale
de la fédération
des transports
CGT.
Transport de conteneurs
2017, la fin du cauchemar ?

Après 10 années à oublier, le secteur du fret maritime semble reprendre des couleurs en ce début d'année 2017, du moins si l'on se fie aux résultats publiés par les grands ports. Singapour, deuxième port à conteneurs au monde, a vu ses volumes d'EVP croître de 3% sur le 1er trimestre dont +6,9% pour mars (comparé à mars 2016), le tonnage brut étant également en hausse (+6,3%). Los Angeles et Long Beach, respectivement 19e et 21e ports à conteneurs, ont enregistré +10% et +1,5% sur les trois premiers mois de l'année dont +29% et +8,7% rien que pour le mois de mars, le premier bénéficiant d'une forte hausse à l'export (+20%) et le second à l'import (+20,2%). 11e du même classement, Rotterdam a vu ses volumes de conteneurs croître de 8,8% au 1er trimestre (2% tous volumes confondus) alors qu'Anvers, son premier concurrent européen (14e mondial), a connu une croissance plus modeste de 2% en conteneurs et 1,5% en masse totale. Avec 54 Mt de fret manutentionnées, le port belge a néanmoins connu le meilleur premier trimestre de son histoire. De nombreux analystes restent prudents et préfèrent expliquer cette embellie, et en particulier celle du mois de mars, par la reprise des échanges après la pause du nouvel an chinois et par la volonté des chargeurs d'expédier le plus de marchandises possible avant l'entrée en vigueur des nouvelles alliances maritimes. Il faudra attendre les chiffres d'avril pour en avoir le cœur net, puis comparer ces résultats à ceux des transporteurs pour savoir si plus de volume se traduit par une meilleure rentabilité. Une dernière donnée vient toutefois soutenir la thèse d'une reprise : le FMI attend cette année une croissance économique mondiale de 3,5% (contre 3,1% en 2016) et de 3,6% en 2018. PM
 
   
 
  Vol de fret
Un réseau criminel
international démantelé

Les autorités roumaines et françaises, soutenues par l'Office européen de police Europol et l'unité de coopération judiciaire de l'UE Eurojust, ont démantelé un réseau criminel international composé de 28 ressortissants roumains soupçonnés d'avoir volé des marchandises d'une valeur supérieure à 4 M€ provenant de camions de livraison. Dans les premières heures du 4 avril 2017, 6 membres de la bande ont été arrêtés en train d'opérer en France. Le 5 avril 2017, agissant sur commission rogatoire internationale émise par les autorités françaises, la police roumaine a exécuté 14 mandats d'arrêt dans 8 comtés en Roumanie.
Les policiers ont saisi des bouteilles de parfum, des appareils électroniques et des documents. En octobre 2015, la Gendarmerie française avait entrepris une enquête sur un groupe de crime organisé mobile qui volait divers produits (en particulier des produits cosmétiques) de camions de livraison garés dans des zones de repos le long de plusieurs autoroutes françaises. Jusqu'à présent, le groupe aurait commis le même type de crime en Belgique, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Pologne. CC
 
   
 
  Partenariat
Un camion STG aux couleurs de
l'Orchestre symphonique de Bretagne

Pendant un an, STG fera rouler un porteur dédié à la messagerie industrielle et qui effectue une tournée quotidienne entre Rennes et Dinard aux couleurs de l'Orchestre symphonique de Bretagne. Petit échange de bons procédés qui prévoit aussi d'autres actions connexes pour l'instant à l'étude. Histoire, pour la société spécialiste du transport frigo, d'élargir le spectre et de se lancer dans une veine a priori lointaine de son « cœur de métier ». STG entend participer à une plus grande visibilité de la formation musicale régionale et faire écho, en se diversifiant à son tour, à son répertoire riche et tourné vers la diversité culturelle. Le sens de la proximité est un autre aspect qui rapproche les deux partenaires, aux dires de leurs dirigeants. En avant la musique ! SLG
 
   
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°110
24 avril 2017
AVRIL

RETAIL CHAIN
Le mardi 25
Cœur Défense,
Paris La Défense



RAIL POWER
EUROPE

Salon européen
des stratégies
de l'industrie
ferroviaire

Du mardi 25 au
mercredi 26 avril
Olympia Exhibition,
Londres



MEDFEL
Salon de la filière
fruits et légumes

Du mardi 25
au jeudi 27

Parc des congrès
et des expositions
Perpignan

MAI

Vendredi 12 CONFERENCE
PARIS DAUPHINE
Organisée par SCMagazine en partenariat avec TIP Trailer Services
« Comment réduire votre empreinte
carbone
transport ? »

De 14h à 18h Université Paris Dauphine


TRANSPORT
LOGISTIC

Du mardi 9 au
vendredi 12

Messe
Munich


NAVEXPO

Salon
de l'industrie
maritime

Du mercredi 10
au vendredi 12

Port de Lorient