LinkedIn Twitter Facebook
Nous vous informons que le prochain numéro de la Newsletter du Fret paraîtra lundi 29 mai. D’ici là, nous vous souhaitons un bon week-end de l’Ascension !

Elisabeth Borne
se penche déjà
sur le TRM


Le transport
baisse ses prix
mais pas
sa rentabilité


Un maxi-navire
de 20.000 EVP
au Havre


Contargo ouvre
un nouveau hub
trimodal sur le
Rhin inférieur


Les honneurs du
gouvernement
au GNV


L'AFTRAL
distinguée
par l'IATA pour
ses formations
dans l'aérien


L'info décalée :
Tout ce que vous
avez toujours
voulu savoir sur…
la palette bois
Fédérations
Elisabeth Borne
se penche déjà sur le TRM

A moins d'une semaine de sa prise de fonctions, la ministre en charge des transports Elisabeth Borne a reçu hier les principales fédérations du TRM. Pour Jean-Marc Rivera, Secrétaire Général adjoint de l'OTRE, la ministre a réagi rapidement à la demande des fédérations d'être reçues. « Ouverte et à l'écoute, elle a voulu connaître les enjeux prioritaires du TRM et elle a saisi l'urgence des points liés au Paquet Mobilité (la réglementation européenne anciennement appelée Paquet Routier) et au détachement », a-t-il indiqué. Pour la profession, il est essentiel qu'Elisabeth Borne s'inscrive dans la continuité de l'Alliance du routier, voulue et signée par son prédécesseur Alain Vidalies (NLF n°53). Surtout après l'échéance du 31 mai quand la Commission européenne fera ses propositions. Autre fait notable au cours de cette rencontre où la concurrence déloyale a occupé 80% des échanges : non seulement FNTR, TLF et OTRE demandent d'une seule voix que l'on ne touche pas à la réglementation sur le cabotage tant que des contrôles efficaces ne sont pas garantis, mais les fédérations vont enfin pouvoir échanger et s'expliquer autour de leurs visions divergentes du détachement. « L'OTRE souhaite que le TRM rentre dans la directive détachement et elle est contre toute sorte de « franchise sociale » ainsi que contre le statut de travailleur hautement mobile que défend la FNTR dans le cadre du transport international. Pour nous, c'est imprécis et on n'a pas de garanties. Mais, pour la première fois, le dialogue sera possible pour lever toute incompréhension », a souligné le représentant de l'OTRE. SLG
Photo : Jean-Marc Rivera ©S.LeGoff
 
 
 
 

Conjoncture
Le transport baisse ses prix
mais pas sa rentabilité

L'indice de prix du transport a baissé de 9% au 1er trimestre 2017 par rapport au trimestre précédent, selon le dernier indicateur trimestriel Capgemini/Transporeon concernant le TRM européen. Par rapport au 1er trimestre 2016, la baisse a été de 6%. Cette baisse est certes liée à l'augmentation de la capacité (+20,4% par rapport au dernier trimestre 2016) et de la concurrence mais ne veut pas dire que le transport est en crise. Et ce, malgré des niveaux de prix proches de ceux de 2009. Par ailleurs, l'indice du diesel enregistre une hausse constante pour le quatrième trimestre consécutif et grimpe de 10% par rapport au quatrième trimestre de 2016. « Des tarifs de transport continuellement bas peuvent également être signe d'efficacité grandissante dans le secteur du transport, comme résultat de l'utilisation de technologies modernes et de solutions cloud, par exemple », note Peter Förster, « Managing Director » de Transporeon. Pour Alexia Narvon, responsable marketing France pour le groupe Transporeon, la rentabilité des entreprises est au rendez-vous. « Sur l'ensemble de 2016, le nombre de km à vide a baissé de 12,9% car les transporteurs ont su optimiser leurs chargements ». Parallèlement, l'augmentation des immatriculations de véhicules neufs en 2016 et début 2017 est un signal de reprise et donc de bonne santé du secteur, analyse-t-elle. SLG
 
 

Maxi-navires
Un porte-conteneurs
de 20.000 EVP au Havre
Le « MOL Triumph », maxi-navire d'un peu plus de 20.000 EVP, 400 m de long et 58,8 m de large, a fait escale au Havre, ce lundi. Le bâtiment, appartient à la compagnie japonaise MOL, membre de The Alliance et est affecté à la ligne qui relie l'Europe et l'Asie du Nord. Le porte-conteneurs peut aussi s'adapter au GNL et est doté d'un système d'économie d'énergie. Il fait partie d'une flotte de six maxi-navires. Le prochain devrait être livré fin mai et escaler au Havre le 23 juillet. Port 2000, le terminal havrais, qui peut accueillir les maxi-navires, assure un délai d'attente inférieur à l'heure, sur rade. SLG
Photo ©Collection Port du Havre
 
   
 


51 M.
C'est le nombre
de palettes neuves
vendues par les
fabricants et les
reconditionneurs
en France en 2015
selon les chiffres
dévoilés par
les syndicats de
la filière bois,
hier matin.
Transport de conteneurs
Contargo inaugure un nouveau site
sur le Rhin inférieur

Contargo a inauguré fin avril un nouveau hub pour conteneurs sur le port d'Emmelsum, dans la ville allemande de Voerde. Le hub, d'une superficie de 46 000 m², a une capacité de manutention multimodale de 60.000 EVP. Le site dispose de 300 mètres de quai fluvial, de deux voies ferrées de 315 mètres de long qui ont été aménagés et d'une zone de stockage pour 1.400 EVP. Une station reefer permet la manutention et le stockage des produits sous température dirigée. Les formalités de dédouanement sont également proposées. Le nouveau hub vient s'ajouter à celui d'Emmerich, situé plus en aval, près de la frontière avec les Pays-Bas, également trimodal. Les deux sites, conçus comme un « pole », sont placés sous la responsabilité de Contargo Rhein-Waal-Lippe GmbH, filiale de Contargo à 50%, créée depuis le 1er janvier 2017. Les deux sites peuvent accueillir le trafic fluvial vers et depuis les ports de Rotterdam et d'Anvers. Il s'agit notamment de la plupart des matières dangereuses et des marchandises sous température dirigée. Les clients régionaux sont des industriels du meuble, du papier et des composants pour PC sans oublier les industries chimiques de la Ruhr. SLG
 
   
  Escale d'un premier navire fluvial lors de l'inauguration officielle du terminal Contargo à Emmelsum, le 27 avril 2017 ©Contargo
 
 
  Environnement
Les honneurs du gouvernement au GNV

Le 19 mai dernier, le premier ministre Edouard Philippe et Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire se sont rendus sur le site BioGNVal, à Valenton (94). BioGNVal est issu d'un partenariat entre Suez, qui produit du biogaz à partir du traitement des eaux usées, et Cryo Pur qui purifie ce biogaz par voie cryogénique pour en faire du bioGNL. Le bioGNL, ainsi produit, alimente la station GNV d'Engie à Rungis. Cette marque d'attention portée au GNV est de bon augure pour la filière qui ne cesse de se développer. D'ailleurs, inaugurations et annonces de nouvelles stations se succèdent ces jours-ci. Vendredi dernier, c'était le tour de Sigeis Mobilité avec HAROPA d'annoncer l'ouverture d'une station GNV à Gennevilliers pour début 2018.
Le même jour, Endesa annonçait l'ouverture d'une station-service à Vannes (56) et d'une autre à Saint-Etienne (42) pour l'été prochain. Par ailleurs, Liqvis, fournisseur de stations GNV mobiles, inaugurera sa première installation chez le transporteur Ottaviani, dans les Bouches-du-Rhône le 7 juin prochain. Station privative, elle pourrait être le pilote pour des stations mobiles et publiques. (NLF n°101). De son côté, Gaz'Up, collectif réunissant une quinzaine de transporteurs investisseurs et utilisateurs de stations GNV, inaugurera sa première station à Auxerre, le 23 juin prochain (NLF n°81).
Il s'agit d'une station GNLC avec deux pistes GNL et deux pistes GNC. Une autre station devrait ouvrir en octobre à Toulouse. SLG
 
   
  La station mobile Liqvis  
 


« Ouverte et
à l'écoute,
elle a voulu
connaître
les enjeux
prioritaires
du TRM et elle
a saisi l'urgence
des point liés
au Paquet
Mobilité (la
réglementation
européenne
anciennement
appelée
Paquet Routier)
et au
détachement »,


a déclaré
Jean-Marc
Rivera
,
Secrétaire
Général adjoint
de l'OTRE à l'issue
de la rencontre
d'hier avec
Elisabeth Borne,
Ministre en charge
des transports.

Formation
L'AFTRAL distinguée par l'IATA
pour ses formations dans l'aérien

L'AFTRAL vient d'être récompensée par l'IATA pour le travail réalisé en matière de formation dans le transport aérien. C'est notamment le « Cargo Introductory Course » qui a valu à l'organisme formateur d'être reconnu « Top Performing Authorized Training Center » pour la sixième année consécutive. Ce cours d'initiation au transport aérien de marchandises donne lieu à l'obtention d'un diplôme international, après un examen final en anglais. L'AFTRAL propose d'autres formations labellisées IATA, essentiellement dans le transport aérien de matières dangereuses, nécessitant une formation de recyclage ainsi qu'à la manutention, du fret et des bagages. En 2016, près de 670 candidats ont été formés dans les centres et écoles AFTRAL, avec un taux de réussite à l'examen de 94%. L'Association Internationale du Transport Aérien délivre après audit à l'échelle internationale des agréments à des organismes de formation nommés Authorized Training Centers (ATC). L'AFTRAL est partenaire de l'IATA depuis plus de 30 ans et a accueilli plus de 9.500 personnes en formation initiale aux métiers du transport aérien. NB
 
 
 
 
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur…
la palette bois

Boisée, carrée, légère et fonctionnelle : la palette bois est cet objet indispensable à toute logistique. FNB, SYPAL, SEILA et SIEL* (avec le soutien de l'ADEME et France Bois Forêt) viennent de publier une étude structurelle sur les palettes, caisses-palettes, emballages industriels et légers. Voici quelques données de 2015 qui vous feront voir différemment ce support de manutention créé aux États-Unis au début des années 1940. Saviez-vous par exemple, 51 millions de palettes neuves ont été vendues en 2015 par les fabricants et les reconditionneurs en France, dont 47,5 millions produites en France et 3,5 M importées. 64% étaient des palettes 4 entrées et 21,4% à chevrons. 51% des palettes neuves ont été vendues dans un rayon de 100 à 500 km de l'usine du palettier et 41% à une distance de moins de 100 km. 1,542 million de m3 de sciages ont été nécessaires à leur fabrication par les 440 fabricants et 150 reconditionneurs français qui ont générés, pour les premiers, 499 M€ de chiffre d'affaire et employés 6.900 actifs, et pour les seconds 407 M€ avec 4.500 salariés. 16 millions ont été récupérées en 2015 et 94,4 millions ont été remises sur le marché. Reconnaissez que vous voyez désormais ces incontournables du transport d'un autre œil, qu'elles soient rouges, bleues, vertes ou blanches !... NB
*Fédération Nationale du Bois, Syndicat de l'industrie et des services de la Palette, Syndicat Emballage Industriel Logistique Associée et Syndicat national des Industries de l'Emballage Léger en bois.
(Photo : « pinède » ;

Photo : 90% des palettes sont faites en résineux
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°128
24 mai 2017
MAI

Mercredi 31 et
jeudi 1er juin

SELFI
Salon du transport
frigorifique
Espace 1924
Circuit
de Montlhéry


EXPOBIOGAZ
Mercredi 31 et
jeudi 1er Juin

Hangar 14,
Bordeaux

JUIN

Du lundi 19 au
dimanche 25

SIAE
Le Bourget


Du mardi 27 au
jeudi 29
TOC Europe

Salon international
du transport
maritime RAI
Amsterdam

JUILLET

Du jeudi 13 au
dimanche 16
Salon du véhicule
électrique
et Hybride

Val d'Isère