LinkedIn Twitter Facebook
Paquet Mobilité
Elisabeth Borne parle de régression
du droit existant

Dans son allocution au Conseil des ministres des transports européens, jeudi dernier, Elisabeth Borne s'est clairement inscrite dans le cadre des pays membres de l'Alliance du routier. Après avoir salué les avancées que constituent l'insertion des véhicules de moins de 3,5 t dans le cadre réglementaire du TRM et des conducteurs dans celui de la directive détachement ainsi que l'interdiction du repos hebdomadaire dans la cabine des camions, la ministre française a évoqué les mesures qui constituent « une régression par rapport au droit existant ». Elle a notamment cité l'assouplissement des règles d'application de la directive détachement en soulignant que le principe d'un seuil de déclenchement (les 3 jours de présence dans un autre pays) est inacceptable. Même réserve pour la libéralisation du cabotage. Et sur ce point, Elisabeth Borne a avancé les mêmes arguments que la FNTR qui avait souhaité l'instauration d'un délai de carence entre deux périodes de cabotage (NLF n°134). Enfin, la France accepte le principe du « pollueur-payeur » choisi par la Commission européenne en matière de taxation des infrastructures mais elle s'aligne sur l'Allemagne en demandant que les tarifications permises par le cadre actuel ne soient pas remises en cause. Rappelons que la Commission avait privilégie un système de tarification en fonction de la distance parcourue et non pas du temps passé (NLF n°132). En marge du sommet du Luxembourg, des délégations syndicales dont l'ETF (syndicat européen des conducteurs routiers) ont manifesté pour que les ministres entendent leurs inquiétudes, très proches de celles exprimées par l'Alliance du routier. Les syndicats craignent une moindre protection des chauffeurs et notamment des risques accrus pour la sécurité du fait d'un moindre période de repos. Ils estiment également que les chauffeurs des pays de l'Est risquent d'être davantage exploités. Ceux-là mêmes dont les employeurs critiquent aussi Paquet Mobilité... mais pour des raisons diamétralement opposées. SLG

Paquet Mobilité :
Borne parle
d'une régression


UE : consensus
sur les transports
maritimes
décarbonés


L'Eure-et-Loir
poursuit
l'optimisation
de sa flotte


Eurotunnel : record
mensuel battu


Craemer lance
une nouvelle caisse
palette


L'échange entre
les palettes EPAL
et les UIC/EUR
reste possible


L'info décalée :
Chez Amazon,
les colis tombent
du ciel…
en parachute
 
 
 


« La France
souhaite […]
que ce paquet
évolue afin […]
de renforcer
les dispositions
en faveur
des travailleurs,
de la lutte
contre la fraude
et les
contournements
et […] de revoir
les dispositions
qui
fragiliseraient
le secteur
dans toutes ses
composantes
et qui en l'état
ne peuvent pas
être
acceptées »,


a déclaré
Elisabeth Borne
le 8 juin, lors
du Conseil
des ministres
européens
du transport.

Union Européenne
Consensus sur les transports
maritimes décarbonés

Le 8 juin, à l'occasion du Conseil des ministres des transports européens, le Conseil de l'Union Européenne a avalisé la Déclaration de la Valette, adoptée en mars dernier et intitulée « Priorités en matière de politique du transport maritime de l'UE jusqu'en 2020 : compétitivité, décarbonation, numérisation en vue de garantir une connectivité mondiale, un marché intérieur efficace et un pôle d'activité maritime de premier plan ». Outre les mesures concernant la connexion entre les ports, la dématérialisation et la fiscalité importantes pour leur compétitivité, les ministres européens se sont inscrits dans la lignée de ce texte qui décrit la stratégie européenne en matière de transport maritime propre. La Déclaration, a souligné le Conseil, est un élément important de la politique du transport maritime de l'UE jusqu'en 2020. Ceci eu égard notamment à la fixation du 1er janvier 2020 comme date d'entrée en vigueur du plafond mondial de 0,5% de teneur en soufre pour les carburants marins. Dans la Déclaration, les Etats membres et la Commission ont exprimé le souhait que soit adoptée en 2018 une première stratégie ambitieuse de l'OMI (Organisation maritime internationale) en vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre des navires. Par ailleurs, les signataires avaient souhaité que soit modifié le règlement MRV de l'UE (texte de 2015 sur la surveillance, la déclaration et la vérification des émissions de dioxyde de carbone du secteur du transport maritime) afin d'aligner celui-ci sur un accord international en la matière. Par ailleurs, les ministres appuient les initiatives de la Commission destinées à encourager l'utilisation d'énergies et de carburants de substitution dans le secteur du transport maritime, et en particulier celles qui portent sur des normes harmonisées pour les connecteurs et les procédures d'avitaillement en GNL dans les ports européens. Ainsi l'Union européenne a pris officiellement position pour une politique maritime durable au moment où se tenait la conférence mondiale sur les Océans qui a eu lieu au siège de l'ONU à New York, du 5 au 9 juin. Le sommet international portait notamment sur la mise en œuvre de l'objectif de développement durable 14, à savoir conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable. SLG
 
   
 


+5%.

Le chiffre
d'affaires
(qui inclut le prix
du carburant)
du secteur du
transport routier
de fret
a augmenté
de 5% entre le
1er trimestre 2016
et le 1er trimestre
2017
selon la FNTR.
Géolocalisation
L'Eure-et-Loir poursuit
l'optimisation de sa flotte

A court terme, toutes les voitures neuves du Conseil départemental d'Eure-et-Loir seront équipées d'une solution de géolocalisation. Trois ans après avoir mis en place la solution d'optimisation de tournées et de géolocalisation Suivideflotte.net, le département de la région Centre-Val de Loire se félicite des résultats constatés. C'est un parc au total de près de 400 fourgonnettes, véhicules légers, fourgons tôlés, fourgons bennes, poids-lourds et tracteurs de fauchage que gère cette administration territoriale. La solution mise en place associe au portail de gestion Suivideflotte.net les matériels embarqués à bord des véhicules et un ou deux capteurs connectés qui remontent les positions et les données techniques (position des véhicules et identifications des missions en cours). Ces indications permettant de quantifier le travail et d'améliorer la productivité. « Lors des derniers hivers très rudes, ces informations ont permis à la cellule de coordination d'informer très précisément les habitants sur les opérations de salage et d'envoyer le véhicule le plus proche en cas d'urgence », explique Joël Gazier, Directeur Logistique parc et moyens généraux du Conseil départemental. Les analyses des données collectées ont également permis de générer des gains de consommation de carburant et d'usure des véhicules ainsi que de tracer les évènements. L'application a permis aussi de réorganiser les lieux de parking en fonction de la distance des zones d'intervention et des vitesses moyennes constatées, avec à la clé une réduction des kilomètres et d'importants gains de temps pour les agents d'intervention. Le Conseil départemental souhaite à présent approfondir l'analyse et le suivi des activités avec un travail plus important sur les rapports, notamment des cartes intégrables dans le logiciel et des rapports sur le nombre d'opérations effectuées au même endroit. NB
 
   
 
 
 
  Eurotunnel
Record mensuel battu

Eurotunnel a réalisé cette année le meilleur mois de mai de son histoire, avec 141.646 camions transportés, annoncé hier le groupe. Une hausse de 3% par rapport à mai 2016, qui intervient après un mauvais mois d'avril ou 130.261 poids-lourds avaient effectué la traversée transmanche (NLF n°122). Juin semble bien parti également car le 8, un nouveau record journalier a été établi avec 3.822 camions chargés dans le Shuttle Freight, battant ainsi le précédent meilleur trafic du 3 décembre 2015, portant sur 3.633 véhicules. NB
 
 
  Emballage
Craemer lance
une nouvelle caisse palette

Craemer vient de sortir sa première caisse palette plastique, agréée pour le contact alimentaire mais également destinée au secteur du recyclage, du traitement des déchets et de l'industrie. Le département R&D du spécialiste allemand de la palette plastique a conçu ce support de manutention 1200x1000 mm dont la structure renforcée supporte une charge jusqu'à 900 kg et peut contenir jusqu'à 610 litres. Conçue par injection monobloc et fabriquée en PEHD (polyéthylène haute densité), elle est équipée de trois semelles monobloc renforcées. Des pions permettant le verrouillage des caisses au gerbage – assurant un transport sécurisé – ainsi que des zones de personnalisation et des emplacements pour les tags RFID y sont intégrés. Vendues avec ou sans couvercle, ces nouvelles caisses palettes seront proposées en France fin juillet. NB
 
 
  Palettes
L'échange des EPAL contre
les UIC/EUR reste possible

L'interchangeabilité entre les palettes Europe EPAL et les palettes UIC/EUR est finalement maintenue jusqu'en décembre 2021. Le 1er juin, L'EPAL est revenu sur son annonce du 1er mars dénonçant cet accord (NLF n°124). Lors d'une réunion à laquelle participaient près d'une trentaine de chargeurs, transporteurs, distributeurs et fédérations, présidée par Martin Leibrandt (Directeur Général de l'EPAL) et Jean-Philippe Gaussorgues (Président d'EPAL France), ces derniers ont précisé que l'European Pallet Association n'interdisait pas formellement ces échanges et n'avait donné qu'une recommandation et un avis sans aucune contrainte. « La traduction de l'allemand vers le français de termes et expressions ayant pu conduire à une mauvaise interprétation », peut-on lire dans le communiqué de l'EPAL au sujet de sa communication du mois de mars. Messieurs Leibrandt et Gaussorgues ont déclaré qu'il appartient à l'UIC de poursuivre les discussions sous réserve d'avancées significatives en termes de qualité et de lutte contre la contrefaçon de sa part, et proposé de reconduire tous les ans cette réunion d'échanges avec l'EPAL, pour continuer à connaître les attentes et besoins des acteurs du marché français. NB
 
   
  Au centre, Jean-Philippe Gaussourgues, Président d'EPAL France et à sa droite Martin Leibrandt, Directeur Général de l'EPAL  
 
 
Chez Amazon, les colis tombent du ciel… en parachute
« Je conseille aux idées élevées de se munir de parachute ». Est-ce cette pensée de Francis Picabia qui a inspiré la R&D si créative d'Amazon ? L'idée de remplacer « idées élevées » par « colis à livrer » ? Qui sait... Ce qui est certain, c'est que le géant américain du commerce en ligne continue à croire et à développer les livraisons tombées du ciel. Il vient en effet d'obtenir ce 29 mai de l'USPTO (l'instance administrative chargée d'émettre des brevets et des marques déposées aux États-Unis) l'enregistrement et l'approbation d'un étonnant brevet déposé en 2015 : un système de parachutage de colis via des drones volants, permettant de lâcher le paquet dans le jardin de ses clients, à utiliser dans des endroits très isolés. Si l'on ne sait pas précisément comment fonctionneront ces livraisons, un parachute plié serait intégré à l'emballage, tout comme des cordes, et contiendrait des absorbeurs de chocs ainsi que des capteurs pour suivre la descente du colis. Ce nouveau système pourrait être intégré au projet Amazon's Prime Air. Alors, à quand les Américains dans le ciel de nos campagnes clairsemées, venant nous délivrer 70 ans après … nos commandes tant attendues ? NB
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Chef de publicité
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°139
13 juin 2017
JUIN

ITS EUROPEAN
CONGRESS

Systèmes
de transport
intelligent
Du lundi 19
au jeudi 22

Palais des Congrès
Strasbourg

Du lundi 19 au
dimanche 25

SIAE
Le Bourget


Webinaire
Fret 21

Par bp2r et l'AUTF
Mardi 20
de 10h30 à 11h30


Du mardi 27 au
jeudi 29
TOC Container
Supply Chain
Europe

Salon international
du transport
maritime RAI
Amsterdam



La Nuit de l'Etoile
Vendredi 30
La Baule

JUILLET

Du jeudi 13 au
dimanche 16
Salon du véhicule
électrique
et Hybride

Val d'Isère