LinkedIn Twitter Facebook
   
Après la pause estivale, la Newsletter du Fret est de retour.
Les numéros de cette semaine vous offriront un panorama
de l'actualité chaude et de celle qui a marqué les semaines
qui viennent de s'écouler. Histoire de bien se mettre à jour.
Au plaisir de vous retrouver !
 


 


Fret aérien :
+10,4% au
1er semestre


Télépéage :
DKV précise
son offre
de boîtier
européen


Télépéage :
UTA et AS24
avancent sur
l'interopérabilité


Autoroute
ferroviaire
alpine :
l'appel européen
pour la
concession
lancé


DB Cargo
va déployer
60 nouvelles
locomotives


Maersk se sépare
de son activité
carburants
Conjoncture
+10,4% pour le fret aérien
au 1er semestre

Le trafic mondial de fret des compagnies aériennes a augmenté de 10,4% au premier semestre 2017, par rapport à la même période de 2016. Du jamais vu depuis 2010. Selon les chiffres publiés par l'IATA (Association du transport aérien international) pour le premier semestre 2017, le trafic a progressé de 10,4%, comparé aux six premiers mois de 2016. « Ce résultat représente près du triple de la croissance moyenne de 3,9% observée au cours des cinq dernières années », se réjouit l'IATA. Par ailleurs, la progression du trafic est supérieure à celle des capacités, ce qui influence positivement le coefficient de remplissage et les recettes unitaires. L'industrie du fret aérien doit ce regain d'activité à l'amélioration du commerce mondial, avec des carnets de commande à l'export proches du niveau record des six dernières années. Toutefois, selon l'IATA, la période de croissance cyclique pourrait avoir atteint son apogée. « Le ratio mondial stocks/ventes a cessé de diminuer. Cela pourrait indiquer la fin imminente de la période durant laquelle les entreprises devaient reconstituer rapidement les stocks, ce qui favorisait le recours au fret aérien ». L'optimisme reste cependant de mise : la croissance devrait encore atteindre 8% au 3e trimestre. L'analyse par région montre que les compagnies d'Asie-Pacifique et d'Europe ont particulièrement tiré parti de la progression du premier semestre. Leaders mondiaux, avec 37,4% de parts de marché, les premières ont enregistré une hausse de trafic de 10,1%, pour des capacités en augmentation de 4,8%. Leurs homologues européennes, qui détiennent 23,5% de parts de marché, font encore mieux, avec 13,6% de croissance du trafic pour une offre en hausse de 5,4%. Les compagnies nord-américaines (20,7% de parts de marché) se situent légèrement en-deçà, avec un trafic qui grimpe de 9,3% (+1,5% en termes de capacités). Une fois n'est pas coutume, les compagnies du Moyen-Orient progressent à un rythme moindre : +7,6%, pour une offre en hausse de 1,5%. Elles détiennent désormais 13,9% de parts de marché mais la proportion du fret international total qu'elles transportent a diminué au premier semestre pour la première fois depuis 17 ans. Enfin, on constate une forte progression du trafic réalisé par les transporteurs africains lors des six premiers mois de l'année (+25,9% pour des capacités en hausse de 11,2%), la part de marché globale restant limitée à 1,6%. Quant aux compagnies d'Amérique latine, elles affichent une quasi stagnation : +0,3% (et des capacités en baisse de 0,6%). Elles ne détiennent que 2,8% de parts de marché sur la scène mondiale. Conséquence des mauvaises conditions économiques et politiques, en particulier dans la plus grande économie, le Brésil, constate l'IATA.
Portail Actu TL/Anne Kerriou
   
 
 
 


+10,4%.
C'est
la progression
du fret aérien
mondial au
1er semestre
2017, selon
les chiffres
diffusés par
l'IATA hier.
Télépéage
Des précisions sur le boîtier
européen de DKV

La course au boîtier de télépéage unique pour toute l'Europe est lancée. DKV, acteur historique de la carte carburant, a récemment apporté plus de précisions sur son futur équipement de télépéage paneuropéen, appelé DKV Box Europe, réalisée en partenariat avec le groupe Daimler et T-Systems, l'opérateur de la Maut allemande (NLF n°111). Dès sa commercialisation, qui interviendra au cours de l'année 2018, le boîtier sera opérationnel en France, Allemagne, Belgique, Autriche et Pologne. Sa mise en service dans d'autres pays comme l'Italie, le Portugal, l'Espagne ou la Hongrie, aura lieu « dans la mesure du possible ou seront reliés au système en peu de temps ». La box, basée sur la technologie Sitraffic-Sensus de Siemens, est équipée d'une technologie radio hybride, ce qui signifie qu'elle peut aussi bien saisir et décompter des péages basés sur la technologie DSRC (Dedicated short range communications) que sur le GNSS (Global navigation satellite system). « De nombreux boîtiers disponibles actuellement sur le marché ne remplissent pas encore toutes les exigences techniques requises pour un décompte des péages dans toute l'Europe – par exemple si l'on considère la compatibilité avec le système de péage italien – et ils doivent le cas échéant, être à nouveau remplacés », explique Jürgen Steinmeyer, directeur des péages chez DKV Euro Service. Autre point positif, DKV assure que l'utilisateur peut monter lui-même l'OBU (On board unit) et la permuter entre ses véhicules, ce qui évite de recourir à un atelier spécialisé pour le montage ou des modifications ultérieures. L'enregistrement des péages et la mise en ligne avec les pays se déroule par le biais du portail en ligne DKV. Les données sont transmises par voie hertzienne à l'OBU, un échange de box en cas de changement de véhicule n'est donc plus nécessaire. À moyen terme, assure-t-on chez DKV sans préciser de date, « tous les péages européens pour les routes, les tunnels et les ponts » devraient pouvoir être décomptés par le biais de la nouvelle box. GH
 
 

Télépéage (suite)
UTA et AS24 avancent
sur l'interopérabilité

Face à DKV, la concurrence s'organise. UTA, autre acteur historique des cartes carburant et désormais dans le giron du groupe de service français Edenred, distribue le boîtier Telepass EU (Vialtis) qui offre la possibilité de régler le péage en France, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Pologne (tronçon Katowice – Cracovie) et au tunnel du Liefkenshoek en Belgique. « D'autres pays devraient se rajouter de manière à ne proposer qu'un seul boîtier à terme pour couvrir une grande partie de l'Europe », assure Christian Wittmer, nouveau patron d'UTA France. Le boîtier de péage interopérable Passango, distribué par AS24, n'est pas en reste, puisqu'il devrait couvrir l'Allemagne en 2018, en plus de la Belgique, la France, l'Espagne, le Portugal, l'Autriche et des sections comme le tunnel du Liefkenshoek et les ponts reliant le Danemark et la Suède. GH
 
 


« Il s'agit de
la plus forte
hausse pour
un premier
semestre
depuis le
rétablissement
du secteur
du fret
qui a suivi la
crise financière
mondiale
de 2010 »,


a déclaré
l'association du
transport aérien
international
(IATA)
à l'occasion de
la présentation
des chiffres
du 1er semestre
2017.
Autoroute ferroviaire Alpine
La consultation pour la mise
en concession lancée

Depuis le 1er août, l'appel public à concurrence européen pour la mise en concession du service d'autoroute ferroviaire alpine (NLF n°20 et n°66) est publié. La France et l'Italie souhaitent concéder l'exploitation du service pour une durée de 10 ans. Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, et Graziano Delrio, ministre italien des Infrastructures et des Transports, se réjouissent de cette consultation qui marque « une étape supplémentaire de la coopération entre la France et l'Italie », lancée au début des années 2000. Elle « confirme la volonté des Etats de favoriser le report modal sur l'arc alpin, de pérenniser et renforcer ce service de transport de camions sur des trains », selon le communiqué commun, diffusé il y a une dizaine de jours. Pour rappel, cette autoroute ferroviaire a été mise en service de manière expérimentale en 2003, à la suite de l'accident au tunnel du Mont-Blanc. Ce service de report modal est particulièrement important pour le transport de matières dangereuses entre la France et l'Italie. CS
 
 
 

Matériel
DB Cargo va déployer
60 nouvelles locomotives

DB Cargo investit quelque 250 millions d'euros pour acquérir 60 nouvelles locomotives Siemens. Les cinq premières entreront en service dès le mois de décembre. La filiale de Deutsche Bahn a signé avec le groupe Siemens un accord-cadre portant sur la livraison de 100 locomotives dont les 60 premières sont des multi-systèmes Vectron. Elles vont être déployées rapidement puisque les cinq premières machines rejoindront le parc au mois de décembre 2017 et les 55 autres au 2e semestre 2018. Ces locomotives seront mises en service sur le corridor Rhin-Alpes desservant l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, l'Italie et les Pays-Bas, ainsi que la Belgique à partir de 2020. Il sera ainsi possible d'exploiter un train du nord au sud sans changer de machine. Équipées du système européen de contrôle des trains (ETCS), ces locomotives offrent une puissance maximale de 6,4 MW et une vitesse de pointe de 160km/h. « Les nouvelles locomotives, ajoutées à nos investissements dans des wagons modernes, nous permettent de créer des conditions optimales pour permettre le report modal de la route vers le rail. Nous ne capitalisons pas seulement sur la hausse actuelle de la demande et la réorganisation de DB Cargo. Nous concrétisons également le potentiel du plan directeur de l'Allemagne pour le fret ferroviaire », estime dans un communiqué Berthold Huber, membre du directoire en charge par intérim du transport de fret et de la logistique.
Portail Actu TL/Anne Kerriou
 
 
  Stratégie
AP Moller Maersk se sépare
de sa filiale carburants

AP Moller Maersk a annoncé hier la vente de Maersk Olie ag Gas à Total afin de mieux se recentrer sur l'activité de transport et logistique. L'opération, d'un montant de 7,45Mds$, doit permettre notamment de « débloquer des ressources pour se concentrer sur notre prochaine croissance sur le transport maritime de conteneurs, les ports et la logistique », a déclaré Søren Skou, CEO d'AP Moller Maersk. La division transport et logistique a plutôt bien démarré l'année avec un CA de 7 Md$ (NLF n°125). SLG
Photo : Soren Skou
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°162
22 août 2017
AOUT