LinkedIn Twitter Facebook
 


Emploi : 5.000
postes à pourvoir
dans la logistique


Lyon-Turin :
un appel pour
la poursuite
du projet


Hydrogène
électrique :
Nikola Motors
s'allie à Bosch


Inde :
Maersk livre
les conteneurs
à leur destination
finale

Emploi

5.000 postes
à pourvoir dans la logistique

Bonne nouvelle ! Sur le dernier trimestre 2017, les prestataires logistiques prévoient d'embaucher 5.000 personnes dans l'Hexagone, selon les derniers chiffres du Conseil de Métiers Supply Chain de l'Union TLF (Transport et Logistique de France). Il s'agit de « faire face à la reprise de l'activité et aux fortes demandes du e-commerce ». Ces 3PL s'associent à la démarche Tremplin (TRansport, EMPLoi, INnovation), initiée par les fédérations professionnelles de la branche et qui vise à apporter une réponse large rapide et concrète aux difficultés de recrutement (recensement des besoins, constitution d'un vivier de candidats, amélioration de l'attractivité du secteur) (NLF n°148). Cette action commune qui va être lancée ces jours-ci va mobiliser les développeurs/financeurs de la formation professionnelle (AFT, Opcats), les opérateurs de formation (Aftral, Promotrans) ainsi que les pouvoirs publics et prescripteurs (national, régional, local) de septembre 2017 à juin 2018. Rappelons qu'il y a à peine quelques jours, la Chaîne logistique du froid avait aussi diffusé une campagne de recrutement dans sa filière pour pallier le manque de conducteurs (NLF n°179). JLR
 
 
 


2,8 millions.

C'est à peu près
la quantité de
poids lourds qui
franchissent
chaque année
la frontière
franco-italienne,
selon le Comité
pour la
Transalpine.
Lyon-Turin
Un appel pour la poursuite du projet

Assises de la mobilité obligent, c'est au tour du Comité de la Transalpine, partisan de la réalisation du Lyon-Turin de rappeler au gouvernement ses engagements internationaux tout en rappelant la nécessité de ce projet qui mobilise la France, l'Italie et l'Europe depuis bien des années. En effet, c'est la semaine prochaine, le 27 septembre, que se tiendra à Lyon un sommet bilatéral entre les deux pays concernés sous la co-présidence d'Emmanuel Macron et de Paolo Gentiloni, président du Conseil italien. « Le Comité pour la Transalpine appelle solennellement les plus hautes autorités françaises à acter, avec nos voisins italiens, les décisions permettant de conforter la dynamique du chantier du Lyon-Turin enclenchée en début d'année par la ratification parlementaire du traité binational de 2015, et d'en faire le symbole d'une Europe qui réussit et se projette dans l'avenir », peut-on lire dans le communiqué diffusé hier par le Comité. Rappel qui vise à faire sortir ce grand projet du dossier « en pause » dans lequel le ministère d'Elisabeth Borne l'a classé. Dans l'immédiat, l'organisme que Jacques Gounon, Pdg du Groupe Eurotunnel préside depuis tout juste un an, demande notamment d'éviter tout arrêt du chantier du tunnel transfrontalier, de préciser les modalités de la contribution française au financement du tunnel et ne pas prendre de retard dans la réalisation des voies d'accès au tunnel. SLG
 
   
  Emmanuel Macron avec Paolo Gentiloni
au G7 de mai dernier à Taormina.
 
 


« Le Lyon-Turin
est la seule
solution
moderne
et crédible
pour opérer
un véritable
report modal
du transport de
marchandises
entre la France
et l'Italie »,


a déclaré hier
dans un
communiqué
Jacques
Gounon,

Président
du Comité pour
la Transalpine.

Motorisation hydrogène-électrique
Nikola Motors s'allie à Bosch

Difficile de faire chemin seul. Le constructeur américain Nikola Motors vient d'annoncer qu'il venait de s'associer à l'équipementier allemand Bosch pour développer les systèmes de propulsion hybride hydrogène-électrique pour ses deux modèles, Nikola One et Nikola Two. La société en a profité pour révéler la première image de son Nikola Two, avec une cabine courte pour un usage à la journée, mais disposant des mêmes performances que le long courrier Nikola One. Appartenant à la gamme des plus lourds tonnages, la classe 8, ces deux tracteurs routiers sont destinés au transport de charges lourdes. La technologie hydrogène doit permettre de prolonger l'autonomie offerte par les seules batteries électriques. Bosch apportera sa technologie eAxle, un nouveau groupe motopropulseur présenté début septembre et destiné aux nouveaux véhicules électriques et hybrides (ainsi qu'à la conversion des véhicules thermiques plus classiques). Cet essieu offre la particularité d'offrir en un seul bloc compact un moteur électrique, l'électronique de puissance et la transmission. Des caractéristiques qui lui permettent d'être plus économique (de 5 à 10%) et d'occuper moins de place en réduisant la quantité de câbles et de matière entre les différents éléments. Bosch compte le commercialiser en 2019. Pour les Nikola One et Two, les eAxles seront couplés avec un système de piles à combustible qui sera co-développé par Nikola Motors et Bosch. De même, les systèmes de contrôles globaux des véhicules seront développés conjointement. Les moteurs développeront une puissance de 1000 chevaux pour un couple de 2700 Nm. Nikola Motors, dont le nom fait directement référence au prénom de l'inventeur Nikola Tesla (et constitue un clin d'œil à Tesla), compte commercialiser ses deux modèles d'ici 2021. L'utilisation d'un réservoir à hydrogène de 220 litres autorisera une autonomie de 800 à 1200 miles (1290 à 1930 km), pour un plein réalisé en 15 minutes et zéro émissions. La charge utile des deux modèles est annoncée à près de 30t. « Nous poursuivons sans relâche notre but de présenter la semi-remorque la plus aboutie jamais construite sur le marché », a déclaré Trevor Milton, le P-DG et fondateur de Nikola. De quoi espérer distancer Tesla, dont le futur Semi Truck électrique est annoncé avec une autonomie de 300 miles (NLF n°182), équivalente à l'Aeos de Cummins (NLF n°174). Mais d'ici là, Nikola doit s'atteler au développement d'un maillage de plus de 360 stations de ravitaillement en hydrogène, réparties tous les 650 kilomètres à travers le pays. GH
 
   
  Récemment présenté, le Nikola Two à cabine courte est dédié à un usage journalier. ©Nikola Motors Company.  
 
 
 

Inde
Maersk livre les conteneurs
à leur destination finale

Maesrk Line, conformément au plan d'action mis en place par son CEO Soren Skou et consistant à devenir un acteur de la Supply Chain de bout-en-bout focalisé sur le transport de conteneurs, élargit petit à petit sa palette de services de transport. C'est notamment le cas en Inde ou Maersk a entrepris de livrer les conteneurs au-delà du « simple » port d'arrivée. « Un des changements notables que nous observons en Inde est que nous travaillons en proximité avec nos clients pour prendre en main une plus grande partie de la Supply Chain » a déclaré à nos confrères d'Economic Times India le nouveau directeur de la région Steve Felder, « Au lieu de nous contenter d'un service de port à port, nous poussons la livraison des conteneurs dans les terres, jusqu'à l'entrepôt voire même jusqu'au client final ». Les parties rail et route du transport sont sous-traitées à des spécialistes locaux selon Economic Times India, c'est sans doute également le cas pour les autres services que Maersk Line India affirme proposer « En cas de besoin, nous pouvons prendre en main l'ensemble du transport, depuis le conditionnement sur le site de production jusqu'au déchargement à destination, une solution personnalisée qui vous apporte une totale sérénité » peut-on lire sur son site internet. A voir si les 7,45 Md$ qu'a rapporté la vente de Maersk Oil seront mis à contribution pour concrétiser ce nouvel objectif… Présent depuis 20 en Inde, Maersk dessert 15 ports des principaux ports maritimes du pays ainsi que 25 sites en propres et 45 dépôts intérieurs. PM
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°185
22 septembre 2017
SEPTEMBRE

Mardi 26
Journée INRS
pour les services
de santé
au travail

INRS, 65 Bd
Richard-Lenoir
Paris

Mardi 26 et
mercredi 27
Assises du port
du futur

UIC, Paris


Mardi 26 et
mercredi 27
TIPS,
Salon du transport
international
des produits
de sant
é

Cité des Échanges
Lille

OCTOBRE

Mercredi 18
et jeudi 19
Les rendez-vous d'affaires
des chargeurs
européens

Palais du Pharo
Marseille