LinkedIn Twitter Facebook
 


Qualité de l'air :
Geodis participe
à un projet pilote
avec Airparif


Fret aérien :
l'ACFA démarre
ses travaux


Gestion de flotte :
Goodyear rachète
Ventech Systems


L'UE investit
dans le ferroviaire
italien


L'INFO DÉCALÉE :
Un messager
sur la lune
Qualité de l'air
Geodis participe à un projet pilote
avec Airparif

Airparif, association chargée de la surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France, vient de lancer un laboratoire d'innovations, baptisé Airlab, avec 11 partenaires. Parmi eux SNCF Logistics, qui s'engage dans un projet pilote par le biais de Geodis. Le transporteur va mettre en circulation un véhicule électrique expérimental à Paris, fin 2017, qui sera équipé d'instruments de mesure de qualité de l'air fournis par Airparif. L'expérimentation débutera avec la mesure de deux polluants : les particules fines et le dioxyde d'azote. « Les circuits de livraison étant à la fois quotidiens et identiques, ils permettront de couvrir plus de 10 000 km pendant un an afin de tester la qualité et la reproductivité des résultats, ainsi que la mise en œuvre de différents dispositifs de mesure », précise Airlab. AK
Pour en
savoir plus

 
  Le véhicule expérimental de Geodis sera équipé d'instruments de mesure de qualité de l'air fournis par Airparif, afin de tester la fiabilité des données en conditions de mobilité. ©DR  
 
 
 


74,7.
C'est en
millions d'euros
l'investissement
de l'UE
pour améliorer
les connexions
ferroviaires
régionales
italiennes.
Fret aérien
L'Air Cargo French Association
démarre ses travaux

L'ACFA, association professionnelle qui réunit les acteurs du fret aérien de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, a officiellement vu le jour fin juillet avec le dépôt des statuts. Le bureau a également été constitué. La présidence revient à Franck Goldnadel, directeur général adjoint du groupe ADP et directeur de l'aéroport de Roissy-CDG (et par délégation à Pascal Courtade, directeur des opérations d'ADP). Le bureau est par ailleurs composé de trois vice-présidents : Élisabeth Hérelier, directrice générale d'Air France Cargo ; Laurent Bernet, président du Sycaff (Syndicat des compagnies aériennes de fret en France) ; Herbert de Saint-Simon, président de TLF Overseas. Le poste de secrétaire général-trésorier est quant à lui occupé par Didier Challine, du groupe WFS. AK
Pour en
savoir plus

 
   
  Les professionnels du fret de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle veulent travailler ensemble à l'amélioration des process. ©DR  
 


« Depuis 3 ans,
Goodyear
travaillait
avec Ventech
Systems
pour intégrer
ses capacités
de collecte et
d'analyse de
données dans
notre solution
de gestion
de flotte »,


confie
Christopher
Helsel,

vice-président
et directeur
de la technologie
de Goodyear.
Équipements
Gestion de flotte : Goodyear rachète
Ventech Systems

Goodyear vient d'annoncer le rachat de la société allemande Ventech Systems, spécialisée dans la technologie d'inspection automatique des pneus (notamment pour poids lourds, bus et autocars). Cette société, créée en 2006, propose un système automatique d'inspection des pneus appelé Pneuscan, une installation au sol qui permet un contrôle sur la pression, la profondeur de gomme de la bande de roulement et le poids de véhicule. Ceci sans nécessiter la moindre installation sur le pneumatique ou le véhicule. « Depuis trois ans, Goodyear travaillait avec Ventech Systems pour intégrer ses capacités de collecte et d'analyse de données dans notre solution de gestion de flotte, Goodyear Proactive Solutions », souligne Christopher Helsel, vice-président et directeur de la technologie de Goodyear. L'an dernier, Goodyear a lancé Goodyear Proactive Solutions en Europe, Moyen-Orient et Afrique, qui propose une combinaison de solutions connectées de gestion en temps réel des flottes de transport. Avec cette acquisition, Goodyear entend étoffer ses propositions commerciales en maintenance des véhicules et sécurité des flottes. La transaction devrait être terminée au quatrième trimestre de cette année. L'entreprise et la technologie devraient être intégrées à l'activité de Goodyear Proactive Solutions. En parallèle, Goodyear travaille avec des constructeurs de véhicules pour communiquer les informations des pneus au système de contrôle du véhicule pour améliorer les performances et la sécurité. Il a annoncé récemment qu'il équipe Tesloop, un service de mobilité urbain qui n'utilise que des voitures électriques Tesla, dont les pneus sont équipés de capteurs sans fil pour améliorer la gestion des pneumatiques et pour maximiser le temps d'utilisation de la flotte. Ces données sont couplées avec celles des autres véhicules et connectées aux algorithmes Goodyear sur le Cloud pour gérer, entre autre, le remplacement ou la maintenance des pneus. GH
 
   
  Ventech Systems, désormais rachetée par Goodyear, propose un système automatique d'inspection des pneus qui permet un contrôle sur la pression, la profondeur de gomme de la bande de roulement et le poids de véhicule. ©Goodyear  
 
 
 
  Europe
L'UE investit dans le ferroviaire italien

Dans le cadre du programme Fonds européens de développement régional (FEDER), l'Union européenne investit 74,7 M€ pour des travaux de modernisation de 70 km de lignes de chemin de fer entre la Calabre, dans la province de Cosenza, et la région des Pouilles. « Cette modernisation contribuera à la croissance de l'économie locale, en favorisant le tourisme et les échanges », indique l'UE dans son communiqué de presse. Le projet vise notamment à développer le transport intermodal de marchandises depuis la ville portuaire de Gioia Tauro vers le nord de l'Italie via Tarente et Bari, dans les Pouilles. La fin de travaux devrait intervenir à l'été 2019. DIL
 
 
 
Daniel McGrath, porte-parole
de Deutsche Post/DHL
« Avec MoonBox, les particuliers
pourront envoyer des objets
sur la lune »

L'expressiste vient de lancer une bien curieuse offre : l'envoi de petits colis sur la lune... pour laisser un souvenir sur le doux satellite de la Terre. Son offre MoonBox s'inscrit dans la première mission lunaire privée et commerciale Peregrine Lunar Lander, prévue dans deux ans et organisée par Astrobotic. En réalité, la prestation de DHL s'arrête à l'acheminement des colis jusqu'à la base d'Astrobiotic à Pittsburgh. Les clients seront informés régulièrement de l'évolution du vol jusqu'à l'alunissage.

LA NEWSLETTER DU FRET : Qu'est-ce qui vous a poussé
à proposer cette offre ?

Daniel McGrath :
Le produit MoonBox est conçu pour des particuliers. L'objectif est de permettre aux gens de participer au projet Peregrine Lunar Lander [qui prévoit l'envoi de matériel scientifique, marketing et d'exploration, Ndlr]. C'est la première fois que les particuliers peuvent participer directement à une mission lunaire. Nous prévoyons que les clients enverront à la lune des articles qui ont une valeur émotionnelle ou sentimentale. Ces articles resteront sur la lune dans une capsule scellée. Plusieurs dimensions sont proposées pour un coût allant de 460 $ à 1.660 $. La contribution financière de MoonBox soutiendra les coûts globaux de la mission (rendant celle-ci plus faisable sur le plan économique, par exemple, pour les projets scientifiques et de recherches à bord le véhicule).

NLF : Elles permettront à des particuliers d'envoyer dans l'espace
des objets d'un diamètre maximum de 2,5 cm. Comme par exemple ?

DMcG :
Le client même choisira son objet, bien qu'il y ait certaines contraintes sur le véhicule. Ça pourrait être une bague, un héritage, une petite photo. Tout objet non dangereux et inerte qui rentre dans la capsule choisie peut être envoyé sur la lune. Inerte veut dire que l'objet ne consomme aucune électricité, ne contient aucune source d'énergie et ne reçoit ou ne transmet des données. Ne sont pas autorisés les explosifs, armes, objets tranchants, dispositifs de stockage d'énergie, matériau radioactif, produits périssables ou articles biologiques sauf les dents et les cheveux, liquides, gels ou aérosols.

NLF : Avez-vous envisagé la gestion des retours de ces envois ?
DMcG :
S'il un objet est jugé inapproprié pour le vol, ils sera retourné à l'expéditeur par Astrobotic (et remplacé par un autre objet). Il n'y a pas de possibilité de retourner les articles une fois qu'ils sont sur le véhicule et que celui-ci aura décollé. MoonBox est non remboursable. Néanmoins, avec Astrobotic, nous croyons que la récompense d'assister à l'expansion de l'accès humain à l'espace compense le risque d'un échec de la mission.

NLF : Qui dit colis, dit emballage et déchets potentiels.
Comment est composée la DHL MoonBox et comment envisagez-vous
la collecte de déchets ?

DMcG :
Les articles resteront sur la lune dans une capsule comme artefacts (qui pourraient éventuellement être découverts, par exemple, par de futures générations de voyageurs dans l'espace). Pour donner de la perspective, nous anticipons un poids de 5 kg en tout pour la MoonBox. Propos recueillis par CS
Photo ©Deutsche Post/DHL
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°187
26 septembre 2017
SEPTEMBRE

Mardi 26
Journée INRS
pour les services
de santé
au travail

INRS, 65 Bd
Richard-Lenoir
Paris

Mardi 26 et
mercredi 27
Assises du port
du futur

UIC, Paris


Mardi 26 et
mercredi 27
TIPS,
Salon du transport
international
des produits
de sant
é

Cité des Échanges
Lille

OCTOBRE

Mercredi 18
et jeudi 19
Les rendez-vous d'affaires
des chargeurs
européens

Palais du Pharo
Marseille