LinkedIn Twitter Facebook
 


Infrastructures :
2,8 Mds pour les
réseaux routier
et ferroviaire


Grève
des routiers :
les syndicats
restent divisés
Infrastructures
L'Etat débloque 2,8 Mds
pour les réseaux

C'est dans le cadre du Grand plan d'investissement dévoilé lundi par le premier ministre Edouard Philippe que l'on a appris l'allocation d'une enveloppe de presque 3 Mds€ à la modernisation des infrastructures routières et ferroviaires. Comme déjà annoncé lors de l'ouverture des Assises nationales de la mobilité, le gouvernement entend bien donner la priorité à l'amélioration et à la pérennisation des infrastructures existantes (NLF n°184). SLG et DIL
Pour en
savoir plus

 
 
 


Objets
connectés :
Daimler lance
le platooning
aux USA


Objets
connectés :
un nouveau
Sprinter
pour 2018


Objets
connectés :
un nouvel
enregistreur
pour produits
thermosensibles
Grève des routiers
Les syndicats reçus
par la ministre restent divisés

L'unanimité n'est pas de mise entre les principaux syndicats de salariés du transport routier. Reçus hier par le directeur de cabinet d'Elisabeth Borne, Marc Papinutti, sur fond de mouvement de grève assez peu suivi, les représentants de FO, Cgt, Cftc, Cfdt et Cfe-Cgc sont repartis avec des résolutions divergentes. Le ministère a eu beau rassurer en disant que les ordonnances n'impactent pas les salaires et qu'elles n'induisent pas de dérogations sur la durée du temps de travail mais, en attendant une nouvelle rencontre prévue au ministère jeudi, en présence de la ministre et des organisations patronales, FO et Cgt appellent à reconduire le mouvement. Celui-ci a débuté lundi avec plus d'affluence dans le Nord, en Bretagne, Normandie, Auvergne, Loire-Atlantique et PACA qu'en Région Parisienne. FO s'est notamment plaint de l'intervention des forces de l'ordre lors des tentatives de barrages voire des retentions de permis qui auraient été effectuées à l'encontre des grévistes. La Cfdt veut jouer la carte du dialogue social mais maintient le préavis pour le 10 octobre et pourrait passer à l'acte si rien ne bouge sur le front des ordonnances. La Cftc doit tenir une réunion aujourd'hui pour décider de la suite à donner aux actions. La réunion au ministère a néanmoins porté sur des points importants tels que l'inclusion du CFA dans le projet de loi des finances, comme le reconnaît FO dans un communiqué diffusé hier soir. Et l'agenda de jeudi n'est pas moins intéressant : le permis de conduire et la perte de points, le paquet routier et la directive sur les travailleurs détachés seront abordés. SLG
Photo : Marc Papinutti, directeur
de cabinet d'Elisabeth Borne
 
 


2,8 Mds€.

C'est la somme
que l'Etat
destine à
la modernisation
des infrastructures
routières
et ferroviaires
dans le cadre
d'un plan à 5 ans.
Objets connectés
Daimler lancera des pelotons
semi-automatiques en 2018 aux USA

Face à de nouveaux acteurs très offensifs en matière de camions autonomes, comme Otto (Uber) ou Waymo (Google-Alphabet), Daimler indique qu'il procèdera à des tests de convois semi-autonomes à grande échelle aux États-Unis en 2018. Leader du marché américain - avec une part de 40% sur les secteurs des moyens à lourd tonnage-, Daimler a signalé qu'il venait de recevoir l'autorisation des départements Transports de l'Oregon et du Nevada pour faire circuler des pelotons sur des autoroutes de ces deux états. Dans un premier temps, les pelotons seront constitués de deux camions, en l'occurrence des Freightliner Cascadia. Le véhicule suiveur sera guidé par le véhicule de tête et il est probable qu'un conducteur sera présent dans chaque cabine par sécurité. Les véhicules échangeront des informations par Wi-Fi dans le cadre d'une communication de véhicule à véhicule (V2V) et disposeront du radar de régulation de distance (Adaptive Cruise Control), de l'alerte de franchissement de ligne involontaire (Lane Departure Assist) et du dernier système de freinage d'urgence développé par Daimler, qui comprend la détection de piétons (Active Brake Assist 4). Ces technologies permettent de constituer des convois avec une distance inter-camion très rapprochée, autorisée par un temps de réaction ultra-rapide de 0,2 à 0,3 secondes. À titre de comparaison, le temps de réaction d'un conducteur en chair et en os ne descend pas sous la seconde, souligne Daimler. Les tests seront effectués en conditions réelles d'exploitation, avec des clients habituels de la marque dont l'identité n'a pas encore été dévoilée. Le constructeur indique qu'il entend répondre à l'intérêt de plus en plus marqué de sa clientèle pour les solutions de conduite automatisée et connectée. Ces tests permettront aussi de comprendre l'impact du platooning sur la gestion de flotte, pendant la phase d'expédition elle-même et lors des étapes logistiques. La formation des conducteurs sera également prise en compte, à ce sujet. Daimler précise que le platooning n'est pas là pour les remplacer mais pour les assister. GH
 
   
 
 
 


« J'entends
qu'il peut
y avoir des
inquiétudes.
L'enjeu est de
lutter contre
le dumping
social et la
concurrence
déloyale.
C'est pourquoi
j'ai lancé
une invitation à
la négociation
sur ces
sujets aux
organisations
de salariés et
aux fédérations
patronales
du secteur
du transport »,


a déclaré hier
Elisabeth Borne,
à l'issue
de la rencontre
des syndicats
avec son directeur
de cabinet.
Objets connectés (suite)
Mercedes dévoile son futur
Sprinter pour 2018

Le groupe Daimler a profité du salon des véhicules commerciaux d'Atlanta (États-Unis), pour dévoiler un croquis du futur Mercedes Sprinter, dont la commercialisation démarrera en Europe au premier trimestre 2018. Cette troisième génération de Sprinter (la première version date de 1995), devrait constituer un « grand bond en avant dans le monde numérique », indique le constructeur à l'étoile. Pour assurer sa longue marche vers le succès, Mercedes l'a équipé d'assistants d'aide à la conduite et de services de connectivité en lien avec de nouvelles offres télématiques (on songe à Fleetboard). « Nous voulons offrir la solution de mobilité la plus appropriée pour chaque secteur et pour chaque mission de transport », a déclaré Volker Mornhinweg, directeur de Mercedes-Benz Vans. « Et c'est précisément notre objectif avec la prochaine génération de Sprinter, conçue comme une solution globale. » Le design du véhicule a été repensé. La face avant, plus agressive, présente des phares désormais horizontaux et un pare-choc redessiné. Ce relifting s'approche de l'utilitaire concept Vision Van, présenté il y a tout juste un an par Mercedes en collaboration avec le constructeur de drone Matternet. Daimler a investi plusieurs millions dans la start-up américaine pour se développer dans le système de livraison du dernier kilomètre. Le toit de l'utilitaire futuriste sert ainsi de rampe de lancement et d'atterrissage pour les drones de Matternet. Lorsque la législation l'autorisera, le Vision Van pourra lancer des drones contenant de petit colis vers des destinations inaccessibles au véhicule et/ou son conducteur, en raison d'embouteillages en zone urbaine ou bien de routes abîmées dans un environnement plus rural. « Avec notre vision Van, nous allons au-delà du véhicule », avait indiqué à l'époque Van Volker Mornhinweg. La technologie Cloud de Matternet, qui gère les plans de vols, est intégrée au logiciel de calcul d'itinéraire de Mercedes-Benz, ce qui permet un contrôle de bout en bout de la chaîne d'approvisionnement. GH
Teasing de Mercedes pour son futur Sprinter
qui sera commercialisé début 2018

 
   
  Mercedes-sprinter-2018 Daimler  
   
  Le Vision Van de Mercedes emportera des drones Matternet sur son toit Daimler  
 
  Objets connectés (suite)
Cobalt ML3, un nouvel enregistreur
de température

La société montpelliéraine Oceasoft lance sur le marché Cobalt ML3, un nouvel enregistreur mobile de température pour le transport des produits thermosensibles. Sa principale innovation est d'être un objet connecté, qui utilise le protocole de communication radio longue portée de l'Alliance LoRa (dont fait partie Oceasoft). Les données de température, enregistrées dans la mémoire interne de l'appareil durant toutes les phases logistiques, sont également remontées automatiquement en temps réel sur un cloud sécurisé, accessible sur PC, tablette, ou smartphone via l'application CobaltView. Le Cobalt ML3 a une autonomie de un an sur pile. JLR
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°188
27 septembre 2017
SEPTEMBRE

Mardi 26 et
mercredi 27
TIPS,
Salon du transport
international
des produits
de sant
é

Cité des Échanges
Lille


OCTOBRE

Mercredi 18
et jeudi 19
Les rendez-vous d'affaires
des chargeurs
européens

Palais du Pharo
Marseille