LinkedIn Twitter Facebook
 


Ecotaxe basque :
l'exploitant
Bidegi
donne enfin
des précisions


Ecotaxe basque :
paiement
et amendes


A45 : le projet
réexaminé
en décembre


Moyen Orient :
CMA CGM mise
sur le marché
libanais


Trimble lance
la solution
de suivi des semi
Trailer4U
Ecotaxe basque
L'exploitant Bidegi donne enfin
des précisions

À moins de trois mois de la mise en place de l'écotaxe basque, l'exploitant du réseau Bidegi vient enfin de publier sur son site Internet des informations à l'intention des transporteurs (en basque, espagnol, français et anglais). La province basque espagnole du Gipuzkoa, limitrophe de la France, compte en effet instaurer, en janvier 2018, un péage pour les camions de plus de 3,5t qui utilisent une portion très fréquentée de la nationale 1 entre Irun, la ville frontière avec Hendaye, et la ville d'Etzegarate, située elle aux portes de la Navarre (NLF n°169). Ce système est destiné à favoriser le report sur l'autoroute et financer le coût des infrastructures. En passant sous l'un des trois portiques installés, le système AT classera les camions et activera la procédure de paiement, soit à travers le dispositif de télépéage utilisé sur les autoroutes espagnoles (Via-T), soit par lecture de la plaque d'immatriculation pour les camions non équipés de Via-T, ou dont les badges ne sont pas compatibles avec Via-T. Bidegi précise que dans ce cas, leur propriétaire est prié d'enregistrer les véhicules sur le site Internet de Bidegi (ce qui sera possible à partir de décembre 2017). Le système ne comporte que deux classes de paiement (plus ou moins 12t), qui seront appliquées en fonction du volume calculé par les lasers des portiques. Aucune réduction ne sera appliquée pour les transporteurs locaux ou les camions Euro VI. La province du Gipuzkoa projette de taxer également la route GI-632, actuellement en construction, en ciblant cette fois-ci « tous les véhicules ». GH
 
 
 


Ecotaxe basque (suite)
Paiement et amendes

L'exploitant du système d'écotaxe Bidegi signale que les transporteurs dont les camions sont passés par les portiques sans badge Via-T, et sans inscription préalable, disposent d'un délai maximum de 24 heures pour régler la facture, après quoi, cette dernière sera majorée de 20%.
Si aucun règlement n'intervient dans les deux mois, le Conseil Général de Guipuzkoa engagera une procédure de sanction et procédera à l'encaissement de la dette en recourant à une exécution forcée, avec une surtaxe pour frais de gestion. Bidegi fait savoir que le non-paiement occasionnel constitue une infraction « légère », dont la sanction oscille entre 150 et 1.999 € ; le non-paiement réitéré constitue une infraction « grave » avec des amendes entre 2.000 et 7.999 €. Les infractions graves réitérées peuvent constituer une infraction « très grave » dont les sanctions peuvent aller de 8.000 € à 150.000 €. Sans surprise, les transporteurs espagnols ont fait part de leur « rejet absolu » de cette mini-écotaxe et doivent se rencontrer le 18 octobre prochain pour décider des éventuelles actions à mener contre ce projet (NLF n°193). GH
Pour en
savoir plus
 
 


150.000 €.
C'est le montant
maximal
des amendes
prévues par
le gestionnaire
de la nouvelle
écotaxe
du pays basque
espagnol
en cas de
non-paiements
répétés.
A45
Le projet réexaminé en décembre

Projet de liaison alternative à l'A47 entre Lyon et Saint-Etienne, l'A45 reste « en pause », mais « son dossier sera réexaminé en décembre », dans le cadre de la préparation d'une loi de programmation des grands projets d'infrastructure (Canal Seine Nord Europe, ligne Lyon-Turin, LGV dans le Sud-Ouest, etc.). C'est ce qui est ressorti mercredi 11 octobre de la rencontre entre Elisabeth Borne, ministre des Transports, et les représentants des collectivités territoriales intéressées par l'A45 (Région Auvergne Rhône Alpes, Métropoles de Lyon et Saint-Etienne, département du Rhône). Pas totalement « rassuré sur la volonté de l'Etat de voir aboutir ce projet », Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, rappelle la mobilisation des acteurs, alors « qu'il ne manque plus aujourd'hui que la signature du gouvernement ». Le projet est estimé à 1,2 Md€, dont un tiers pourrait être financé par Vinci (qui avait reçu en juin un accord favorable de concession du conseil d'Etat), les deux autres réglés par l'Etat et les collectivités territoriales...
Sauf le département du Rhône, dont Christophe Guilloteau, le président, rappelait avant hier l'opposition de son administration à l'A45, en raison « d'un raccordement hasardeux à Lyon, de son impact environnemental et de son emprise sur des territoires agricoles » et suggérait d'engager « une réflexion plus approfondie sur la requalification de l'autoroute A47, gratuite et existante ». David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, notait quant à lui que l'agglomération n'était pas opposée au projet d'A45, mais émettait des réserves « sur les conditions de son arrivée dans l'agglomération lyonnaise, sur une A450 déjà complètement saturée aux heures de pointe. » FR/Pleins Titres
 
   
  L'A45 devrait délester l'A47 qui relie aujourd'hui Lyon
et Saint-Etienne
 
 
 
 


« Une réflexion
plus
approfondie
sur la
requalification
de l'autoroute
A47,
gratuite
et existante »,

a été souhaitée
mardi par
Christophe
Guilloteau
,
président du
département
du Rhône où
est prévue la
nouvelle A45.
Moyen Orient
CMA CGM mise sur le marché libanais

CMA CGM annonce une desserte hebdomadaire du port de Tripoli, au Liban. Le groupe de transport maritime a également installé un dépôt logistique dans la vallée de la Bekaa. CMA CGM soigne ses liens avec le Liban, un pays cher au fondateur et président du conseil d'administration du groupe, Jacques Saadé, qui y est né. La compagnie maritime lance ainsi une desserte hebdomadaire de Tripoli, deuxième port commercial du Liban après Beyrouth. Quatre navires sont déployés sur cette ligne, d'une capacité nominale allant de 1.200 à 1.700 EVP. La rotation est la suivante : Marseille, Livourne, Civitavecchia, Malte, Mersin, Iskenderun, Tripoli, Beyrouth, Damiette, Alexandrie, Malte, Alger, Marseille. « Cette nouvelle offre est destinée aux exportateurs locaux situés au nord du Liban, région qui génère plus de 20% des volumes commerciaux du pays », précise CMA CGM dans un communiqué. Parallèlement, le groupe a annoncé l'implantation d'un dépôt logistique à Taanayel, dans la vallée de la Bekaa. Situé à 50 km du port de Beyrouth et à 124 km de celui de Tripoli, ce site va permettre le stockage d'un millier de conteneurs vides. Objectif de CMA CGM : répondre aux « besoins des clients dans la région agricole, commercial et industrielle la plus riche du Liban", précise l'entreprise. Ce site est notamment "stratégique pour l'import/export de fruits et légumes mais aussi d'autres produits, à destination des pays arabes comme la Jordanie, l'Arabie saoudite ou les Émirats arabes unis ». AK
 
   
 
  Télématique
Trimble lance la solution
de suivi des semi Trailer4U

Trimble présentera au salon Solutrans Trailer4U pour le suivi et le traçage des semi-remorques. Cette solution, qui devrait être commercialisée à partir de novembre, peut être installée sous forme de modem autonome à batterie, facilement attaché à la remorque. En cas de déplacement non autorisé, le modem indique où la remorque s'arrête afin qu'elle puisse être rapidement détectée. Le système peut être aussi connecté à l'alimentation de la remorque. Dans ce cas, chaque trajet peut être suivi, et ce indépendamment de l'entreprise de transport qui l'effectue, à intervalles de cinq minutes. Le système prévoit aussi une alerte au responsable de flotte (au bout de 20 minutes) dès qu'un mouvement imprévu de la remorque est détecté. La position de la semi est aussi transmise automatiquement au bout d'une heure si aucun mouvement n'est relevé. Avec la technologie Near Field Communication (NFC), le modem peut être activé immédiatement par le biais d'une application Android. La durée de vie de la batterie du modem est suffisante pour communiquer avec le back-office durant au moins deux ans. Une fois par jour et à heure fixe, le modem communique sa position en utilisant un réseau sans fil 3G ou 4G, et garantit ainsi un contrôle continu des unités. De plus, dès que les lumières de la remorque sont alimentées, le modem envoie un message toutes les cinq minutes. Trailer4U peut également être connecté au système de freinage électronique (EBS) à l'aide d'un câble spécifique. SLG
 
   
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°200
13 octobre 2017
OCTOBRE

Mardi 17
Congrès
de l'OTRE

Stade de France,
Saint-Denis


Mercredi 18
et jeudi 19
Top Transport Europe
Palais du Pharo
Marseil


Mardi 24
Colloque
national
de l'AFRA

Palais du
Luxembourg,
Paris