LinkedIn Twitter Facebook
 


Brexit :
la FNTR demande
un statu quo
de 3 ans


La RATP et
Relais Colis
rempilent


Rhenus Logistics
ouvre un
nouveau bureau
overseas
à Rouen

Stoneridge
remplace les
rétroviseurs
par une caméra
à 270
°

Le Dubai Airshow
sous le signe
du fret


L'interview :
Alejandro Forbes,
président
du groupe CAT
Brexit
La FNTR demande
un statu quo de 3 ans

Le Royaume-Uni quittera officiellement l'Union européenne le 29 mars 2019 à 23h00. Une sortie complexe qui touche très directement le transport routier de marchandises. « Les entreprises de transport subiront des coûts supplémentaires dus aux prestations douanières ainsi que des temps d'attente inhérents à ces formalités », alerte la FNTR. Pour éviter un saut brutal dans le vide, une période de transition de deux ans est envisagée, avant que le divorce ne soit totalement consommé. Mais la FNTR veut aller plus loin. Elle demande une période de statu quo de 3 ans, avec une possibilité d'extension de deux années supplémentaires. Une revendication qu'elle est allée porter à Bruxelles, lors d'une rencontre avec les négociateurs de la Task Force 50, service chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni sur le Brexit. Selon l'organisation patronale, il faut laisser aux transporteurs le temps de « s'adapter au futur système et d'intégrer progressivement les nouvelles règles ».
Pour en
savoir plus

 
  La FNTR demande une période de statu quo de 3 ans, avec une possibilité d'extension de deux années supplémentaires. ©Adobe Stock  
 
 
 


« Nous
souhaitons
nous renforcer
sur le marché
du véhicule
d'occasion et
développer
des prestations
à valeur
ajoutée »,


explique
Alejandro
Forbes,

président
du groupe CAT

Expérimentation
Points relais dans les gares routières :
la RATP et Relais Colis rempilent

Testés depuis le 17 mai, les points relais dans les gares routières de Neuilly-Plaisance et Bobigny-Pablo Picasso en Seine-Saint-Denis voient leur phase d'expérimentation se poursuivre jusqu'à mi-mars 2018.
« En prolongeant l'expérimentation durant les fêtes de fin d'année, nous souhaitons consolider notre retour sur expérience »,
explique Patrice Lovisa, directeur Bus et Tramway de la RATP. Développé par Relais Colis et la RATP, ce service permet aux usagers de récupérer leur colis directement aux guichets RATP en continu du mardi au samedi, de 7 h à 20 h. Pour le moment, 9 000 colis ont déjà été retirés dans les deux gares. DIL
 
 
  Depuis mai, 9 000 colis ont été retirés auprès des points relais situés dans les gares routières de Neuilly-Plaisance et Bobigny-Pablo Picasso, en Seine-Saint-Denis. ©RATP  
 


Nouveau bureau

Rhenus Logistics ouvre un
nouveau bureau overseas à Rouen

Après Marseille, Strasbourg et Roissy, Rhenus Logistics vient d'ouvrir un nouveau bureau dédié à l'overseas à Rouen. Plus connu pour ses activités de logistique contractuelle, le prestataire se développe également dans la commission de transport international et revendique une forte croissance de ses tonnages import et export en aérien et en maritime au niveau international. Sur l'overseas, son réseau d'agences s'est enrichi de deux hubs de consolidation en Allemagne, à Hilden près de Düsseldorf pour le maritime, et à l'aéroport de Francfort pour l'aérien courant 2017. Même tendance dans l'Hexagone, où « le maillage du territoire sera finalisé en 2018 », explique Christophe Barreau, directeur Overseas de Rhenus Logistics pour la France. DIL
Photo : Rhenus Logistics revendique une forte croissance
des tonnages maritimes et aériens. ©Rhenus

 
 
 
 


9 000.

C'est le nombre
de colis retirés
aux guichets
RATP
dans les gares
routières de
Bobigny et
Neuilly-Plaisance
depuis
le lancement de
l'expérimentation
par
Relais Colis et
la RATP en mai.
Sécurité
Stoneridge remplace les rétroviseurs
par une caméra à 270°

Les visiteurs du salon Solutrans, qui se tiendra du 21 au 25 novembre à Lyon auront la possibilité d'observer le système CornerEye, développé par la société néerlandaise Orlaco, rachetée en janvier dernier par Stoneridge. Destiné aux bus et cars mais également aux camions, il permet de remplacer les deux rétroviseurs de classe V et VI par une caméra offrant une vision à 270° haute définition. Le branchement plug&play envoie les images en temps réel vers un écran HD de 10'' en cabine. Grâce à l'angle de vision ultralarge, le conducteur dispose d'une visibilité totale autour de son véhicule en conduite comme en manœuvre, en vision de nuit comme dans les conditions météo les plus extrêmes (IP69K). Orlaco affirme que CornerEye permet de générer une économie de carburant « substantielle », grâce à l'optimisation de l'aérodynamisme suite à la suppression des rétroviseurs extérieurs. CornerEye est présentée comme la seule caméra du marché certifiée « Class V et VI »et son champ de vision s'étend plusieurs mètres au-delà. Le Français Vision System propose toutefois un système de rétrovision par caméra sans rétroviseur homologué sous le nom de Smart-Vision. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  Intégrée à l'avant du véhicule, CornerEye est présentée
comme la seule caméra du marché certifiée
« Class V et VI ». ©DR
 
 

Aéronautique
Le Dubai Airshow sous le signe du fret

Une fois n'est pas coutume, un salon aéronautique fait la part belle au fret aérien. Le Dubai Airshow, qui ouvre ses portes du 12 au 16 novembre, a en effet dédié une zone à cette activité. Cette « Cargo Zone » accueillera des commissionnaires de transport et quelques compagnies aériennes. Par ailleurs, une conférence organisée le 13 novembre permettra de faire le point sur quatre thèmes : la situation du fret aérien à Dubai ; les enjeux de sûreté/sécurité ; le e-commerce et son environnement réglementaire ; et enfin les conditions nécessaires pour mettre en place un hub logistique aéronautique. Les Émirats arabes unis entendent ainsi réaffirmer l'importance qu'ils accordent au fret. Les aéroports Dubai International et Al Maktoum International offrent aujourd'hui une capacité de 2,8 millions de tonnes (Mt) par an, mais des investissements sont programmés pour la porter à 12 Mt.
 
 
 
 
L’I N T E R V I E W
 
Alejandro Forbes, groupe CAT :
« L'acquisition de STVA
constitue une étape majeure »

Le groupe CAT vient d'acquérir STVA, filiale de SNCF Logistics. Dans un entretien à Supply Chain Magazine, Alejandro Forbes, président du groupe CAT, revient sur les motivations stratégiques de cette opération, ainsi que sur sa volonté de construire un ensemble européen, entièrement dédié au transport et à la logistique automobile.

Supply Chain Magazine : CAT et STVA ont des activités comparables.
Qu'est-ce qui a motivé pour CAT cette opération de croissance externe ?
Alejandro Forbes :
Notre motivation est liée à notre ambition européenne. Nous voulons pérenniser l'entreprise et la développer avec, pour objectif, devenir leader incontesté de cette l'industrie (l'automobile). Pour ce faire nous avons mis en œuvre des plans de développements à moyen-long terme. L'acquisition de STVA constitue une étape majeure qui s'inscrit complètement dans cette stratégie.



SCM : Travailler avec une industrie aussi exigeante que l'automobile
suppose un haut niveau d'expertise. N'avez-vous pas envie de mettre
à profit ce savoir-faire pour conquérir d'autres marchés ?

A.F. :
Nous voulons le meilleur pour nos clients. Et c'est pourquoi nous nous sommes spécialisés dans un domaine aussi spécifique. Aujourd'hui nous travaillons à 100 % pour le secteur automobile, qu'il s'agisse des constructeurs ou des équipementiers. Ce qui ne veut pas dire que nous ne souhaitons pas élargir notre champ d'activités. A cet égard nous voulons nous renforcer sur le marché du véhicule d'occasion et développer des prestations à valeur ajoutée (transformation, remise en état) comme le fait déjà STVA pour certains de ses clients. JPG
Photo ©CAT
Pour lire
la suite

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°220
13 novembre 2017
NOVEMBRE

Mercredi 15
Objectif OFP
Levallois


Jeudi 16
GNTC
Assemblée générale


Du mardi 21
au mercredi 22
Assises
de l’Économie
de la Mer

Le Havre


Du mardi 21
au samedi 25
Solutrans
Lyon Eurexpe


Du mercredi 29
au jeudi 30
Riverdating
Paris