LinkedIn Twitter Facebook
 


Fret aérien :
une croissance
de 4,5%
attendue
en 2018


DHL Express
emménage
dans un
nouveau site à
Saint-Etienne


Livraisons
urbaines :
Mercedes teste
les drones


Brittany Ferries
signe un
« financement
vert »
pour
le « Honfleur »


Le port
de Marseille
étend son offre
foncière
Fret aérien
L'IATA prévoit une croissance
du trafic de 4,5% en 2018

Selon les dernières prévisions publiées par l'Association du transport aérien international (IATA), l'activité cargo des compagnies aériennes devrait générer 59,2 milliards de dollars de revenus en 2018, en hausse de 8,6% par rapport à 2017 et de 24,6% par rapport au creux de 2016 (47,5 Md$). Parallèlement, le trafic mondial de fret aérien devrait progresser de 4,5% en 2018. Il atteindra ainsi 65,5 millions de tonnes, contre 59,9 Mt en 2017 et 54,9 Mt en 2016. Il s'agit certes d'une nette décélération de la croissance par rapport aux +9,3% qui devraient se confirmer pour l'année 2017. Mais si les 4,5% se confirment, 2018 restera quand même l'une des meilleures années de la dernière décennie, très marquée par la crise de 2008. Toujours selon l'IATA, les recettes unitaires devraient par ailleurs augmenter de 4%, après avoir crû de 5% en 2017. Un rebond qui ne suffit pas encore à compenser les 5 années de chute continue enregistrées depuis 2012, avec deux décrochages particulièrement violents : -17,4% en 2015 et -12,5% en 2016. Toutes activités confondues, l'IATA pronostique pour 2018 une croissance de 9,4% du chiffre d'affaires et de 6,9% pour le résultat d'exploitation. AK
 
  L'activité cargo des compagnies aériennes devrait générer 59,2 milliards de dollars de revenus en 2018, en hausse de 8,6% par rapport à 2017 et de 24,6% par rapport au creux de 2016 (47,5 Md$). ©DR  
 
 
 
  Messagerie
DHL Express emménage dans
un nouveau site à Saint-Étienne

DHL Express vient de déménager son agence de Saint-Étienne, située au Chambon-Feugerolles, vers un site à Saint-Just-Saint-Rambert. Objectif : répondre à l'augmentation des flux traités par les entités régionales de DHL Express. En effet, le nombre de colis a progressé de 7% en 2016 par rapport à 2015 et la croissance pourrait atteindre +8% en 2017. D'une surface de 2.000 m2 contre 400 m2 jusque-là, le nouveau site prend en charge et livre les colis en provenance des départements de la Loire et de la Haute-Loire à destination de l'international et plus particulièrement de l'Italie, de l'Allemagne et de l'Asie. Doté d'équipements de pointe comme une chaîne de tri motorisée d'une capacité de 1.800 colis / heure, un système de chargement/déchargement direct des camions ou de scans WiFi 3D, ce nouveau site aura nécessité un investissement de 600.000 €. DIL
 
   
  D'une surface de 2.000 m2 contre 400 m2 jusque-là, ce site prend en charge et livre les colis en provenance des départements de la Loire et de la Haute-Loire. ©DHL  
 


« Notre objectif
est de soutenir
les efforts
des armateurs
français pour
développer
un transport
maritime plus
respectueux de
l'environnement
grâce
à un outil
de financement
adapté
et attractif »,


indique la
Banque
européenne

d'investissement.

Livraisons urbaines
Après une expérimentation réussie,
Mercedes mise sur les drones

Mercedes vient d'expérimenter avec succès en Suisse des livraisons effectuées par drone jusqu'à des camionnettes de livreurs pour le compte de Siroop, une plate-forme d'e-commerce détenue par Coop et Swisscom. Les colis transportés (du café, des lunettes de soleil et des lames de rasoir) devaient peser moins de 2 kg et tenir dans l'équivalent d'une boîte à chaussures. Ils partaient d'un entrepôt de Siroop pour rallier l'une des deux camionnettes Mercedes-Benz Vito équipées spécialement pour cette opération, avec une zone d'atterrissage sur le toit. Les camionnettes s'arrêtaient à l'un des quatre points prédéfinis, appelés « points de rendez-vous », dans la ville de Zurich, où le chauffeur prenait ensuite possession du paquet pour le livrer de manière plus conventionnelle. Du 25 septembre au 13 octobre, une centaine de paquets commandés sur le site de Siroop ont ainsi pu être acheminés de cette manière, en moins de 30 minutes après la prise de commande. Le tout sans incident, précise Mercedes. Contactée, la société Siroop indique qu'elle souhaite analyser les résultats de ces tests, et les retours de ses clients, avant d'envisager une éventuelle poursuite de l'expérimentation.
Pour sa part, Mercedes se montre « extrêmement satisfait » des résultats du projet, qui a permis de déterminer les points les plus critiques à optimiser. « Nous voyons un grand potentiel pour notre solution et avons l'intention de la développer pour inclure d'autres domaines d'application », a indiqué Stefan Maurer, responsable des transports futurs chez Mercedes-Benz Vans. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  Les camionettes Mercedes-Benz Vito déployées pour l'expérimentation étaient spécialement équipées d'une zone d'atterrissage pour les drones sur leur toit. ©DR  
 
 
 


59,2.

C'est, en milliards
de dollars,
le chiffre
d'affaires
que devrait
générer
l'activité cargo
pour
les compagnies
aériennes
en 2018, selon
les prévisions
de l'IATA.
GNL
Brittany Ferries signe
un « financement vert »
avec la BEI et la Société générale

Pour financer le Honfleur, un nouveau navire alimenté au gaz naturel liquéfié que Brittany Ferries déploiera en 2019, la compagnie maritime a signé le 11 décembre un accord avec la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Société générale. D'un montant total de 142,6 M€, le financement du nouveau navire de Brittany Ferries, dont Société Générale est l'arrangeur principal, comprend une tranche de 49,5 millions entière garantie par la BEI. Il s'agit d'une première concrétisation d'un accord cadre de garantie d'un montant de 150 M€ signé en 2016 par la BEI et la Société Générale. « Notre objectif est de soutenir les efforts des armateurs français pour développer un transport maritime plus respectueux de l'environnement grâce à un outil de financement adapté et attractif », a souligné le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, lors de la cérémonie de signature. AK
Pour en
savoir plus
 
 
  Le Honfleur sera déployé sur les lignes de Brittany Ferries reliant Caen-Ouistreham à Portsmouth. ©H.Krüger  
 
  Logistique
Le port de Marseille étend
son offre foncière

Le port de Marseille vient d'annoncer l'extension de son offre foncière avec la commercialisation de 50 hectares supplémentaires sur la zone logistique de La Feuillane. Pour cela, l'autorité portuaire vient de lancer un appel à manifestation d'intérêt (AMI) portant sur trois terrains à bâtir de 12 à 19 ha à proximité du pôle conteneurs de Fos. Date limite de remise des offres : le 4 janvier 2018.
S'étendant sur une surface de 70 ha, La Feuillane revendique une capacité totale de 364.000 m2, dont 149.000 m2 sont opérationnels et 215.000 m2 sont à construire ou en cours de construction. DIL
 
   
  L'autorité portuaire vient de lancer un appel à manifestation d'intérêt (AMI) portant sur trois terrains à bâtir de 12 à 19 ha à proximité du pôle conteneurs de Fos. ©GPMM  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°242
13 décembre 2017
DÉCEMBRE

Mercredi 13
La nuit
du Shortsea

Paris