LinkedIn Twitter Facebook
 


100 nouvelles
stations GNV
mailleront
l'Hexagone
d'ici 2022


Mission VUL :
le député Damien
Pichereau aux
commandes


Gefco acquiert
l'espagnol GLT


Les trafics du
port de Nantes
Saint-Nazaire
ont progressé


Ferroviaire :
les voies
de service
restent un sujet
épineux


Bonne
Année
Appel à projets
100 nouvelles stations GNV
mailleront l'Hexagone d'ici 2022

Les résultats de l'appel à projets « Solutions intégrées de mobilité GNV », lancé par l'État et l'ADEME en juillet 2016, sont désormais connus. Les projets élaborés par les huit lauréats représentent en cumulé la création de 100 nouvelles stations d'approvisionnement en GNV dans les 4 prochaines années et la mise en service de 2 100 véhicules équivalent poids lourds (PL) dédiés au transport de marchandises. Ils nécessiteront un investissement de 381 M€, dont 30 M€ d'aides apportées par l'État. Actuellement, le territoire français compte seulement 38 stations publiques pour les poids lourds et quelques milliers de véhicules GNV en circulation. Trois des projets retenus concernent toute la France : Total Pitpoint pour le déploiement de 20 stations et la mise en circulation de 400 véhicules, Innov' Transport Air, porté Air Liquide AB, pour le déploiement de 24 stations et la mise en circulation de 600 véhicules, Engie Réseau GNV, porté par GNVERT, pour le déploiement de 10 stations et la mise en circulation de 200 véhicules. Les 5 autres projets portent sur un périmètre plus régional : Seven Occitanie, pour le déploiement de 20 stations dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, et la mise en circulation de 400 véhicules, Bretagne Mobilité pour le déploiement de 9 stations en Bretagne et la mise en circulation de 180 véhicules, Vendée GNV pour le déploiement de 7 stations en Vendée et la mise en circulation de 140 véhicules,V Gas et V Gas 2, portés par Proviridis, pour le déploiement de 10 stations et la mise en circulation de 200 véhicules, dans les régions PACA, Grand Est et Hauts-de-France. DIL
Pour lire
la suite

 
  Les 8 lauréats représentent la création de 100 nouvelles stations d'approvisionnement en GNV et la mise en service de 2.100 véhicules équivalent poids lourds (PL) dédiés au transport de marchandises. ©DR  
 
 
 

Mission sur les VUL
Le député Damien Pichereau
aux commandes

Damien Pichereau, député de la Sarthe, rapporteur de la mission budgétaire « transports terrestres et fluviaux »et en charge du Paquet mobilité européen, vient de se voir confier une mission sur l'exploitation des véhicules utilitaires légers (VUL) par le Premier ministre Edouard Philippe. Dans le cadre de sa nouvelle mission, sa feuille de route s'articule autour de cinq axes : diagnostiquer l'état du transport routier du fait du développement des VUL, évaluer l'empreinte environnementale de ce maillon de la chaîne logistique, estimer le niveau de régulation souhaitable, en appréciant notamment le risque d'une réglementation qui concernerait la seule flotte française, établir des propositions pour un meilleur équilibre entre la réponse aux besoins du marché et la préservation des enjeux sociaux et de sécurité routière, formuler des recommandations pour faciliter le contrôle par le développement d'un cadre juridique européen et des outils harmonisés spécifiques au transport léger. DIL
 
   
  Dans le cadre de sa nouvelle mission, Damien Pichereau devra notamment diagnostiquer l'état du transport routier du fait du développement des VUL. ©DR  
 


381.

C'est, en M€,
le montant qui
sera consacré
au déploiement
de 100 nouvelles
stations GNV
qui mailleront
l'Hexagone
d'ici 2022.
Croissance externe
Gefco acquiert l'espagnol GLT

Après l'inauguration d'une filiale en Grèce, Gefco vient d'annoncer l'acquisition de GLT, entreprise espagnole de transport entre l'Europe et le Maroc via le détroit de Gibraltar. « Certains de nos gros clients des secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, de la grande distribution et de l'industrie investissent déjà beaucoup au Maroc pour augmenter leurs capacités de production », indique Luc Nadal, président du directoire du groupe Gefco, dans un communiqué de presse. Pour les suivre, Gefco s'est donc rapproché d'une structure qui assure 16.000 traversées par an entre Algésiras et Tanger avec 75 camions et 380 remorques. D'un point de vue opérationnel, GLT sera entièrement détenu et géré par Gefco Espagne qui compte 700 collaborateurs et revendique 5.000 industriels dans son portefeuille de clients. DIL
 
 
  GLT sera entièrement détenu
et géré par Gefco Espagne. ©Gefco
 
 
 
 
  Résultats 2017
Les trafics du port de
Nantes-Saint-Nazaire ont progressé

Le Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire vient de dévoiler ses résultats 2017. Avec 29,9 millions de tonnes, ses trafics progressent de 17,2% par rapport à 2016. Dans un contexte où l'activité conteneurisée européenne a rebondi au second semestre, le port a enregistré 195.000 EVP (+3%). Suivant la même tendance qu'en 2016, le trafic roulier a grimpé de 7% en 2017 avec un transit de 111.000 véhicules neufs (+11%) et 16 000 remorques routières (+3%). De leur côté, les importations de vracs solides destinés à l'alimentation animale ont augmenté de 9%. En 2017, les importations de pétrole brut s'élèvent à 9,5 Mt (+13%) tandis que les hydrocarbures raffinés franchissent la barre des 6 Mt (+18%). Le trafic de gaz naturel liquéfié (GNL) s'est établi à 3,3 Mt (51%). Seules les exportations de céréales chutent de 43% du fait d'une mauvaise récolte en 2016. DIL
Pour lire
la suite
 
   
  Le port a accueilli 2.665 escales de navires en 2017, soit 263 de plus qu'en 2016. ©Port de Nantes-Saint-Nazaire  
 


« Certains
de nos gros
clients des
secteurs de
l'automobile,
de
l'aéronautique,
de la grande
distribution
et de
l'industrie
investissent
déjà beaucoup
au Maroc pour
augmenter
leurs
capacités de
production »,


indique
Luc Nadal,
président
du directoire
du groupe Gefco,
évoquant
le rachat de GLT
spécialisé
sur le Maroc.
Journée OFP
Les voies de service restent
un sujet épineux

La Journée OFP (Opérateurs Ferroviaires de Proximité) du 15 novembre 2017 a mis en lumière un autre délicat problème que vont devoir affronter les entreprises ferroviaires : l'augmentation exponentielle du coût d'utilisation des voies de service. Ces voies de service, datant souvent de l'origine des lignes, représentent actuellement un linéaire de 12.000 km. Mais à l'image des lignes capillaires, elles souffrent d'un déficit chronique de maintenance. Il en résulte une suite d'incidents qui ont parfois conduit à des déraillements. Pourtant, leur utilisation est plus que jamais indispensable lorsque sont mis en circulation des trains à compositions ou destinations multiples. Elles sont par ailleurs nécessaires au garage des wagons provisoirement inutilisés. Dans ces conditions et faute de trouver le budget adéquat au-delà des 20,177 millions d'euros qu'il leur a consacrés en 2017, SNCF Réseau a proposé une nouvelle tarification pour la période 2018-2019. Et l'addition s'annonce particulièrement salée pour les entreprises ferroviaires. La tarification va en effet passer de 17 €/km/jour (2017) à 24 €/km/jour, puis enfin à 37 €/km/à partir du changement de service annuel de décembre 2018. OC
Pour lire
la suite
 
 
  En deux ans, entre 2017 et 2019, les tarifs facturés aux opérateurs ferroviaires pour l'utilisation des lignes de service auront plus que doublé. ©OC  
 
   
 

L'équipe de la News du fret
vous souhaite une très bonne année 2018, emplie de bonheur et de succès.

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°250
15 janvier 2018
JANVIER

Mercredi 24
Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2018

Montrouge


MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte