LinkedIn Twitter Facebook
 


Logiciels
transport :
la maison mère
de Transwide
rachète
TenderEasy


Combiné :
les opérateurs
s'inquiètent
d'une nouvelle
tarification
des sillons


Hauts-de-France :
27 M€ pour le fret
et la logistique
en 2018


Port de
Dunkerque :
3% de croissance
en 2017


Camion au gaz :
Iveco livre son
1.000e Stralis NP
Logiciels transport
La maison mère de Transwide
rachète TenderEasy

Le groupe Alpega vient d'annoncer l'acquisition du spécialiste des logiciels d'achats de transports TenderEasy, une société basée à Stockholm qui commercialise une solution logicielle d'appel d'offres de fret, qualifiée de « complément idéal pour la clientèle de Transwide dans de nombreux marchés verticaux et régions ». Créé en 2017 et basé à Bruxelles, le groupe Alpega coiffe des marques de renom dans le secteur des bourses de fret (Teleroute, Bursa Transport et 123 Cargo) et des logiciels de gestion du transport (Transwide, Inet et TAS-tms). Le rachat de TenderEasy doit lui permettre d'élargir le portefeuille de produits et la portée géographique du groupe. « Si la solution de TenderEasy restera toujours disponible en tant que service indépendant, elle sera aussi techniquement intégrée à Transwide », explique Alpega dans un communiqué. Objectif : couvrir l'ensemble du cycle de vie de l'approvisionnement à la facturation sur une plate-forme web unique, et ainsi améliorer l'efficacité du processus d'appel d'offres « pour les acheteurs comme pour les vendeurs de fret ». Selon Alpega, avec l'outil intégré TenderEasy, « les utilisateurs peuvent chercher et analyser la base de données de plus de 50.000 transporteurs d'Alpega Group, envoyer des demandes de cotations et utiliser de puissants algorithmes pour optimiser et analyser les résultats », ce qui permet « les meilleures combinaisons de services et de prix possibles ». Transwide TMS revendique ainsi une capacité à prendre en charge l'ensemble du cycle d'achats, de l'analyse des données avant l'appel d'offres à la gestion des fournisseurs, en passant par l'attribution automatique du transporteur et le contrôle de la facturation. AK
Photo : Tendereasy @DR
 
 
 
 


« Les
utilisateurs
peuvent
chercher
et analyser
la base
de données
de plus de
50.000
transporteurs,
envoyer
des demandes
de cotations
et utiliser
de puissants
algorithmes
pour optimiser
et analyser
les résultats »,


promet
le groupe
Alpega

suite au
rapprochement
de Transwide
et TenderEasy.
Transport combiné
Les opérateurs s'inquiètent d'une
nouvelle tarification des sillons

Les dirigeants des opérateurs de transport combiné rail-route (TCRR) Froidcombi, T3M et VIIA considèrent que le projet d'introduction d'une tarification des sillons à la tonne viendrait pénaliser la profession, notamment ceux qui s'efforcent de mettre en place les offres ferroviaires les plus performantes possibles, avec notamment des trains longs, massifiés, de 850 mètres. Dans une lettre adressée le 9 janvier à Marc Papinutti (le directeur de cabinet de la ministre des Transports Élisabeth Borne), à Jean-Cyril Spinetta (chargé par le gouvernement d'une mission sur le modèle du transport ferroviaire) et à Bernard Roman (le président de l'Arafer, l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières), ils expliquent ainsi que cette « simplification abusive » reviendrait de manière absurde à avantager les locomotives circulant seules, les trains de wagons vides, très courts et peu chargés, « soit des circulations peu productives qui encombrent le réseau sans transporter de marchandises ». Parmi les « mesures de bon sens » qu'ils proposent figurent une tarification des sillons qui encourage l'exploitation de trains efficaces tant en termes de productivité que d'encombrement des réseaux, en favorisant les trains les plus lourds et les plus longs, mais aussi la pérennisation et l'amplification de l'aide au coup de pince au profit du TCRR, compte tenu de ces qualités environnementales et sociétales. JLR
Pour en
savoir plus

 
 
  Les signataires expliquent que cette « simplification abusive » reviendrait de manière absurde à avantager les locomotives circulant seules, les trains de wagons vides, très courts et peu chargés. ©DR  
 

Hauts-de-France
Un budget de 27 M€ pour le fret
et la logistique en 2018

La Région Hauts-de-France a voté mi-décembre un budget 2018 qui prévoit une enveloppe globale de 960 M€ pour les transports. Sur les quelque 150 M€ qui seront consacrés aux investissements, environ 27 M€ iront au transport de marchandises et à la logistique, dont la Région veut faire un axe stratégique de développement. Le futur Canal Seine Nord, pour lequel la Région se bat vigoureusement, figure naturellement en bonne place, avec 15 M€ programmés en crédits de paiement pour les études de maîtrise d'œuvre et la poursuite des acquisition foncières. À cela s'ajoute la modernisation du réseau autour du futur canal, avec 7,5 M€ prévus pour mener des opérations de recalibrage. Si le fluvial concentre donc beaucoup d'attentions, la Région prévoit aussi de consacrer 2,5 M€ aux infrastructures ferroviaires pour améliorer la desserte du port de Dunkerque ainsi que 2 M€ à la régénération de voies dédiées au fret. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  La Région Hauts-de-France a adopté le 14 décembre en séance plénière le budget 2018. ©Région Hauts-de-France  
 
 
 


10 %.
C'est
l'augmentation,
en nombre,
des conteneurs
traités en 2017
au port
de Dunkerque,
soit un total
de 374.000 EVP.
En tonnage,
en revanche,
ce trafic stagne.
Port de Dunkerque
Une année 2017 chahutée pour
les marchandises diverses

Le Grand Port Maritime de Dunkerque a traité 50,4 millions de tonnes en 2017. Un trafic en augmentation de 3%, principalement grâce à la performance des vracs solides qui progressent de 11% par rapport à 2016, grâce à la reprise d'activité à plein régime de l'usine dunkerquoise d'Arcelor Mittal. Car du côté des marchandises diverses, la tendance se révèle un peu décevante avec un total de 20,7 Mt, en retrait de 9%. Le transmanche, d'abord, accuse un net repli de 10%, à 16,4 Mt. Le nombre de camions et remorques diminue de 11% pour s'élever à 612.000 unités de fret. Une tendance qui ne surprend toutefois pas l'autorité portuaire, car en 2016, Dunkerque avait bénéficié d'un exceptionnel report de trafic en provenance de Calais, en raison des difficultés d'exploitation liées aux flux migratoires. Les conteneurs poursuivent quant à eux leur progression et établissent un nouveau record en nombre : 374.000 EVP (+10%). Mais en tonnage, le trafic stagne à 3,2 Mt. L'activité conteneurs a « subi au cours de l'année 2017 l'effet conjugué de le tempête Matthew puis celui de l'ouragan Maria dans les Antilles françaises, affectant sévèrement la production de bananes et donc les importations de ces fruits pour le port de Dunkerque », note l'établissement. « Sans ces phénomènes climatiques, le port aurait approché les 400.000 EVP et aurait affiché une progression en tonnage », nous précise la direction de l'établissement. Les vracs liquides, enfin, profitent de la mise en service du terminal méthanier, qui a enregistré un trafic de 866?000 tonnes de GNL durant sa première année de fonctionnement.
En matière d'investissements, Dunkerque prévoit une enveloppe de 65 M€ en 2018, après les 50 M€ d'une année 2017 marquée par le lancement des travaux d'extension du quai de Flandre au Port Ouest. 2018 sera également marquée par la poursuite des travaux d'aménagement de la zone Dunkerque Logistique International Sud, qui bénéficieront d'une enveloppe de 9,5 M€. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Le port de Dunkerque prévoit une enveloppe
d'investissements de 65 M€ en 2018. ©Anne Kerriou
 
 

Camion au gaz
Iveco livre son 1.000
e Stralis NP
à l'Allemand Verbio Logistik

Iveco vient de passer le cap du 1.000e camion Stralis NP vendu grâce à 5 unités destinées au logisticien allemand Verbio Logistik. Celui-ci lance avec ces véhicules la première flotte neutre en CO2 d'Allemagne alimentée au biogaz. Sa maison mère, Verbio Vereinigte BioEnergie AG, produit en effet un biométhane élaboré partir de la paille et de ses résidus. « Les Stralis alimentés au GNC sont une expansion logique de notre flotte de véhicules, déclare Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio. Cette flotte d'environ 80 camions inclut déjà 12 camions bi-carburant, alimentés au diesel et au GNC / biométhane. La motorisation GNC / biométhane de ces nouveaux véhicules permet une diminution des émissions de CO2 et une rentabilité encore plus significatives », affirme le dirigeant, soulignant que le Stralis répond notamment aux exigences pour le transport de marchandises en vrac. Le biogaz qui alimentera les cinq Stralis est élaboré à Schwedt, au nord-est de l'Allemagne, selon une technologie développée en interne.
Il est produit à échelle industrielle et utilisé dans les secteurs publics et privés. Ce carburant permet une baisse de 90% du CO2 et des émissions de particules d'oxyde d'azote (Nox), en comparaison avec une flotte conventionnelle roulant au diesel. Les nouveaux Stralis NP ont été équipés d'un système hydraulique haute performance, de façon à être intégrés facilement dans une flotte existante de remorques à plancher mobile. Leur niveau sonore est de 50% inférieur à leur équivalent au diesel. Verbio a choisi la version au GNC monocarburant de 400 ch. Avec deux réservoirs de carburant contenant 920 litres de GNC ou de biométhane, cette version offre une autonomie de 570 km. MHG
 
   
  Les nouveaux Stralis NP ont été équipés d'un système hydraulique haute performance, de façon à être intégrés facilement dans une flotte existante de remorques à plancher mobile. ©Iveco  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°252
17 janvier 2018
JANVIER

Mercredi 24
Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2018

Montrouge


MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte