LinkedIn Twitter Facebook
 


Taxation des
infrastructures :
les prérequis
de l'OTRE


Carrosserie
industrielle :
Wielton finalise
l'acquisition
de Fruehauf


Le
contournement
ferroviaire
de Nîmes et
de Montpellier
est achevé


Véhicules
autonomes :
Toyota dévoile
l'e-Palette


Seconde année
de croissance
forte pour
l'aéroport
Paris-Vatry
Infrastructures
L'OTRE rappelle ses prérequis
avant toute taxation

L'Organisation des transporteurs routiers européens a profité de la traditionnelle cérémonie des vœux pour rappeler les prérequis qu'elle revendique avant toute décision sur le financement des infrastructures. Selon des informations recueillies par Les Echos, la création d'une vignette poids lourds pour les routes nationales aurait les faveurs du gouvernement, qui doit présenter au printemps sa loi d'orientation sur les mobilités. Cette hypothèse n'est pas pour déplaire à l'organisation professionnelle, qui avait soutenu cette option lors de l'abandon de l'écotaxe. Mais pas question pour autant de crier victoire. D'abord parce que rien n'est confirmé, et ensuite parce que l'OTRE rappelle qu'elle exige un certain nombre de prérequis avant d'accepter une quelconque solution de financement des infrastructures. « Nous voulons d'abord un audit financier. Il faut qu'on fasse le point sur les dépenses et les recettes de la route, pour qu'on parle des mêmes choses et que l'on aborde de manière objective la question des coûts externes », a martelé la présidente de l'OTRE. Aline Mesples a également rappelé l'opposition farouche de l'organisation professionnelle à toute taxe kilométrique et plaidé pour un fléchage du financement, afin que l'argent soit effectivement « affecté à la modernisation du réseau ». L'OTRE souhaite également que la réflexion sur le financement des infrastructures englobe les réseaux concédés et non concédés, qui sont forcément interdépendants. « Les autoroutes doivent avoir des tarifs incitatifs pour amener les poids lourds à les utiliser. Et il faut aussi arrêter avec les interdictions de circuler qui fleurissent partout et ne cessent de compliquer les opérations des entreprises de transports », a déclaré Aline Mesples. La présidente a enfin émis l'idée que tous les véhicules contribuent au financement, y compris les véhicules électriques. AK
Pour en
savoir plus

   
  L'OTRE demande notamment un audit financier pour mesurer précisément les dépenses et recettes de la route. ©AK  
 
 
 
  Carrosserie industrielle
Wielton finalise l'acquisition
de Fruehauf

Le groupe polonais Wielton vient de signer avec les actionnaires minoritaires de la société française Fruehauf SAS pour acquérir les 34,69% qui lui manquaient. Cette transaction vient conclure un accord du 25 mai 2015, par lequel le fabricant polonais de semi-remorques, remorques et carrosseries automobiles avait acquis 65,31% du capital de l'entreprise, auprès de MBO Capital et de quelques actionnaires minoritaires. L'entreprise française sera dirigée, à partir de fin janvier 2018, par Richard Rihouet, en tant que président du conseil d'administration. Il succède à Francis Doblin, actuel directeur exécutif de Fruehauf SAS. Le groupe Wielton annonce qu'il anticipe une hausse des ventes de 12.900 à 25.000 unités par an. Ce qui doublerait ses recettes à 2,4 milliards de PLN (environ 575 M€). MHG
Pour en
savoir plus

 
   
  Le groupe Wielton possède deux centres de production, en Pologne et en France, ainsi que deux centres d'assemblage en Italie et en Russie. ©Wielton  
 


« Les
autoroutes
doivent avoir
des tarifs
incitatifs
pour amener
les poids lourds
à les utiliser.
Et il faut aussi
arrêter
avec les
interdictions
de circuler qui
fleurissent
partout »,

a déclaré
Aline Mesples,
présidente
de l'OTRE.
Fret ferroviaire
Le contournement de Nîmes
et de Montpellier est achevé

C'est dans une certaine discrétion que le contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier a été mis en service le 10 décembre 2017, puis inauguré huit jours plus tard. Pourtant, ce nouvel itinéraire long de 60 km et disposant de 20 km de raccordements aux lignes existantes était attendu depuis longtemps, afin de répondre à une saturation de plus en plus prononcée de la ligne accueillant à la fois de nombreux convois fret et des circulations voyageurs composées de TGV, Intercités et autres TER. Électrifiée en 25.000 V, la ligne mixte est dotée d'une signalisation classique. Elle permet donc d'insérer les convois fret sans que ces derniers n'aient à disposer d'un équipement spécifique en cabine de conduite. Le contournement va par ailleurs redonner de la capacité sur cette transversale et renforcer ainsi l'ancrage de la péninsule Ibérique au reste de l'Europe. Chaque jour, ce sont une cinquantaine de trains de fret qui sont graphiqués par ce nouveau tracé. « La montée en puissance du trafic fret sur le contournement de Nîmes et de Montpellier est progressive. Elle est favorisée par une tarification des sillons fret équivalente à celle de la ligne classique », indique SNCF Réseau, précisant que « l'objectif est de doubler le trafic ferroviaire de marchandises en dix ans ». OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Une partie des trains de fret circulant sur la transversale Sud ne transite plus par la gare de Montpellier. ©OC  
 
 
 


134 %.
C'est
l'augmentation
du trafic cargo
enregistrée
en 2017
sur l'aéroport
de Paris-Vatry.
Véhicules autonomes
Toyota dévoile l'e-Palette

Toyota a présenté lors du CES de Las Vegas, le grand salon de l'électronique, un concept de navette autonome baptisée « e-Palette ». Il s'agit d'une plateforme utilitaire, modulable en fonction des besoins des utilisateurs, qui, une fois n'est pas coutume, est à la fois autonome (de niveau 5) et totalement électrique. Le constructeur japonais n'est pas arrivé seul puisque son e-Palette est développé conjointement avec plusieurs partenaires de poids, ce qui donne une idée des utilisations possibles : distribution de colis avec Amazon, convoyage de passagers avec Uber ou DiDi (le « Uber » sino-estonien), voire même livraison de pizzas avec Pizza Hut ! Cette alliance e-Palette s'appuiera sur la plateforme Toyota de services de mobilité MSPF (Mobility Services Platform), destinée à développer une gamme de solutions de mobilité connectée et un véhicule adaptable à l'usage envisagé. Le véhicule sera disponible avec trois longueurs de châssis (de 4 à 7 mètres) pour une largeur d'environ 2 m et une hauteur de 2,25 m. GH
 
   
  L'intérieur de l'e-Palette peut être aménagé en fonction des besoins, qu'il s'agisse de livraison de colis, d'autopartage, de commerce en ligne itinérant, voire... de chambre d'hôtel. ©Toyota  
 

Fret aérien
Seconde année de croissance forte
pour Paris-Vatry

L'aéroport de Paris-Vatry a profité de la montée en puissance d'un trafic de transit et du retour des vols réguliers fin 2017 pour réaliser un solide exercice. L'activité cargo a progressé de 134% par rapport à 2016, aboutissant à un trafic de 17.911 tonnes. Une bonne partie de cette hausse exponentielle est à mettre au crédit du trafic de transit, mis en place pour une durée de trois ans à partir de l'été 2016. Mais la bonne nouvelle de l'année 2017 réside surtout dans la reprise des vols réguliers en décembre, alors que l'aéroport en était dépourvu depuis... 2008. La compagnie russe Air Bridge Cargo a choisi Paris-Vatry pour améliorer sa couverture de l'Europe de l'Ouest et de la France pour ses vols en provenance de Chine via son hub de Moscou. Les Boeing 747-8F acheminent ainsi jusqu'à 120 tonnes de produits manufacturés chinois dans un sens et des produits pharmaceutiques et alimentaires dans le sens retour. Une reprise significative de l'activité charter cargo a par ailleurs été enregistrée. La barre des 20.000 tonnes de fret pourrait, à nouveau, être franchie en 2018. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  La compagnie russe Air Bridge Cargo a choisi Paris-Vatry, signant le retour des vols réguliers sur la plate-forme. ©Paris-Vatry  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°253
18 janvier 2018
JANVIER

Mercredi 24
Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2018

Montrouge


FÉVRIER

Mercredi 7
Fruit Logistica
Berlin

MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte