LinkedIn Twitter Facebook
 


Transport routier :
un réseau
mafieux
démantelé


Carrosserie :
le calme avant
la relance
pour Chéreau


Deux nouvelles
recrues chez
Girard-Agediss


Blockchain :
Maersk et IBM
vont créer
une société
commune


Dachser
Allemagne
adopte le
Fuso eCanter
de Daimler
Transport routier
Un réseau mafieux démantelé
par la police italienne

La police italienne démantèle un réseau mafieux chinois qui contrôlait le transport routier de marchandises chinoises dans quasiment toute l'Europe et exerçait son hégémonie dans le domaine de la logistique. Les méthodes étaient classiques dans ce genre d'activités : menaces, extorsion. Sur le vieux continent, les triades chinoises sont bien ramifiées notamment en Italie, Espagne, France et Allemagne. Mais Rome, en accord avec ses voisins, a décidé de faire le ménage en montant l'opération « China truck ». Deux ans d'enquête et des taupes sur le terrain ont permis aux inspecteurs italiens de l'Antimafia (DDA) de démanteler un vaste réseau en arrêtant 33 ressortissants chinois basés à Florence et Rome et deux autres en France. Tous sont accusés de faire partie d'une organisation originaire de la province du Fujian, l'une des deux anciennes subdivisions administratives de Taïwan, dirigée par Zhang Naizhong, plus connu sous le sobriquet de « l'homme noir ». Selon les enquêteurs, pour le moment très prudents dans leurs révélations, la triade de Zhang Naizhong s'est insérée dans le tissu commercial et plus globalement économique européen vers la fin des années 2000 à Prato, la banlieue commerciale florentine. Durant les dix dernières années, le clan a bâti un réseau de relations qui lui a permis de gérer quasiment la totalité du transport routier de marchandises en provenance de la Chine et plus globalement de tout l'Orient, en Espagne, France et Italie en particulier. AFD
Photo ©Police italienne
 
 
 
 
  Carrosserie
Le calme avant la relance pour Chéreau

Avec 196 millions d'euros en 2017, le chiffre d'affaires de Chéreau stagne par rapport à l'année précédente, principalement en raison d'un recul des exportations, après leur hausse de 280% en sept ans. Le cru 2017 peut être qualifié d'année-palier, nécessaire au lancement de nouveaux projets et à l'adaptation de la production afin de répondre à la demande avec un délai convenable. Les plannings de production sont en effet pleins jusqu'en juin. 2018 s'annonce d'ailleurs comme une année record. Selon le fabricant, les dernières innovations sont reçues de façon très favorable par les clients. C'est notamment le cas de la nouvelle semi-remorque de distribution urbaine CityTrailer et de la nouvelle porte Smart Open C. Peu représenté sur le marché des VUL et des porteurs frigorifiques de moins de 19 t, TRG-Chéreau est par ailleurs actuellement en « discussions avancées » pour acquérir un spécialiste européen de ce domaine qui conservera sa marque. Pour le reste, la stratégie consiste à développer la vente d'options et les parts de marché tant en France qu'à l'export grâce aux innovations, à la qualité et à un portefeuille de produits étendu. Sur le marché français des semi-remorques frigorifiques, Chéreau revendique aujourd'hui 47% en 2017 (+2 points par rapport à 2016). En deuxième place, Lamberet progresse également. Le spécialiste espagnol SOR occupe 21% de son marché domestique pour les semi-remorques frigorifiques. Avec Chéreau, il compose The Reefer Group (TRG), dont les parts de marché atteignent 12% en Europe pour cette catégorie de véhicules. LF
 
   
  Selon Chéreau, la nouvelle semi-remorque de distribution urbaine CityTrailer est particulièrement bien accueillie par les clients. ©Chéreau  
 


« Nous avons
choisi le
Fuso eCanter
car c'est
le premier
camion tout
électrique
qui sera
réellement
en
production »
,

indique
Stefan Hohm,
directeur
Corporate
Solutions,
Research &
Development
chez Dachser.
Nominations
Deux nouvelles recrues
chez Girard-Agediss

Spécialiste de la livraison de meubles et de produits encombrants, aux professionnels comme aux particuliers, Girard-Agediss vient d'annoncer l'arrivée de Nicolas Tellier au poste de directeur général, en remplacement de David Bouhier. Parallèlement, Jean-François Morin rejoint la société comme directeur des Opérations. « Portée par l'essor du e-commerce et son entrée, en janvier 2017, dans le giron d'Hermès France Holding, Girard-Agediss connaît aujourd'hui une croissance soutenue. Dans cette dynamique, l'entreprise fait évoluer ses moyens de production et son organisation », indique un communiqué. En lien avec Mondial Relay, Girard-Agediss « anime désormais la marque Mondial Relay Home » dédiée aux livraisons à domicile, précise le groupe. Nicolas Tellier a effectué toute sa carrière dans la supply chain, d'abord côté chargeurs puis côté prestataires, de Geodis au groupe CMA CGM en passant par Kuehne + Nagel. Jean-François Morin est quant à lui un spécialiste du pilotage opérationnel, passé également par la case chargeur (Carrefour, Flodor) avant de rejoindre le groupe STEF puis DPD France et XPO Logistics. AK

Jean-François
Morin
(à gauche) rejoint
la société comme
directeur des Opérations
et
Nicolas Tellier
au poste de
directeur général. ©DR
 
 
 
 


47 %.

C'est la part
de marché
revendiquée
par Chéreau
sur le marché
français des
semi-remorques
frigorifiques
en 2017,
en hausse
de 2 points
par rapport
à l'année
précédente.
Blockchain
Maersk et IBM vont créer
une société commune

Déjà partenaires dans le déploiement de la technologie Blockchain dans le monde du transport depuis juin 2016, Maersk et IBM vont créer une joint-venture dans le but de développer une plate-forme de digitalisation du commerce international et commercialiser des solutions. Ouverte à l'ensemble de l'écosystème du transport, elle doit permettre d'offrir plus de transparence et de simplicité tout en réduisant les dépenses, les formalités administratives pouvant peser jusqu'à 20% du coût du transport selon Maersk. Le savoir-faire d'IBM en matière d'IoT, d'intelligence artificielle et d'analyse des données sera également mis à contribution afin de suivre les mouvements de marchandises aux frontières. Plusieurs grands comptes ont déjà fait part de leur intérêt pour cette plate-forme dont General Motors, Procter & Gamble et le logisticien Agility Logistics. Souhaitent également en profiter les opérateurs portuaires PSA International et APM Terminals (filiale de Maersk) ainsi qu'un grand nombre d'entités publiques telles que les douanes singapourienne et péruvienne ou encore le Bureau d'Inspection et de Quarantaine de Guangdong. Selon le Forum Economique Mondial, une réduction des barrières administrative aurait pour effet une croissance de 15% des échanges internationaux. Basée dans la région de New York, la nouvelle société sera dirigée par Michael J. White, ancien président de Maersk Line en Amérique du Nord. Les premières solutions devraient être prêtes pour la commercialisation dans 6 mois. PM
 
   
  La coopération entre Maersk et IBM dans la blockchain passe à la vitesse supérieure, puisqu'ils ont fondé une société commune pour développer des solutions et les commercialiser aussi auprès de tiers. ©Maersk  
 

VUL
Dachser Allemagne adopte
le Fuso eCanter de Daimler

Dès le printemps prochain, Dachser Allemagne utilisera à Berlin et Stuttgart deux exemplaires du Fuso eCanter produit par Daimler. Le transporteur/logisticien est le premier acheteur de ce véhicule utilitaire léger (VUL) tout électrique qui dispose d'une capacité de chargement de 3,5 tonnes et d'une autonomie d'une centaine de kilomètres, grâce à une demi-douzaine de batteries haute tension au lithium. « Ces camions font partie de notre projet City Distribution et renforcent notre concept innovant et durable de livraisons dans les centres-villes. Nous avons choisi le Fuso eCanter car c'est le premier camion tout électrique qui sera réellement en production », indique Stefan Hohm, directeur Corporate Solutions, Research & Development chez Dachser. En pratique, les deux VUL commandés seront utilisés dans le cadre des activités de groupage réalisées pas ses partenaires transport, pour des livraisons de palettes de produits manufacturés dans les centres-villes de Berlin et Stuttgart, et des enlèvements à destination de deux agences Dachser. MR
 
   
  Le Fuso eCanter dispose d'une capacité de chargement
de 3,5 tonnes et d'une autonomie d'une centaine
de kilomètres. ©DR
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°254
19 janvier 2018
JANVIER

Mercredi 24
Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2018

Montrouge


FÉVRIER

Mercredi 7
Fruit Logistica
Berlin

MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte