LinkedIn Twitter Facebook
 


Le pavillon
polonais accroît
sa domination
en Europe


Chargeurs :
l'AUTF se dote
d'un directeur
général


Logistique :
FedEx se met
en ordre
de bataille


Les Émirats
signent pour
50 camions
Tesla


Net rebond
du fret aérien
à l'aéroport
de Bruxelles
Transport routier
Le pavillon polonais accroît
sa domination en Europe

Le Comité national routier (CNR) a pris son bâton de pèlerin pour actualiser sa précédente étude de 2011 sur le transport routier de marchandises en Pologne (TRM). La nouvelle mouture, publiée le 15 janvier, apporte un éclairage objectif sur un phénomène connu : l'expansion du pavillon routier polonais. Les quelque 80.000 entreprises de transport routier polonaises, qui emploient plus de 230.000 personnes, ont réalisé un chiffre d'affaires de 24,8 milliards d'euros en 2015, ce qui représente un doublement par rapport à 2009. Le trafic, lui, a triplé depuis l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne en 2004, atteignant 260,7 milliards de tonnes-kilomètres en 2015. Il faut dire que le pavillon polonais est particulièrement compétitif, avec un coût kilométrique (hors coût de structure) qui se situe « 34% en dessous du niveau français », selon les calculs du CNR qui a mené des entretiens sur place. Le TRM polonais représente aujourd'hui 14,7% du volume réalisé par les 28 membres de l'Union européenne. Il se classe au 2e rang derrière l'Allemagne, et surtout au 1er rang pour le seul transport international avec 28% de parts de marché. Le cabotage représente 6% du trafic international en 2015 (9,55 Mt), contre 1% en 2008. Malgré ces résultats à faire pâlir d'envie les pavillons occidentaux, le CNR constate des inquiétudes chez les transporteurs polonais, en raison de la pression sur les marges, de la réaction des pays de l'Ouest qui ont enfin pris la mesure de la menace et enfin des difficultés de recrutement. AK
Pour en
savoir plus

   
  L'étude du CNR sur le transport routier de marchandises en Pologne constate également que les infrastructures routières se sont considérablement améliorées depuis 5 ans. ©Adobe Stock  
 
 
 

Gouvernance
L'AUTF se dote d'un
directeur général
L'Association des utilisateurs de transport de fret entame l'année 2018 par un changement de gouvernance. Elle a nommé un directeur général en charge du pilotage stratégique, Michel Gaté, qui a rejoint l'équipe le 2 janvier. Il est chargé « du pilotage stratégique de l'association et de l'évolution de ses modes de fonctionnement interne comme de suivi de projet, y compris en s'ouvrant à de nouveaux partenariats », annonce l'AUTF dans un communiqué. Christian Rose, délégué général depuis 2014, devient quant à lui directeur des relations adhérents et institutionnels. À ce titre, il sera chargé de développer les adhésions « au niveau national comme dans les territoire ». Il sera également « l'interlocuteur privilégié des partenaires de l'AUTF ». AK
Photo : Michel Gaté - La nouvelle organisation doit permettre à l'AUTF de « conforter sa représentativité et accroître sa capacité à défendre la compétitivité des entreprises utilisatrices des différents modes de transport de marchandises ». ©AUTF
 
 


« Les
transporteurs
polonais
n'hésitent pas
à faire appel
aux conducteurs
étrangers
(notamment
ukrainiens,
russes,
géogiens
ou kazakhs)
pour limiter
la hausse
de ce poste
de coût
stratégique »,


note le CNR
dans son étude
sur le transport
routier de
marchandises
en Pologne.
Logistique
FedEx se met en ordre
de bataille

FedEx met de l'ordre dans ses multiples satellites pour mieux attaquer le marché de la logistique. À compter du 1er mars 2018, FedEx Trade Networks, entité dédiée au freight forwarding, s'enrichira de l'arrivée de FedEx Custom Critical, FeDex Cross Border, FedEx Supply Chain. Une nouvelle société baptisée FedEx Forward Depots complètera cette structure dirigée par Richard W. Smith, fils du fondateur de FedEx. Cette réorganisation répond à une volonté de rassembler les savoir-faire développés sur différents segments de la logistique : l'urgent ( FedEx Custom Critical), le e-commerce (FedEx Cross Border), la gestion des flux (Supply Chain). Objectif : mieux coordonner et ces structures et ainsi améliorer la réponse aux besoins du marché. AK
Pour en
savoir plus
 
 
  FedEx Trade Networks, filiale du groupe dédiée à la commission de transport, va prendre de l'ampleur sur les différents segments de la logistique. ©DR  
 
 
 


8,3%.

C'est la croissance
de l'activité fret
aérien
enregistrée
par l'aéroport
de Bruxelles
en 2017.
Véhicules électriques
Les Émirats signent pour
50 camions Tesla

L'engouement pour les futurs camions Tesla ne connaît plus de frontières. Le groupe Bee'ah, leader en gestion environnementale des Émirats arabes unis, vient d'officialiser l'achat de cinquante poids électriques conçus par le constructeur américain. Les véhicules, attendus pour 2020, seront affectés à la collecte et au transport des déchets. Les 50 Semi Tesla rejoindront une flotte de 1.000 véhicules déjà bien avancée d'un point de vue environnemental. L'entreprise possède en effet des camions électriques ainsi que d'autres véhicules fonctionnant au GNC ou roulant au biodiesel, en plus de bateaux utilisant l'énergie solaire pour nettoyer les lacs et les plans d'eau. Cette nouvelle commande rapportera aussi entre 7,5 et 10 millions de dollars à Tesla, qui a déjà enregistré de grosses commandes de la part de Pepsico (100 camions), UPS (125) ou encore Anheuser-Busch (40). GH
Pour en
savoir plus
 
   
  La commande du groupe émirati Bee'ah rapportera entre 7,5 et 10 millions de dollars à Tesla. ©Tesla  
 

Fret aérien
Net rebond à l'aéroport de Bruxelles

Contrairement à son compatriote de Liège (voir NLF n°251), l'aéroport de Bruxelles ne bat pas son record historique. Mais il enregistre quand même le meilleur résultat de la décennie en 2017 avec 535.634 tonnes de fret aérien traitées, contre 494.637 tonnes l'année précédente (+8,3%). La palme de la croissance revient au fret transporté en soute des avions passagers, en hausse de 12,9% (142.333 tonnes). Toutefois, les intégrateurs restent les opérateurs dominants, puisqu'ils représentent à eux seuls 41,8% du trafic de Bruxelles (soit 223.736 tonnes). Ils bénéficient qui plus est du développement du e-commerce, qui leur permet d'afficher une progression de 9,7% par rapport à 2016. À l'inverse, l'activité tout cargo est secouée par les restrictions imposées pour lutter contre la pollution sonore. Bonne nouvelle en revanche : la stratégie volontariste mise en place pour conquérir le marché des produits pharmaceutiques porte ses fruits. L'aéroport revendique une croissance de 18%, nettement supérieure à la moyenne du marché. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Les intégrateurs restent les opérateurs dominants, puisqu'ils représentent à eux seuls 41,8% du trafic de Bruxelles.©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°255
22 janvier 2018
JANVIER

Mercredi 24
Les rencontres
de la mobilité
intelligente 2018

Montrouge


FÉVRIER

Mercredi 7
Fruit Logistica
Berlin

MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte