LinkedIn Twitter Facebook
 


Infrastructures :
un scénario
médian
à 60 Md€ et
un recours au
« pollueur-
payeur »


Marché
français du PL :
la meilleure
année
après 2008


Cartes
carburant :
Edenred
se renforce
dans UTA
et s'étend
vers l'Est


Gas Natural
Fenosa ouvre
une agence
à double
carburant
à Bordeaux


Accord
de coopération
entre
les aéroports
de Liège
et Bangkok
Infrastructures
Un scénario médian
à 60 Md€ et un recours
au « pollueur-payeur »

Faudra-t-il mobiliser sur 20 ans 48 Md€, 60 Md€ ou 80 Md€ pour l'Agence de financement des infrastructures (AFITF) ? Le gouvernement a maintenant les cartes en main pour analyser les 3 scénarios proposés par le Conseil d'orientation des infrastructures (COI), dans son rapport remis à la ministre des Transports le 1er février. « Le gouvernement fera un choix qui constituera la base du projet de loi sur les mobilités qui sera présenté au Parlement en avril », a rappelé Élisabeth Borne.
Dans son rapport, le Conseil d'orientation des infrastructures laisse assez clairement apparaître un faible pour le scénario médian, qui mobilise 60 Md€ en vingt ans pour l'AFITF. Ce scénario n° 2 « suppose d'affecter 600 M€ supplémentaires par an par rapport au scénario 1 dès 2019 et pour les vingt prochaines années, à partir de recettes existantes ou de recettes nouvelles créées à cette fin ». Sur ce point, le Conseil d'orientation avance prudemment. « On ne fait pas le choix de prélèvements supplémentaires. On dit qu'il serait pertinent de financer les besoins de l'AFITF et les projets par la ressource existante, et notamment la TICPE. Mais comme la lettre de mission nous demandait de réfléchir à des recettes supplémentaires, on en a tenu compte », a précisé le président du COI, Philippe Duron. Il évoque ainsi une vignette forfaitaire qui pourrait être payée par les camions mais aussi les véhicules utilitaires légers. « Cette solution, qui avait d'ailleurs été proposée par une organisation patronale lors de l'abandon de l'écotaxe, a le mérite de faire contribuer non seulement les poids lourds français mais aussi les poids lourds étrangers », a souligné Philippe Duron. Le président du COI a également suggéré de s'attaquer au remboursement partiel de TICPE dont bénéficient les entreprises de transport routier et les taxis. AK
Pour en
savoir plus


 
  Le Conseil d'orientation des infrastructures (COI) a remis son rapport à la ministre des Transports le 1er février. ©AK  
 
 
 
  Marché PL en France
La meilleure année après 2008

L'ambiance était au beau fixe lors du bilan annuel dressé par la Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle (CSIAM) pour le marché des camions de plus de 5 t. En 2017, les immatriculations des véhicules industriels neufs ont progressé de 7% pour atteindre 50.428 unités. « Il s'agit de la meilleure année qu'on ait connu après 2008, année de tous les records, avec 57.360 unités. Pendant près de dix ans, le marché s'est traîné sous 42-43.000 unités et il rejoint maintenant un niveau que l'on qualifie d'élevé alors qu'il paraissait normal avant la crise », observe Thierry Archambault, président-délégué de la CSIAM. Le segment des porteurs a augmenté de 13% (22.788 unités). Cette hausse fait suite à celle enregistrée en 2016 (+21%). Le marché des tracteurs confirme également sa croissance avec 27.639 unités (+2,8%) après une année 2016 également positive (+7,8%). Côté constructeurs, Renault Trucks occupe toujours la première place sur le podium des VI de plus de 5 tonnes avec 27,7% de parts de marché. Mercedes occupe la seconde place avec 14,9% de parts de marché, suivi par Volvo Trucks (12,5%) et DAF (12,1%). Les trois derniers constructeurs restent tous au-dessus de 10% du marché : Scania à 10,9%, Iveco à 10,7% et MAN à 10% (données CSIAM). GH
Pour en
savoir plus

 
   
  Thierry Archambault, président-délégué de la CSIAM,
présente le bilan positif de l'année 2017 pour les VI
de plus de 5 t. ©CSIAM
 
 


« Le
gouvernement
fera un choix
qui constituera
la base
du projet
de loi sur
les mobilités
qui sera
présenté
au Parlement
en avril »,


a rappelé
Élisabeth
Borne,

ministre des
Transports,
lors de la remise
du rapport
du Conseil
d'orientation des
infrastructures
le 1er février
à Paris.

Cartes carburant
Edenred se renforce
dans UTA et s'étend vers l'Est

Il y a tout juste un an, en janvier 2017, le groupe français Edenred (Le Ticket Restaurant) devenait actionnaire majoritaire d'UTA, n°2 européen des cartes carburant, en détenant 51% du capital. Cette participation est passée à 66% en décembre dernier avec le rachat des 15% détenus par le groupe Daimler. Ce pourcentage pourrait même se porter à 83% au premier trimestre 2018, puisqu'Edenred s'est porté acquéreur des parts d'un actionnaire minoritaire (du moins si les autorités de la concurrence ne s'y opposent pas). « Notre montée programmée au capital d'UTA constitue, au moment où nous accélérons son implantation géographique en Europe de l'Est, une étape significative dans le développement des solutions de mobilité professionnelle », justifie Bertrand Dumazy, Pdg d'Edenred. UTA vient en effet d'étendre sa présence commerciale en Europe de l'Est, notamment via l'acquisition de 51% de Timex Card, distributeur de cartes carburant établi en Pologne mais également présent en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Ukraine. GH
Pour en
savoir plus
 
 
  UTA s'est s'implanté en propre en Bulgarie. Dans ces six pays, près de 1.800 entreprises de transport utilisent aujourd'hui une solution UTA donnant accès à un réseau de plus de 54.000 stations carburant partenaires. ©DR  
 
 
 


50.428
C'est le nombre
de véhicules
industriels neufs
immatriculés
en 2017
recensés selon
la Chambre
Syndicale
Internationale
de l'Automobile
et du Motocycle
(CSIAM).
Nouvelles énergies
Gas Natural Fenosa ouvre une agence
à double carburant à Bordeaux

Gas Natural Fenosa, fournisseur de gaz naturel pour professionnels, annonce l'ouverture d'une nouvelle station à Bordeaux. Un choix géographique qui ne doit rien au hasard puisque les transporteurs ciblés pourront ainsi s'approvisionner pour remonter vers le nord de la France et de l'Europe ou descendre vers l'Espagne. Délivrant du gaz naturel sous forme liquide et/ou comprimée, cette nouvelle station propose une pompe GNL et une pompe double GNC et prévoit la mise à disposition d'une deuxième pompe GNL, en cas d'affluence. Enfin, elle dispose également d'une cuve de 80 m3. « Nos stations délivrent à ce jour en moyenne 150 tonnes par mois », indique le groupe dans un communiqué de presse. Après Castets et Poitiers, cette nouvelle station est la troisième ouverte en France par Gas Natural Fenosa, qui revendique 27 stations en Espagne, dont 6 à double carburant. Mais le fournisseur ne compte s'arrêter là puisque d'autres ouvertures sont prévues cette année : Dunkerque, Caen et Longueil-Sainte-Marie. Côté chiffre d'affaires, l'Hexagone compte pour 1,5 Md€ sur les 23 Md€ enregistrés par le groupe en 2016. DIL
 
   
  Cette nouvelle station propose une pompe GNL et une pompe double GNC et prévoit la mise à disposition d'une deuxième pompe GNL, en cas d'affluence. ©Gas Natural Fenosa  
 

Fret aérien
Accord de coopération entre
les aéroports de Liège et Bangkok

Les gestionnaires des aéroports de Liège en Belgique et de Bangkok en Thaïlande ont signé un accord de jumelage entre leurs deux plates-formes. Ce protocole de coopération, signé le 30 janvier, met l'accent sur le développement du fret aérien. « Une attention toute particulière sera donnée au développement des installations et des procédures que nécessite le transport de produits périssables », précisent les partenaires dans un communiqué. Le second volet prioritaire de coopération concerne l'e-commerce. Dans ce domaine, l'aéroport de Liège et celui de Bangkok ambitionnent de créer un réseau de plates-formes internationales. AK
 
   
  « Une attention tout particulière sera donnée au développement des installations et des procédures que nécessite le transport de produits périssables », précisent les partenaires. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°264
2 février 2018
FÉEVRIER

Mercredi 7
Fruit Logistica
Berlin


MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte