LinkedIn Twitter Facebook
 


Pénurie de
conducteurs :
d'ex-chauffeurs
LOTI à
la rescousse


Camion
à hydrogène :
Nikola appuie
sur l'accélérateur


MOL va affréter
un navire
avitailleur GNL


Digital :
DHL désigne
un nouveau
patron
pour Saloodo!


Fret aérien :
Toulouse franchit
un nouveau cap
Pénurie de conducteurs
D'ex-chauffeurs LOTI à la rescousse
des marchandises

Confronté à de grandes difficultés pour le recrutement de conducteurs, le transport routier de marchandises explore toutes les pistes, épaulé par les pouvoirs publics. Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Élisabeth Borne, ministre des Transports, ont signé le 5 février une convention de partenariat qui doit notamment permettre d'orienter vers le secteur d'anciens chauffeurs LOTI. Depuis le 30 décembre 2017, certains d'entre eux se retrouvent en effet dans l'impossibilité d'exercer leur activité de transport public particulier de personnes dans les agglomérations de plus de 100.000 habitants. C'est la conséquence d'une nouvelle loi qui impose que ces prestations soient uniquement exercées par des conducteurs de taxis ou de VTC. La Convention signée par les deux ministres doit donc permettre soit d'accompagner les chauffeurs dans leurs formations pour repasser l'examen d'accès à la profession de conducteur VTC et taxi, soit de leur offrir « des perspectives de reconversion dans le secteur du transport routier qui connaît de gros besoins de recrutement », soulignent dans un communiqué conjoint les ministères du Travail et des Transports. Cette convention « mobilise Pôle Emploi, l'AFPA, l'AFT et des organisations d'employeurs du transport routier (marchandises, logistique, voyageurs, déménagement) », précisent les ministères.
Première concrétisation : un « Forum Emploi Transport » se déroulera le 23 février en Ile-de-France. « Il proposera un accueil personnalisé des conducteurs avec un premier examen de leur situation individuelle. Les organisations professionnelles de la branche du transport routier ainsi que des entreprises du secteur y présenteront les métiers et les perspectives d'emploi et de carrière ». AK

   
  Les ministères des Transports et du Travail ont signé une convention de partenariat pour favoriser la reconversion des chauffeurs « LOTI », notamment dans le transport de marchandises. ©DR  
 
 
 

 

Camion à hydrogène
Le constructeur Nikola
appuie sur l'accélérateur

Mieux que Tesla ! Nikola Motors, le constructeur américain de camions à moteur hydrogène, annonce avoir accumulé plus de 8.000 commandes pour ses deux futurs poids lourds. Un pari sur l'avenir puisque Nikola 1 et Nikola 2, les deux modèles à pile à combustible, ne seront pas commercialisés avant 2021. Le site de production sera établi à Buckeye, près de Phoenix en Arizona, pour un montant d'investissement d'un milliard de dollars. Le complexe de 200 hectares comptera 2.000 employés. Les camions pourront être achetés et plus probablement loués par l'intermédiaire quasi exclusif du leader de la location nord américaine Ryder, ce dernier gérant une flotte de 234.000 camions en Amérique du Nord. Ryder s'occupera également des aspects de maintenance, et ceci aux USA, au Canada et au Mexique. Le coût d'approvisionnent en hydrogène sera inclus dans le prix d'achat ou de la location (jusqu'à 1 million de miles), sachant que Nikola a prévu de couvrir le pays d'un réseau de 376 stations de ravitaillement. L'utilisation d'un réservoir à hydrogène de 220 litres autorisera une autonomie de 800 à 1.200 miles (1.290 à 1.930 km), pour un plein réalisé en 15 minutes et zéro émissions. La charge utile des deux modèles (à cabine courte et longue) est annoncée à près de 30 t. Les premiers véhicules en présérie sont attendus pour 2019 et seront intégrés en test auprès d'entreprise clientes. GH
Pour en
savoir plus

 
   
  Les deux modèles à pile à combustible, ne seront pas commercialisés avant 2021. ©Nikola Motors  
 


La convention
de partenariat
doit notamment
permettre d'offrir
aux anciens
chauffeurs LOTI
« des
perspectives
de reconversion
dans le secteur
du transport
routier
qui connaît de
gros besoins de
recrutement »,


soulignent dans
un communiqué
conjoint
les ministères
du Travail et
des Transports.
Nouvelles énergies
MOL va affréter
un navire avitailleur GNL

Total Marine Fuels Global Solutions (TMFGS) et Mitsui OSK Lines, Ltd. (MOL) viennent de conclure un contrat d'affrètement pour un navire avitailleur GNL d'une capacité de 18.600 m3. Livré en 2020, ce navire sera positionné en Europe du Nord et pourra fournir des quantités importantes de GNL en une seule opération d'avitaillement. Sa cible : les porte-conteneurs assurant la liaison Europe-Asie.
« Il fournira plus particulièrement les nouveaux mégaporte-conteneurs à propulsion GNL de CMA CGM suite au contrat de 300.000 tonnes annuelles pendant 10 ans signé par TMFGS en décembre 2017 »,
souligne le communiqué de presse. Construit en Chine par Hudong-Zhonghua Shipbuilding, le navire sera équipé de cuves à membrane de type Mark III fournies par la société française GTT et sera ensuite opéré par MOL Europe Africa, filiale de MOL au Royaume-Uni. Avec cette opération, l'armateur entend répondre aux exigences de la réglementation décidée par l'Organisation Maritime Internationale (OMI), généralisant le taux de soufre à 0,5% en 2020, contre 3,5% actuellement. DIL
 
 
  Takeshi Hashimoto (à g.), Senior Managing Executive Officer de la branche Energy Transport de MOL, et Olivier Jouny, directeur général de TMFGS, ont signé le contrat d'affrètement de ce nouveau navire. ©MOL  
 
 
 
  Plate-forme digitale
DHL désigne un nouveau patron
pour Saloodo!

Un expert du digital appliqué au secteur du transport international et de la logistique : c'est ainsi que le groupe DHL présente le nouveau patron de Saloodo!, sa plate-forme de mise en relation de chargeurs et transporteurs routiers. Thomas Grunau a pris ses fonctions le 1er février avec une mission : poursuivre le développement de cette start-up lancée en 2017 sous la houlette de son prédécesseur, Amadou Diallo. Ce dernier a quant à lui rejoint la branche DHL Global Forwarding en tant que CEO pour le Moyen-Orient et l'Afrique. Avant d'intégrer le groupe DHL, Thomas Grunau a notamment exercé différents postes à responsabilité chez Kuehne + Nagel, dans les secteurs du e-commerce, du marketing et de la digitalisation. AK
Photo : avant de rejoindre DHL, Thomas Grunau
a notamment travaillé sur la digitalisation
chez Kuehne + Nagel. ©DHL
 
 


18 600.
C'est, en
mètres cubes,
la capacité
du navire
avitailleur affrété
par Mitsui OSK
Lines, Ltd.
(MOL)
à compter
de 2020.
Fret aérien
Toulouse franchit un nouveau cap

L'aéroport Toulouse-Blagnac vole de record en record. Après avoir dépassé la barre des 60.000 tonnes de fret annuelles en 2016, il a franchi celle des 70 000 tonnes en 2017. Les compteurs se sont très précisément arrêtés à 71.120 t, en hausse de 9,4% par rapport à 2016. Ces résultats confortent la plateforme au rang de premier aéroport de province pour l'importance de son trafic fret. L'export a représenté 26.630 tonnes, en hausse de 11,7%, tandis que l'import a progressé de 8%, à 44.490 tonnes. Sans surprise, ce sont à nouveau les vols constructeurs qui ont porté la croissance de la plateforme toulousaine. Ils ont dépassé pour la première fois la barre des 50.000 tonnes, à 50.566 tonnes (+12,2%). Le fret express a progressé également : +3,1%, à 17.611 tonnes. Enfin, les « autres vols non commerciaux » ont enregistré une augmentation de 260%, à 411 tonnes. Tous les autres secteurs sont en baisse. En 2018, Toulouse-Blagnac devrait maintenir son rang, même si son homologue de Bâle-Mulhouse commence à le titiller du fait de la montée en puissance des nouvelles lignes long-courrier mises en place à partir de 2015. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Le fret express a progressé de 3,1% l'an dernier sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac. ©Aéroport de Toulouse  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°267
7 février 2018
FÉEVRIER

Mercredi 7
Fruit Logistica
Berlin


Jeudi 8
Techinnov
Orly

MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart


Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte

AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes