LinkedIn Twitter Facebook
 


Dumping social :
France et Grèce
vont mener un
travail conjoint


Résultats 2017 :
l'armateur
AP Møller-Maersk
rebondit


La Renfe teste
une locomotive
au GNL


Le transporteur
néerlandais
Nouwens certifié
CEIV Pharma


Deux matinées
de recrutement
transport à Caen
et Rouen
Dumping social
France et Grèce vont mener
un travail conjoint

Paquet mobilité, dumping social, politique d'infrastructure, coopération entre les entreprises des deux pays... la rencontre, le 12 février, entre Elisabeth Borne, ministre des Transports, et son homologue grec Christos Spirtzis, ne manquait pas de matière. Dans un contexte où la France et la Grèce sont toutes deux engagées dans la lutte contre la fraude et le dumping social et dans l'application du détachement au secteur du transport, les deux ministres se sont engagés à un travail conjoint sur ces questions. Pour préciser les contours de cette collaboration, la Grèce serait invitée à la prochaine réunion ministérielle de l'Alliance du Routier.
« Le paquet mobilité offre une opportunité pour la restructuration et la promotion des changements nécessaires dans le transport routier pour un marché européen qui garantira les conditions d'une concurrence loyale et la promotion des nouvelles technologies pour un meilleur contrôle et les droits sociaux des travailleurs du secteur »,
a expliqué Christos Spirtzis. DIL
Pour en
savoir plus

 
  Élisabeth Borne, ministre des Transports, et son homologue grec Christos Spirtzis, à l'occasion de leur rencontre, ce 12 février. ©Ministère des Transports  
 
 
 


« Le paquet
mobilité offre
une opportunité
pour la
restructuration
et la promotion
des changements
nécessaires
dans le
transport routier
pour un
marché européen
qui garantira
les conditions
d'une
concurrence
loyale »,

a expliqué
Christos Spirtzis,
ministre grec
des Transports
et des
Infrastuctures,
lors d'une
rencontre avec
Élisabeth Borne.
Résultats 2017
L'armateur AP Møller-Maersk rebondit

Mieux qu'en 2016. Le groupe AP Møller-Maersk vient de publier son rapport financier portant sur l'exercice 2017. L'an dernier, ses trois branches, Maersk Line, AP Terminals et Damco, ont repris du poil de la bête. « Ces dernières années, l'industrie maritime a été frappée par une surcapacité et une consolidation des acteurs ayant impacté négativement le marché du conteneur », souligne le rapport. Parmi les évènements marquants de l'année, l'acquisition d'Hamburg Süd et la cession de Mercosul Line, dont l'impact sur les résultats financiers n'interviendra toutefois pleinement qu'en 2018. AP Møller-Maersk travaille au recentrage sur son activité conteneur. Cela a commencé à porter ses premiers fruits, avec le chiffre d'affaires de sa filiale Maersk Line, qui, hors acquisition de Hanburg Süd, est passé de 20,7 Md$ en 2016 à 23,8 Md$ en 2017 (+14,9%). « Une hausse portée par une augmentation de 11,7% des taux de fret et de 3% des volumes transportés », indique le rapport. De son côté, l'Ebit a bondi, de -396 M$ à 744 M$, de même que le résultat net, de -384 M$ en 2016 à 521 M$. Sur le versant gestion de terminaux, l'évolution se révèle plus défavorable. APM Terminals voit son chiffre d'affaires stagner (4.138 M$ en 2017 contre 4 176 M$ en 2016), son EBITDA régresser de 764 à 705 M$, et l'EBIT plonger dans le rouge à -115 M$ (contre +587 M$ en 2016). Le résultat net est également négatif, passant de +438 M$ à -168 M$. En termes de volumes, l'exercice s'est traduit par 39,7 millions d'EVP, une hausse de 6,5% par rapport à 2016. Enfin, la filiale spécialisée dans la commission de transport, Damco, enregistré un chiffre d'affaires en légère progression à 2,7 M$, mais l'EBIT est passé de +55 M$ à -11 M$ et le résultat net de +36 M$ à -31 M$. Une perte essentiellement imputable à la cyberattaque mondiale intervenue au mois de juin. DIL
Pour en
savoir plus

 
   
  Maersk Line a profité de la reprise des volumes. En revanche, les filiales AP Terminals et Damco étaient davatange à la peine. ©AP Moller Maersk  
 
  Espagne
La Renfe teste une locomotive au GNL

La Renfe, l'équivalent espagnol de la SNCF, a commencé à tester sur un tronçon 20 km en Asturies une locomotive fonctionnant au GNL. Cette première mondiale, soutenue par les ministères du Développement et de l'Énergie, s'inscrit dans un plan de décarbonation du transport ferroviaire, en lien avec la directive 2014/94. Ce projet est également lié à la future loi sur le changement climatique et la transition énergétique prévue par le gouvernement espagnol. Son objectif est de vérifier la validité de cette alternative au diesel, le GNL proposant en théorie un bilan environnemental plus favorable ainsi qu'une solution complémentaire à l'électrique. Il convient désormais d'analyser les spécificités techniques d'une telle locomotive, notamment le poids, l'autonomie, la puissance, le système de refroidissement, et bien entendu les bénéfices environnementaux réels d'une telle locomotive. Selon l'étude préliminaire, le GNL pourrait réduire les rejets de CO2, CO et de soufre (SO2) de 20 à 30%, de 70 à 90% et de 90% respectivement. En cas de succès, la communauté des Asturies pourrait décider de convertir plusieurs locomotives au GNL. PM
 
   
  La Renfe veut mesurer les bénéfices environnementaux réels d'une locomtive au GNL. ©DR  
 
 
 


23,8.
C'est en milliards
de dollars, le
chiffre d'affaires
enregistré par
Maersk Line
en 2017,
en hausse
de 14,9%.
Pharma
Le transporteur néerlandais
Nouwens certifié CEIV

La certification CEIV Pharma peut aussi concerner les transporteurs routiers. L'entreprise néerlandaise Nouwens Transport Breda a décroché en 2017 ce sésame, délivré par l'Association internationale du transport aérien (IATA), pour certifier le respect d'un certain nombre de standards en matière de transport et de stockage de produits pharmaceutiques, tout au long de la supply chain. Elle affirme avoir enregistré depuis une hausse des volumes, et annonce l'introduction de 4 nouveaux camions équipés pour répondre aux exigences de ce label. Nouwens Transport opère par ailleurs un entrepôt sous température contrôlée situé à Breda. Nouwens Transport est membre de l'alliance Pharma Gateway Amsterdam, une communauté qui réunit des commissionnaires, des transporteurs, des compagnies aériennes et des agents de handling pour améliorer et promouvoir le transport de produits pharmaceutiques via l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. AK
 
   
  Nouwens Transport vient d'étoffer sa flotte dédiée au transport de produits pharmaceutiques. ©DR  
 
  Emploi
Deux matinées de recrutement
transport à Caen et Rouen

Recruter du sang neuf. Tel est l'objectif du Groupe Normandie Logistique qui, en partenariat avec Pôle Emploi, l'OPCA Transport, ses partenaires formation (Aftral, Promotrans et FLO Académie) et intérim (Ranstad et RAS), organise deux matinées de job dating, à Caen et à Rouen. Cet événement permettra aux candidats de découvrir des métiers, des formations, de rencontrer des professionnels et de trouver un emploi de conducteur, d'exploitant ou de mécanicien poids lourd. Les intéressés seront reçus sur les sites du Groupe Normandie Logistique, le samedi 17 février près de Caen et le 17 mars 2018 à Rouen. Cette manifestation est ouverte à tout type de public : professionnel qualifié, en recherche de reconversion, demandeur d'emploi ou jeune en réflexion sur son parcours. Un simulateur de conduite sera mis à la disposition des participants. Les candidats retenus partiront avec un rendez-vous et un rétroplanning d'embauche ou de formation. MHG
 
   
  Ces rencontres permettront aux candidats de découvrir des métiers, des formations, de rencontrer des professionnels et de trouver un emploi de conducteur, d'exploitant ou de mécanicien poids lourd. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°271
13 février 2018
MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart

Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte

AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes