LinkedIn Twitter Facebook
 


Ferroviaire :
la filialisation
au menu
du rapport
Spinetta


Cdiscount vise
la livraison
par drone
en 2022 dans
le Bordelais


Carte carburant :
Total et BP
mutualisent


CMA CGM
permet
le transport
de liquides en
conteneurs


Hapag Lloyd
s'installe
à Tema
Fret ferroviaire
La filialisation au menu
du rapport Spinetta

Faut-il filialiser les activités liées au fret ferroviaire pour mieux reconnaître les spécificités de ce secteur et lui garantir un retour à meilleure fortune ? Le rapport Spinetta sur l'avenir du transport ferroviaire, remis au Premier ministre le 15 février, plaide en ce sens. C'est d'abord le cas pour Fret SNCF, qu'il conviendrait, selon la recommandation n° 17 du rapport, « de recapitaliser et de filialiser dès lors que la restructuration de l'activité aura été achevée et aura permis un retour à l'équilibre opérationnel ». Cette solution socialement explosive risque au demeurant de s'imposer d'elle-même. « Fret SNCF a accumulé des pertes extrêmement importantes depuis plus de 10 ans. Elle devra faire rapidement l'objet d'une recapitalisation », a souligné Jean-Cyril Spinetta lors de la présentation de son rapport à la presse. Mais la Commission européennene donnera son feu vert qu'au prix d'un retour préalable à l'équilibre d'exploitation, et probablement sous condition d'une filialisation. Il est aussi question de filialisation en matière de gestion des infrastructures dédiées au fret.
Le rapport Spinetta préconise « la création d'une filiale de SNCF Réseau dédiée aux capillaires fret et aux installations de services. En matière de fret, le rapport Spinetta suggère enfin de maintenir les péages à un niveau inférieur au coût marginal ajusté à la sous-tarification des autres modes, » comme le permet la directive 2012/34/UE. AK
Pour en
savoir plus


 
  Jean-Cyril Spinetta a remis son rapport sur l'avenir du transport ferroviaire au Premier ministre le 15 février. ©AK  
 
 
 


« Fret SNCF
a accumulé
des pertes
extrêmement
importantes
depuis plus
de 10 ans.
Elle devra faire
rapidement
l'objet d'une
recapitali-
sation »,


a souligné
Jean-Cyril
Spinetta
lors de
la présentation
de son rapport
sur l'avenir
du transport
ferroviaire.
E-commerce
Cdiscount vise la livraison par drone
en 2022 dans le Bordelais

D'ici quatre ans, les livraisons effectuées à partir de l'entrepôt géant de Cdiscount à Cestas, près de Bordeaux, seront effectuées en partie par des drones. C'est ce que prévoit l'e-commerçant, filiale de Casino, en association avec le fabricant de drone Air Marine implanté à Léognan (Gironde), dans le cadre du projet Pelican (pour Projet d'étude de livraison de colis aérien en Nouvelle-Aquitaine). L'idée consiste à acheminer des colis jusqu'à 5 kg, voire 10 kg, en milieu urbain. D'autres partenaires régionaux se sont joints au projet pour lever les verrous technologiques, sécuritaires et réglementaires. Par ailleurs, pour amorcer le levier financier, la région Nouvelle-Aquitaine a débloqué le 8 février dernier une subvention d'un peu plus de 500.000 €.
« Le drone apparaît comme une solution particulièrement adaptée à ce type de livraison, pour la rapidité avec laquelle il peut opérer, pour son coût de revient opérationnel compétitif et son faible impact sur l'environnement », justifie la région, qui rappelle qu'elle est pionnière sur le sujet avec la création du premier cluster européen consacré aux systèmes de drones, Aetos. GH
Pour en
savoir plus

 
 
  Les drones voleront de manière autonome, en 30 minutes, sous la supervision d'un opérateur. Ils feront la navette entre l'entrepôt de Cestas les points de collecte en centre-ville. ©Adobe Stock  
 

Carte carburant
Total et BP mutualisent

Dans le courant de l'année 2018, Total et BP vont accepter réciproquement leurs cartes carburant au sein de plusieurs pays européens. Dans le cadre de l'accord que viennent de conclure les deux groupes pétroliers, Total accepte les cartes carburant de BP/Aral dans son réseau de stations en France, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Pologne et en Allemagne. À l'inverse, BP/Aral acceptera les cartes carburant de Total dans ses stations en Allemagne, au Royaume-Uni, en Autriche, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Suisse et en Pologne.
Au final, 4.000 stations supplémentaires accepteront aussi bien la carte de BP/Aral que celle de Total. DIL
 
   
  Au final, 4.000 stations supplémentaires accepteront aussi bien la carte de BP/Aral que celle de Total. ©AdobeStock  
 
 
 


500.000 €.
C'est le montant
de la subvention
accordée par
la Région
Nouvelle-Aquitaine
pour booster
l'expérimentation
de livraison
par drone
que va mener
Cdiscount
à partir de
son entrepôt
de Cestas.
Reefer
CMA CGM permet le transport
de liquides en conteneurs

CMA CGM a présenté un nouveau système de transport de liquides par conteneurs, baptisé Reeflex, lors du salon Fruit Logistica qui se tenait début février à Berlin. Cette solution repose sur l'utilisation d'une poche d'une capacité de 12.000 à 24.000 litres, qui se place dans un conteneur reefer de 40 pieds « en seulement trois minutes ». Avec cette poche « à usage unique et entièrement recyclable », CMA CGM vise le marché des liquides alimentaires : jus de fruit, lait, compotes, sirop ou encore tout type d'huile. « Reeflex maintient la marchandise dans un excellent état afin de préserver ses qualités gustatives, chimiques et esthétiques, grâce à un environnement stérile et des températures contrôlées entre -35°C et +20°C », précise l'entreprise dans un communiqué. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Cette solution repose sur l'utilisation d'une poche d'une capacité de 12.000 à 24.000 litres, qui se place dans un conteneur reefer de 40 pieds. ©CMA CGM  
 


Ghana
Hapag Lloyd s'installe à Tema

Hapag Lloyd a inauguré le 1er février un nouveau bureau africain à Tema, principal port du Ghana situé à 30 km d'Accra, la capitale du pays. Menée par Steen Morch Petersen, directeur général de Hapag Lloyd pour le Ghana, une équipe de 26 personnes assure l'ensemble des fonctions ventes et après-vente de la filiale. Cette ouverture faite suite au lancement par l'armateur allemand de deux nouveaux services desservant Tema fin 2017 : le West Africa Express (WAX, Hambourg – Casablanca – Tanger – Dakar – Tema – Abidjan – Tanger – Anvers – Hambourg), et le Méditerranée West Africa Express (MWX, Tanger – Algésiras – Cotonou – Lagos (Apapa & Tincan) – Tema – Tanger). À l'image de la région Afrique de l'Ouest qui connaît une forte croissance depuis deux ans, le port de Tema devrait continuer à gagner en importance. Des travaux d'agrandissement sont en effet en cours. Il vont permettre de tripler la capacité de traitement des conteneurs pour la porter à 3 millions d'EVP d'ici mi-2019. PM
 
   
  Cette ouverture fait suite au lancement par l'armateur allemand de deux nouveaux services desservant Tema fin 2017. ©Hapag Lloyd  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°274
16 février 2018
MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart

Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte

AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes