LinkedIn Twitter Facebook
 

NAO 2018 du TRM :
toujours pas de
signature en vue


Ententes
sur les prix :
Bruxelles inflige
395 millions
d'euros d'amende
à 5 armateurs


La branche cargo
d'Air France KLM
retrouve
un peu d'air


Les trafics fluviaux
chutent encore
en 2017


Europorte se
revendique « seul
opérateur de fret
ferroviaire rentable
en France »

NAO 2018 du TRM
Toujours pas de signature en vue

Toujours pas de signature en vue. Lors de la 3e réunion de NAO, le 19 février, les organisations patronales et syndicales du transport routier n'ont pu que constater la persistance de leurs divergences. L'OTRE avait bien fait évoluer sa proposition par rapport au précédent round de négociations, en mettant sur la table 1,4% d'augmentation en linéaire. Mais le tandem FNTR-TLF est resté sur son mandat d'origine : 1,2%. Une proposition unanimement jugée « indécente » par les syndicats, qui dénoncent le décalage entre les discours sur le nécessaire renforcement de l'attractivité des métiers et les maigres efforts sur les salaires. Les chances d'un accord ne sont cependant pas encore totalement compromises puisque les partenaires sociaux se sont donnés rendez-vous pour une ultime réunion de négociation le 6 mars prochain. AK
Dessin : quelques mois à peine après la signature de l'accord sur l'application des ordonnances Macron dans le transport routier, la photo de famille a déjà jauni et le dialogue social se tend à nouveau dans la branche. ©Adobe Stock
Pour en
savoir plus


 
 
 


« En augmentant
les prix des
composants ou le
coût du transport
des véhicules,
ces ententes ont
porté atteinte aux
consommateurs
européens et
eu une incidence
négative sur
la compétitivité
du secteur
automobile
européen »,

estime
Margrethe
Vestager
,
commissaire
chargée de
la politique
de concurrence
de la Commission
européenne,
au sujet
de l’entente
sur les prix
mettant en cause
5 armateurs.
Ententes sur les prix
Bruxelles inflige 395 millions d'euros
d'amende à 5 armateurs

Trois affaires, trois décisions distinctes, 546 millions d'euros (M€). La Commission européenne inflige des amendes de 395 M€ à 5 entreprises de transport maritime de véhicules, de 76 M€ à deux fournisseurs de bougies d'allumage et de 75 M€ d'euros à deux fournisseurs de systèmes de freinage, pour participation à des ententes, en violation des règles de concurrence de l'Union européenne. « En augmentant les prix des composants ou le coût du transport des véhicules, ces ententes ont porté atteinte aux consommateurs européens et eu une incidence négative sur la compétitivité du secteur automobile européen », estime Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence de la Commission européenne, dans un communiqué de presse. Au sein de cette enquête, 5 armateurs étaient ciblés : le Chilien CSAV, les Japonais K Line, MOL et NYK et le Norvégo-suédois WWL-Eukor. Si MOL a bénéficié d'une immunité totale pour avoir révélé l'existence de l'entente, échappant ainsi une amende de 203 M€, la plus grosse sanction financière a été infligée à WWL-Eukor, avec 207,3 M€, suivi de NYK, avec 141,8 M€, K Line avec 39,1 M€ et CSAV avec 7 M€. Les entreprises ont toutes reconnu leur participation aux ententes et ont accepté de conclure des transactions. DIL
Photo : la plus grosse sanction financière a été infligée à WWL-Eukor, avec 207,3 M€, suivi de NYK, avec 141,8 M€, K Line avec 39,1 M€ et CSAV avec 7 M€.©Adobe Stock
Pour en
savoir plus

 
 

Résultats 2017
La branche cargo d'Air France KLM
retrouve un peu d'air

La reprise du fret aérien constatée au niveau mondial a indéniablement profité (aussi) au groupe Air France-KLM. Le chiffre d'affaires cargo s'établit à 2.087 M€ en 2017, en hausse de 0,9% par rapport à l'exercice précédent (+2% à change constant), dont 1.934 M€ pour le transport de fret (+1,4%). Autre bonne nouvelle : la recette unitaire s'améliore de 0,5% (+1,6% à change constant à pour atteindre 13,45 cts d'euros). L'évolution du trafic se révèle également favorable, puisqu'il augmente de 1,8%, à 8.595 millions de tonnes-kilomètres transportées (M TKT), là encore après une longue période de déclin. Parallèlement, les capacités n'ont progressé que de 0,9%, à 1.432 millions de tonnes-kilomètres offertes, ce qui permet au coefficient de remplissage de gagner 0,6 point à 59,9%. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Le coefficient de remplissage s'est amélioré, notamment grâce à un net rebond chez Air France. ©Air France-KLM  
 
 
 


2.087.

C'est, en millions
d'euros, le
chiffre d'affaires
cargo
d'Air France-KLM
en 2017,
en hausse
de 0,9%
par rapport
à 2016.
Résultats 2017
Les trafics fluviaux chutent encore

Voies navigables de France (VNF) vient de dévoiler les chiffres du transport fluvial pour 2017. Avec 52,5 millions de tonnes (Mt), les trafics ont légèrement chuté, avec -0,4% par rapport à 2016. Ramenée en t-km, cette baisse se chiffre à 1,8%, avec 6,71 milliards de t-km. « Le trafic intérieur a diminué de 4,9% en t-km et 3,2% en tonnes tandis que le trafic international enregistre des hausses de 3,6% pour les exportations et 2,8% pour les importations », résume Thierry Guimbaud, directeur général de VNF. Une année également marquée par de belles performances des filières industrielles et des matériaux de construction, mais aussi par une chute du segment agroalimentaire. DIL
Pour en
savoir plus
 
 
  D'ores et déjà, VNF exprime son incertitude concernant l'impact des crues sur l'activité de cette année. ©Région Île-de-France  
 


Résultats 2017
Europorte se revendique
« seul opérateur de fret ferroviaire
rentable en France »

Getlink vient de dévoiler ses résultats financiers, témoignant d'une amélioration de sa rentabilité en 2017. Un constat qui vaut également pour sa filiale de fret ferroviaire Europorte. Mais ce bémol n'entame pas la confiance des dirigeants d'Eurotunnel, déterminés à poursuivre cette stratégie de croissance rentable. Sur le versant fret ferroviaire, le chiffre d'affaires d'Europorte a modestement progressé de 2% à 118 M€. Mais l'EBITDA a atteint 6 M€ en 2017, alors qu'il était juste à l'équilibre lors de l'exercice précédent, ce qui permet une marge d'exploitation de 5%. Europorte parvient aussi à dégager un résultat positif avant impôts de 0,3 M€, contre une perte de 11 M€ en 2016. Des chiffres qui permettent à Getlink de s'autoproclamer « seul opérateur de fret ferroviaire rentable en France ». Au passage, le groupe se réjouit de la perspective de voir Fret SNCF devenir une filiale indépendante de la SNCF, « première étape vers un marché équitable ». AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Le chiffre d'affaires d'Europorte a modestement progressé de 2%, à 118 M€. ©Eurotunnel  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°278
22 février 2018
MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart

Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte


AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes


MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Multimodal
Birmingham