LinkedIn Twitter Facebook
 


Réforme
ferroviaire :
la feuille
de route du
groupe SNCF


Groupe STEF :
bonne
rentabilité
en 2017


Espagne :
ID Logistics
déploie deux
méga-camions
pour Nestlé


Port de
Dunkerque :
visite à
mi-parcours
du chantier
du quai
de Flandre


Evergreen
va intégrer
20 navires
de 11.000 EVP

Réforme ferroviaire
Le groupe SNCF présente
sa feuille de route

La réforme ferroviaire va rentrer dans le dur. Les dirigeants du groupe SNCF ont remis le 15 mars leur « programme de travail pour l'élaboration d'un projet stratégique » à la ministre des Transports. La veille, Élisabeth Borne avait présenté en conseil des ministres le projet de loi habilitant le gouvernement à prendre par ordonnances les mesures nécessaires à la réforme du système ferroviaire. Ce projet « ne fait qu'indiquer le cadre, les têtes de chapitre, de la réforme. Au fil de la concertation, dès qu'un sujet aura suffisamment avancé, il sera introduit par amendement dans le débat parlementaire à la place des ordonnances », a précisé la ministre. La feuille de route présentée le 15 mars évite soigneusement les sujets qui fâchent, rappelant essentiellement des objectifs qui font plutôt consensus. Sur les questions liées au fret ferroviaire, le document mentionne ainsi un constat qui n'est pas nouveau : l'amélioration de l'offre de service est cruciale. « Il s'agira, dans tous les cas, d'apporter aux entreprises clientes un maillon de la chaîne logistique fiable et de qualité assurant leur compétitivité ». Voilà pour l'ambition, qui se double de la volonté « d'apporter des solutions écologiquement efficaces », à l'heure où les entreprises cherchent de plus en plus à améliorer leur impact environnemental. Le groupe SNCF promet enfin « une véritable révolution grâce au développement du train de fret digital ». Le plan stratégique « Nouvelle SNCF » sera présenté fin juillet, au cœur de l'été. « Ce plan d'entreprise devra permettre d'aligner les coûts sur les standards européens, d'améliorer la polyvalence des métiers, mieux organiser le travail, former aux métiers de demain, renforcer la productivité industrielle, moderniser le dialogue social et de mieux intégrer toutes les mobilités », a conclu Élisabeth Borne. AK
Pour en
savoir plus

   
  Les dirigeants du groupe SNCF ont remis le 15 mars leur « programme de travail pour l'élaboration d'un projet stratégique » à la ministre des Transports. ©Ministère de la Transition écologique et solidaire  
 
 
 


« Ce plan
d'entreprise
devra
permettre
d'aligner
les coûts sur
les standards
européens,
d'améliorer
la polyvalence
des métiers,
mieux
organiser
le travail,
former
aux métiers
de demain,
renforcer
la productivité
industrielle,
moderniser
le dialogue
social
et de mieux
intégrer
toutes les
mobilités »,

a souligné
Élisabeth
Borne,

concernant
le plan
stratégique
global
« Nouvelle SNCF »
qui sera
présenté
fin juillet.
Groupe Stef
Des résultats 2017 soutenus par
le transport et l'international

Le groupe Stef a dégagé un EBIT de 132,3 M€ en 2017, en hausse de 7,4%. Une croissance plus rapide que celle du chiffre d'affaires qui augmente de 5,4%, à 2.975,7 M€. Le résultat net part du groupe s'établit à 93,6 M€ (+7,6%). « 2017 est une bonne année en termes de chiffre d'affaires comme de rentabilité, grâce à la croissance de l'activité Transport France et au dynamisme des Activités Internationales. Ces résultats nous permettent d'aborder l'année 2018 avec confiance », commente Jean-Pierre Sancier, directeur général du groupe, dans un communiqué. L'activité Transport France connaît une amélioration particulièrement notable puisque le résultat opérationnel bondit de 18,8%, à 71,9 M€. Les « Activités internationales » suivent également une évolution positive avec un EBIT en hausse de 16,7%, à 32,2 M€. Stef souligne toutefois sur ce segment des « performances contrastées », avec « un développement efficace en Italie, des avancées intéressantes en péninsule Ibérique et des transformations structurantes en Suisse et aux Pays-Bas ». Seule ombre au tableau : la division « Logistique France » accuse un repli de 12%, avec un EBIT de 17,6 M€. Une tendance que le groupe Stef impute à « l'ouverture de nouveaux sites et la mise en place de nouveaux schémas opérationnels ». AK
Pour en
savoir plus

 
 
L'activité Transport France connaît une amélioration particulièrement notable puisque le résultat opérationnel bondit de 18,8%, à 71,9 M€. ©DR  
 

Espagne
ID Logistics déploie deux
méga-camions pour Nestlé

ID Logistics Espagne a mis en service en décembre 2017 deux « mégacamions » exclusivement réservés à Nestlé, son client de plus de 10 ans. Tractant deux remorques, ces camions offrent une charge maximale de 60 t ou 104 palettes, soit 54% de plus qu'un véhicule standard. Ils circuleront en boucle entre Guadalajara, au nord de Madrid, et Gérone, au nord-ouest de Barcelone, un périple de quelque 650 km qu'ils effectueront environ 500 fois par an. Ce chiffre représente une réduction de 280 trajets à l'année, soit une baisse anticipée d'environ 63 t, ou 14,36 %, des émissions de CO2. « Nestlé (...) continue d'œuvrer pour la durabilité de notre environnement à travers diverses mesures. Le choix de ces mégacamions en circuit fermé fait partie de notre objectif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20% à horizon 2020 », commente Jordi Aycart, directeur SC de Nestlé Espagne. Dans ce même objectif de réduction des émissions polluantes, ID Logistics travaille également sur d'autres facteurs, et notamment l'éco-conduite, qui peut permettre une réduction de 5 à 15% de la consommation de carburant. PM
 
   
  Tractant deux remorques, ces camions offrent une charge maximale de 60 t ou 104 palettes, soit 54% de plus qu'un véhicule standard. ©DR  
 
 
 


132,3.

C'est en milllions
d'euros,
le montant
de l'EBIT
dégagé par
le groupe Stef
en 2017,
en hausse
de 7,4 %.
Port de Dunkerque
Visite à mi-parcours du chantier
du quai de Flandre

Le port de Dunkerque, dont le trafic conteneurs est en pleine croissance depuis 2010, veut continuer à pouvoir accueillir, dans toutes les conditions maritimes, les plus grands porte-conteneurs du monde. Le 13 mars, c'était le porte-conteneurs Antoine de Saint-Exupéry de CMA CGM (20.600 EVP) qui y faisait sa première escale. Débutés en février 2017, les travaux d'extension de 500 m du terminal à conteneurs sur le Port Ouest, quai de Flandre, se poursuivent et devraient être achevés pour la fin de l'année. Objectif : pouvoir accueillir simultanément dès 2019 deux porte-conteneurs Megamax de nouvelle génération, sur un linéaire de 1.800 m de quai, et un tirant d'eau de 16,5 m. Un nouveau portique devrait être livré en mai et les travaux de dragage se dérouleront durant l'été et à l'automne 2018. Le montant total des travaux est estimé à 61,4 M€ HT, avec une contribution de l'État de 20,4 M€ HT. JLR
Pour en
savoir plus
 
   
  Au premier plan, les travaux d'extension du quai de Flandre et au second plan, le navire Antoine de Saint-Exupéry de CMA CGM lors de son escale inaugurale.©Studio Mallevaey  
 

Maritime
Evergreen va intégrer
20 navires de 11.000 EVP

Evergreen Marine a signé en février une commande navires et un contrat d'affrètement, portant respectivement sur 8 et 12 porte-conteneurs. La première, passée auprès de Samsung Heavy Industries, concerne huit nouveaux navires de 11.000 EVP, dont quatre destinés à sa filiale Greencompass. Les livraisons sont prévues entre 2020 et 2021. Cette commande répond, selon l'armateur taïwanais, à une demande croissante de capacité, mais une partie viendra toutefois remplacer des navires affrétés et dont le contrat d'exploitation arrivera à expiration dans les années à venir. Pour Evergreen, c'est aussi l'occasion de répondre à de nouvelles exigences environnementales. Les navires devraient être propulsés par une source d'énergie alternative, probablement le GNL, et seront équipés d'un système de traitement des eaux de ballast. Avec leur coque plus courte (334 m de long pour 48,4 m de large), ils seront également plus faciles à manœuvrer et passeront sans difficulté le Canal de Panama. Le second contrat, signé avec Shoei Kisen Kaisha, porte sur l'affrètement de 12 autres navires, également neufs et au design très proche de celui des huit premiers, avec une capacité de 11.850 EVP. Leur conception particulière leur permettra de charger des conteneurs de 40 pieds au-dessus de conteneurs 20 pieds, cet arrimage « à la russe » ou « mixte » offrant davantage de flexibilité et, de fait, maximisant le chargement. Ils seront également livrés entre 2020 et 2021. PM
 
   
  De gauche à droite : Lawrence Lee Président d'Evergreen Marine Corp., Anchor Chang Chairman d'EMC, J.O. Nam CEO de Samsung Heavy Industries et K.H. Kim, CMO de Samsung Heavy Industries. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°294
16 mars 2018
MARS

Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte

Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte


AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes


MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Multimodal
Birmingham