LinkedIn Twitter Facebook
 


Sylvie Charles,
Fret SNCF :
« Nous devons
mieux vendre
nos capacités
pour reprendre
des trafics
à la route »


Fedex
commande
20 semis Tesla
pour sa division
FedEx Freight


Lettre de voiture :
XPO teste
l'e-CMR


Dernier
kilomètre :
Boxtal étoffe
sa centrale
d'expédition


Thierry Hautier
est élu président
du Conseil
de surveillance
du Port de
La Rochelle
Fret SNCF
Sylvie Charles : « Nous devons
mieux vendre nos capacités pour
         reprendre des trafics à la route »

L'avenir de Fret SNCF figure au menu de la réforme ferroviaire que vient de lancer le gouvernement. Grève, filialisation, plan d'action pour renouer avec la rentabilité opérationnelle : Sylvie Charles, directrice générale du pôle Transport Ferroviaire et Multimodal de Marchandises du groupe SNCF, a répondu sans tabou à nos questions.

Actu-Transport-Logistique.fr : La Cour des Comptes a jeté une lumière crue sur les mauvais résultats financiers de Fret SNCF, dans un référé publié le 14 septembre dernier. Comment s'est soldé l'exercice 2017 ?

Sylvie Charles : Nous avons connu un exercice en demi-teinte, pour des raisons que nous avions d'ailleurs en partie anticipées. Les très mauvaises récoltes céréalières de 2016 ont eu un impact négatif sur les résultats de Fret SNCF, gros acteur du transport ferroviaire dans ce secteur, au second semestre 2016 mais aussi au premier semestre 2017. La récolte de l'été 2017 a en revanche été bonne en quantité et en qualité, mais nos résultats sont inférieurs aux prévisions. Car les prix mondiaux ont chuté et les clients n'ont commencé à déstocker que tardivement pour l'export, vers le mois de novembre. AK
Photo : Sylvie Charles, directrice générale
du pôle Transport Ferroviaire et Multimodal de Marchandises
du groupe SNCF. ©DR

Pour en
savoir plus

 
 
 


« Les très
mauvaises
récoltes
céréalières
de 2016
ont eu un
impact négatif
sur les
résultats
de Fret SNCF
au second
semestre
2016,
mais aussi
au premier
semestre
2017 »,

résume
Sylvie
Charles,
présidente
de Fret SNCF.
Camions électriques
Fedex commande 20 semis Tesla
pour sa division FedEx Freight

Après DHL et UPS, Fedex succombe à son tour aux sirènes électriques de Tesla en réservant 20 semi-remorques. Ces camions seront affectés à la division FedEx Freight, destinée aux chargements partiels. Ce type de transport, appelé « less than truckload », consiste à regrouper du fret qui peut être palettisé (jusqu'à 9 t) via un système de hubs locaux, avec souvent plusieurs lieux de chargement et déchargement. Des opérations souvent gourmandes en temps, moins en kilomètres, et donc parfaitement adaptées à la motorisation électrique. Les fréquents arrêts dans les plateformes permettront d'effectuer les recharges des batteries. Les premières livraisons de Tesla Semi sont prévues pour 2019 et FedEx compte bien les exploiter dès que possible. GH
Pour en
savoir plus
 
 
  Les premières livraisons de Tesla Semi sont prévues pour 2019. ©DR
 
 


Lettre de voiture
XPO teste l'e-CMR

Après avoir déployé la télématique embarquée de Trimble Transport & Logistics sur une partie de la flotte européenne de XPO, avec 2.600 équipements installés, les deux acteurs lancent un programme pilote pour y intégrer les lettres de voiture électroniques (e-CMR). A la clé : une réduction du flux papier, une sécurisation des flux d'informations, une optimisation de l'archivage de ces documents et une mise à disposition des clients des preuves de livraison en temps réel numériques. Techniquement, le dispositif repose sur un boîtier installé dans chaque véhicule accompagné d'une tablette ou d'un smartphone. Le conducteur peut alors valider les opérations de chargement et de livraison et prendre en photo d'autres documents annexes. Des fonctions comme la navigation poids lourds et un module d'écoconduite sont également disponibles. DIL
 
   
  Techniquement, le dispositif repose sur un boîtier installé dans chaque véhicule accompagné d'une tablette ou d'un smartphone. ©XPO  
 
 
 


6,7.

C'est en milliards
d'euros
le coût d'une
mauvaise gestion
interne
des expéditions
de colis pour
l'e-commerce
français chaque
année.
Digital
Boxtal étoffe sa centrale d'expédition

« Le dernier kilomètre est le plus cher et le plus risqué en matière de réputation. La mauvaise gestion interne des expéditions de colis ferait perdre à l'e-commerce français 6,7 milliards d'euros chaque année », soutient Boxtal (ex-EnvoiMoinsCher.com) dans un communiqué de presse. Partant de cette problématique, Boxtal vient d'étoffer sa centrale d'expédition qui s'interface désormais avec l'ensemble des boutiques et places de marchés existantes, comme Amazon, ou encore Cdiscount. Parmi les nouvelles fonctionnalités : l'automatisation de la gestion et du suivi des envois. « La livraison est la principale difficulté à surmonter pour des e-commerçants, qui pour 33% d'entre eux gèrent plusieurs boutiques en ligne, leur propre site et des boutiques sur les places de marché », observe Boxtal. C'est la raison pour laquelle le spécialiste de la livraison de colis multitransporteur propose notamment d'obtenir une cotation, de générer un bordereau d'expédition, d'accéder à un choix d'options de livraison depuis un seul point d'entrée. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  Boxtal propose d'obtenir une cotation, de générer un bordereau d'expédition, d'accéder à un choix d'options de livraison depuis un seul point d'entrée. ©Boxtal  
 

Nomination
Thierry Hautier est élu président
du Conseil de surveillance
         du Port de La Rochelle

Thierry Hautier devient président du Conseil de surveillance du Grand Port maritime de La Rochelle, élu à l'unanimité. Il en était vice-président depuis huit ans, assurant l'intérim de la présidence de Xavier Beulin, depuis le décès de celui-ci. De février 2008 à janvier 2009, il avait occupé la fonction de président du Conseil d'Administration du Port, alors sous statut de port autonome. Il est aussi président de la Chambre de commerce et d'industrie de La Rochelle. Thierry Hautier avait été élu Transporteur de l'Année en 2016 et était président du jury de l'édition 2018, qui se déroulait le 19 mars à la salle Wagram. Il dirige le groupe de transport rochelais Hautier. MHG
 
   
  Thierry Hautier avait été élu Transporteur de l'Année en 2016 et était président du jury de l'édition 2018, qui se déroulait le 19 mars à la salle Wagram. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°305
3 avril 2018
AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes

 
AVRIL

Jeudi 5
Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Paris



Mercredi 11
Retail Chain
Paris

La Défense


Lundi 23 au
vendredi 27
CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne

MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Salon Multimodal
Birmingham