LinkedIn Twitter Facebook
 



Chrono-
tachygraphe :
un nouveau
type de fraude
constaté
en France


Fret SNCF :
la filialisation
pourrait être
effective
au premier
semestre
2020


Ouibus devient
transporteur
de colis


Transport
maritime :
un accord
à l'OMI
sur la réduction
des émissions
de CO2


Recrutement :
Le Calvez
organise un
job dating

Chronotachygraphe
Un nouveau type de fraude
constaté en France

C'est une différence de kilométrage entre le trajet parcouru et les données enregistrées sur un poids lourd d'un transporteur polonais contrôlé fin mars qui a mis la puce à l'oreille de la Direction régionale de l'aménagement, de l'environnement et du logement (DREAL) Centre-Val de Loire.
En effet, le camion continuait de rouler tout en enregistrant un temps de repos. Pour expliquer ce différentiel, les agents de la DREAL ont croisé leurs informations avec celles de leurs homologues nationaux et européens « dont deux membres de la « task force » de lutte contre les fraudes au tachygraphe, et leurs homologues belges, qui avaient déjà découvert un tel dispositif basé sur une modification du logiciel interne et d'un calculateur du véhicule », indique le communiqué. Une première au sein de l'Hexagone qui a valu au transporteur polonais une consignation de 4.500 € pour la verbalisation du délit et du paiement de la facture de remise en conformité du véhicule, d'un montant de 3.320 €. DIL

 
  L'infraction a valu au transporteur polonais une consignation de 4.500 € pour la verbalisation du délit et du paiement de la facture de remise en conformité du véhicule, d'un montant de 3.320 €. ©DR  
 
 
 

Fret SNCF
La filialisation pourrait être effective
au premier semestre 2020

Jusqu'à présent fort discret sur ses intentions pour le fret dans le cadre plus général de la réforme ferroviaire, le gouvernement est sorti du bois le 16 avril par le biais d'un déplacement du Premier ministre à Bonneuil sur-Marne. « Comme me l'a demandé Édouard Philippe, je présenterai d'ici un mois un plan de relance pour le fret ferroviaire, en lien étroit avec la SNCF », a twitté la ministre des Transports, Élisabeth Borne, à l'occasion de cette visite. Quelques heures après la visite ministérielle à Bonneuil-sur-Marne, SNCF Mobilités a dévoilé le scénario de redressement envisagé pour Fret SNCF. Cette activité devrait faire l'objet d'une recapitalisation et rejoindre une entité juridique distincte détenue à 100% par le groupe public. La direction prévoit un aboutissement au premier semestre 2020. L'entreprise doit également « bâtir un plan d'affaires rentable ». Le plan d'actiojn gouvernemental comprendra aussi des mesures pour favoriser le développement des entreprises ferroviaires de fret en général. AK
Pour en
savoir plus
 
   
  Le Premier ministre, Édouard Philippe, a effectué une visite à Bonneuil-sur-Marne sur le thème du transport ferroviaire de marchandises, aux côtés des ministres Nicolas Hulot et Élisabeth Borne. ©DR
 
 


« Nous avons
croisé nos
informations
avec celles de
nos homologues
nationaux
et européens,
dont deux
membres de la
"task force"
de lutte contre
les fraudes au
tachygraphe,
et leurs
homologues
belges, qui
avaient déjà
découvert un
tel dispositif
basé sur une
modification
du logiciel
interne et d'un
calculateur
du véhicule »,


indique la
CREAL Centre-
Val-de-Loire

qui a débusqué
un nouveau type
de fraude
au chrono-
tachygraphe.
Stratégie
Ouibus devient transporteur
de colis

Ouibus va-t-elle devoir passer sa capacité de transport de marchandises en plus de celle de voyageurs ? Depuis le début du mois d'avril, la filiale de la SNCF s'est associée à la start-up française Cocolis pour proposer à ses voyageurs de transporter des colis pour le compte de tiers. Les utilisateurs du bus peuvent ainsi gagner 5 € en emportant dans leurs bagages un trousseau de clés entre Bordeaux et Toulouse, 9 € pour un chargeur d'ordinateur entre Paris et Lyon ou encore 25 € pour une guitare entre Londres et Paris, indique l'entreprise de SLO (services librement organisés). « En plus de cette participation à leurs frais de voyage, les voyageurs se voient également offrir un bon d'achat de 5 € pour leur prochain trajet Ouibus. Avec plus de 300 destinations européennes et plus de 4 millions de voyages effectués chaque année, Ouibus représente un immense réseau potentiel pour les colis à envoyer », indique Ouibus. GH
Pour en
savoir plus
 
 
Depuis le début du mois d'avril, la filiale de la SNCF s'est associée à la start-up française Cocolis pour proposer à ses voyageurs de transporter des colis pour le compte de tiers. ©Ouibus  
 
 
 


70.

C'est, en
pourcentage,
la diminution
des émissions
de CO2
du transport
maritime visée
d'ici 2050,
dans le cadre
de l'accord
conclu à l'OMI
le 13 avril.
Transport maritime
Un accord à l'OMI sur la réduction
des émissions de CO
2
Les pays membres de l'Organisation maritime internationale (OMI) ont adopté le 13 avril une stratégie initiale visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des navires. Cet accord définit des objectifs et un calendrier. Il prévoit ainsi « une réduction des émissions des navires d'au moins 50% par rapport au niveau de 2008 », tout en appelant à « poursuivre les efforts vers une décarbonation totale ». Concernant plus particulièrement les émissions de CO2, l'accord vise une diminution d'au moins 40% d'ici 2030 et la mobilisation de tous les efforts pour atteindre -70% d'ici 2050. Le ministre de l'Écologie, Nicolas Hulot, et la ministre des Transports, Élisabeth Borne, ont salué dans un communiqué conjoint cette stratégie qui s'inscrit dans la droite ligne des objectifs de l'accord de Paris en matière de réchauffement climatique. Le ministère insiste néanmoins sur la nécessité « d'élaborer au plus vite les mesures juridiquement contraignantes indispensables à l'atteinte de ces objectifs ». Selon Nicolas Hulot, d'ici une quinzaine d'années, « tous les nouveaux navires devront être zéro émission ou presque, ce qui marque une vraie rupture ». AK
Pour en
savoir plus

 
   
  Le transport maritime international s'engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 50% d'ici 2050. ©Port de Marseille  
 
  Recrutement
Le Calvez organise un job dating

Le groupe Le Calvez organise 19 avril 2018 de 17h à 20h un job dating au siège social de Le Calvez Surgelés à Noyal-sur-Vilaine, en Ile-et-Vilaine. A cette occasion, il proposera de nombreux postes, roulants, mécaniciens..., au sein de ses filiales. Le groupe emploie 960 collaborateurs dont 650 conducteurs et réalise 60% de son activité dans le transport sous température dirigée contre 30% dans le transport de gaz et hydrocarbures et 10 % dans le transport avicole. DIL
 
   
  Le groupe emploie 960 collaborateurs dont 650 conducteurs. ©Groupe Le Calvez  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°315
17 avril 2018
AVRIL

Lundi 23 au
vendredi 27
CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne

 
Mardi 24 au
jeudi 26
Seafood Expo
Global & Seafood
Processing 2018

Bruxelles

MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Salon Multimodal
Birmingham

JUIN

Mardi 26 et
mercredi 27
Le Rendez-vous
de l'Assurance
Transports 2018

Paris