LinkedIn Twitter Facebook
 


Révision de
la directive
Eurovignette
franchit une
nouvelle étape
au parlement
européen


Pour
ses camions
électriques,
UPS mise sur
la start-up
Arrival


Grève SNCF :
T3M sauve
son fonds de
commerce


Transport
combiné fluvial :
le service
Nord Ports
Shuttle
s'étend jusqu'à
Valenciennes


A Marseille-Fos,
les transitaires
jouent
la carte de la
formation et
de l'ouverture
Politique
Révision de la directive eurovignette
franchit une nouvelle étape
        au parlement européen

Avec l'adoption par le Parlement européen du rapport de l'eurodéputée Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy, la révision de la directive Eurovignette franchit une nouvelle étape. « Ce vote marque un tournant dans la politique européenne des transports pour aller vers une tarification des infrastructures plus juste et plus durable, fondée sur les deux grands objectifs du Livre Blanc des transports : aller vers la pleine application des principes utilisateur-payeur et pollueur-payeur sur tout le réseau routier européen », a assuré Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy dans un communiqué de presse. A présent, l'eurodéputée devra défendre ses propositions devant le Conseil de l'Union européenne en vue de l'adoption d'un texte final qui sera ensuite voté en plénière du Parlement européen. DIL
Pour en
savoir plus

 
L'objectif de cette révision est notamment de remplacer les vignettes par des péages prenant en compte la distance parcourue pour les véhicules lourds dès 2023. ©DR  
 
 
 


« Ce vote
marque un
tournant dans
la politique
européenne
des transports
pour aller vers
une tarification
des
infrastructures
plus juste et
plus durable  »
,

a assuré
Christine Revault
d'Allonnes-
Bonnefoy, dans
un communiqué
de presse
à l'occasion de
l'adoption
de son rapport
sur le projet
de révision
de la directive
eurovignette
par le Parlement
européen.
Energies alternative
Pour ses camions électriques,
UPS mise sur la start-up Arrival

UPS continue sa conversation aux énergies alternatives. Après avoir commandé 125 camions Tesla et 3 eCanter, l'expressiste américain annonce qu'il va prendre possessions d'une flotte de 35 petits camions électriques produits par le constructeur britannique Arrival. Ces véhicules composites légers, sans émission, sont disponibles en 3,5 t, 6t et 7,5 t. Ils disposent d'une autonomie de 240 kilomètres et seront testés sur Londres et Paris d'ici la fin de l'année. Dans son dépôt central londonien, situé à Camden, UPS a prévu l'installation d'une nouvelle technologie de charge qui répond à la nécessité de recharger simultanément une flotte entière de véhicules électriques sans devoir moderniser son réseau électrique. Les camions Arrival seront équipés de systèmes d'aide à la conduite, combinés à un affichage embarqué "ultrasophistiqué". Le design du véhicule, tout en rondeur, s'accompagne d'une large surface vitrée. « Avec son pare-brise panoramique unique en son genre, le conducteur a un champ de vision beaucoup plus large, ce qui améliore non seulement la sécurité du conducteur, mais aussi celle des cyclistes et des piétons », justifie ainsi Denis Sverdlov, président-directeur général d'Arrival. GH
Pour en
savoir plus
 
 
  Le design du véhicule, tout en rondeur, s'accompagne d'une large surface vitrée. ©UPS  
 
  Transport combiné
Grève SNCF : T3M sauve
son fonds de commerce

Alors que le plan de transport de l'opérateur de transport combiné T3M n'était assuré qu'à 20% pendant les premiers jours de grève à la SNCF, il l'est désormais à environ 85% (hors jours de grève, il l'est bien sûr à 100%). « Nous y parvenons notamment en recourant à de l'affrètement routier et en optimisant le taux de remplissage des trains que nous pouvons faire circuler », explique Jean-Claude Brunier, Pdg de T3M. Le manque à gagner n'en demeure pas moins au rendez-vous : depuis le début du conflit, le chiffre d'affaires de T3M s'est contracté de l'ordre de 15% à 20%. « Nos principaux objectifs sont actuellement de sauver notre fonds de commerce et le fret ferroviaire en France », poursuit le Pdg de T3M. Le responsable a par ailleurs toujours l'intention de demander une indemnisation à SNCF Réseau. AD
 
   
  Le manque à gagner n'en demeure pas moins au rendez-vous : depuis le début du conflit, le chiffre d'affaires de T3M s'est contracté de l'ordre de 15% à 20%. ©TM3  
 
 
 


15 à 20.

C'est,
en pourcentage,
la baisse de
chiffre d'affaires
enregistré
par l'opérateur
de transport
combiné T3M
depuis le début
des grèves
SNCF.
Transport combiné fluvial
Le service Nord Ports Shuttle
s'étend jusqu'à Valenciennes

Lancé en octobre 2013 et exploité par CFT, le service de transport combiné fluvial Nord Ports Shuttle (NPS) continue d'évoluer. Après avoir été étendue vers port de Béthune en novembre dernier, la liaison entre le terminal à conteneurs du port de Dunkerque (Terminal des Flandres), Lille LCT et Dourges LDCT, dessert désormais aussi l'un des terminaux portuaires intérieurs de Valenciennes (Anzin) depuis le 7 mai, à l'aide d'un automoteur fluvial de 48 EVP de capacité. L'un des premiers clients de cette liaison Dunkerque-Valenciennes est La Redoute, pour l'acheminement par voie fluviale de ses marchandises ameublement jusqu'à ses entrepôts bord-à-quai de la plate-forme d'Anzin, exploitée par Log'S. JLR
Pour en
savoir plus
 
   
  L'un des premiers clients de cette liaison Dunkerque-Valenciennes est La Redoute, pour l'acheminement par voie fluviale de ses marchandises ameublement. ©Port de Dunkerque  
 
  Ports
A Marseille-Fos, les transitaires
jouent la carte de
         la formation et de l'ouverture

Un an après leur divorce, les deux organisations, réunies depuis avril 2018, représentent à présent 90% des transitaires de la région Provence-Alpes Côte-d'Azur et 80% du fret traité sur le port de Marseille. Une représentativité qui attire, selon le Syndicat des Transitaires de Marseille-Fos (STM), de nouveaux adhérents. Et ce n'est qu'un début à en croire Stéphane Salvetat, qui préside le STM depuis 2016 et dont le mandat vient d'être reconduit : « nous avons changé les statuts du syndicat afin que des transitaires installés hors de notre région ou des étrangers ayant une activité avec le port de Marseille-Fos puissent adhérer ». Le syndicat qui recense 92 entreprises adhérentes pourrait par exemple s'ouvrir à l'Allemagne suite aux récentes sessions de networking de l'Union Maritime et Fluviale de Marseille-Fos avec Logistics Alliance Germany. NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  Toujours à Fos, les transitaires, très inquiets des difficultés d'accès au terminal d'Eurofos en début d'année, se sont réjouis de la fluidité retrouvée sur les quais grâce à une nouvelle organisation des systèmes de rendez-vous entre chauffeurs routiers et manutentionnaires. ©NBC  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°336
28 mai 2018
MAI

Mardi 29
au jeudi 31
Breakbulk
Europe 2018

Brême
(Allemagne)

 
JUIN

Mardi 5
au jeudi 7
SIL Barcelona
Barcelone


Vendredi 8
Les Elles
de l'Océan

à Paris,
en régions littorales
et en Outre-mer


Lundi 11
29e Trophée
du Golf
Transport et
Logistique

Golf de St Cloud


Mardi 26 et
mercredi 27
Le Rendez-vous
de l'Assurance
Transports 2018

Paris


Vendredi 29
La Nuit de l'Etoile
du Transport

Lille

SEPTEMBRE

Lundi 25
au mardi 26
8e Assises
du Port du futur

Paris

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz