LinkedIn Twitter Facebook
 


Travail illégal :
verdict sur
Norbert
Dentressangle
attendu
le 28 août


Lyon-Turin :
Jacques Gounon
à la rescousse


Marché du PL
en France :
l'année 2018
part sur de très
bonnes bases


Dédouanement
en France :
Panalpina
optimise ses
opérations
grâce à la
solution Conex


Pour investir
le marché
international,
Bpifrance
lance le
« Mondialomètre »
Travail illégal
Verdict sur Norbert Dentressangle
attendu le 28 août

Le procès en appel qui s'est tenu à Grenoble du 4 au 8 août, a permis enfin d'aborder le fond de l'affaire : le travail dissimulé de conducteurs roumains, polonais et espagnols par trois filiales de Norbert Dentressangle. En effet, un premier procès en 2015 s'était soldé sur la victoire de la défense s'appuyant sur des vices de forme dans les perquisitions menées par les enquêteurs, notamment. Cette fois-ci, l'existence d'une réelle sous-traitance dans le cas de ces conducteurs a été posée clairement. Ce qui reste à prouver est le lien entre lesdits conducteurs et les sociétés françaises. Pour la CFTC, à l'origine de l'enquête judiciaire, ceux-ci venaient des filiales des pays de l'Est en minibus pour travailler en France mais n'étaient nullement rémunérés comme leurs collègues français. Une bonne partie de ces derniers a été d'ailleurs licenciée. Si le verdict qui sera rendu le 28 août donnait raison aux salariés et aux parties civiles, XPO Logistics aurait à verser une indemnité de 30 M€, rien que pour dédommager l'Urssaf. SB & SLG
Vous pourrez lire l'intégralité de l'article dans
   L'Officiel des Transporteurs n° 2931 du 15 juin 2018.


 
  Cette fois-ci, l'existence d'une réelle sous-traitance dans le cas de ces conducteurs a été posée clairement. ©DR  
 
 
 
  Lyon-Turin
Jacques Gounon à la rescousse

C'est aujourd'hui, à 14h, que Jacques Gounon, président de Getlink (entité qui détient Eurotunnel) et du Comité pour la Transalpine, a prévu de faire un point avec la presse sur le projet Lyon-Turin. Si le motif de cette prise de parole est la place que la France va donner au projet dans le cadre de la loi d'orientation sur les infrastructures, il y a aussi une nouvelle pression de l'autre côté des Alpes qui mérite quelques mots rassurants. En effet, la nouvelle coalition au gouvernement transalpin – M5e et la Ligue – affiche des positions divergentes sur le projet mais même la Ligue qui y est favorable n'est pas pressée. Pour l'énième fois, l'Italie veut plancher sur l'épineuse question du rapport coûts-bénéfices de l'ouvrage. Question que les Italiens, sous la pression des opposants de la Vallée de Suse, ont abordée depuis au moins 12 ans. Un Observatoire avait d'ailleurs été créé ad hoc, dès 2006, pour passer au peigne fin tous les tenants et les aboutissants, économiques et environnementaux du projet. Que le Lyon-Turin soit encadré par des accords bilatéraux et par un engagement de la France et de l'Italie vis-à-vis de l'Europe ne semble pas poser un problème majeur. SLG
 
 


« L'année se
présente bien,
dans
un contexte
tout à fait
favorable.
Nous renouons
avec
les volumes
d'avant crise,
qui tournaient
entre 50 et
60.000 unités.
En extrapolant,
le marché
devrait
terminer
à plus de
50.000 unités
pour en faire
une année
record depuis
plus
de 10 ans »,


souligne
Thierry
Archambault,

président-délégué
de la CSIAM.
Marché du PL en France
L'année 2018 part sur
de très bonnes bases

Nul orage à l'horizon pour le marché poids lourd. Les constructeurs de camions avaient le sourire lors du dernier bilan trimestriel dressé par la Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle (CSIAM) le 8 juin dernier. De fait, sur les cinq premiers mois de l'année, les immatriculations des véhicules industriels neufs de plus de 5 t ont progressé de 7,4% pour atteindre 22.236 unités au 31 mai 2018. L'an passé, le marché avait déjà progressé de 7% et faisait déjà suite à une année 2016 à plus de 13%. « L'année se présente bien, dans un contexte tout à fait favorable. Nous renouons avec les volumes d'avant crise, qui tournaient entre 50 et 60.000 unités. En extrapolant, le marché devrait terminer à plus de 50.000 unités pour en faire une année record depuis plus de 10 ans, voire 20 ans quand on se cantonne sur les véhicules lourds de plus de 16 tonnes », souligne Thierry Archambault, président-délégué de la CSIAM. En 2017, le marché des plus de 5 t avait atteint 50.428 unités, il pourrait donc viser plus haut cette année mais les constructeurs ne veulent pas trop s'emballer. « Les délais de carrossage en augmentation pourraient modérer les immatriculations sur le dernier quadrimestre », tempère ainsi la CSIAM. GH
Pour en
savoir plus

 
 
  Au premier plan Jean Marc Diss, directeur général de Mercedes-Benz Trucks France et président de la Branche VI de la CSIAM, puis à droite Thierry Archambault, président-délégué de la CSIAM. ©GH  
 
 
 


70 000.

C'est le nombre
de déclarations
annuelles
effectuées par le
commissionnaire
de transports
Panalpina.
Dédouanement en France
Panalpina optimise ses opérations
grâce à la solution Conex

Le commissionnaire de transport suisse Panalpina commence à tirer toute la quintessence de l'adoption de la solution Conex pour assurer son dédouanement en France. Vingt-trois déclarants, répartis sur les cinq sites français de Panalpina (Le Havre, Roissy, Nantes, Lyon et Strasbourg), ont en effet adopté la suite logicielle DeltaPass pour le dédouanement électronique et l'Encyclopédie Douanière, un ensemble de bases de données pour le suivi réglementaire quotidien des déclarants. Comme l'indique Panalpina, qui compte en France neuf centres de profits et 375 collaborateurs, de nouvelles habitudes de travail ont été adoptées pour sécuriser le passage des déclarations douanières en maintenant un niveau de productivité nécessaire à absorber le traitement des quelque 70.000 déclarations annuelles. Plus en détail, les déclarations de Panalpina sont saisies sur l'interface DeltaPass via Conex, le logiciel de traitement des procédures douanières DELTA G (C/D), X, T et transitent en mode SaaS (Software as a Service) vers les serveurs ultra-sécurisés de Conex. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Chez Panalpina, de nouvelles habitudes ont été adoptées pour sécuriser le passage des déclarations douanières en maintenant un niveau de productivité nécessaire à absorber le traitement des quelque 70.000 déclarations annuelles. ©Panalpina  
 

Outil en ligne
Pour investir le marché
international, Bpifrance lance
                          le « Mondialomètre »

Afin de permettre aux entreprises de mesurer leur capacité à investir le marché international, soit pour exporter ou s'implanter dans des zones ciblées, BpiFrance vient de créer un nouvel outil en ligne dénommé « Mondialomètre ». Cette plateforme indiquera au dirigeant tous les aspects qu'il doit prendre en compte avant de transformer l'essai à l'international. Ainsi, à travers le moteur, le dirigeant a la possibilité de réaliser l'auto-évaluation du niveau de maturité de son entreprise pour l'international, de recevoir des recommandations personnalisées pour activer les bons leviers, d'accéder à l'offre Bpifrance pour accompagner son entreprise dans une démarche d'internationalisation : modules d'e-learning, modules de conseil, programmes de mise en réseau/accélération dans des zones mondes spécifiques et d'obtenir des analyses par zone ou pays ciblés. Pour accéder à ce nouveau service, il convient de créer un compte dans MonBpifranceEnligne. SW
Pour en
savoir plus
 
   
  Le dirigeant a la possibilité de réaliser l'auto-évaluation du niveau de maturité de son entreprise pour l'international, de recevoir des recommandations personnalisées pour activer les bons leviers. ©Adobe Stock  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin

Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°349
14 juin 2018
JUIN

Mardi 26 et
mercredi 27
Le Rendez-vous
de l'Assurance
Transports 2018

Paris

 
Vendredi 29
La Nuit de l'Etoile
du Transport

Lille

SEPTEMBRE

Lundi 25
au mardi 26
8e Assises
du Port du futur

Paris

NOVEMBRE

Mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz