LinkedIn Twitter Facebook
 


Lyon-Turin :
le vrai coût est
de 18,3 Md€


Daimler
travaille sur
les camions
automatisés de
niveau 2 et 4


Crues
de la Seine :
Ports de Paris
fait un geste
commercial


542 livraisons
de camions
annoncées par
Charterway
et DAF


Dachser étend
son réseau
intégré
de groupage au
fret maritime
Lyon-Turin
Le vrai coût est de 18,3 Md€

Opération vérité à la Maison de l'Europe, hier après-midi à Paris. Jacques Gounon, président du Comité pour la Transalpine et de Getlink, est venu préciser l'urgence d'un vrai engagement politique – et financier - de la France pour que le projet du Lyon-Turin devienne réalité en 2030, comme prévu. Mais, tout d'abord, la vérité des chiffres : « le coût de 26 Md€ n'existe plus ! », a lancé Stéphane Guggino, délégué général du Comité. Aujourd'hui, le projet coûte 18,3 Md€, dont 8,4 Md€ pour la France. Pourquoi cette fonte du budget ? « L'Italie a réduit de moitié le coût de ses accès et la France a prévu des options qui pourraient être reportées à un horizon plus lointain », a-t-il expliqué. Par ailleurs, les travaux ont bien avancé : 23 km de descenderies et de galeries de reconnaissance (Saint-Martin-la-Porte) et une galerie côté italien (Chiomonte) ont été réalisés. Reste à décider le déblocage des fonds pour les voies d'accès. Et c'est sur ce point que Jacques Gounon a particulièrement insisté : « qu'on ne vienne pas me dire que l'État n'a pas à mettre 200 M€ par an plutôt que d'en prévoir 700 du côté de Dijon », a-t-il lancé. Et le même de citer le rapport de Michel Bouvard et Michel Destot qui, dès 2016, proposait une majoration de péages conforme à la directive Eurovignette, dans sa composante « montagne » pour financer le Lyon-Turin. Fort du succès d'Eurotunnel – dont le projet a soulevé aussi beaucoup de critiques à ses débuts –, le président du comité pour la Transalpine n'a cessé de souligner le retard de la France en matière de fret ferroviaire. En la comparant notamment à l'efficacité suisse et à ses tunnels inaugurés ces dernières années. En s'appuyant sur le principe selon lequel « c'est l'offre qui crée la demande », le gouvernement doit vraiment montrer sa bonne volonté pour que le report modal soit une réalité. SLG
Pour lire
la suite


   
  À gauche Stéphane Guggino
et à droite
Jacques Gounon. ©SLG
 
 
 
 


« La conduite
automatisée
offre
des avantages
énormes
dans
le domaine de
la logistique
et permettra
d'atténuer
la pénurie de
conducteurs
qui sévit
à travers
le monde.
Mais il y a
encore un
long chemin
à parcourir
jusqu'à ce que
les camions
conduisent
de façon
entièrement
autonome »,


a déclaré
Martin Daum,
responsable de
Daimler Trucks
& Bus.
Camion autonome
Daimler travaille sur les niveaux 2 et 4

Le groupe Daimler va passer de la seconde à la quatrième sur la conduite autonome PL. « La conduite automatisée offre des avantages énormes dans le domaine de la logistique et permettra d'atténuer la pénurie de conducteurs qui sévit à travers le monde. Mais, d'un point de vue technologique, il y a encore un long chemin à parcourir jusqu'à ce que les camions conduisent de façon entièrement autonome », a déclaré Martin Daum, responsable de Daimler Trucks & bus, lors de l'opération Capital Market & Technology Day qui s'est tenu le 6 juin à Portland (Oregon, États-Unis). Au cours de cette manifestation, deux camions Freightliner (marque détenue par Daimler) ont roulé en convoi sur une piste d'essai et fait la démonstration que Daimler maîtrise déjà l'autonomie de niveau 2, avec des arrêts d'urgence en cas de présence d'objet fixe, puis en mouvement. Les camions ont également montré ce qu'il se passait lorsqu'une voiture s'intercalait entre eux. « Le jumelage est le prochain niveau de l'automatisation des véhicules, où nous utilisons non seulement les systèmes de direction et les systèmes de freinage d'urgence, mais aussi les systèmes de communications de véhicule à véhicule », a indiqué Derek Rotz, directeur de l'ingénierie avancée de Daimler Trucks North America (DTNA). DTNA a commencé à effectuer des essais de platooning aux États-Unis sur route ouverte depuis septembre 2017, en commençant par l'Oregon. Il s'agit maintenant de monter en puissance. GH
Pour lire
la suite

 
 
  Test de freinage d'urgence pour une démonstration de platooning avec deux camions Freightliner. ©Daimler  
 

Crues de la Seine
Ports de Paris fait un geste commercial

C'est surtout au niveau des redevances que les Ports de Paris ont voulu faire preuve de compréhension vis-à-vis des opérateurs fluviaux et des industries impactées par les crues de début d'année. Ainsi, la redevance domaniale est réduite de 50% pendant un mois. Par ailleurs, Haropa accorde un délai de paiement pour la redevance du premier trimestre 2018. Enfin, la société a investi 383.000 € (HT) pour le nettoyage et la remise en état, afin de garantir l'accès aux ports et aux implantations (la plupart ayant été inondés dans la portion navigable parisienne). Le transport fluvial a subi une baisse de 20,6% à fin mars 2018 du fait de l'interruption de la navigation puis des restrictions. SLG
Voir sur
le site

 
   
  Le transport fluvial a subi une baisse de 20,6% à fin mars 2018 du fait de l'interruption de la navigation puis des restrictions, suite aux crues de début d'année. ©Adobe Stock  
 
 
 


18,3.
En milliards
d'euros,
dont 8,4
pour la France,
c'est le vrai coût
du projet
Lyon-Turin.
Flottes
542 livraisons de camions
par Charterway et DAF

542. C'est le nombre de livraisons de camions annoncées ces deux dernières semaines par Mercedes, via sa filiale location Charterway, et par DAF. La marque allemande a remis les clés de 142 Actros Antos et Atego à DB Schenker via le groupe RCM, responsable de la distribution en Vendée, Maine-et-Loire et Vienne. Les porteurs ont été carrossés par l'entreprise H2raud installée à Montaigu. Quant à DAF, il a livré 500 modèles XF, dans les versions « luxe » Space Cab et Super Space Cab, à l'entreprise lituanienne Girteka Logistics, qui détient déjà une flotte de 4.400 camions. SLG
Voir sur
le site
 
   
  Remise des clefs de 142 camions à DB Schenker au siège de la SAGA. ©DR  
 

Fret maritime
Dachser étend son réseau
de groupage au maritime

Le prestataire international de solutions de transport et logistique Dachser étend son réseau intégré de groupage au fret maritime. 26 nouvelles connexions LCL (Less than a Container Load, ou groupage) vont démarrer d'ici fin 2018, et la fréquence passera de tous les 15 jours à une fréquence hebdomadaire pour 6 d'entre elles, déjà existantes. Dachser propose ainsi de nouveaux itinéraires fixes pour ses offres de transport LCL de Brême en Allemagne vers de nouvelles destinations comme Los Angeles, New York, Chicago, Boston, Houston, Atlanta ou encore Charlotte aux États-Unis ; depuis Hambourg vers Nhava Sheva, Chennai et New Delhi en Inde, depuis le 1er juin.
Dans l'autre sens, depuis Chennai et Nhava Sheva vers Hambourg, complétées par des liaisons de New Delhi et Bangalore (délai de transit de 22 jours) ; une nouvelle connexion hebdomadaire de Shanghai en Chine vers Santos au Brésil a également été rajoutée ; enfin, depuis Anvers vers Hong Kong, Veracruz au Mexique, Singapour, Busan en Corée du Sud et Nhava Sheva en Inde. MHG
 
   
  26 nouvelles connexions LCL vont démarrer d'ici fin 2018, et la fréquence passera de tous les 15 jours à une fréquence hebdomadaire pour 6 d'entre elles. ©Dachser  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin

Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°350
15 juin 2018
JUIN

Mardi 26 et
mercredi 27
Le Rendez-vous
de l'Assurance
Transports 2018

Paris

 
Vendredi 29
La Nuit de l'Etoile
du Transport

Lille

SEPTEMBRE

Lundi 25
au mardi 26
8e Assises
du Port du futur

Paris

NOVEMBRE

Mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz