LinkedIn Twitter Facebook
 


Transport
maritime :
CMA CGM
s'intéresserait
à Hapag Lloyd


L'Arafer :
un bilan 2018
sur fond de
revendications


SNCF Logistics
crée un huitième
Captrain
en Espagne


Allemagne :
nouveaux tests
de platooning
pour Man et
DB Schenker


La SNCF
et Amazon
signent
pour 1.000
consignes
de retrait
Transport maritime
CMA CGM s'intéresserait
à Hapag Lloyd

Selon des informations recueillies par Reuters, CMA CGM aurait tenté de fusionner avec Hapag Lloyd (qui a fusionné avec UASC en mai 2017 – NLF n°130) afin de se renforcer face à Maersk Line et MSC. Trois sources du monde de la finance affirment en effet que l'armateur français aurait tenté, au cours de ces derniers mois, une opération sur base d'échange d'action, opération que son confrère allemand aurait refusée sans détour. Contacté par Reuters, ce dernier répond qu'il s'agit de rumeurs sans fondements ; CMA CGM, de son côté, n'a pas souhaité commenter la situation. Selon les informateurs de Reuters, aucun des trois principaux actionnaires de Hapag Lloyd, à savoir CSAV (25,8%), la famille Kuehne (25%) et HGV (13,9%) qui gère les investissements de la ville de Hambourg, ne s'est montré intéressé, Hambourg étant même déterminé à ce que le transporteur demeure une société allemande. Si une source indique que les actionnaires estiment ne rien avoir à y gagner, une telle fusion pourrait permettre aux n° 3 et n° 5 du transport de conteneurs de réaliser d'importantes économies d'échelle. Elle ferait également sens au regard de leur complémentarité géographique, CMA CGM étant très présent en Asie et Hapag Lloyd sur les routes entre l'Europe, le Moyen-Orient et les Amériques. PM

 
  Selon les informateurs de Reuters, aucun des trois principaux actionnaires de Hapag Lloyd, à savoir CSAV, la famille Kuehne et HGV, ne s'est montré intéressé. ©Hapag Lloyd  
 
 
 


« Le contrat de
performance
est mort ! »


C'est en
ces termes que
Bernard
Roman,

président
de l'Arafer, a
enterré le texte
qui liait
SNCF Réseau
et l'État
et sur lequel
il a exprimé
des critiques
acérées
à maintes
reprises.

L'Arafer
Un bilan 2018 sur fond
de revendications

« Le contrat de performance est mort ! » C'est en ces termes que Bernard Roman, président de l'Arafer, a enterré le texte qui liait SNCF Réseau et l'État est sur lequel il a exprimé des critiques acérées à maintes reprises. En revanche, l'Autorité garde sa volonté de faire baisser les péages. « Les opérateurs ferroviaires ne peuvent pas couvrir les frais fixes », explique la vice-présidente, Anne Yvrande-Billon. L'Arafer a émis un avis tout récemment demandant, d'une part, la révision des coûts soutenus par le gestionnaire du réseau et, d'autre part, que soit réduite la redevance due par les opérateurs. Ce sont ces derniers qui devraient toucher directement la somme compensatoire que l'État versait à SNCF Réseau. Par ailleurs, les députés et les sénateurs ont été remerciés pour avoir sauvé l'avis conforme de l'Arafer sur les péages de SNCF Réseau que le projet de loi sur le pacte ferroviaire voulait supprimer. La place de régulateur nécessite une nouvelle ordonnance sur son implication dans l'élaboration du contrat de performance entre l'État et SNCF Réseau ainsi que sur les conséquences en cas d'avis défavorable sur les péages. Pour assurer les missions actuelles et celles à venir, enfin, l'Arafer demande 33 emplois supplémentaires en plus des 75 ETP (équivalent temps plein) actuels ! Côté finances, Bernard Roman a souligné que l'autorité ne percevra pour cette année que 11 M€, sur les 12,9 M€ initialement prévus, et qu'elle aimerait que la taxe versée par Eurotunnel lui bénéficie davantage. Enfin, ayant à cœur l'intérêt des usagers des autoroutes, dans l'escarcelle de l'Arafer depuis 2015 (par la loi Macron), l'Autorité a émis sept avis en 2017 concernant des travaux à l'origine de hausses de péage non justifiées. Ces travaux étaient évoqués dans des projets d'avenants au plan d'investissement autoroutier. Au total, 23 hausses de péages liées à autant d'opérations ont été mises en doute. Et si Bernard Roman estime avoir juste accompli la mission que le législateur lui a confiée, il note cependant que « l'Arafe... est d'abord là pour éclairer les décideurs dans leurs choix... libre aux décideurs de suivre ou non l'avis du régulateur, mais ils gagnent sans aucun doute à s'enrichir de cette vision ». SLG
Photo : Bernard Roman, président de l'Arafer. ©DR
 
 

Fret ferroviaire
SNCF Logistics crée un
huitième Captrain en Espagne

SNCF Logistics continue de tisser sa toile en Europe. Un huitième Captrain vient en effet de voir le jour en prolongement de la décision de SNCF Logistics d'acquérir l'ensemble du capital de l'entreprise espagnole de fret ferroviaire COMSA Rail Transport. La branche transport et logistique de SNCF détenait déjà 25% des parts de cette société présentée comme la première entreprise ferroviaire en Espagne depuis 2013. La société deviendra donc Captrain España et rejoindra les sept autres, déjà existantes : Captrain Deutschland, Captrain Italia, Captrain Belgium, Captrain Netherlands, Captrain Polska, Captrain Denmark, Captrain Romania. C'est une société en plein développement qui tombe dans l'escarcelle de SNCF Logistics. En l'espace de cinq ans seulement, COMSA Rail Transport a augmenté son chiffre d'affaires de 70%. Il s'élève aujourd'hui à 32 millions d'euros. Le nombre de trains remorqués a fait un bond spectaculaire puisqu'il est passé de 8.400 trains en 2013 à 19.200 l'année passée. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  C'est une société en plein développement qui tombe dans l'escarcelle de SNCF Logistics. En l'espace de cinq ans seulement, COMSA Rail Transport a augmenté son chiffre d'affaires de 70%. ©Captrain  
 
 
 


32.
En millions
d'euros,
c'est le
chiffre d'affaires
de l'entreprise
espagnole de
fret ferroviaire
COMSA Rail
Transport.
Tombée dans
l'escarcelle de
SNCF Logistics,
la société
deviendra
Captrain España.
Allemagne
Nouveaux tests de platooning
pour Man et DB Schenker

Une série de tests de platooning grandeur nature vient de démarrer pour le logisticien DB Schenker et le constructeur Man. Depuis le 25 juin dernier, deux camions circulent en effet sur l'autoroute A9 entre Neufharn, près de Munich, et Nuremberg, soit une distance de 145 km. Ils l'emprunteront jusqu'à trois fois par jour et circuleront à vide jusqu'au mois d'août avant de transporter des charges partielles, notamment du papier, des pièces de machinerie et des boissons. Le but de ce test, qui ressemblera fort à un déploiement en bonne et due forme, est multiple. Il s'agit notamment d'affiner la technologie afin d'optimiser la consommation des camions, la sécurité et l'utilisation de la voirie (ces deux camions devraient occuper 50m de route au total contre 88m en situation normale), mais aussi d'étudier le comportement et l'acceptation des autres usagers de la route, de définir les prérequis à la circulation de tels engins, de préparer le cadre législatif ainsi que l'effet de la technologie sur les chauffeurs. En formation depuis février dernier pour se préparer à la conduite déléguée, ceux-ci seront en effet suivi de près par la Hochschule Fresenius University of Applied Sciences, 3e partenaire de ce projet qui étudiera les effets psychologiques et neuropsychologique du platooning. Leurs niveaux de concentration, d'attention et de stress sont en effet vus comme des éléments déterminants dans l'établissement des éventuelles futures fonctions qui pourraient faire partie de leur rôle de chauffeur. PM
 
   
  Il s'agit notamment d'affiner la technologie afin d'optimiser la consommation des camions, la sécurité et l'utilisation de la voirie. ©DR  
 
  E-commerce
La SNCF et Amazon signent
pour 1.000 consignes de retraits

Amazon et SNCF Gares & Connexions annoncent l'installation de 1 000 consignes Amazon Lockers dans plus de 980 gares françaises. Un contrat de taille pour le géant américain qui va tripler son nombre de consignes puisqu'il en avait déjà installé 500 en France en l'espace de trois ans, essentiellement dans des grandes surfaces commerciales. L'e-commerçant américain offrira à ses clients la possibilité de retirer leurs colis, sans coût supplémentaire, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (en théorie), grâce à un code unique qui permet d'ouvrir les casiers. Les clients récupèrent généralement leur colis en moins de 15 secondes, souligne la SNCF. La première installation a eu lieu le 20 juin dernier dans le hall de la gare de Lyon (elle sera ensuite déplacée au -1), sachant que l'objectif est d'installer 100 stations d'ici la fin de l'année, dans des gares jugées comme prioritaires telles que Paris Nord, Lille-Flandres, Valenciennes, Arras, Courbevoie, Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Colmar, Mulhouse, Metz-ville, Aix-en-Provence, Nice, Poitiers, La Rochelle, Brest, Le Mans ou Nantes. Chaque grande gare parisienne comptera une moyenne de trois lockers. L'ogre de Mountain View prévoit ensuite une montée en puissance avec 200 consignes supplémentaires pour les années 2019-2020, puis 250 sur 2021-2022, de manière à atteindre 1.000 consignes d'ici cinq ans. Soit l'équivalent de 100.000 casiers (100 casiers par consigne). Les consignes seront compatibles avec la livraison en 1 jour ouvré ou la livraison Express. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  La première installation a eu lieu le 20 juin dernier dans le hall de la gare de Lyon. L'objectif est d'installer 100 stations d'ici la fin de l'année, dans des gares jugées comme prioritaires. ©SNCF Gares et Connexion, Maxime Huriez  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin

Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°360
11 juillet 2018
SEPTEMBRE

Du lundi 10
au mercredi 12
Paris Retail Week
Paris

 
Du jeudi 20
au jeudi 27
IAA
Hanovre

Lundi 25
au mardi 26
8e Assises
du Port du futur

Paris

OCTOBRE

Du jeudi 11
au samedi 13
Technotrans
Nantes


Du mercredi 17
au jeudi 18
Top Transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz