LinkedIn Twitter Facebook
 

Directive
détachement :
les 4 propositions
de la Commission
européenne


Les vols
de carburant
augmentent


Waberer's
commande
4.400 camions
GNL et GNC

Conjoncture
des transports :
la hausse
se poursuit
au premier
trimestre 2018


Trains autonomes :
Fret SNCF prépare
sa révolution


Corsica Linea
va équiper
3 navires au
courant de quai
Directive détachement
Les 4 propositions de
la Commission européenne

On s'était quitté, au début de l'été, sur un désaccord total entre les commissions Emploi et Transport du Parlement européen autour du délicat dossier des règles du détachement dans le cadre du transport routier européen. Depuis, la Commission européenne aurait proposé 4 options. La première consisterait à exclure le transport international de la directive détachement jusqu'à un délai de 10 jours. « Pendant 10 jours, le conducteur serait hors cadre, libre de faire ce qu'il veut, y compris de se livrer à des opérations de cabotage », commente l'eurodéputée Christine Revault d'Allonnes. La deuxième option porterait ce délai à 5 jours. Quant à la 3e option (d'inspiration danoise), elle porterait sur une exclusion du transport international en provenance ou à destination du pays d'établissement du transporteur. Enfin, avec la 4e option, on sortirait du champs comptable des jours pour entrer dans celui des heures : le conducteur se trouverait en dehors des règles du détachement pendant soit une durée de 50 heures soit de 30 heures. SB
Photo : Christine Revault d'AllonnesAvec la 4e option, on sortirait du champs comptable des jours pour entrer dans celui des heures. ©PSFP
Pour en
savoir plus

 
 
 

Route
Les vols de carburant augmentent

Près de 8.200 vols d'hydrocarbures ont été constatés depuis le début de l'année. Dans les seules zones urbaines couvertes par la police, ce sont 1.916 vols de carburant qui ont été recensés sur les huit premiers mois de l'année. Dans les secteurs ruraux, grands axes compris, la gendarmerie a constaté 6.268 délits de ce type, particulièrement sur les principales aires de repos autoroutières pendant la nuit. Et l'envolée des prix à la pompe de cet été ne devrait pas permettre d'enrayer le phénomène. Face à cette tendance, les forces de l'ordre multiplient les patrouilles sur les aires d'autoroute. Lesquelles se trouvent de plus en plus dotées de dispositifs de sécurité. Une douzaine de parkings de ce type est recensée à travers la France. GI
 
   
  1.916 vols de carburant qui ont été recensés sur les huit premiers mois de l'année. ©Adobe Stock  
 


« Pendant
10 jours,
le conducteur
serait
hors cadre,
libre de faire
ce qu'il veut,
y compris de
se livrer à
des opérations
de cabotage »,


commente
Christine
Revault
d'Allonnes,

eurodéputée,
à propos
de l'une
des 4 options
proposées la
Commission
européenne
sur la directive
détachement.
Entreprise
Waberer's commande
4.400 camions GNL et GNC

Après le rachat de la société Link, le hongrois Waberer's mise sur les véhicules verts. Avec une flotte de 4.300 camions revendiquant un âge moyen de 2 ans et demi et de catégorie Euro VI, le transporteur entend passer la vitesse supérieure en commandant 4.400 véhicules alimentés en GNL (gaz naturel liquéfié) et en GNC (gaz naturel comprimé) à Iveco pour 2019. Cette commande découle de deux mois de test avec son partenaire DanubeTruck Ltd, distributeur exclusif d'Iveco en Hongrie. « L'adoption du gaz naturel pourrait réduire les coûts d'exploitation. En Europe, le nombre croissant de stations-service équipées de gaz naturel représente un réel soutien à cette initiative », a expliqué Ferenc Lajkó, CEO de Waberer's, dans un communiqué de presse. DIL
 
 
  Avec une flotte de 4.300 camions revendiquant un âge moyen de 2 ans et demi, le transporteur entend passer la vitesse supérieure. ©Waberer's  
 
 
 


4 400.

C'est le nombre
de véhicules
alimentés
GNL et GNC
qu'a commandé
le transporteur
hongrois
Waberer's
au constructeur
Iveco.
Conjoncture
La hausse se poursuit
au premier trimestre 2018

En dépit d'une progression de 0,5% au niveau global, le volume de la production marchande du transport de marchandises est passé de 1,8% au dernier trimestre 2017 à 0,6% au premier trimestre 2018. C'est du moins ce qui ressort de la dernière note de conjoncture du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire. Parmi les explications avancées, un contexte assez favorable, notamment sur le segment du fret terrestre, qui progresse, pour le septième trimestre consécutif, de 1,1%. Une performance essentiellement tirée par le trafic national (+2%), tandis que le trafic international dégringole de 6,8%, après une hausse de 0,6 % sur les trois derniers mois de l'an dernier. DIL
Pour en
savoir plus

 
   
  Le trafic national de marchandises progresse de 2%, tandis que le trafic international dégringole de 6,8%. ©Adobe Stock  
 

Trains autonomes
Fret SNCF prépare sa révolution

Lancé officiellement le 23 septembre 2018, le projet de train autonome constitue assurément une rupture pour Fret SNCF. Cette avancée technologique pourrait, en effet, lui permettre de restaurer sa compétitivité et, ainsi, mieux affronter la concurrence de la route. Mais d'autres avantages sont attendus de cette automatisation des trains de fret dont l'entreprise française est l'une des pionnières en Europe avec les Chemins de fer allemands (DB) et néerlandais (NS). Le premier est de pouvoir faire circuler plus de trains sur une même voie ferrée. La seconde vise à améliorer la qualité de la production avec des trains plus réguliers, leurs aléas éventuels étant, ainsi, gérés plus rapidement. Enfin, le troisième objectif de ce projet de 57 millions d'euros (pour un prototype Fret et un autre TER) partagé entre SNCF (30%), les partenaires (40%) et l'État (30%) consiste à diminuer la consommation énergétique de 20 à 25%. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  C'est une locomotive de cette série qui sera modifiée pour devenir la locomotive prototype des trains de fret autonomes. ©OC  
 
  Compagnie maritime
Corsica Linea va équiper 3 navires
au courant de quai

Trois navires de Corsica Linea couperont leurs moteurs dès la fin des manœuvres d'accostage au quai du Maroc au port de Marseille. L'adaptation des navires s'effectuera à l'occasion des arrêts techniques classiques au chantier. Le Paglia Orba sera connecté à l'électricité au premier trimestre 2019, l'année suivante ce sera au tour du Pascal Paoli puis du Jean Nicoli. Un tiers de l'investissement, de 4,5 M€, est supporté par l'Ademe et de la Région PACA (750.000 € chacune). Fin octobre, la convention entre le Conseil régional et Corsica Linea sera présentée au vote des conseillers régionaux. Le port de Marseille Fos financera la construction à terre d'une station de distribution de 11.000 volts. La compagnie installera une potence d'alimentation électrique au poste à quai 78 (Terrasses du Port). NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  Le Paglia Orba sera connecté à l'électricité au premier trimestre 2019, l'année suivante ce sera au tour du Pascal Paoli puis du Jean Nicoli. ©NBC  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°367
17 septembre 2018
SEPTEMBRE

Du jeudi 20
au jeudi 27
IAA
Hanovre

 
Lundi 25
au mardi 26
8e Assises
du Port du futur

Paris

OCTOBRE

Du mercredi 3
au jeudi 4
Salon Logistics
& Distribution

Bruxelles


Du jeudi 11
au samedi 13
Technotrans
Nantes


Du mercredi 17
au jeudi 18
Top Transport
Europe

Marseille


Du mardi 23
au jeudi 25
#Conext
Lille

NOVEMBRE

Mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz