LinkedIn Twitter Facebook
 


Transports
Verrière :
le groupe Mousset
prend la main


Opco Mobilités :
les syndicats
désapprouvent
la répartition
des sièges


Transport
de matières
dangereuses :
la réforme de
l'ADR est entrée
en vigueur


Marseille-Fos :
les vracs solides
piquent
la vedette
aux conteneurs


DSV fait
une offre
d'achat sur
Panalpina


L'info décalée
Valeo rend
les remorques
de poids lourds
« invisibles »
Croissance externe
Transports Verrière :
le groupe Mousset prend la main

Nouvelle acquisition pour le groupe vendéen. Après avoir effectué, en novembre dernier, le rachat du nordiste Jetfreeze, Mousset vient de mettre la main sur Verrière, transporteur de bois et de produits de carrière. Cette entreprise est implantée à Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, dans l'Orne. Elle réalise 50% de son activité dans le transport de bois. Le rayon d'action de Verrière se situe entre Vendée, Luxembourg et région Centre-Val de Loire. Au-delà du matériau bois, l'entreprise normande s'est ouverte au transport de pierres ainsi qu'à celui de céréales en région parisienne et en Nor¬mandie. « Cela nous rapproche de l'activité cour de ferme du groupe Mousset. Ces deux activités sont saisonnières et complémentaires. L'hiver, il y a plus de grains, et l'été, il y a davantage de carrières », indique Patrice Verrière, l'ex-Pdg de la société. SB
Pour en
savoir plus


 
Frédéric Leblanc (à droite), au côté de Sophie et Patrice Verrière : « une rencontre humaine d'abord ». ©Groupe Mousset  
 
 
 

Social
Opco Mobilités :
les syndicats désapprouvent
         la répartition des sièges

Toujours aucun accord pour la branche Transports au sein de l'Opco Mobilités. Alors que chaque opérateur de compétences (ex-Opca) doit obtenir son agrément au plus tard le 1er avril 2019, l'organisme qui réunit les secteurs des transports et des services automobiles se trouve pour l'instant sans accord. Plusieurs points n'ont pas convaincu les organisations syndicales du transport, qui, à l'exception de la CGT, n'ont pas ratifié le document. Principal grief relevé par l'ensemble des syndicats qui estiment ne pas avoir eu leur mot à dire : la répartition des sièges entre le transport et l'automobile. GI
Pour en
savoir plus

 
   
  Le transport ne peut siéger au conseil d'administration de l'organisme tant que l'accord ne réunit pas un ou des syndicats représentatifs à 30% au moins. ©DR  
 


« Nos deux
activités sont
saisonnières
et complé-
mentaires.
L'hiver,
il y a plus
de grains,
et l'été, il y a
davantage
de carrières »,


indique
Patrice
Verrière,

l'ex-Pdg des
Transports
Verrière
racheté par le
groupe Mousset.
Transport de matières dangereuses
La réforme de l'ADR
est entrée en vigueur

La nouvelle version de l'accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route, appelé « ADR », est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Sur le plan national, un arrêté du ministère de l'Écologie en date du 11 décembre 2018, dit « arrêté TDM », met en œuvre les nouvelles dispositions de l'ADR. À noter que la réforme de l'ADR 2019 reste pour le moment appliquée sur une base de volontariat mais, à partir du 1er juillet 2019, elle deviendra obligatoire. SW
Pour en
savoir plus
 
 
  La réforme de l'ADR deviendra obligatoire à partir
du 1er juillet 2019. ©Petkov-stock.adobe.com
 
 


3,5.

C'est, en milliards
d'euros,
le montant de
l'offre d'achat
faite par DSV
sur Panalpina
la semaine
dernère.
Résultats 2018
Marseille-Fos : les vracs solides
piquent la vedette aux conteneurs

Avec un niveau de trafic global en hausse de 1% à 81 millions de tonnes (Mt), Marseille-Fos conserve sa place de leader français. Pour la septième année consécutive, les flux conteneurisés progressent en 2018 avec 2% et 1,4 M équivalent vingt pieds (Evp). Si les exportations sont demeurées stables, les imports sont en hausse de 4%. Les barrières douanières avec la Chine et l'Algérie se traduisent dans les statistiques portuaires avec un trafic de marchandises diverses en retrait de 1% (20,2 Mt). La spirale baissière des vracs liquides se poursuit inéluctablement (-2% avec 41,3 Mt) et ce malgré le bond du GNL (+9%) en 2018. Le fret roulier, les véhicules neufs et remorques enregistrent une hausse de 2% et de 1%, avec une performance des remorques à l'international (+9%). NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  Ralentissement de la croissance des flux conteneurisés au port de Marseille-Fos en 2018 avec 1,4 M Evp (+2%). ©NBC  
 
 
 


Logistique
DSV fait une offre d'achat
sur Panalpina

Renonçant fin octobre à racheter Ceva, le groupe danois de logistique DSV jette aujourd'hui son dévolu sur son concurrent suisse Panalpina avec une offre d'environ 4 milliards de francs suisses (3,5 milliards d'euros). Dans un communiqué de presse, DSV assure vouloir bâtir, avec la reprise de Panalpina, « une compagnie globale avec une croissance significative et un potentiel de création de valeur. » Approché en novembre par Kühne & Nagel, Panalpina avait affirmé vouloir rester indépendant mais assure qu'il étudiera l'offre de DSV. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  Un des actionnaires de Panalpina l'encourageait l'an dernier à envisager un rachat au vu de ses difficultés dans certains domaines. ©Panalpina  
 
 
Valeo rend les remorques de poids lourds « invisibles »
Première mondiale. L'équipementier français Valeo a présenté au CES de Las Vegas, le plus grand salon électronique au monde qui se tenait du 8 au 11 janvier, plusieurs innovations en première mondiale, à commencer par le XtraVue Trailer, un attelage « invisible ». Il s'agit d'un équipement, inédit sur le marché, qui permet à l'utilisateur d'une remorque ou d'une caravane de visualiser l'environnement se situant derrière son attelage. Le système utilise les images vidéo des caméras situées à l'arrière du véhicule et à l'arrière de la remorque. Il les associe en une seule image homogène, de sorte que le conducteur peut voir, sur un petit écran situé face à lui, tout ce qui se passe derrière son véhicule, comme si la remorque était devenue invisible. GH
Photo : le système utilise les images vidéo des caméras situées à l'arrière du véhicule et à l'arrière de la remorque. Il les associe en une seule image homogène de sorte que le conducteur peut voir tout ce qui se passe derrière son véhicule, comme si la remorque était devenue invisible. ©Valeo
Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°397
21 janvier 2019
JANVIER 2019

Du mardi 22
au jeudi 24
20e édition
des Assises
Européennes
de la Transition
Energétique

Dunkerque


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille