LinkedIn Twitter Facebook
 


Grand débat :
les acteurs
du transport
veulent en être


Rachat de TNT
par UPS :
Luxembourg
déboute
Bruxelles


Ocean Alliance
prolongé
et renforcé


Résultats 2018 :
9e année
de croissance
consécutive
pour Getlink


L'aéroport
Marseille-
Provence
tient la
corde malgré
les mouvements
sociaux


L'INTERVIEW
Samuel Vals,
Kuantic

Grand débat national
Les acteurs du transport
veulent en être

S'engouffrant dans la brèche, le groupement national des transports combinés (GNTC) vient d'adresser à la ministre des Transports, Élisabeth Borne, un courrier pour participer au grand débat national lancé la semaine dernière par le gouvernement, estimant que « la transition écologique et énergétique a été retenue, à juste titre, comme l'un des quatre grands thèmes de ce débat ». Même démarche du côté des entreprises du transport routier. En effet, le 18 janvier, la FNTR défendait sa légitimité à participer aux discussions. « Nous bénéficions d'un maillage unique sur le territoire qui nous permet d'être au plus près des acteurs, sur le terrain et donc au plus près de la réalité des Français », a souligné Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR dans un communiqué de presse. Fin décembre, l'OTRE s'était dite « prête à s'y engager, tant au niveau national que dans les territoires », indiquait-elle dans une lettre à la ministre des Transports. DIL
Pour en
savoir plus


 
  Dans un courrier adressé à la ministre des Transports, le GNTC se porte volontaire pour participer au grand débat national. ©Novatrans  
 
 
 

Rachat de TNT par UPS
Luxembourg déboute Bruxelles

Six ans de procédure… Dans une décision rendue le 16 janvier, la Cour de justice de l'Union européenne a confirmé que la décision de la Commission européenne de 2013 interdisant l'acquisition du Néerlandais TNT Express par UPS devait être annulée. La Cour de Luxembourg invoquant un vice de procédure. Dans son arrêt, elle souligne que « le respect des droits de la défense avant l'adoption d'une décision en matière de contrôle des concentrations exige que les parties notifiantes soient mises en mesure de faire connaître utilement leur point de vue sur la réalité et la pertinence de tous les éléments sur lesquels la Commission entend fonder sa décision ». NBC
Pour en
savoir plus

 
   
  L'épilogue de ces six années de procédures devant les tribunaux a été rendu public le 16 janvier 2019. ©UPS  
 


« Nous
bénéficions
d'un maillage
unique sur le
territoire qui
nous permet
d'être
au plus près
des acteurs,
sur le terrain
et donc
au plus près
de la réalité
des Français »
,

a souligné
Florence
Berthelot,

déléguée
générale
de la FNTR,
pour expliquer
la volonté de
l'organisation
professionnelle
de participer
au grand débat
national.
Transport maritime
Ocean Alliance prolongé et renforcé

Deux ans après sa signature, l'accord Ocean Alliance, qui regroupe pour cinq ans CMA CGM, Cosco Shipping et OOCL, vient d'être prolongé de cinq années supplémentaires, soit jusqu'en 2027. « La confirmation de la durée de 10 ans de ce partenariat opérationnel, deux ans seulement après son lancement, reflète la confiance et la qualité de la relation de travail unissant CMA CGM et ses partenaires au sein d'Ocean Alliance au bénéfice de nos clients », indique l'armateur français dans un communiqué. En déplacement en Chine pour l'occasion, Rodolphe Saadé, Pdg du groupe, a également signé avec ses partenaires, le 16 janvier, le lancement d'Ocean Alliance Day 3 Product. Cette nouvelle offre de services débutera en avril 2019 et comptera 38 rotations avec 330 navires. PM
Pour en
savoir plus
 
 
  Le nouveau service Alliance Day 3 Product débutera en avril 2019 et comptera 38 rotations avec 330 navires. ©CMA CGM  
 


56.695.
C'est, en tonnes,
le volume
de fret traité
par l'aéroport
Marseille-
Provence
en 2018,
représentant
une progression
de 1%
par rapport
à l'exercice
précédent.
Résultats 2018
9e année de croissance consécutive
pour Getlink

« Getlink, en véritable entreprise de service, continue sur sa lancée en renforçant ses positions et en établissant de nouveaux records historiques », a résumé Jacques Gounon, président directeur général du groupe, dans un communiqué de presse. Avec un chiffre d'affaires consolidé de 1,079 milliard d'euros, le concessionnaire du tunnel sous la Manche passe d'une hausse de 4% en 2017 et 2016 à 5% l'an dernier, revendiquant ainsi une « 9e année consécutive de croissance ».
De son côté, sa branche fret Europorte a terminé l'exercice sur un chiffre d'affaires de 121 millions d'euros (+2%), essentiellement du fait d'un « surcroît d'activité chez nos principaux clients », commente Getlink. DIL
Pour en
savoir plus
 
 
  Europorte a terminé l'exercice sur un chiffre d'affaires
de 121 millions d'euros (+2%). ©Getlink
 
 
 
 


Fret avionné
Marseille-Provence tient la corde
malgré les mouvements sociaux

« Avec 56.695 tonnes, nous enregistrons un nouveau record avec une progression de 1% en 2018 du fret par rapport à l'an dernier. Nous sommes le premier aéroport régional français et de Méditerranée occidentale pour le fret express », se félicite Julien Boullay, directeur marketing de l'aéroport Marseille-Provence. L'activité, chahutée par les mouvements sociaux, s'achève par une timide croissance du fret express de 0,9%, avec 50.443 tonnes. L'express représente ainsi 90% du fret avionné de la plate-forme. « Traditionnellement dynamique en décembre, l'express a été impacté par les gilets jaunes avec un recul de 2%. Un retard de 5 minutes est difficile à rattraper pour les expressistes », pointe Philippe Bernand, président du directoire de l'aéroport. NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  L'activité, chahutée par les mouvements sociaux, s'achève par une timide croissance du fret express de 0,9% avec 50.443 tonnes. ©NBC  
 
L'I N T E R V I E W  
Samuel Vals, Kuantic :
« Le client ne souhaite pas être emprisonné
dans des systèmes trop contraignants »

Dirigée par Samuel Vals, l'entreprise Kuantic, désormais intégrée au groupe Valeo, commercialise des boîtiers télématiques ainsi qu'un service de remontée d'informations pour les gestionnaires de flottes. Le temps d'un rendez-vous, le dirigeant s'est prêté au jeu de l'interview pour aborder avec nous l'actualité de son entreprise, l'évolution des solutions qu'elle propose et sa vision du métier de télématicien.

L'Officiel des Transporteurs : Quelle est l'approche des constructeurs de poids lourds (PL) vis-à-vis de la télématique ?
Samuel Vals :
Dans le PL, les constructeurs sont à un stade plus avancé. Il existe une véritable frontière technologique entre ces familles de produits. Souvent, il s'agit de solutions très coûteuses, notamment parce que les volumes sont moins importants que ce que l'on retrouve sur les voitures. Ils ont par ailleurs déployé ces solutions télématiques pour leur propre usage : réaliser des études, récupérer des données pour faire de la maintenance préventive, analyser les comportements de conduite. Des acteurs comme Volvo, qui ont entre 500 et 600.000 véhicules connectés, sont importants. Ils gèrent une masse de données considérable et disposent même d'une division qui récolte celles de certains concurrents, tels que Mercedes.

L'O.T. : L'évolution de la technologie liée au camion vous amène-t-elle à revoir vos solutions, à mettre à jour vos algorithmes ?
S.V. :
Il est évident que lorsque les véhicules seront complètement autonomes, la formation à l'éco-conduite ne revêtira plus la même importance. Mais nous n'y sommes pas encore. Pour l'instant, le facteur reste primordial. Il y a moins de révolution au niveau technologie de motorisation que ce que l'on voit sur le véhicule léger. A priori, on reste sur du diesel, donc les bonnes pratiques de conduite ne changent pas. Sur le GNV nous n'avons pas encore énormément de recul et préférons attendre de l'expertise, notamment en provenance de Valeo.
Photo : Samuel Vals, dirigeant de Kuantic ©DR
Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°398
23 janvier 2019
JANVIER 2019

Du mardi 22
au jeudi 24
20e édition
des Assises
Européennes
de la Transition
Energétique

Dunkerque


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon