LinkedIn Twitter Facebook
 


En 2018,
le transport
a créé 70.400
entreprises


Le belge
Van Egdom
entre dans
le giron du
groupe Capelle


Transport léger :
un point sur
l'année du SNTL


Vallourec crée
un opérateur
ferroviaire
portuaire


Une année
contrastée pour
l'aéroport
d'Amsterdam-
Schiphol


L'Info décalée
Quand un drone
fait naufrage
Conjoncture
En 2018, le transport a créé
70.400 entreprises

On savait le transport créateur d'emploi, il est aussi contributeur de création d'entreprises. En effet, dans son bilan annuel sur les créations d'entreprises, l'INSEE a recensé 691.300 nouvelles sociétés en 2018, soit 100.000 de plus qu'en 2017 (+17%). Parmi elles, 28.000 créations sont issues du transport et de l'entreposage, soit une progression de 68% en 2018 contre +25% en 2017. Globalement, ce sont pas moins de 70.400 entreprises qui ont vu le jour l'an dernier dans le transport, représentant ainsi 10% de l'ensemble des créations. Pour expliquer ce chiffre, l'Insee avance un fort dynamisme des « autres activités de poste et de courrier », c'est-à-dire celles spécialisées dans la livraison à domicile, qui ont atteint 25.800 créations (+116% en 2018 contre +64% en 2017). DIL
Pour en
savoir plus


 
L'Insee avance un fort dynamisme des « autres activités de poste et de courrier », c'est-à-dire celles spécialisées dans la livraison à domicile. ©Stuart  
 
 
 

Croissance externe
Le belge Van Egdom entre
dans le giron du groupe Capelle

Après la Hollande, cap sur la Belgique. En rachetant le groupe belge Van Egdom, Capelle accède au rang de numéro un européen du transport exceptionnel et sensible.
Le groupe piloté par Jean-Daniel Capelle renforce son revenu global de 35 M€ et muscle son effectif de 250 salariés supplémentaires. Il met, en outre, la main sur un parc de plus de 150 tracteurs (600 remorques) et sur trois sites im¬plantés dans le royaume belge. SB
Pour en
savoir plus
 
   
  En rachetant le groupe belge Van Egdom, Capelle accède au rang de numéro un européen du transport exceptionnel et sensible. ©DR  
 


« Il faudrait
inscrire les
plateformes
d'intermédiation
au registre
des commis-
sionnaires
de transport,
étant donné
qu'elles en
ont tous
les attributs »,


a proposé
Antoine Cardon,
délégué général
du Syndicat
national du
transport léger
(SNTL), lors
de l'assemblée
générale de
l'organisation.
Transport léger
Un point sur l'année du SNTL

Le Syndicat national du transport léger (SNTL) a tenu son assemblée générale le 25 janvier dernier. A cette occasion, son délégué général a présenté un état des finances marqué par un chiffre d'affaires et des cotisations en baisse ainsi qu'un sponsoring en hausse.
Puis, il est revenu sur les chantiers de l'année, notamment la défense de ses métiers. Dans ce cadre, le syndicat demande à « charter les plateformes de cotransport de colis », afin d'encadrer leur activité et éviter les débordements. Plus globalement, il souhaite « inscrire les plateformes d'intermédiation au registre des commissionnaires de transport, étant donné qu'elles en ont tous les attributs ». MB
Pour en
savoir plus
 
 
En 2018, le SNTL a mis l'accent sur différents points,
à commencer par la défense de ses métiers. ©MB
 
 


1,7.
C'est, en million
de tonnes,
le volume de fret
traité par
l'aéroport
d'Amsterdam-
Schiphol
en 2018.
Initiative
Vallourec crée un opérateur
ferroviaire portuaire

La disette endurée au plan de la création de nouveaux opérateurs ferroviaires vient-elle de prendre fin ? On peut légitimement se poser la question à la faveur de l'émergence du premier opérateur ferroviaire portuaire : OFP Vallourec Rouen. Cette création est la première en France depuis plusieurs années. Ce besoin est né d'une volonté de l'industriel d'internaliser des prestations de traction entre l'installation terminale embranchée (ITE) de Vallourec et le point de remise au Réseau Ferré National (RFN). En prolongement du transfert à venir, Vallourec, et plus particulièrement son établissement de Déville-lès-Rouen, a donc dû mettre sur pied une solution de substitution. Elle a, pour ce faire, loué 2 locotracteurs auprès d'Akiem et formé 6 conducteurs qui sont, à présent, détenteurs d'une licence européenne de conducteurs de trains. Et c'est finalement à l'issue d'un très long processus que l'OFP Vallourec Rouen s'est vu délivrer l'agrément ministériel d'opérateur ferroviaire portuaire (OFP) en fin d'année 2018. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  L'OFP Vallourec Rouen utilise deux locotracteurs
de ce type. ©OC
 
 
 
 

Fret aérien
Une année contrastée pour
l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol

L'aéroport d'Amsterdam Schiphol a connu une année contrastée en 2018. Il conserve néanmoins sa 3e place de hub européen en matière de fret aérien. Il affiche une diminution globale du fret de 2,5% tout en annonçant une hausse du fret en soute de 4,1 %. Le nombre de vols tout-cargo a diminué de 10,4%, et leurs volumes de fret de 7%. L'AAS (Amsterdam Airport Schiphol) a tout de même traité 1,7 million de tonnes de fret en 2018. Avec un nombre total des vols s'élevant à 499.444, l'aéroport annonce qu'il devrait garder ce cap en 2019. « En 2018, malgré une légère diminution des volumes de fret globaux, nous nous sommes appuyés sur un certain nombre d'initiatives qui améliorent l'expérience de nos clients des secteurs pharma, du commerce électronique et des denrées périssables », a déclaré Maaike van der Windt, directeur du marketing aéronautique, du fret et de l'expérience client, aéroport d'Amsterdam-Schiphol. MHG
Photo : Maaike van der Windt, directeur du marketing aéronautique, du fret et de l'expérience client, aéroport d'Amsterdam-Schiphol. ©Aéroport d'Amsterdam-Schiphol
Pour en
savoir plus
 
 
 
Quand un drone fait naufrage
Le 25 janvier, la Poste suisse a perdu le contact avec un de ses drones qui transportait des échantillons sanguins entre deux hôpitaux de Zurich dans le cadre d'une expérimentation. Fort heureusement, l'engin a chuté dans le lac de Zurich sans faire de victime. Il a été récupéré le 28 janvier par la police municipale et remonté à la surface par les plongeurs de la police des eaux. « Le drone a été confié à la police scientifique, qui procédera à des contrôles avec les experts du fabricant de drones Matternet. Selon la police municipale, le parachute fixé au drone se trouvait à côté de celui-ci », explique la Poste helvète dans un communiqué. Lorsque le drone enregistre des problèmes insolubles ou s'éloigne de l'itinéraire programmé, le dispositif arrête les rotors et déploie son parachute. Lors de sa chute libre, il attire l'attention grâce à des alertes sonores et visuelles. Des enquêtes viseront à déterminer pourquoi le drone s'est perdu en chemin entre la clinique Hirslanden Im Park et le laboratoire central de Zurich. GH
Photo : il s'agissait d'un appareil Matternet M2 V9,
pesant 9 kg à vide. ©Poste suisse

Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°401
4 février 2019
MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon