LinkedIn Twitter Facebook
 

Mesures
d'urgence
économiques :
l'administration
est bienveillante


Heppner
se renforce
en Allemagne


Europorte
engrange un
second résultat
bénéficiaire
consécutif


Assises du
transport aérien :
le fret absent
des radars

CMA CGM
améliore
son offre entre
l'Europe,
l'océan Indien
et l'Australie


L'info décalée
Panique sur
les palettes
en cas de
Brexit dur
Mesures d'urgence économiques
L'administration
se montre bienveillante

Partant du constat que les mesures d'urgence économiques décidées en décembre par le gouvernement n'ont pas pu être préparées en amont par les entreprises, la direction de la sécurité a demandé aux organismes de recouvrement des cotisations sociales (URSSAF, caisses locales de la MSA, organismes de recouvrement des cotisations de retraite complémentaire) de se montrer indulgent à l'égard des employeurs. En effet, contrairement au prélèvement à la source et à la transformation du CICE en baisse de cotisations sociales annoncées deux ans auparavant, les entreprises ont eu moins d'un mois pour mettre en œuvre les nouvelles mesures. SW
Pour en
savoir plus

 
Les entreprises ont eu moins d'un mois pour mettre en œuvre les nouvelles mesures. ©Adobe Stock  
 
 
 

Croissance externe
Heppner se renforce en Allemagne

Le groupe Heppner poursuit sa politique de renforcement de son implantation en Allemagne. Il vient d'effectuer l'acquisition d'Hamacher Logistik Gmbh. Cette entreprise basée aux limites des Pays-Bas doit permettre à Heppner de renforcer ses positions dans une zone qu'il estime stratégique pour ses clients français, allemands et néerlandais. Hamacher emploie 190 salariés et affiche un chiffre d'affaires de 39 millions d'euros (M€). L'entreprise opère sur les axes Pays-Bas/France et Allemagne/France. Elle est dotée de capacités de distribution en propre aux Pays-Bas et dans la région de Gronau (Allemagne) où elle dispose d'un outil logistique. Enfin, Hamacher est membre du réseau CTL en Allemagne. SB
Pour en
savoir plus
 
   
  Hamacher, l'entreprise rachetée par Heppner, emploie 190 salariés et affiche un chiffre d'affaires de 39 M€. ©Heppner  
 


« C'était un acte
politique fort
qui se termine
par des
propositions
insuffisantes »,


estime
la Fédération
nationale
de l'aviation
marchande

(FNAM)
à propos
des Assises
du transport
aérien clôturées
le 8 mars.
Rapport annuel
Europorte engrange un second
résultat bénéficiaire consécutif

La croissance rentable se confirme pour Europorte. La filiale de Getlink a confirmé les bons résultats 2017 en quadruplant son résultat net au cours de l'exercice écoulé. Au-delà d'une augmentation du chiffre d'affaires de 2,54%, à 121 millions d'euros, l'entreprise ferroviaire a en effet affiché un EBITDA de 8 millions d'euros (+33,3%) et un résultat net positif de 1,4 million d'euros. C'est là la conséquence de deux paramètres désormais incontournables pour Europorte : des trafics rentables assurés avec la meilleure qualité de service possible et une amélioration continue de la productivité. OC
Pour en
savoir plus
 
 
Europorte dispose d'une flotte récente de locomotives Diesel, dont des Vossloh G 1000 et Euro 4000. ©OC  
 


121.
C'est, en millions
d'euros,
le chiffre d'affaires
enregistré
par Eurporte
en 2018,
en hausse
de 2,54%.
Assises du transport aérien
Le fret absent des radars

Les travaux des Assises du transport aérien ont réuni 2.800 participants du 20 mars au 4 octobre 2018 : près de 200 heures de débat, 14 colloques, et pas un mot sur le fret. Absent des travaux préparatoires, il fait figure de grand absent de la stratégie nationale du transport aérien. La feuille de route des politiques publiques pour la filière de ces prochaines années ne semble pas convaincre non plus ceux qui ont participé aux débats. « C'était un acte politique fort qui se termine par des propositions insuffisantes pour redynamiser notre secteur confronté à des concurrents conservant les avantages de leur pays d'origine, y compris sur le marché français », estime la Fédération nationale de l'aviation marchande (FNAM). DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  200 heures de débat, 14 colloques, et pas un mot sur le fret. ©Ministère des Transports  
 
 
 

Services maritimes
CMA CGM améliore son offre entre
l'Europe, l'océan Indien et l'Australie

L'armateur CMA CGM renforce son service hebdomadaire NEMO, qui relie l'Europe du Nord et la Méditerranée aux îles de l'océan Indien et à l'Australie en southbound, l'Australie à l'Asie du Sud-Est et l'Europe en northbound. Cette nouvelle offre sera effective à compter de septembre 2019, en partenariat avec la compagnie MSC.
La couverture sera étendue grâce à une meilleure utilisation des hubs proposant des connexions avec des services feeder dédiés : 19 ports d'escale, dont 6 hubs. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Le service NEMO relie l'Europe du Nord et la Méditerranée aux îles de l'océan Indien et à l'Australie en southbound, l'Australie à l'Asie du Sud-Est et l'Europe en northbound. ©CMA CGM  
 
 
Panique sur les palettes en cas de Brexit dur
Comme un cauchemar dont les mauvaises nouvelles s'accumulent de jour en jour, le Royaume-Uni vient de découvrir qu'il risquait de se trouver à court de palettes en cas de « Hard Brexit ». Si aucun accord n'est trouvé, le Royaume-Uni se verra attribuer un statut de « pays tiers » par l'Union européenne. Il devra se soumettre à des règles internationales pour exporter ses marchandises sur le continent. Or, le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA) a fait savoir fin février aux chefs d'entreprise que le pays manquait de palettes en bois conformes aux normes internationales. Plus de 3 millions de palettes se déplacent chaque mois entre le Royaume-Uni et l'UE et moins d'un tiers d'entre elles respecteraient les normes de l'OMC (Organisation mondiale du commerce). La grande majorité des palettes en bois ne sont pas conformes à la norme internationale NIMP 15, qui implique des traitements thermiques et un nettoyage spécifique pour éviter toute contamination, ainsi que des marquages précis. Les règles en la matière pour les échanges entre les États-membres sont en revanche beaucoup plus souples. GH
Photo : plus de 3 millions de palettes se déplacent chaque mois entre le Royaume-Uni et l'UE. ©Adobe Stock
Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°412
13 mars 2019
MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

MAI

Du mercredi 15
au vendredi 17
SELFI
Salon exclusif
froid innovation

Marseille

Du jeudi 16
au vendredi 17
Les Rendez-Vous
de la Chaîne
Logistique
du Froid

Marseille

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon