LinkedIn Twitter Facebook
 

Grand débat
national :
les propositions
du transport
routier

Renault Trucks :
les grandes
manœuvres
pour conserver
ses positions


Multi Modal Rail
France se
développe
rapidement
en Alsace


DB Schenker
France conserve
son statut d'OEA
pour 3 ans


Fret aérien :
l'IATA veut
développer
le paiement
en ligne


L'interview
Alexandre Degouy
« La feuille de route
de la nouvelle
gouvernance :
construire un TLF
moderne ! »
Grand Débat National
Les propositions du transport routier

Le guichet du Grand débat national est fermé. En attendant les synthèses en avril, la FNTR et l'OTRE livrent un condensé des propositions qu'elles ont défendues au cours de ces deux derniers mois. Si les deux organisations semblent avoir été particulièrement inspirées par la thématique transition écologique, sans surprise, elles l'ont été tout autant sur le volet fiscal. Au plan de la transition écologique, les organisations ont rappelé la volonté des entreprises du secteur de se tourner vers les énergies alternatives.
Pour encourager cette tendance, la FNTR a proposé de faciliter l'émergence d'une production massive de BioGNV, de prolonger le déploiement d'un maillage en points d'avitaillement GNV / BioGNV, de garantir un cadre fiscal et réglementaire propice à l'accélération de l'essor du GNV / BioGNV et de valoriser économiquement les gains de CO2 des transporteurs routiers. De son côté, l'OTRE propose non seulement la mise en place d'une fiscalité incitative pour le développement des énergies alternatives, mais aussi de développer la mise en œuvre d'expérimentation de « platooning ». DIL
Pour en
savoir plus

 
Si la FNTR et l'OTRE semblent avoir été particulièrement inspirées par la thématique transition écologique, sans surprise, elles l'ont été tout autant sur le volet fiscal. ©Adobe Stock  
 
 
 

Constructeurs
Renault Trucks :
les grandes manœuvres
         pour conserver ses positions

« La stratégie mise en place en 2016 est, je crois, la bonne stratégie ». Au moment de présenter à la presse les performances de son écurie, le 13 mars, Bruno Blin s'est montré confiant. Le président de Renault Trucks s'est félicité de « la cinquième année consécutive de progression (de sa marque, Ndlr) sur le marché français » en termes de parts de marché (+0,3% en 2018 par rapport à 2017).
Renault Trucks a facturé 23.581 camions l'an dernier (+10,1%). « Il est important d'affirmer et de confirmer notre leadership », déclare le dirigeant. Sur le segment du + 6 tonnes, Renault Trucks a occupé la pole position du marché hexagonal en 2018 avec une part de marché de 28,20% (+0,3% donc), devant Mercedes (14,70%, -0,3%) et Volvo (12,50%, -0 2%). Sur le + 16 tonnes, la marque au losange a également trusté la première marche du podium, avec une part de marché de 27,80%, en progression de 0,4%. Elle devance, sur ce segment, Volvo (13,70%, -0,4%) et DAF (13,20%, +0,4%). SB
Pour en
savoir plus
 
   
  « Il est important d'affirmer et de confirmer notre
leadership », déclare Bruno Blin, dirigeant de Renault Trucks.
©Renault Trucks
 
 


« Je viens
de l'industrie,
je connaissais
la distribution,
et il ne me
manquait que
le maillon
du milieu,
essentiel et
stratégique »,


confie
Alexandre
Degouy,

nouveau délégué
général de
l'Union TLF.
Multimodal
Multi Modal Rail France
se développe rapidement
                  en Alsace

C'est en toute discrétion que Multi Modal Rail (MMR) France a fait son entrée dans le secteur ferroviaire et fluvial alsacien courant 2016. Si l'on en juge par les résultats obtenus depuis, cette arrivée répondait, semble-t-il, à un besoin. Filiale de MMR Holland, cette société basée à Strasbourg a acheminé 38.000 EVP (équivalent vingt pieds) en 2018, soit une hausse de 20% par rapport à 2017. Cette croissance exponentielle devrait se poursuivre cette année, l'opérateur tablant sur 50.000 EVP transportés via des trains combinés de 1.500 t ou des barges fluviales de 135 m de longueur. C'est incontestablement le ferroviaire qui a porté la croissance de MMR France en 2018. Pour l'heure, MMR France opère deux allers-retours hebdomadaires Terminal Nord de Strasbourg-port de Rotterdam. Opérationnelle depuis février 2017, cette liaison est saturée à l'import mais pas totalement à l'export. La seconde ligne Weil-Am-Rhein-Rotterdam n'est exploitée, pour l'instant, qu'à raison d'une rotation par semaine. Mais elle devrait passer à deux allers-retours hebdomadaires dans le courant du second trimestre 2019. Sur cette relation, la traction des trains est intégralement assurée par Captrain Deutschland. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  La seconde ligne Weil-Am-Rhein-Rotterdam n'est exploitée, pour l'instant, qu'à raison d'une rotation par semaine. ©MMR  
 


23 581.
C'est le nombre
de camions
facturés par
Renault Trucks
l'an dernier.
Label
DB Schenker France conserve
son statut OEA pour 3 ans

DB Schenker France vient de se voir renouveler son statut d'opérateur économique agréé simplifications douanières, sécurité et sûreté (OEA-F) par l'administration des douanes pour la 3e fois consécutive. Renouvelé tous les 3 ans, « l'OEA vise à labelliser les entreprises sûres et fiables qui présentent d'indéniables garanties en matière de transparence, de solidité financière et de sécurité en vue d'offrir un package d'avantages dans les relations avec l'administration douanière », précise la filiale hexagonale de DB Schenker dans un communiqué de presse. DIL
Photo : renouvelé tous les 3 ans, « l'OEA vise à labelliser les entreprises sûres et fiables », précise la filiale hexagonale de DB Schenker. ©DB Schenker
Pour en
savoir plus
 
 
 
 

Fret aérien
L'IATA veut développer
le paiement en ligne

Le 12 mars, le spécialiste du paiement en ligne pour l'industrie du fret et de la logistique, PayCargo LLC, a annoncé la signature d'un accord avec l'Association internationale du transport aérien (IATA) pour développer son système de paiement web IATA-PayCargo. En coulisses, cette démarche fait suite à une première initiative aux États-Unis où la filiale de IATA, Cargo Network Services (CNS), utilise depuis 2017 le système Pay Cargo-CNS. À l'issue de cette première expérience, l'objectif est aujourd'hui de généraliser un système de paiement en ligne qui a, selon PayCargo, déjà séduit 20.000 utilisateurs à travers le monde. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  La filiale de IATA, Cargo Network Services (CNS), utilise depuis 2017 le système PayCargo-CNS. ©Fedex Express  
 
L’I N T E R V I E W  
Alexandre Degouy, TLF :
« La feuille de route de la nouvelle gouvernance :
construire un TLF moderne ! »

Alexandre Degouy a rejoint le nouvel état-major de l'Union TLF le 14 mars comme délégué général aux côtés d'Éric Hémar (patron d'ID Logistics) et Jean-Pierre Sancier (Dg de STEF) en tant que président et vice-président. Il livre ses premières impressions.

L'Officiel des Transporteurs : Vous venez de rejoindre le nouvel état-major qui a pris, le 14 mars, la tête de TLF. Vous, en tant que délégué général, Éric Hémar (patron d'ID Logistics) et Jean-Pierre Sancier (Dg de STEF) en tant que président (à la succession de Claude Blot) et vice-président. Un attelage new look…
Alexandre Degouy :
On évolue dans un schéma plus classique de fédération, dans lequel on trouve des présidents patrons de sociétés, en activité, opérationnels, et un délégué général en charge du quotidien. C'est ma mission depuis le 14 mars. Yves Fargues et Claude Blot ont assuré le redressement de TLF. La feuille de route de la nouvelle gouvernance va consister, en s'appuyant sur ces bases solides, à construire un TLF moderne, en synergie avec la FNTR sur les sujets que l'on peut partager. Il existe, à ce titre, une volonté claire d'unifier nos positions communes.

L'O.T. : Vous arrivez dans un secteur qui vous est totalement étranger…

A.D. :
Je viens de l'industrie, je connaissais la distribution, et il ne me manquait que le maillon du milieu, essentiel et stratégique. J'arrive donc avec un regard neuf. SB
Photo : Alexandre Degouy a rejoint le nouvel état-major de l'Union TLF
le 14 mars comme délégué général. ©DR

Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°413
18 mars 2019
MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

MAI

Du mercredi 15
au vendredi 17
SELFI
Salon exclusif
froid innovation

Marseille

Du jeudi 16
au vendredi 17
Les Rendez-Vous
de la Chaîne
Logistique
du Froid

Marseille

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon