LinkedIn Twitter Facebook
 


Brexit :
le groupe de
travail de TLF
reste zen

Stationnement
à Paris :
un forfait
pour les
déménageurs


L'opérateur
ferroviaire
Ferrivia
devient
Open Rail


L'armateur
AP-Møller-Maersk
livre des
résultats 2018
en hausse


La blockchain
expérimentée
par les
transporteurs
sur l'axe
Méditerranée-
Rhône-Saône


L'info décalée
FedEx testera
son robot
de livraison
autonome
cet été
Brexit
Pour TLF des solutions existent,
même si l'issue reste encore floue !

Alors que la Fédération ationale des transports routiers (FNTR) appelait à un mouvement le 19 mars contre la grève du zèle menée depuis plus d'une semaine par les douaniers des Hauts-de-France pour protester contre l'insuffisance des moyens mis à leur diposition face au déferlement d'activité qui découlera de la sortie du Royaume-Uni, TLF reste zen. « Que la Grande Bretagne sorte le 30 mars ou le 30 juin, c'est pareil pour nous. Nous aurons à mettre en œuvre les nouvelles procédures auxquelles nous nous sommes préparés », a déclaré Herbert de Saint Simon, président de TLF Overseas, lors de la conférence de presse organisée par le groupe de travail Brexit de TLF/TLF Overseas le 14 mars. Si les acteurs du transport et de la logistique ont présenté toutes leurs actions pour affronter l'hypothèse du « No deal », soit une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord, ils ont également exprimé leur inquiétude quant à l'issue des discussions au Parlement britannique. Ainsi, ils restent dans l'incertitude quant aux procédures de dédouanement que la Grande-Bretagne compte appliquer. Cependant, ils ont insisté sur le fait que les entreprises qui traversent la Manche ont tout intérêt à anticiper le passage de la douane.
« L'ensemble des acteurs doit comprendre qu'il ne faudra pas arriver sur un port sans avoir accompli les opérations de douane en amont », a prévenu Olivier Thouard, président de la commission Brexit de TLF Overseas. SW
Pour en
savoir plus

 
  « L'ensemble des acteurs doit comprendre qu'il ne faudra pas arriver sur un port sans avoir accompli les opérations de douane en amont », a prévenu Olivier Thouard, président de la commission Brexit de TLF Overseas. ©Samorya Wilson  
 
 
 

Stationnement à Paris
Un forfait pour les déménageurs

À partir de juillet, les déménageurs devront s'acquitter d'un forfait à la journée ou à la demi-journée pour stationner dans la capitale. Pour rappel, la redevance de stationnement d'un véhicule de déménagement de moins de 3,5 t passera à 27 € la journée (17 € la demi-journée) du lundi au samedi et s'élèvera à 40 € hors des zones de stationnement (25 € la demi-journée). Le coût du stationnement pour les plus de 3,5 t grimpera à 60 € la journée (35 € la demi-journée) et 90 € la journée hors de la bande de stationnement (50 € la demi-journée). GI
Pour en
savoir plus
 
   
  Le coût du stationnement pour les plus de 3,5 t grimpera
à 60 € la journée et 35 € la demi-journée. ©DR
 
 


« Il y a bien
longtemps
qu'on espère
boucler
la boucle en
devenant,
à notre tour,
entreprise
ferroviaire »,


se félicite
Jean-Claude
Brunier,

président
du groupe
Open Modal
à propos
du sauvetage
de Ferrivia.
Entreprise de fret ferroviaire
Ferrivia devient Open Rail

Déjà peu nombreuses, les entreprises ferroviaires françaises auraient pu perdre l'une des leurs, Ferrivia, sans l'intervention du groupe Open Modal, en association avec le groupe Combronde et la société Sécurail. Ce sont ces trois partenaires qui assurent, depuis le 1er mars 2019, la poursuite d'exploitation de l'opérateur connu désormais sous le nouveau nom Open Rail. « Il y a bien longtemps qu'on espère boucler la boucle en devenant, à notre tour, entreprise ferroviaire », se félicite Jean-Claude Brunier, président du groupe Open Modal (85 millions d'euros de chiffre d'affaires, 250 salariés). « Cela nous permet de contrôler désormais l'ensemble de la chaîne et de fournir, ainsi, un niveau de qualité irréprochable, égal à celui de la route. Nous ambitionnons, avec Open Rail, d'atteindre un taux de service d'au moins 98%. » OC
Pour en
savoir plus
 
 
  Open Modal, le groupe Combronde et la société Sécurail assurent depuis le 1er mars 2019, la poursuite d'exploitation de Ferrivia devenue Open Rail. ©Olivier Constant  
 
  AP-Møller-Maersk
Des résultats 2018 en hausse

Comme en 2017, l'armateur danois AP-Møller-Maersk a dévoilé des résultats financiers 2018 en hausse. Seule différence par rapport à l'exercice précédent : toutes ses activités liées au transport et à la logistique progressent. Avec un chiffre d'affaires (CA) consolidé passé de 27,22 Md€ en 2017 (30,9 milliards de dollars - Md$) à 34,36 Md€ (39,01 Md$) en 2018, l'augmentation de ses revenus est considérable, soit 26,25%. Parmi les explications avancées par l'armateur : le rachat d'Hamburg Süd et la cession de Mercosul, qui se traduisent dans les comptes pour la première fois. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  Parmi les explications avancées par l'armateur le rachat d'Hamburg Süd et la cession de Mercosul, qui se traduisent dans les comptes pour la première fois. ©Maersk  
 
 
 


34,36.
En Md€, c'est le
chiffre d'affaires
réalisé par
l'armateur
AP-Møller-Maersk
en 2018
(soit 39,01 Md$),
en hausse de
26,25%
par rapport
à 2017.
Blockchain
Expérimentation par
les transporteurs sur l'axe
                          Méditerranée-Rhône-Saône

Pour un simple conteneur à l'export, près de 200 mails sont échangés actuellement… La blockchain, déployée au sein d'un cargo community system, pourrait donc simplifier et sécuriser les procédures, y compris pour les transporteurs routiers, bien souvent les derniers informés car en bout de chaîne. C'est ce que tend à démontrer l'expérimentation qui a débuté en février dernier sur l'axe Méditerranée-Rhône-Saône (MeRS). Initiée par le délégué interministériel Jean-Christophe Baudoin, cette opération associe les compétences de trois sociétés marseillaises, MGI, BuyCo et KeeeX qui, après avoir développé jusqu'à fin avril 2019 une phase de démo usine, vont démarrer l'expérimentation avec les professionnels du transport. NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  Cette opération associe les compétences de trois sociétés marseillaises, MGI, BuyCo et KeeeX. ©NBC  
 
 
FedEx testera son robot de livraison autonome cet été
Fedex veut à son tour se débarrasser de livreur pour les livraisons à proximité. L'expressiste annonce qu'il va développer un robot de livraison autonome appelé Bot FedEx SameDay, en collaboration avec plusieurs chaînes dedistributionaméricaines comme Pizza Hut, Target, Lowe, Walgreens ou Wal-Mart.Enmoyenne, 60% des clients des commerces de proximité se situent dans un rayon de moins de 5 km, indique Fedex, « ce qui démontre la possibilité d'une demande de livraison hyper-locale ». Exit donc les scooters et autres livreurs à vélo munis de leurs sacoches. « Ce robot représente uneétape importante pour notrestratégie visant à améliorer la complexité et les dépenses des livraisons du dernier kilomètre le jour-même. C'est une réponse à la fois sûre et écologique face à l'accroissement des livraisons en provenance du e-commerce, ainsi qu'une innovation pour le commerce local », souligne Brie Carere, vice-président exécutif de FedEx. GH
Photo : en moyenne, 60% des clients des commerces de proximité se situent
dans un rayon de moins de 5 km. ©FedEx

Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°414
20 mars 2019
MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

MAI

Du mercredi 15
au vendredi 17
SELFI
Salon exclusif
froid innovation

Marseille

Du jeudi 16
au vendredi 17
Les Rendez-Vous
de la Chaîne
Logistique
du Froid

Marseille

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon