LinkedIn Twitter Facebook
 


La SITL 2019
fait une place à
la robotique


Groupe Perrenot :
l'hydrogène et
l'électrique
bientôt
sur parc


L'Arafer retoque
le projet
de décret sur
la sécurité
de la liaison
transmanche


La Région Paca
veut peser
dans le choix
du directeur
du port de
Marseille


L'IATA lance
une certification
pour les produits
périssables


L'interview
FNTR :
« La signature
d'un accord
est un
signal fort ! »
Salon
La SITL 2019
fait une place
                                   à la robotique

Pour sa 36e édition, du 26 au 28 mars à Paris, où 530 exposants sont prévus, le salon phare du transport et de la logistique regroupe sous une seule enseigne Intralogistic, Transport Next Generation, Technologies RFID & Systèmes d'information, Immobilier & infrastructures logistiques, Services transport & logistique et, pour la première fois, Robotics & AI. Un espace Smart-Demo est mis en place pour que les exposants des solutions d'automatisation, robotisation, etc., présentent leurs nouveautés sous forme de pitch de deux minutes. Des groupes de visite – visant surtout des chargeurs – sont organisés. Le secteur Robotique et Intelligence artificielle prévoit plusieurs conférences et ateliers. Le 27 mars, notamment, Transporeon propose une conférence expliquant comment l'intelligence artificielle (IA) va améliorer la performance transport des entreprises, surtout en matière de visibilité et de prédictivité. SLG
Pour en
savoir plus

 
La Semaine de l'innovation transport et logistique (SITL) se tiendra du 26 au 28 mars à Paris. ©DR  
 
 
 


« Notre
stratégie
est ambitieuse
en termes
d'amélioration
de notre parc
mais elle est
réalisable »,


déclare
Jonathan
Bertin,

chef de projet
chez Perrenot.
Groupe Perrenot
L'hydrogène et l'électrique
bientôt sur parc

Perrenot s'était illustré, il y a quelques années, par l'achat massif de véhicules au gaz, accompagnant dans le même temps la volonté des chargeurs – ceux de la grande distribution où le groupe possède un fort taux de pénétration – de voir leurs prestataires transport « verdir » leurs flottes. Il va aujourd'hui plus loin en s'engageant sur la mise en circulation d'un premier véhicule à hydrogène. Ce projet est né d'un partenariat conclu avec l'enseigne Carrefour. Baptisé Hyammed, il est programmé pour la distribution, à l'horizon 2020, et portera les couleurs d'Iveco. Plus proche de nous sur le calendrier, Perrenot annonce la mise en circulation d'un premier véhicule électrique d'ici la fin de l'année 2019. Il s'agit d'un MAN 26 t, destiné à la distribution pour le compte du distributeur Casino. « C'est dans notre ADN d'accompagner les enseignes de la grande distribution. Perrenot est résolument engagé dans la transition énergétique. Notre stratégie est ambitieuse en termes d'amélioration de notre parc mais elle est réalisable », déclare Jonathan Bertin, chef de projet chez Perrenot. SB
Pour en
savoir plus
 
   
  Un prototype de tracteur hydrogène Nikola commandé par Perrenot. ©Nikola Motors - Perrenot  
 

Brexit
L'Arafer retoque le projet de décret
sur la sécurité
         de la liaison transmanche

Présenté en Conseil des ministres le 13 février, le projet de décret relatif à la sécurité de la liaison fixe transmanche proposé dans l'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne vient d'être retoqué par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). À ses yeux, si l'objectif du texte était d'éviter un vide juridique au 30 mars 2019, plusieurs points restent à clarifier. Le projet de décret place l'établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) comme autorité nationale de sécurité de la partie française de la liaison fixe transmanche (LFT) en reprenant l'intégralité des missions qui étaient celles de la commission intergouvernementale (CIG). Des missions qui consistent à délivrer les autorisations de mise en service des sous-systèmes nouveaux, ou modifiés, des véhicules, des entreprises ferroviaires et des gestionnaires d'infrastructure, mais aussi à suivre et à contrôler le respect des autorisations précitées. Estimant que « l'EPSF ne dispose pas du pouvoir réglementaire, contrairement à la CIG en application de l'article 10 du Traité de Cantorbéry », l'Arafer recommande une clarification des rôles de l'EPSF sur la LFT et qu'il se limite à veiller « au respect des règles relatives à la sécurité et à l'interopérabilité des transports ferroviaires » pour la partie française, laissant à la CIG des compétences pour la partie britannique de la LFT. DIL
Photo : pour l'Arafer, la répartition des rôles tel que proposé par le projet de décret semble de nature à complexifier la gouvernance de la liaison fixe Transmanche.©Adobe Stock
Pour en
savoir plus
 
 


350.

C'est le nombre
d'exposants
présents lors de
la Semaine
de l'innovation
transport
& logistique,
du 26 au 28
mars à Paris.
Grand port maritime de Marseille
La Région Paca veut peser
dans le choix du directeur

Vacance de poste à la direction générale du grand port maritime de Marseille... La chaise occupée par Christine Cabau-Woehrel jusqu'au 12 mars 2019 reste vide. « Ce délai n'est pas anormal, ça va venir vite », tempère Pierre Dartout, le préfet de la Région Provence-Alpes Côte d'Azur. Au moment où le port de Marseille doit fixer ses orientations jusqu'en 2023 dans un nouveau projet stratégique, la Région Provence-Alpes Côte d'Azur, qui occupe deux des vingt-huit sièges au Conseil de surveillance du GPMM, veut avoir voix au chapitre. « Mieux vaut ne pas se précipiter plutôt que de mal faire. J'ai eu des contacts la semaine dernière avec la ministre Élisabeth Borne pour que la décision qui sera prise soit conforme à la volonté des acteurs locaux et qu'elle ne soit pas imposée. Je siège au conseil de surveillance et mon avis compte. J'ai transmis mes orientations sur le développement du port et je souhaite qu'elles soient intégrées aux choix qui seront faits. Je veux de la compétence et de la stratégie, autrement je ne donnerai pas un avis favorable », a déclaré, le 19 mars 2019, Renaud Muselier. Ces dernières semaines, le président de Région, conforté par la loi NoTRe dans sa compétence économique, est monté au créneau à plusieurs reprises pour dénoncer la recentralisation opérée par les services de l'Etat. NBC
Pour en
savoir plus
 
   
  De G. à date : Jean-Marc Forneri, président sortant du Conseil de surveillance du GPMM, Renaud Muselier, président de la Région Sud, Christine Cabau-Woehrel, ex-présidente du directoire du GPMM et, à ses côté, le directeur de l'aménagement du port. ©NBC  
 
 
 
  Label
L'IATA lance une certification
pour les produits périssables

Forte du succès de CEIV Pharma, l'Association du transport aérien international (IATA) vient de lancer une certification dédiée aux produits périssables : CEIV Fresh. « Les produits périssables constituent un marché en croissance pour le fret aérien. Il est essentiel de veiller à ce que ces produits délicats et à durée de conservation courte parviennent au client avec un minimum de pertes », rappelle Alexandre Juniac, président de l'IATA. S'appuyant sur le règlement IATA Cargo Perishable Cargo Regulations, cette certification a pu voir le jour grâce à un groupe pilote qui a réuni les autorités de l'aéroport de Hong Kong (AAHK), Cathay Pacific, Cathay Pacific Services Limited (CPSL) et Hong Kong Air Cargo Terminals Limited (HACTL). DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  « Il est essentiel de veiller à ce que ces produits délicats et à durée de conservation courte parviennent au client avec un minimum de pertes », rappelle Alexandre Juniac, président de l'IATA. ©Adobe Stock  
 
L'I N T E R V I E W  
FNTR :
« La signature d'un accord
est un signal fort ! »

Le 19 mars, un accord a été trouvé pour la constitution de l'Opérateur de compétence (OPCO) Mobilités (ex-OPCA). Florence Berthelot, déléguée générale de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), fait le point sur les autres accords en suspend.

L'Officiel des Transporteurs : Comment se sont passées les discussions sur l'Opco Mobilité ?
Florence Berthelot :
Les organisations syndicales jusque-là non signataires ont finalement adhéré à l'accord lors d'une assemblée générale constitutive le 19 mars. Cet Opco est constitué, les élections ont eu lieu. Une phase de transition dans notre secteur entre l'Opca TS et l'Opco commence désormais.

L'O.T. : Une vingtaine d'accords restent en attente d'extension. Où en est la situation ?
F. B. :
Un accord, celui du 12 juin 2018 sur la formation des personnels des activités de course, vient tout juste d'être publié, mais il en reste encore plus d'une vingtaine, dont l'accord sur les classifications dans le déménagement ou l'accord sur les revalorisations des grilles conventionnelles de 2018.
Photo : Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR. ©DR
Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°415
25 mars 2019
MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SIFER 2019,
11e Salon
international
de l'industrie
ferroviaire

Lille


MARS

Du mardi 26
au jeudi 28
SITL
Paris

MAI

Du mercredi 15
au vendredi 17
SELFI
Salon exclusif
froid innovation

Marseille

Du jeudi 16
au vendredi 17
Les Rendez-Vous
de la Chaîne
Logistique
du Froid

Marseille

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon